AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ♔ Faërie - Noblesse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 20/11/2016
Message Sujet: ♔ Faërie - Noblesse   Dim 27 Nov - 22:07



PV proposé par Aura·

Gustave
de Faërie

ft. Sean Bean

« Rien n'est plus sacré que le droit de naissance. »

déterminé - jaloux - ambitieux - mesquin - courageux - médisant - généreux - rancunier



© Fassylover
Gustave a un seul regret, qu'il n'a jamais avoué à quiconque : ne jamais avoir côtoyé ses jeunes sœurs. Il aurait tout donné pour grandir, aîné et protecteur auprès d'elles, et s'en savoir privé l'a meurtri bien plus qu'il ne consentira jamais à l'avouer. C'est lui qui a permis en secret à Chimène de s'enfuir avant sa mise à mort, et il ne le regrette pas.



© Galore
Âge : 51 ans
Date et lieu de naissance : 14 avril 950, à Alfaë (Cibella)
Statut/profession : Empereur de Faërie, Baron de la Rive
Allégeance : Lui-même ; L'Ordre du Jugement


Jeune ! Oh, qu’elle était jeune, Clotilde, lorsque son fils vint au monde. Tout juste mariée à Basile d’Ansemer, frère cadet de la duchesse et empereur consort – oh, qu’elle était jeune, la douce impératrice, et tant déçue de mettre au monde un fils. Faërie ne saurait être dirigé par un homme, son conseiller le lui affirmait ; alors, l’on prétendit que l’enfant était mort-né, et le bébé fut confié aux bons soins de la famille du Ponant, petits seigneurs d’Outrevent dont l’éloignement géographique n’avait de comparable que l’ampleur de leur loyauté aveugle à leurs souverains.

Et Gustave grandit. On ne lui cacha rien de ses origines, et on lui enseigna les principes d’Outrevent, la valeur de la parole donnée ainsi que l’importance cardinale de la justice. Il grandit plein de conflit, le petit Gus, trop conscient d’avoir été floué de son héritage par des parents qu’il s’imaginait oublieux et égoïstes. Il ne sut jamais rien des larmes que Clotilde versait la nuit venue en son privé, ni de la douleur qui fendait alors le cœur de Basile. Ils moururent sans qu’il ne les revoie ; et il entendit la nouvelle du couronnement de sa sœur avec une jalousie bien curieuse. A elle, il n’en voulait pas ! Elle était innocente, Chrysolde – c’est au système qu’il en voulait.

Et Gustave voyagea. A trente ans, il avait fait le tour de Faërie, et rencontré sur son chemin l’Ordre du Jugement. Il développa une sympathie marquée pour les mages reniés, et finit par rejoindre les rangs juste avant son retour en Outrevent. Il était devenu bel homme, Gustave du Ponant : il lui fut aisé d’éblouir Lauriane de la Rive, jeune cousine de la famille ducale d’Outrevent – et lorsqu’elle fut enceinte, son père n’eut d’autre choix que de la marier à Gustave. Le couple eut rapidement son premier enfant, Antonin, bébé brun concentré et sérieux qui tenait fortement de sa mère ; puis, trois ans plus tard, Armandine, bébé tout aussi brune, joviale et heureuse.

Les années passèrent, les enfants de la Rive furent éduqués avec soin – et en juin de l’année 1001, lors du couronnement de Chimène qui succédait à Chrysolde, Gustave poussé par l’Ordre du Jugement réclama ses droits. Il échoua – et la tentative d’enlèvement de sa cadette en septembre lors du Tournoi des Trois Opales en Bellifère échoua également. Il fut mis à l'abri, ainsi que sa famille, par l'Ordre du Jugement dans une cachette sûre, et prépara sa stratégie. La troisième tentative fut la bonne : en novembre, pour la Samhain, Gustave fit abdiquer la benjamine de sa fratrie, la fit passer pour morte ; et coiffa la couronne impériale.

Une nouvelle vie commence à présent pour lui, avec ce but premier : réunifier Faërie, car tous ces remous ont fortement fragilisé l’empire de la Magie…




Antonin de la RiveMarcus Vanco
Gustave est un peu jaloux de son fils, et terriblement fier de lui. Il est adroit, le petit Antonin : mage doué, mais déterminé à Chevaucher, il a intégré la Caserne de Flamme avec une grande motivation il y a trois ans, et reçoit régulièrement les félicitations de ses professeurs. Bien sûr, le coup d’état de son père a changé la donne : maintenant qu’il est prince héritier du trône faë, ses journées sont monopolisées par mille enseignements politiques et diplomatiques qu’il dévore avec autant d’ardeur qu’il courtise les jolies fleurs de la Cour impériale. Il est fort reconnaissant à son père de l'avoir choisi comme héritier, et souhaite plus que tout se montrer digne de sa confiance.
Armandine de la RiveCaitlin Stasey
Armandine, jolie Armandine, avec ses yeux cerclés de rouge : sa fille est mage du Sang, et Gustave ne s’en émeut pas. Il la protège de son mieux, et s’il se bat autant pour réhabiliter les magies perdues, c’est aussi pour elle : pour qu’elle puisse vivre dans ce monde sans risquer la persécution ni la mise à mort. Armandine adore positivement son père, et soutient de toutes ses capacités les efforts familiaux pour accéder au trône puis y maintenir leur emprise. Mage brillante, princesse déterminée : la belle Armandine ne recule devant rien pour défendre les droits de sa famille à la grandeur.
Lauriane de la RiveBridget Regan
Leur histoire a commencé de travers : éblouie, puis séduite, et forcée, Lauriane a vécu les menées matrimoniales de Gustave comme une agression. Il lui a fallu quelques années pour se faire à l’idée, et apprécier cet homme prêt à tout pour atteindre ses buts, mais profondément respectueux de son statut d’épouse, et rigoureusement fidèle. Excellente stratège et observatrice attentive, elle est une alliée précieuse dans sa montée au pouvoir et tire une fierté immense d’être devenue impératrice à trente-sept ans. Et puis, qui sait ? Peut-être est-il possible de conquérir Ibélène aussi…
Chimène de FaërieSophie Turner
Elle est censée être l’ennemi, mais il ne peut se défendre d’une affection profonde et réelle pour cette enfant si peu faite pour la couronne. Elle, bien sûr, le méprise et ne nourrit pour lui que de la haine : il l’a jetée à bas de son trône, l’a enlevée, humiliée, et chassée sur les chemins. Elle est loin de s’imaginer les raisons de son comportement : comment pourrait-elle s’imaginer qu’il aimerait plus que tout l’accueillir au sein de sa famille, et prendre soin d’elle – lui qui a grandi loin de ses quatre sœurs ?


Code:
<center><div class="PV_background">
<table><tr><td width="50%"><div class="PV_infos1">
<div class="PV_petitext">PV proposé par Aura·</div>
<div class="PV_prenom">Gustave</div> <div class="PV_nom">de Faërie</div>
<div class="PV_star">ft. Sean Bean</div>
<div class="PV_petitext">« Rien n'est plus sacré que le droit de naissance. »</div>
<div class="PV_caractere">déterminé - jaloux - ambitieux - mesquin - courageux - médisant - généreux - rancunier</div>
</div></td><td width="50%"><img src="http://67.media.tumblr.com/f9e074812f5c8397cdbdd954af743950/tumblr_n7zwdhkGOn1tyhl08o5_250.png" class="PV_libre"/><br />
<div class="PV_petitext">© Fassylover</div></td></tr></table><div class="PV_petitext"><blockquote>Gustave a un seul regret, qu'il n'a jamais avoué à quiconque : ne jamais avoir côtoyé ses jeunes sœurs. Il aurait tout donné pour grandir, aîné et protecteur auprès d'elles, et s'en savoir privé l'a meurtri bien plus qu'il ne consentira jamais à l'avouer. C'est lui qui a permis en secret à Chimène de s'enfuir avant sa mise à mort, et il ne le regrette pas.</blockquote></div>
<div class="PV_sep"></div>
<div class="PV_infos"><table><tr><td><img src="http://66.media.tumblr.com/b3b2a7d000bd8ed507a2c8098b2e9a87/tumblr_inline_neu16oj7zj1sk47ji.jpg" class="PV_iconleft" />
<div class="PV_petitext">© Galore</div></td><td>[b]Âge :[/b] 51 ans
[b]Date et lieu de naissance :[/b] 14 avril 950, à Alfaë (Cibella)
[b]Statut/profession :[/b] Empereur de Faërie, Baron de la Rive
[b]Allégeance :[/b] Lui-même ; L'Ordre du Jugement
</td></tr></table></div>
<center><div class="PV_sep"></div></center>
<div class="PV_histoire">Jeune ! Oh, qu’elle était jeune, Clotilde, lorsque son fils vint au monde. Tout juste mariée à Basile d’Ansemer, frère cadet de la duchesse et empereur consort – oh, qu’elle était jeune, la douce impératrice, et tant déçue de mettre au monde un fils. Faërie ne saurait être dirigé par un homme, son conseiller le lui affirmait ; alors, l’on prétendit que l’enfant était mort-né, et le bébé fut confié aux bons soins de la famille du Ponant, petits seigneurs d’Outrevent dont l’éloignement géographique n’avait de comparable que l’ampleur de leur loyauté aveugle à leurs souverains.

Et Gustave grandit. On ne lui cacha rien de ses origines, et on lui enseigna les principes d’Outrevent, la valeur de la parole donnée ainsi que l’importance cardinale de la justice. Il grandit plein de conflit, le petit Gus, trop conscient d’avoir été floué de son héritage par des parents qu’il s’imaginait oublieux et égoïstes. Il ne sut jamais rien des larmes que Clotilde versait la nuit venue en son privé, ni de la douleur qui fendait alors le cœur de Basile. Ils moururent sans qu’il ne les revoie ; et il entendit la nouvelle du couronnement de sa sœur avec une jalousie bien curieuse. A elle, il n’en voulait pas ! Elle était innocente, Chrysolde – c’est au système qu’il en voulait.

Et Gustave voyagea. A trente ans, il avait fait le tour de Faërie, et rencontré sur son chemin l’Ordre du Jugement. Il développa une sympathie marquée pour les mages reniés, et finit par rejoindre les rangs juste avant son retour en Outrevent. Il était devenu bel homme, Gustave du Ponant : il lui fut aisé d’éblouir Lauriane de la Rive, jeune cousine de la famille ducale d’Outrevent – et lorsqu’elle fut enceinte, son père n’eut d’autre choix que de la marier à Gustave. Le couple eut rapidement son premier enfant, Antonin, bébé brun concentré et sérieux qui tenait fortement de sa mère ; puis, trois ans plus tard, Armandine, bébé tout aussi brune, joviale et heureuse.

Les années passèrent, les enfants de la Rive furent éduqués avec soin – et en juin de l’année 1001, lors du couronnement de Chimène qui succédait à Chrysolde, Gustave poussé par l’Ordre du Jugement réclama ses droits. Il échoua – et la tentative d’enlèvement de sa cadette en septembre lors du Tournoi des Trois Opales en Bellifère échoua également. Il fut mis à l'abri, ainsi que sa famille, par l'Ordre du Jugement dans une cachette sûre, et prépara sa stratégie. La troisième tentative fut la bonne : en novembre, pour la Samhain, Gustave fit abdiquer la benjamine de sa fratrie, la fit passer pour morte ; et coiffa la couronne impériale.

Une nouvelle vie commence à présent pour lui, avec ce but premier : réunifier Faërie, car tous ces remous ont fortement fragilisé l’empire de la Magie…</div>


<center><div class="PV_sep"></div></center>
<table><tr><td  valign="top"><img src="http://img15.hostingpics.net/pics/587607marcusvancoshannarachronicles2820684.jpg" class="PV_iconleft" /></td><td valign="top"><div class="PV_namelien"><b>Antonin de la Rive</b> • <i>Marcus Vanco</i></div><div class="PV_lien">Gustave est un peu jaloux de son fils, et terriblement fier de lui. Il est adroit, le petit Antonin : mage doué, mais déterminé à Chevaucher, il a intégré la Caserne de Flamme avec une grande motivation il y a trois ans, et reçoit régulièrement les félicitations de ses professeurs. Bien sûr, le coup d’état de son père a changé la donne : maintenant qu’il est prince héritier du trône faë, ses journées sont monopolisées par mille enseignements politiques et diplomatiques qu’il dévore avec autant d’ardeur qu’il courtise les jolies fleurs de la Cour impériale. Il est fort reconnaissant à son père de l'avoir choisi comme héritier, et souhaite plus que tout se montrer digne de sa confiance.</div></td></tr><tr><td><img src="https://66.media.tumblr.com/c5f3c66401c703de6444e6bcf55252ff/tumblr_oa0ugduyst1t10zkyo3_250.png" class="PV_iconleft" /></td><td valign="top"><div class="PV_namelien"><b>Armandine de la Rive</b> • <i>Caitlin Stasey</i></div><div class="PV_lien">Armandine, jolie Armandine, avec ses yeux cerclés de rouge : sa fille est mage du Sang, et Gustave ne s’en émeut pas. Il la protège de son mieux, et s’il se bat autant pour réhabiliter les magies perdues, c’est aussi pour elle : pour qu’elle puisse vivre dans ce monde sans risquer la persécution ni la mise à mort. Armandine adore positivement son père, et soutient de toutes ses capacités les efforts familiaux pour accéder au trône puis y maintenir leur emprise. Mage brillante, princesse déterminée : la belle Armandine ne recule devant rien pour défendre les droits de sa famille à la grandeur.</div></td></tr><tr><td><img src="http://img15.hostingpics.net/pics/1135330671.png" class="PV_iconleft" /></td><td valign="top"><div class="PV_namelien"><b>Lauriane de la Rive</b> • <i>Bridget Regan</i></div><div class="PV_lien"> Leur histoire a commencé de travers : éblouie, puis séduite, et forcée, Lauriane a vécu les menées matrimoniales de Gustave comme une agression. Il lui a fallu quelques années pour se faire à l’idée, et apprécier cet homme prêt à tout pour atteindre ses buts, mais profondément respectueux de son statut d’épouse, et rigoureusement fidèle. Excellente stratège et observatrice attentive, elle est une alliée précieuse dans sa montée au pouvoir et tire une fierté immense d’être devenue impératrice à trente-sept ans. Et puis, qui sait ? Peut-être est-il possible de conquérir Ibélène aussi…
</div></td></tr><tr><td><img src="http://img11.hostingpics.net/pics/111944chim.png" class="PV_iconleft" /></td><td valign="top"><div class="PV_namelien"><b>Chimène de Faërie</b> • <i>Sophie Turner</i></div><div class="PV_lien">Elle est censée être l’ennemi, mais il ne peut se défendre d’une affection profonde et réelle pour cette enfant si peu faite pour la couronne. Elle, bien sûr, le méprise et ne nourrit pour lui que de la haine : il l’a jetée à bas de son trône, l’a enlevée, humiliée, et chassée sur les chemins. Elle est loin de s’imaginer les raisons de son comportement : comment pourrait-elle s’imaginer qu’il aimerait plus que tout l’accueillir au sein de sa famille, et prendre soin d’elle – lui qui a grandi loin de ses quatre sœurs ?</div></td></tr></table>
</div></center>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 20/11/2016
Message Sujet: Re: ♔ Faërie - Noblesse   Mer 30 Nov - 20:53



PV proposé par Aura·

Lauriane
de la Rive

ft. Bridget Regan

« Transforme tes larmes en caresses, et fais des armes de tes faiblesses. »

discrète - intolérante - érudite - hautaine - observatrice - alcoolique - loyale - égoïste



©LadyNadira
Lauriane a gagné en assurance au fil des années. Naguère soumise et effacée, elle s'est affirmée - et lorsque Gustave a pris le trône de Faërie, il l'a couronnée à ses côtés. Pendant toute la durée de leur mariage, elle l'a suivi où qu'il aille ; et en conséquence, sait se battre fort correctement. Les armes à la main, Lauriane est redoutable ; et ce savoir lui donne un charisme indéniable.



©ithika
Âge : 37 ans
Date et lieu de naissance : 16 juin 964, à la Rive (Outrevent)
Statut/profession : Impératrice de Faërie, baronne de la Rive
Allégeance : Gustave de la Rive, Ordre du Jugement


La baronnie de la Rive est un modeste domaine par ses dimensions, mais très riche, de part sa position sur le littoral outreventois : toutes les caravanes commerciales maritimes transitent par son port, le seul installé au milieu des falaises, et le droit de péage accorde un bénéfice substantiel aux seigneurs des lieux. Lauriane est le seul enfant né à cette génération : sa mère morte en couches, son père devenu veuf refusa de trahir le souvenir de son épouse en se remariant. Il éduqua donc Lauriane sans présence féminine à ses côtés, lui inculquant l’opiniâtreté typique des hommes d’Outrevent.  

A l’âge de seize ans, la si sage Lauriane fut éblouie par la prestance d’un homme de presque quinze ans son aîné, Gustave du Ponant. Pour la première fois, un homme la traitait non pas en fils, mais en femme ; et elle le laissa lui tourner la tête. Éblouie, Lauriane – puis séduite, puis forcée au-delà du point de non-retour en dépit de ses réticences. Elle en garda rancune à l’importun, mais dut bien se résoudre à tout avouer à son père lorsqu’elle se découvrit enceinte. Proprement mariée, mère à dix-sept ans, elle mit quelques années à pardonner son geste à Gustave, amadouée finalement par le grand respect qu’il manifestait à sa position d’épouse. Le petit Antonin avait quatre ans lorsque sa sœur Armandine vint au monde, et Lauriane associa ses efforts à ceux de son époux, devenu baron de la Rive, pour continuer à assurer leur ascension sociale. la pression croissante sur ses épaules finit par l’oppresser toutefois, et elle a pris depuis quelques années la coupable habitude de boire quand elle est seule, un verre, deux verres... Jamais trop au point de perdre la notion de la réalité, mais suffisamment pour atténuer sa conscience du monde qui l'entoure.

Avec Gustave, c’est ensemble qu’ils œuvrèrent au sein de l’Ordre du Jugement, n’hésitant pas à partir sur les routes lorsque le besoin s’en faisait sentir, pour conquérir de nouveaux appuis et renforcer leur position. Pendant ce temps, Antonin entrait à l’Académie à ses douze ans, puis à la Caserne de Flamme à ses dix-sept ans ; et Armandine se révélait affiliée au Sang. Lauriane ne s’occupa pas étroitement de sa fille, bien plus fusionnelle avec son fils ; mais l’un et l’autre passèrent au second plan lorsque le trône impérial lui fut offert.

Couronnée Impératrice suite au coup d’état enfin réussi de son époux, elle continue de le seconder de son mieux, tournant à présent ses yeux vers Ibélène. Rompue aux arts du combat depuis des années, elle s’imagine parfois partir en guerre épée en main, pour conquérir l’empire des savants de l’autre côté de la frontière…




Gustave de la RiveSean Bean
Leur histoire a commencé de travers : éblouie, puis séduite, et forcée, Lauriane a vécu les menées matrimoniales de Gustave comme une agression. Il lui a fallu quelques années pour se faire à l’idée, et apprécier cet homme prêt à tout pour atteindre ses buts, mais profondément respectueux de son statut d’épouse, et rigoureusement fidèle. Excellente stratège et observatrice attentive, elle est une alliée précieuse dans sa montée au pouvoir et tire une fierté immense d’être devenue impératrice à trente-sept ans. Et puis, qui sait ? Peut-être est-il possible de conquérir Ibélène aussi…
Antonin de la RiveMarcus Vanco
Antonin est une des fiertés de Lauriane. Devenue mère assez jeune, elle n’a pourtant guère  la fibre maternelle et se contente d’observer son évolution de loin. Immensément fière de le savoir à l’Académie, elle le fut encore plus lorsqu’il fit son entrée à la Caserne de Flamme. Son fils, un vaillant Chevaucheur ! Elle n’a jamais épargné sa peine pour lui faciliter les choses, et Antonin est bien conscient du perpétuel soutien de sa mère. Il en abuse parfois un peu usant de son sourire et d’un regard suppliant propre à amadouer même la pierre la plus insensible, mais elle ne parvient pas à lui en tenir rigueur.
Armandine de la RiveCaitlin Stasey
Elles n’ont jamais été proches, la mère et la fille : Lauriane peine à se reconnaître en cette enfant devenue jeune femme les pupilles cerclées d’écarlate, maniant un talent obscur et effrayant ; et Armandine en veut à sa mère de ne s’être jamais réellement préoccupée d’elle. Confusément, Lauriane pressent que l’ambition de sa fille pourrait bien faire d’elle sa plus grande ennemie un jour ; et la désormais princesse ne cessera pas ses efforts avant d’avoir supplanté sa mère à laquelle elle se considère supérieure, en talent comme en compétence – voire même en beauté.
Gaëtane de la VolteDrew Barrymore
L’accession au trône de Lauriane est toute récente, mais la duchesse de Cibella œuvre main dans la main avec la Rive depuis des années, et l’amitié de Gaëtane et Lauriane ne date pas d’hier. La prédominance de Cibella aux yeux de la couronne impériale a encore augmenté depuis que Lauriane est impératrice, et elle fait bénéficier son amie duchesse d’une pluie de faveurs et de bienfaits qui pourraient bien faire sourciller les autres couronnes ducales. Gaëtane s’en préoccupe fort peu : elle a l’oreille du trône impérial, et cela fait d’elle une puissance avec laquelle il faut forcément compter désormais.


Code:
<center><div class="PV_background">
<table><tr><td width="50%"><div class="PV_infos1">
<div class="PV_petitext">PV proposé par Aura·</div>
<div class="PV_prenom">Lauriane</div><div class="PV_nom">de la Rive</div>
<div class="PV_star">ft. Bridget Regan
</div>
<div class="PV_petitext">« Transforme tes larmes en caresses, et fais des armes de tes faiblesses. »</div>
<div class="PV_caractere">discrète - intolérante - érudite - hautaine - observatrice - alcoolique - loyale - égoïste</div>
</div></td><td width="50%"><img src="http://67.media.tumblr.com/f90e4dbcd488531b62f55df0654fadb6/tumblr_nghr08cyvK1trd3zko2_250.png" class="PV_libre"/><br />
<div class="PV_petitext">©LadyNadira</div></td></tr></table><div class="PV_petitext"><blockquote>Lauriane a gagné en assurance au fil des années. Naguère soumise et effacée, elle s'est affirmée - et lorsque Gustave a pris le trône de Faërie, il l'a couronnée à ses côtés. Pendant toute la durée de leur mariage, elle l'a suivi où qu'il aille ; et en conséquence, sait se battre fort correctement. Les armes à la main, Lauriane est redoutable ; et ce savoir lui donne un charisme indéniable.</blockquote></div>
<div class="PV_sep"></div>
<div class="PV_infos"><table><tr><td><img src="http://img15.hostingpics.net/pics/1135330671.png" class="PV_iconleft" />
<div class="PV_petitext">©ithika</div></td><td>[b]Âge :[/b] 37 ans
[b]Date et lieu de naissance :[/b] 16 juin 964, à la Rive (Outrevent)
[b]Statut/profession :[/b] Impératrice de Faërie, baronne de la Rive
[b]Allégeance :[/b] Gustave de la Rive, Ordre du Jugement
</td></tr></table></div>
<center><div class="PV_sep"></div></center>
<div class="PV_histoire">La baronnie de la Rive est un modeste domaine par ses dimensions, mais très riche, de part sa position sur le littoral outreventois : toutes les caravanes commerciales maritimes transitent par son port, le seul installé au milieu des falaises, et le droit de péage accorde un bénéfice substantiel aux seigneurs des lieux. Lauriane est le seul enfant né à cette génération : sa mère morte en couches, son père devenu veuf refusa de trahir le souvenir de son épouse en se remariant. Il éduqua donc Lauriane sans présence féminine à ses côtés, lui inculquant l’opiniâtreté typique des hommes d’Outrevent.  

A l’âge de seize ans, la si sage Lauriane fut éblouie par la prestance d’un homme de presque quinze ans son aîné, Gustave du Ponant. Pour la première fois, un homme la traitait non pas en fils, mais en femme ; et elle le laissa lui tourner la tête. Éblouie, Lauriane – puis séduite, puis forcée au-delà du point de non-retour en dépit de ses réticences. Elle en garda rancune à l’importun, mais dut bien se résoudre à tout avouer à son père lorsqu’elle se découvrit enceinte. Proprement mariée, mère à dix-sept ans, elle mit quelques années à pardonner son geste à Gustave, amadouée finalement par le grand respect qu’il manifestait à sa position d’épouse. Le petit Antonin avait quatre ans lorsque sa sœur Armandine vint au monde, et Lauriane associa ses efforts à ceux de son époux, devenu baron de la Rive, pour continuer à assurer leur ascension sociale. la pression croissante sur ses épaules finit par l’oppresser toutefois, et elle a pris depuis quelques années la coupable habitude de boire quand elle est seule, un verre, deux verres... Jamais trop au point de perdre la notion de la réalité, mais suffisamment pour atténuer sa conscience du monde qui l'entoure.

Avec Gustave, c’est ensemble qu’ils œuvrèrent au sein de l’Ordre du Jugement, n’hésitant pas à partir sur les routes lorsque le besoin s’en faisait sentir, pour conquérir de nouveaux appuis et renforcer leur position. Pendant ce temps, Antonin entrait à l’Académie à ses douze ans, puis à la Caserne de Flamme à ses dix-sept ans ; et Armandine se révélait affiliée au Sang. Lauriane ne s’occupa pas étroitement de sa fille, bien plus fusionnelle avec son fils ; mais l’un et l’autre passèrent au second plan lorsque le trône impérial lui fut offert.

Couronnée Impératrice suite au coup d’état enfin réussi de son époux, elle continue de le seconder de son mieux, tournant à présent ses yeux vers Ibélène. Rompue aux arts du combat depuis des années, elle s’imagine parfois partir en guerre épée en main, pour conquérir l’empire des savants de l’autre côté de la frontière… </div>


<center><div class="PV_sep"></div></center>
<table><tr><td  valign="top"><img src="http://66.media.tumblr.com/b3b2a7d000bd8ed507a2c8098b2e9a87/tumblr_inline_neu16oj7zj1sk47ji.jpg" class="PV_iconleft" /></td><td valign="top"><div class="PV_namelien"><b>Gustave de la Rive</b> • <i>Sean Bean</i></div><div class="PV_lien">Leur histoire a commencé de travers : éblouie, puis séduite, et forcée, Lauriane a vécu les menées matrimoniales de Gustave comme une agression. Il lui a fallu quelques années pour se faire à l’idée, et apprécier cet homme prêt à tout pour atteindre ses buts, mais profondément respectueux de son statut d’épouse, et rigoureusement fidèle. Excellente stratège et observatrice attentive, elle est une alliée précieuse dans sa montée au pouvoir et tire une fierté immense d’être devenue impératrice à trente-sept ans. Et puis, qui sait ? Peut-être est-il possible de conquérir Ibélène aussi…</div></td></tr><tr><td><img src="http://img15.hostingpics.net/pics/587607marcusvancoshannarachronicles2820684.jpg" class="PV_iconleft" /></td><td valign="top"><div class="PV_namelien"><b>Antonin de la Rive</b> • <i>Marcus Vanco</i></div><div class="PV_lien">Antonin est une des fiertés de Lauriane. Devenue mère assez jeune, elle n’a pourtant guère  la fibre maternelle et se contente d’observer son évolution de loin. Immensément fière de le savoir à l’Académie, elle le fut encore plus lorsqu’il fit son entrée à la Caserne de Flamme. Son fils, un vaillant Chevaucheur ! Elle n’a jamais épargné sa peine pour lui faciliter les choses, et Antonin est bien conscient du perpétuel soutien de sa mère. Il en abuse parfois un peu usant de son sourire et d’un regard suppliant propre à amadouer même la pierre la plus insensible, mais elle ne parvient pas à lui en tenir rigueur.</div></td></tr><tr><td><img src="https://66.media.tumblr.com/c5f3c66401c703de6444e6bcf55252ff/tumblr_oa0ugduyst1t10zkyo3_250.png" class="PV_iconleft" /></td><td valign="top"><div class="PV_namelien"><b>Armandine de la Rive</b> • <i>Caitlin Stasey</i></div><div class="PV_lien">Elles n’ont jamais été proches, la mère et la fille : Lauriane peine à se reconnaître en cette enfant devenue jeune femme les pupilles cerclées d’écarlate, maniant un talent obscur et effrayant ; et Armandine en veut à sa mère de ne s’être jamais réellement préoccupée d’elle. Confusément, Lauriane pressent que l’ambition de sa fille pourrait bien faire d’elle sa plus grande ennemie un jour ; et la désormais princesse ne cessera pas ses efforts avant d’avoir supplanté sa mère à laquelle elle se considère supérieure, en talent comme en compétence – voire même en beauté.
</div></td></tr><tr><td><img src="http://i64.tinypic.com/mautt2.jpg" class="PV_iconleft" /></td><td valign="top"><div class="PV_namelien"><b>Gaëtane de la Volte</b> • <i>Drew Barrymore</i></div><div class="PV_lien">L’accession au trône de Lauriane est toute récente, mais la duchesse de Cibella œuvre main dans la main avec la Rive depuis des années, et l’amitié de Gaëtane et Lauriane ne date pas d’hier. La prédominance de Cibella aux yeux de la couronne impériale a encore augmenté depuis que Lauriane est impératrice, et elle fait bénéficier son amie duchesse d’une pluie de faveurs et de bienfaits qui pourraient bien faire sourciller les autres couronnes ducales. Gaëtane s’en préoccupe fort peu : elle a l’oreille du trône impérial, et cela fait d’elle une puissance avec laquelle il faut forcément compter désormais. </div></td></tr></table>
</div></center>


Dernière édition par Céline le Mer 30 Nov - 21:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 20/11/2016
Message Sujet: Re: ♔ Faërie - Noblesse   Mer 30 Nov - 21:03



PV proposé par Aura·

Antonin
de la Rive

ft. Marcus Vanco

« Dans les airs ou la poussière, je demeure prince de la terre. »

altruiste - timoré - loyal - séducteur - sérieux - impressionnable - déterminé - maniaque



©Lemon Tart
Antonin est un jeune homme extrêmement sérieux, et parfois un peu trop. Sujet aux mêmes faiblesses que sa mère, il s'est mis à privilégier les substances cielsombroises à fumer là où elle s'arroge quelques privautés avec les boissons alcoolisées. Attention, Antonin...



©dalila
Âge : 20 ans
Date et lieu de naissance :  4 février 981, à la Rive (Outrevent)
Statut/profession :  Prince héritier de Faërie ; mage de l'Automne (diseur de vérité) ; élève Chevaucheur de la dragonne Agonie, Reine du Vol de Jade
Allégeance : Gustave de la Rive


La famille de la Rive est une famille à part en Outrevent, depuis que la seule héritière du nom et de la baronnie a épousé Gustave du Ponant, petit seigneur sans prestige, et lui donna avec une rapidité sujette à commérage un premier enfant. Antonin se souvient vaguement d’une certaine froideur entre ses parents lorsqu’il était tout petit, mais garde un souvenir bien plus net des relations cordiales qu’ils entretiennent depuis la naissance de la petite deuxième, Armandine. Elle, elle grandit dans la félicité d’une vue familiale épanouie, et les deux enfants apprirent tôt la valeur des vertus d’Outrevent telles que le respect de la parole donnée, le droit à ce qui est dû, et l’importance cardinale de la justice.

Antonin était un enfant sérieux, et très convaincu du bien-fondé de ces valeurs ancestrales. Lorsque la magie de l’Automne s’éveilla en lui à son douzième anniversaire, c’est tout naturellement qu’il opta pour le domaine de la Vérité : art relativement rare car nécessitant une personnalité acquise à ce qui est vrai, la discipline requise des diseurs de vérité convint parfaitement à Antonin qui obtint son diplôme avec les honneurs et une réputation d’honnêteté sans faille. Au lieu d’opter pour une spécialisation, toutefois, il se présenta à la Caserne de Flamme – lors de l’interrogatoire de suspects appréhendés, un diseur de vérité est utile, n’est-ce pas ? C’était visiblement également l’avis d’une des Reines du Vol de Jade, la dragonne Agonie, qui se présenta à lui et le revendiqua comme sien.

Trois années passèrent ; Antonin assista de loin aux tentatives de son père pour reconquérir l’héritage dont il s’estimait spolié, soutenant ses efforts. A la fin de sa troisième année de formation, en juin 1001, Antonin fut mis à l’abri par l’Ordre du Jugement, qui redoutait une vengeance de Chimène contre ce neveu qu’elle découvrait. Il passa quelques mois dissimulé dans une place forte, loin d’Agonie dont la personnalité impitoyable lui manquait. Elle était forte, Agonie – persuadée que toute mort a un prix, et que le sang est la richesse la plus grande de l’univers. En cela, ils se comprennent fondamentalement ; et depuis qu’Armandine est mage du Sang, Antonin se découvre prêt à tout pour libérer les anciennes magies proscrites.

A présent que son père est Empereur et que le voilà prince héritier, Antonin n’a pu reprendre son entraînement à la Caserne : il apprend la politique, la diplomatie, et les ailes d’Agonie lui manquent. Mais son devoir passe avant tout : alors, le prince apprend comment être un grand roi.





Armandine de la RiveCaitlin Stasey
Ils sont très liés, le frère et la sœur : Antonin a toujours protégé Armandine, et elle l’a toujours admiré. Il est déterminé à ce qu’elle ait une vie agréable, à la hauteur des efforts qu’elle fournit pour mériter la grandeur ; et elle souhaite plus que tout qu’Antonin reçoive la reconnaissance due à ses actes et à l’ampleur de son travail. Depuis le couronnement, ils veillent l’un sur l’autre, et unissent leurs réflexions pour trouver de nouveaux moyens de réunifier Faërie qui leur semble bien trop près de l’implosion, convaincus qu'il est de leur devoir de se dévouer pour assurer le bien du peuple.
Gustave de la RiveSean Bean
Gustave est un peu jaloux de son fils, et terriblement fier de lui. Il est adroit, le petit Antonin : mage doué, mais déterminé à Chevaucher, il a intégré la Caserne de Flamme avec une grande motivation il y a trois ans, et reçoit régulièrement les félicitations de ses professeurs. Bien sûr, le coup d’état de son père a changé la donne : maintenant qu’il est prince héritier du trône faë, ses journées sont monopolisées par mille enseignements politiques et diplomatiques qu’il dévore avec autant d’ardeur qu’il courtise les jolies fleurs de la Cour impériale. Il est fort reconnaissant à son père de l'avoir choisi comme héritier, et souhaite plus que tout se montrer digne de sa confiance.
Lauriane de la RiveBridget Regan
Antonin est une des fiertés de Lauriane. Devenue mère assez jeune, elle n’a pourtant guère  la fibre maternelle et se contente d’observer son évolution de loin. Immensément fière de le savoir à l’Académie, elle le fut encore plus lorsqu’il fit son entrée à la Caserne de Flamme. Son fils, un vaillant Chevaucheur ! Elle n’a jamais épargné sa peine pour lui faciliter les choses, et Antonin est bien conscient du perpétuel soutien de sa mère. Il en abuse parfois un peu usant de son sourire et d’un regard suppliant propre à amadouer même la pierre la plus insensible, mais elle ne parvient pas à lui en tenir rigueur.
Lionel de RivepierreTom Ellis
C’est un concours de circonstances qui a mis Antonin sur la voie du plus grand secret de Lionel. Une réunion diplomatique peu après le couronnement, quelques paroles échangées autour d’une table du buffet, verre en main, pour tenter de sympathiser entre Outreventois… la discussion a dérivé sur les femmes, et Antonin a perçu un mensonge dans les paroles de Lionel. Il a, quelques semaines plus tard, intercepté un regard évocateur du Capitaine de Vol pour son duc, et a compris les sentiments refoulés du seigneur de Rivepierre. Depuis, malgré ses scrupules d’homme honnête, il le fait chanter : que Lionel incite Liam à accepter Armandine en épousailles, et Antonin ne dévoilera pas son souverain les intolérables penchants secrets de son ami et confident…


Code:
<center><div class="PV_background">
<table><tr><td width="50%"><div class="PV_infos1">
<div class="PV_petitext">PV proposé par Aura·</div>
<div class="PV_prenom">Antonin </div><div class="PV_nom">de la Rive</div>
<div class="PV_star">ft. Marcus Vanco</div>
<div class="PV_petitext">« Dans les airs ou la poussière, je demeure prince de la terre. »</div>
<div class="PV_caractere">altruiste - timoré - loyal - séducteur - sérieux - impressionnable - déterminé - maniaque</div>
</div></td><td width="50%"><img src="http://66.media.tumblr.com/9922e9bc112ae31048aea9058850578a/tumblr_ofb9g2sQQv1v9q4doo9_250.png" class="PV_libre"/><br />
<div class="PV_petitext">©Lemon Tart</div></td></tr></table><div class="PV_petitext"><blockquote>Antonin est un jeune homme extrêmement sérieux, et parfois un peu trop. Sujet aux mêmes faiblesses que sa mère, il s'est mis à privilégier les substances cielsombroises à fumer là où elle s'arroge quelques privautés avec les boissons alcoolisées. Attention, Antonin... </blockquote></div>
<div class="PV_sep"></div>
<div class="PV_infos"><table><tr><td><img src="http://img15.hostingpics.net/pics/587607marcusvancoshannarachronicles2820684.jpg" class="PV_iconleft" />
<div class="PV_petitext">©dalila</div></td><td>[b]Âge :[/b] 20 ans
[b]Date et lieu de naissance :[/b]  4 février 981, à la Rive (Outrevent)
[b]Statut/profession :[/b]  Prince héritier de Faërie ; mage de l'Automne (diseur de vérité) ; élève Chevaucheur de la dragonne Agonie, Reine du Vol de Jade
[b]Allégeance :[/b] Gustave de la Rive
</td></tr></table></div>
<center><div class="PV_sep"></div></center>
<div class="PV_histoire">La famille de la Rive est une famille à part en Outrevent, depuis que la seule héritière du nom et de la baronnie a épousé Gustave du Ponant, petit seigneur sans prestige, et lui donna avec une rapidité sujette à commérage un premier enfant. Antonin se souvient vaguement d’une certaine froideur entre ses parents lorsqu’il était tout petit, mais garde un souvenir bien plus net des relations cordiales qu’ils entretiennent depuis la naissance de la petite deuxième, Armandine. Elle, elle grandit dans la félicité d’une vue familiale épanouie, et les deux enfants apprirent tôt la valeur des vertus d’Outrevent telles que le respect de la parole donnée, le droit à ce qui est dû, et l’importance cardinale de la justice.

Antonin était un enfant sérieux, et très convaincu du bien-fondé de ces valeurs ancestrales. Lorsque la magie de l’Automne s’éveilla en lui à son douzième anniversaire, c’est tout naturellement qu’il opta pour le domaine de la Vérité : art relativement rare car nécessitant une personnalité acquise à ce qui est vrai, la discipline requise des diseurs de vérité convint parfaitement à Antonin qui obtint son diplôme avec les honneurs et une réputation d’honnêteté sans faille. Au lieu d’opter pour une spécialisation, toutefois, il se présenta à la Caserne de Flamme – lors de l’interrogatoire de suspects appréhendés, un diseur de vérité est utile, n’est-ce pas ? C’était visiblement également l’avis d’une des Reines du Vol de Jade, la dragonne Agonie, qui se présenta à lui et le revendiqua comme sien.

Trois années passèrent ; Antonin assista de loin aux tentatives de son père pour reconquérir l’héritage dont il s’estimait spolié, soutenant ses efforts. A la fin de sa troisième année de formation, en juin 1001, Antonin fut mis à l’abri par l’Ordre du Jugement, qui redoutait une vengeance de Chimène contre ce neveu qu’elle découvrait. Il passa quelques mois dissimulé dans une place forte, loin d’Agonie dont la personnalité impitoyable lui manquait. Elle était forte, Agonie – persuadée que toute mort a un prix, et que le sang est la richesse la plus grande de l’univers. En cela, ils se comprennent fondamentalement ; et depuis qu’Armandine est mage du Sang, Antonin se découvre prêt à tout pour libérer les anciennes magies proscrites.

A présent que son père est Empereur et que le voilà prince héritier, Antonin n’a pu reprendre son entraînement à la Caserne : il apprend la politique, la diplomatie, et les ailes d’Agonie lui manquent. Mais son devoir passe avant tout : alors, le prince apprend comment être un grand roi.

</div>


<center><div class="PV_sep"></div></center>
<table><tr><td  valign="top"><img src="https://66.media.tumblr.com/c5f3c66401c703de6444e6bcf55252ff/tumblr_oa0ugduyst1t10zkyo3_250.png" class="PV_iconleft" /></td><td valign="top"><div class="PV_namelien"><b>Armandine de la Rive</b> • <i>Caitlin Stasey</i></div><div class="PV_lien">Ils sont très liés, le frère et la sœur : Antonin a toujours protégé Armandine, et elle l’a toujours admiré. Il est déterminé à ce qu’elle ait une vie agréable, à la hauteur des efforts qu’elle fournit pour mériter la grandeur ; et elle souhaite plus que tout qu’Antonin reçoive la reconnaissance due à ses actes et à l’ampleur de son travail. Depuis le couronnement, ils veillent l’un sur l’autre, et unissent leurs réflexions pour trouver de nouveaux moyens de réunifier Faërie qui leur semble bien trop près de l’implosion, convaincus qu'il est de leur devoir de se dévouer pour assurer le bien du peuple. </div></td></tr><tr><td><img src="http://66.media.tumblr.com/b3b2a7d000bd8ed507a2c8098b2e9a87/tumblr_inline_neu16oj7zj1sk47ji.jpg" class="PV_iconleft" /></td><td valign="top"><div class="PV_namelien"><b>Gustave de la Rive</b> • <i>Sean Bean</i></div><div class="PV_lien">Gustave est un peu jaloux de son fils, et terriblement fier de lui. Il est adroit, le petit Antonin : mage doué, mais déterminé à Chevaucher, il a intégré la Caserne de Flamme avec une grande motivation il y a trois ans, et reçoit régulièrement les félicitations de ses professeurs. Bien sûr, le coup d’état de son père a changé la donne : maintenant qu’il est prince héritier du trône faë, ses journées sont monopolisées par mille enseignements politiques et diplomatiques qu’il dévore avec autant d’ardeur qu’il courtise les jolies fleurs de la Cour impériale. Il est fort reconnaissant à son père de l'avoir choisi comme héritier, et souhaite plus que tout se montrer digne de sa confiance.</div></td></tr><tr><td><img src="http://img15.hostingpics.net/pics/1135330671.png" class="PV_iconleft" /></td><td valign="top"><div class="PV_namelien"><b>Lauriane de la Rive</b> • <i>Bridget Regan</i></div><div class="PV_lien">Antonin est une des fiertés de Lauriane. Devenue mère assez jeune, elle n’a pourtant guère  la fibre maternelle et se contente d’observer son évolution de loin. Immensément fière de le savoir à l’Académie, elle le fut encore plus lorsqu’il fit son entrée à la Caserne de Flamme. Son fils, un vaillant Chevaucheur ! Elle n’a jamais épargné sa peine pour lui faciliter les choses, et Antonin est bien conscient du perpétuel soutien de sa mère. Il en abuse parfois un peu usant de son sourire et d’un regard suppliant propre à amadouer même la pierre la plus insensible, mais elle ne parvient pas à lui en tenir rigueur.
</div></td></tr><tr><td><img src="http://31.media.tumblr.com/591d8e8e2519c3e559d046f13a5484a7/tumblr_inline_n2yl4fNM3N1sykc5b.jpg" class="PV_iconleft" /></td><td valign="top"><div class="PV_namelien"><b>Lionel de Rivepierre</b> • <i>Tom Ellis</i></div><div class="PV_lien">C’est un concours de circonstances qui a mis Antonin sur la voie du plus grand secret de Lionel. Une réunion diplomatique peu après le couronnement, quelques paroles échangées autour d’une table du buffet, verre en main, pour tenter de sympathiser entre Outreventois… la discussion a dérivé sur les femmes, et Antonin a perçu un mensonge dans les paroles de Lionel. Il a, quelques semaines plus tard, intercepté un regard évocateur du Capitaine de Vol pour son duc, et a compris les sentiments refoulés du seigneur de Rivepierre. Depuis, malgré ses scrupules d’homme honnête, il le fait chanter : que Lionel incite Liam à accepter Armandine en épousailles, et Antonin ne dévoilera pas son souverain les intolérables penchants secrets de son ami et confident…</div></td></tr></table>
</div></center>


Dernière édition par Céline le Mer 30 Nov - 21:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 20/11/2016
Message Sujet: Re: ♔ Faërie - Noblesse   Mer 30 Nov - 21:14



PV proposé par Aura·

Armandine
de la Rive

ft. Caitlin Stasey

« Mieux vaut être crainte qu'être aimée - l'on court moins de risques de se blesser. »

ambitieuse - cancanière - studieuse - désinvolte - tolérante - prétentieuse - franche - prude



©Greer
Gustave a toujours douté de l'histoire que ses parents adoptifs lui ont contée concernant ses origines, dans un obscur recoin de ses pensées. C'est Armandine qui a confirmé ses doutes lors du couronnement de Chimène et déclenché sa revendication, lisant leurs lignées respectives et aboutissant à la conclusion qu'elles sont identiques.



©reingwithme
Âge : 17 ans
Date et lieu de naissance : 10 août 984, à la Rive (Outrevent)
Statut/profession : Princesse de Faërie, mage du Sang (lecture des lignées)
Allégeance : Gustave de la Rive, Ordre du Jugement


La famille de la Rive est une famille à part en Outrevent, depuis que la seule héritière du nom et de la baronnie a épousé Gustave du Ponant, petit seigneur sans prestige, et lui donna avec une rapidité sujette à commérage un premier enfant. Antonin se souvient vaguement d’une certaine froideur entre ses parents lorsqu’il était tout petit, mais garde un souvenir bien plus net des relations cordiales qu’ils entretiennent depuis la naissance de la petite deuxième, Armandine. Elle, elle grandit dans la félicité d’une vue familiale épanouie, et les deux enfants apprirent tôt la valeur des vertus d’Outrevent telles que le respect de la parole donnée, le droit à ce qui est dû, et l’importance cardinale de la justice.

Tandis que son frère étudiait les arcanes à l’Académie, appelé par l’Automne, la magie qui s’éveilla en Armandine était une des magies scellées : le pouvoir du sang grandit en elle, et son père qui avait moult accointances de ses années d’errance sut lui procurer un bon professeur. Armandine apprit donc, parmi toutes les possibilités offertes par la magie du Sang, d’apprendre à lire les lignées. Lent apprentissage, sans cesse perfectionné – cela fait cinq ans à présent qu’elle affine son talent, et elle est désormais capable de dire si deux personnes sont issues des mêmes parents. Un jour, elle saura donner l’identité de ces parents, dire si une personne donnée a eu des enfants, combien, de quel sexe et quand, voire même tracer des arbres généalogiques à partir d’une simple goutte de sang ; mais pour le moment, ses compétences encore fragiles sont en pleine consolidation.

Maintenant que ses parents dirigent Faërie, et que la magie du Sang respire plus librement, Armandine pensait pouvoir savourer son nouveau statut en observant attentivement le jeu subtil de la politique ; mais c’était compter sans les menées de sa mère qui avait trouvé pour elle une autre voie. On la proposa en épousailles à Liam, duc d’Outrevent, naguère fiancé à Chimène et toujours célibataire, pour cimenter un peu plus Faërie autour de sa nouvelle famille impériale. Armandine aurait pu refuser et jeter au feu ce carcan qu’on voulait lui nouer autour du poignet ; mais, trop pétrie du sens des responsabilités dans lesquelles on l’a élevée, elle a réfléchi, et consenti : si Liam veut bien d’elle, elle sera duchesse, et une bonne duchesse, tant qu’elle peut poursuivre son apprentissage.

Le devoir avant tout !





Antonin de la Rive Marcus Vanco
Ils sont très liés, le frère et la sœur : Antonin a toujours protégé Armandine, et elle l’a toujours admiré. Il est déterminé à ce qu’elle ait une vie agréable, à la hauteur des efforts qu’elle fournit pour mériter la grandeur ; et elle souhaite plus que tout qu’Antonin reçoive la reconnaissance due à ses actes et à l’ampleur de son travail. Depuis le couronnement, ils veillent l’un sur l’autre, et unissent leurs réflexions pour trouver de nouveaux moyens de réunifier Faërie qui leur semble bien trop près de l’implosion, convaincus qu'il est de leur devoir de se dévouer pour assurer le bien du peuple.
Gustave de la RiveSean Bean
Armandine, jolie Armandine, avec ses yeux cerclés de rouge : sa fille est mage du Sang, et Gustave ne s’en émeut pas. Il la protège de son mieux, et s’il se bat autant pour réhabiliter les magies perdues, c’est aussi pour elle : pour qu’elle puisse vivre dans ce monde sans risquer la persécution ni la mise à mort. Armandine adore positivement son père, et soutient de toutes ses capacités les efforts familiaux pour accéder au trône puis y maintenir leur emprise. Mage brillante, princesse déterminée : la belle Armandine ne recule devant rien pour défendre les droits de sa famille à la grandeur.
Lauriane de la RiveBridget Regan
Elles n’ont jamais été proches, la mère et la fille : Lauriane peine à se reconnaître en cette enfant devenue jeune femme les pupilles cerclées d’écarlate, maniant un talent obscur et effrayant ; et Armandine en veut à sa mère de ne s’être jamais réellement préoccupée d’elle. Confusément, Lauriane pressent que l’ambition de sa fille pourrait bien faire d’elle sa plus grande ennemie un jour ; et la désormais princesse ne cessera pas ses efforts avant d’avoir supplanté sa mère à laquelle elle se considère supérieure, en talent comme en compétence – voire même en beauté.
Liam d'OutreventJared Leto
La position de Liam est dure à tenir : naguère fiancé à Chimène dont la main vient à nouveau de lui être proposée depuis la cour d’Ibélène où elle s’est réfugiée, le voilà à présent fiancé à la fille de celui qui l’a renversée, la toute nouvelle princesse Armandine, de quinze ans sa cadette. Sur les bons conseils de Lionel, il a consenti aux fiançailles pour ressouder Faërie devenue vulnérable – et dans un an, il épousera la mage du Sang. Cette union ne lui convient pas vraiment, mais il a lui aussi le sens du devoir et sait le respect dû à la parole donnée… Alors, comme la princesse, va-t-il se résigner ?


Code:
<center><div class="PV_background">
<table><tr><td width="50%"><div class="PV_infos1">
<div class="PV_petitext">PV proposé par Aura·</div>
<div class="PV_prenom">Armandine</div><div class="PV_nom">de la Rive</div>
<div class="PV_star">ft. Caitlin Stasey</div>
<div class="PV_petitext">« Mieux vaut être crainte qu'être aimée - l'on court moins de risques de se blesser. »</div>
<div class="PV_caractere">ambitieuse - cancanière - studieuse - désinvolte - tolérante - prétentieuse - franche - prude</div>
</div></td><td width="50%"><img src="http://img15.hostingpics.net/pics/662728ju79gp1j.png" class="PV_libre"/><br />
<div class="PV_petitext">©Greer</div></td></tr></table><div class="PV_petitext"><blockquote>Gustave a toujours douté de l'histoire que ses parents adoptifs lui ont contée concernant ses origines, dans un obscur recoin de ses pensées. C'est Armandine qui a confirmé ses doutes lors du couronnement de Chimène et déclenché sa revendication, lisant leurs lignées respectives et aboutissant à la conclusion qu'elles sont identiques.</blockquote></div>
<div class="PV_sep"></div>
<div class="PV_infos"><table><tr><td><img src="https://66.media.tumblr.com/c5f3c66401c703de6444e6bcf55252ff/tumblr_oa0ugduyst1t10zkyo3_250.png" class="PV_iconleft" />
<div class="PV_petitext">©reingwithme</div></td><td>[b]Âge :[/b] 17 ans
[b]Date et lieu de naissance :[/b] 10 août 984, à la Rive (Outrevent)
[b]Statut/profession :[/b] Princesse de Faërie, mage du Sang (lecture des lignées)
[b]Allégeance :[/b] Gustave de la Rive, Ordre du Jugement
</td></tr></table></div>
<center><div class="PV_sep"></div></center>
<div class="PV_histoire">La famille de la Rive est une famille à part en Outrevent, depuis que la seule héritière du nom et de la baronnie a épousé Gustave du Ponant, petit seigneur sans prestige, et lui donna avec une rapidité sujette à commérage un premier enfant. Antonin se souvient vaguement d’une certaine froideur entre ses parents lorsqu’il était tout petit, mais garde un souvenir bien plus net des relations cordiales qu’ils entretiennent depuis la naissance de la petite deuxième, Armandine. Elle, elle grandit dans la félicité d’une vue familiale épanouie, et les deux enfants apprirent tôt la valeur des vertus d’Outrevent telles que le respect de la parole donnée, le droit à ce qui est dû, et l’importance cardinale de la justice.

Tandis que son frère étudiait les arcanes à l’Académie, appelé par l’Automne, la magie qui s’éveilla en Armandine était une des magies scellées : le pouvoir du sang grandit en elle, et son père qui avait moult accointances de ses années d’errance sut lui procurer un bon professeur. Armandine apprit donc, parmi toutes les possibilités offertes par la magie du Sang, d’apprendre à lire les lignées. Lent apprentissage, sans cesse perfectionné – cela fait cinq ans à présent qu’elle affine son talent, et elle est désormais capable de dire si deux personnes sont issues des mêmes parents. Un jour, elle saura donner l’identité de ces parents, dire si une personne donnée a eu des enfants, combien, de quel sexe et quand, voire même tracer des arbres généalogiques à partir d’une simple goutte de sang ; mais pour le moment, ses compétences encore fragiles sont en pleine consolidation.

Maintenant que ses parents dirigent Faërie, et que la magie du Sang respire plus librement, Armandine pensait pouvoir savourer son nouveau statut en observant attentivement le jeu subtil de la politique ; mais c’était compter sans les menées de sa mère qui avait trouvé pour elle une autre voie. On la proposa en épousailles à Liam, duc d’Outrevent, naguère fiancé à Chimène et toujours célibataire, pour cimenter un peu plus Faërie autour de sa nouvelle famille impériale. Armandine aurait pu refuser et jeter au feu ce carcan qu’on voulait lui nouer autour du poignet ; mais, trop pétrie du sens des responsabilités dans lesquelles on l’a élevée, elle a réfléchi, et consenti : si Liam veut bien d’elle, elle sera duchesse, et une bonne duchesse, tant qu’elle peut poursuivre son apprentissage.

Le devoir avant tout !

</div>


<center><div class="PV_sep"></div></center>
<table><tr><td  valign="top"><img src="http://img15.hostingpics.net/pics/587607marcusvancoshannarachronicles2820684.jpg" class="PV_iconleft" /></td><td valign="top"><div class="PV_namelien"><b>Antonin de la Rive </b> • <i>Marcus Vanco</i></div><div class="PV_lien">Ils sont très liés, le frère et la sœur : Antonin a toujours protégé Armandine, et elle l’a toujours admiré. Il est déterminé à ce qu’elle ait une vie agréable, à la hauteur des efforts qu’elle fournit pour mériter la grandeur ; et elle souhaite plus que tout qu’Antonin reçoive la reconnaissance due à ses actes et à l’ampleur de son travail. Depuis le couronnement, ils veillent l’un sur l’autre, et unissent leurs réflexions pour trouver de nouveaux moyens de réunifier Faërie qui leur semble bien trop près de l’implosion, convaincus qu'il est de leur devoir de se dévouer pour assurer le bien du peuple. </div></td></tr><tr><td><img src="http://66.media.tumblr.com/b3b2a7d000bd8ed507a2c8098b2e9a87/tumblr_inline_neu16oj7zj1sk47ji.jpg" class="PV_iconleft" /></td><td valign="top"><div class="PV_namelien"><b>Gustave de la Rive</b> • <i>Sean Bean</i></div><div class="PV_lien">Armandine, jolie Armandine, avec ses yeux cerclés de rouge : sa fille est mage du Sang, et Gustave ne s’en émeut pas. Il la protège de son mieux, et s’il se bat autant pour réhabiliter les magies perdues, c’est aussi pour elle : pour qu’elle puisse vivre dans ce monde sans risquer la persécution ni la mise à mort. Armandine adore positivement son père, et soutient de toutes ses capacités les efforts familiaux pour accéder au trône puis y maintenir leur emprise. Mage brillante, princesse déterminée : la belle Armandine ne recule devant rien pour défendre les droits de sa famille à la grandeur.</div></td></tr><tr><td><img src="http://img15.hostingpics.net/pics/1135330671.png" class="PV_iconleft" /></td><td valign="top"><div class="PV_namelien"><b>Lauriane de la Rive</b> • <i>Bridget Regan</i></div><div class="PV_lien">Elles n’ont jamais été proches, la mère et la fille : Lauriane peine à se reconnaître en cette enfant devenue jeune femme les pupilles cerclées d’écarlate, maniant un talent obscur et effrayant ; et Armandine en veut à sa mère de ne s’être jamais réellement préoccupée d’elle. Confusément, Lauriane pressent que l’ambition de sa fille pourrait bien faire d’elle sa plus grande ennemie un jour ; et la désormais princesse ne cessera pas ses efforts avant d’avoir supplanté sa mère à laquelle elle se considère supérieure, en talent comme en compétence – voire même en beauté.
</div></td></tr><tr><td><img src="http://img11.hostingpics.net/pics/206449JaredLeto025laurasue.jpg" class="PV_iconleft" /></td><td valign="top"><div class="PV_namelien"><b>Liam d'Outrevent</b> • <i>Jared Leto</i></div><div class="PV_lien">La position de Liam est dure à tenir : naguère fiancé à Chimène dont la main vient à nouveau de lui être proposée depuis la cour d’Ibélène où elle s’est réfugiée, le voilà à présent fiancé à la fille de celui qui l’a renversée, la toute nouvelle princesse Armandine, de quinze ans sa cadette. Sur les bons conseils de Lionel, il a consenti aux fiançailles pour ressouder Faërie devenue vulnérable – et dans un an, il épousera la mage du Sang. Cette union ne lui convient pas vraiment, mais il a lui aussi le sens du devoir et sait le respect dû à la parole donnée… Alors, comme la princesse, va-t-il se résigner ?</div></td></tr></table>
</div></center>


Dernière édition par Céline le Mer 30 Nov - 21:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 20/11/2016
Message Sujet: Re: ♔ Faërie - Noblesse   Mer 30 Nov - 21:55



PV proposé par Aura·

Chimène
de Faërie

ft. Sophie Turner

« Je n'ai jamais rêvé d'être reine, je veux qu'on me rende ma sœur, ma souveraine. »

timorée - dévouée - peu sûre d’elle - pleine de bonne volonté - angoissée - généreuse - sensible - influençable



©Coatlicue
Depuis le décès de Chrysolde, Chimène ne s'autorise à prendre que bien peu de repos, toute entière consacrée à ces responsabilités dont elle veut se montrer digne. La seule distraction qu'elle s'accorde encore parfois : lire quelques pages de romans de cape et d'épées, pour s'évader juste une heure de ce quotidien harassant.



©Delrya
Âge : 25 ans
Date et lieu de naissance : 31 janvier 976, à Alfaë (Cibella)
Statut/profession :  Impératrice de Faërie
Allégeance : Faërie


Le destin a parfois de bien curieux tours. La famille impériale de Faërie vit naître quatre enfants : quatre filles, quatre sœurs, semblables dans leurs traits, mais si différentes de caractère… Sous leur chevelure de flamme se cachaient quatre esprits bien particuliers, quatre tempéraments autant opposés que complémentaires.

L’on éleva la première, Chrysolde, pour le trône impérial : forte et déterminée, elle avait l’aura d’autorité naturelle qui convenait à sa position de dauphine et de future reine. Une poigne d’acier, une main de fer : Chrysolde régna de longues années suite à la mort de leurs parents, et nul trouble ne fut à déplorer. La seconde, Catarine, née deux années après elle, ne pouvait pas régner sur Faërie : il fut donc décidé qu’elle règnerait sur Ibélène, et elle fut proposée en épousailles à l’empereur Augustus, dans une volonté de diplomatie autant que d’influence. Elle se révéla dotée d’un caractère de leader charismatique, bien plus douée dans la conviction que dans la répression. La troisième, Cassandre, née cinq ans après Catarine et sept ans après Chrysolde, montra à sa puberté une forte affinité avec la magie de l'Été, et se rendit à l’Académie étudier le domaine de la transmutation. Pleine d’assurance et d’autorité, caressante et éloquente, elle prit un poste d’enseignante prestigieux à l’orée de sa trente-troisième année. Quant à la petite dernière, Chimène, ce fut celle que l’on n’attendait plus : née onze ans après Cassandre, elle avait seize ans d’écart avec Catarine, et dix-huit avec Chrysolde qui était déjà mariée, et mère à son tour, quand elle vit le jour. Elevée dans l’ombre de ces trois femmes de caractère, elle se révéla timide et peu assurée, sans cesse comparée à ses sœurs. On la promit en mariage au duc d’Outrevent… Mais leurs existences furent bouleversées lorsque Chrysolde, son époux, et ses enfants furent massacrés par la Confrérie Noire en représailles pour l’exécution de leur dirigeant.

Chimène n’avait jamais été élevée pour le trône, mais avec Catarine sur celui d’Ibélène et Cassandre à l’Académie, toutes deux ayant officiellement renoncé à leurs droits sur Faërie lors de leurs départs respectifs des années plus tôt, c’est sur son front que la couronne impériale fut déposée. Jeune et inexpérimentée, timorée et fragile, elle est montée sur le trône en juillet de l’an mil, et cherche pour le moment à comprendre ce que l’on attend d’elle exactement, perdue et angoissée, d’autant plus que les échos en provenance d’Ibélène se font inquiétants : Catarine songerait à lui réclamer le trône. Elle n’a jamais voulu régner, mais à présent qu’elle se trouve en position de devenir impératrice, elle souhaite faire ses preuves et montrer qu’elle est digne de la charge dont elle a hérité. Pour le moment, Chimène n’est pas officiellement couronnée : comme la coutume l’exige, elle ne le sera qu’en juillet de l’an 1001, si l’année écoulée la montre digne du trône. Tant de pression, pour de si frêles épaules…




Cassandre de Faërie et Catarine d’IbélèneAmy Adams et Lotte Verbeek
Elles étaient quatre, elles ne sont plus que trois : et le sanglant trépas de Chrysolde semble avoir définitivement éloigné ses cadettes les unes des autres. Cassandre s’isole à l’Académie, son ambition la poussant vers le poste d’Archimage petit à petit, et elle n’apporte son soutien à aucune de ses deux sœurs. Catarine, sur le trône d’Ibélène, souffre du décès de leur aînée et en veut à Chimène de lui avoir succédé – elles n’ont jamais été proches de par leur écart d’âge. Et Chimène, malheureuse Chimène sur le trône faë – une sœur périt, et voilà qu’elle perd les deux autres. Oui, le Destin a décidément été bien cruel avec les filles de Faërie…
Hugues HurlenferCraig Parker
Hugues était présent à la cour de Faërie bien avant que Chimène ne monte sur le trône. Il était alors un conseiller mineur, l’un des rares à accorder un peu de temps à la petite princesse, répondant à ses diverses questions sur Arven. Une attention que Chimène n’a pas oubliée. Le peu qu’elle sait aujourd’hui pour gouverner, c’est de lui qu’elle le tient, aussi a-t-elle tout naturellement décidé d’en faire son premier conseiller. Elle lui accorde toute sa confiance, se fiant à lui, parfois  au mépris du reste de son entourage. Une confiance qui honore Hugues et dont il use pour faire passer certaines décisions sans la consulter. Est-ce pour la protéger ou asseoir son propre pouvoir ? Difficile à dire. Un peu des deux, sans doute...
Liam d’OutreventJared Leto
Ils auraient dû se marier à l'automne de l'an mil. C'était décidé : la benjamine de la fratrie impériale serait duchesse d'Outrevent. Ce n'était pas pour déplaire à Liam et Chimène qui se connaissent depuis des années et apprécient leurs qualités respectives, bons amis et alliés efficaces. Mais la mort de Chrysolde de Faërie a tout changé : Chimène est devenue Impératrice, et elle n'a pas le droit d'épouser un de ses ducs. Les fiançailles ont été rompues, mais pas l'amitié entre Liam et sa reine : il la soutient et la conseille de son mieux, bien conscients des lourdes responsabilités qui pèsent à présent sur ses épaules.
Gaëtane de la VolteDrew Barrymore
Oh, jalousie ! Intense et viscérale, entre l’impératrice d’Arven et la duchesse de Cibella. Chimène envie la compétence naturelle avec laquelle Gaëtane gère son duché, à l’aise autant avec ses nobles qu’avec ceux de l’empire opposé, régnant par le sourire et une volonté inflexible. Gaëtane, pour sa part, fait partie des seigneurs de Faërie qui désapprouvent la montée sur le trône d’une impératrice si faible. Petit à petit, le doute se répand en Faërie sur les réelles compétences de l’impératrice, et Gaëtane ne dissimule pas vraiment sa désapprobation, ni la piètre opinion qu’elle a de sa souveraine.
Diane de la FèreCate Blanchett
La pétillante Diane a toujours été une favorite de Chimène, même lorsqu’elle n’était encore que princesse. La fougue et le charisme de la Chevaucheuse, associées à son impertinence malicieuse, lui ont toujours valu l’estime et l’affection de la petite Chimène éprise de liberté et d’indépendance, rêvant d’une vie loin du trône. Diane apprécie cette petite impératrice fragile qui tente désespérément de bien faire ce que l’on attend d’elle, et s’est juré de tout mettre en œuvre pour la soutenir et lui procurer ce dont elle a besoin pour devenir une grande souveraine, comme sa sœur le fut avant elle.
Gustave de FaërieSean Bean
Elle est censée être l’ennemi, mais il ne peut se défendre d’une affection profonde et réelle pour cette enfant si peu faite pour la couronne. Elle, bien sûr, le méprise et ne nourrit pour lui que de la haine : il l’a jetée à bas de son trône, l’a enlevée, humiliée, et chassée sur les chemins. Elle est loin de s’imaginer les raisons de son comportement : comment pourrait-elle s’imaginer qu’il aimerait plus que tout l’accueillir au sein de sa famille, et prendre soin d’elle – lui qui a grandi loin de ses quatre sœurs ?


Code:
<center><div class="PV_background">
<table><tr><td width="50%"><div class="PV_infos1">
<div class="PV_petitext">PV proposé par Aura·</div>
<div class="PV_prenom">Chimène</div><div class="PV_nom">de Faërie</div>
<div class="PV_star">ft. Sophie Turner</div>
<div class="PV_petitext">« Je n'ai jamais rêvé d'être reine, je veux qu'on me rende ma sœur, ma souveraine. »</div>
<div class="PV_caractere">timorée - dévouée - peu sûre d’elle - pleine de bonne volonté - angoissée - généreuse - sensible - influençable</div>
</div></td><td width="50%"><img src="http://40.media.tumblr.com/da73583035c3fdb93c0c7cd67901cf44/tumblr_no4glaXv4U1ush2syo4_250.png" class="PV_libre"/><br />
<div class="PV_petitext">©Coatlicue</div></td></tr></table><div class="PV_petitext"><blockquote>Depuis le décès de Chrysolde, Chimène ne s'autorise à prendre que bien peu de repos, toute entière consacrée à ces responsabilités dont elle veut se montrer digne. La seule distraction qu'elle s'accorde encore parfois : lire quelques pages de romans de cape et d'épées, pour s'évader juste une heure de ce quotidien harassant.</blockquote></div>
<div class="PV_sep"></div>
<div class="PV_infos"><table><tr><td><img src="http://img11.hostingpics.net/pics/111944chim.png" class="PV_iconleft" />
<div class="PV_petitext">©Delrya</div></td><td>[b]Âge :[/b] 25 ans
[b]Date et lieu de naissance :[/b] 31 janvier 976, à Alfaë (Cibella)
[b]Statut/profession :[/b]  Impératrice de Faërie
[b]Allégeance :[/b] Faërie
</td></tr></table></div>
<center><div class="PV_sep"></div></center>
<div class="PV_histoire">Le destin a parfois de bien curieux tours. La famille impériale de Faërie vit naître quatre enfants : quatre filles, quatre sœurs, semblables dans leurs traits, mais si différentes de caractère… Sous leur chevelure de flamme se cachaient quatre esprits bien particuliers, quatre tempéraments autant opposés que complémentaires.

L’on éleva la première, Chrysolde, pour le trône impérial : forte et déterminée, elle avait l’aura d’autorité naturelle qui convenait à sa position de dauphine et de future reine. Une poigne d’acier, une main de fer : Chrysolde régna de longues années suite à la mort de leurs parents, et nul trouble ne fut à déplorer. La seconde, Catarine, née deux années après elle, ne pouvait pas régner sur Faërie : il fut donc décidé qu’elle règnerait sur Ibélène, et elle fut proposée en épousailles à l’empereur Augustus, dans une volonté de diplomatie autant que d’influence. Elle se révéla dotée d’un caractère de leader charismatique, bien plus douée dans la conviction que dans la répression. La troisième, Cassandre, née cinq ans après Catarine et sept ans après Chrysolde, montra à sa puberté une forte affinité avec la magie de l'Été, et se rendit à l’Académie étudier le domaine de la transmutation. Pleine d’assurance et d’autorité, caressante et éloquente, elle prit un poste d’enseignante prestigieux à l’orée de sa trente-troisième année. Quant à la petite dernière, Chimène, ce fut celle que l’on n’attendait plus : née onze ans après Cassandre, elle avait seize ans d’écart avec Catarine, et dix-huit avec Chrysolde qui était déjà mariée, et mère à son tour, quand elle vit le jour. Elevée dans l’ombre de ces trois femmes de caractère, elle se révéla timide et peu assurée, sans cesse comparée à ses sœurs. On la promit en mariage au duc d’Outrevent… Mais leurs existences furent bouleversées lorsque Chrysolde, son époux, et ses enfants furent massacrés par la Confrérie Noire en représailles pour l’exécution de leur dirigeant.

Chimène n’avait jamais été élevée pour le trône, mais avec Catarine sur celui d’Ibélène et Cassandre à l’Académie, toutes deux ayant officiellement renoncé à leurs droits sur Faërie lors de leurs départs respectifs des années plus tôt, c’est sur son front que la couronne impériale fut déposée. Jeune et inexpérimentée, timorée et fragile, elle est montée sur le trône en juillet de l’an mil, et cherche pour le moment à comprendre ce que l’on attend d’elle exactement, perdue et angoissée, d’autant plus que les échos en provenance d’Ibélène se font inquiétants : Catarine songerait à lui réclamer le trône. Elle n’a jamais voulu régner, mais à présent qu’elle se trouve en position de devenir impératrice, elle souhaite faire ses preuves et montrer qu’elle est digne de la charge dont elle a hérité. Pour le moment, Chimène n’est pas officiellement couronnée : comme la coutume l’exige, elle ne le sera qu’en juillet de l’an 1001, si l’année écoulée la montre digne du trône. Tant de pression, pour de si frêles épaules…</div>


<center><div class="PV_sep"></div></center>
<table><tr><td  valign="top"><img src="http://img15.hostingpics.net/pics/521936casscat.png" class="PV_iconleft" /></td><td valign="top"><div class="PV_namelien"><b>Cassandre de Faërie et Catarine d’Ibélène</b> • <i>Amy Adams et Lotte Verbeek</i></div><div class="PV_lien">Elles étaient quatre, elles ne sont plus que trois : et le sanglant trépas de Chrysolde semble avoir définitivement éloigné ses cadettes les unes des autres. Cassandre s’isole à l’Académie, son ambition la poussant vers le poste d’Archimage petit à petit, et elle n’apporte son soutien à aucune de ses deux sœurs. Catarine, sur le trône d’Ibélène, souffre du décès de leur aînée et en veut à Chimène de lui avoir succédé – elles n’ont jamais été proches de par leur écart d’âge. Et Chimène, malheureuse Chimène sur le trône faë – une sœur périt, et voilà qu’elle perd les deux autres. Oui, le Destin a décidément été bien cruel avec les filles de Faërie…</div></td></tr><tr><td><img src="http://img11.hostingpics.net/pics/521660darkenrahl16fairweather.jpg" class="PV_iconleft" /></td><td valign="top"><div class="PV_namelien"><b>Hugues Hurlenfer</b> • <i>Craig Parker</i></div><div class="PV_lien">Hugues était présent à la cour de Faërie bien avant que Chimène ne monte sur le trône. Il était alors un conseiller mineur, l’un des rares à accorder un peu de temps à la petite princesse, répondant à ses diverses questions sur Arven. Une attention que Chimène n’a pas oubliée. Le peu qu’elle sait aujourd’hui pour gouverner, c’est de lui qu’elle le tient, aussi a-t-elle tout naturellement décidé d’en faire son premier conseiller. Elle lui accorde toute sa confiance, se fiant à lui, parfois  au mépris du reste de son entourage. Une confiance qui honore Hugues et dont il use pour faire passer certaines décisions sans la consulter. Est-ce pour la protéger ou asseoir son propre pouvoir ? Difficile à dire. Un peu des deux, sans doute...</div></td></tr><tr><td><img src="http://img11.hostingpics.net/pics/206449JaredLeto025laurasue.jpg" class="PV_iconleft" /></td><td valign="top"><div class="PV_namelien"><b>Liam d’Outrevent</b> • <i>Jared Leto</i></div><div class="PV_lien">Ils auraient dû se marier à l'automne de l'an mil. C'était décidé : la benjamine de la fratrie impériale serait duchesse d'Outrevent. Ce n'était pas pour déplaire à Liam et Chimène qui se connaissent depuis des années et apprécient leurs qualités respectives, bons amis et alliés efficaces. Mais la mort de Chrysolde de Faërie a tout changé : Chimène est devenue Impératrice, et elle n'a pas le droit d'épouser un de ses ducs. Les fiançailles ont été rompues, mais pas l'amitié entre Liam et sa reine : il la soutient et la conseille de son mieux, bien conscients des lourdes responsabilités qui pèsent à présent sur ses épaules. </div></td></tr><tr><td><img src="http://i64.tinypic.com/mautt2.jpg" class="PV_iconleft" /></td><td valign="top"><div class="PV_namelien"><b>Gaëtane de la Volte</b> • <i>Drew Barrymore</i></div><div class="PV_lien">Oh, jalousie ! Intense et viscérale, entre l’impératrice d’Arven et la duchesse de Cibella. Chimène envie la compétence naturelle avec laquelle Gaëtane gère son duché, à l’aise autant avec ses nobles qu’avec ceux de l’empire opposé, régnant par le sourire et une volonté inflexible. Gaëtane, pour sa part, fait partie des seigneurs de Faërie qui désapprouvent la montée sur le trône d’une impératrice si faible. Petit à petit, le doute se répand en Faërie sur les réelles compétences de l’impératrice, et Gaëtane ne dissimule pas vraiment sa désapprobation, ni la piètre opinion qu’elle a de sa souveraine.
</div></td></tr><tr><td><img src="http://33.media.tumblr.com/ddc785431dbb8da68cf04fcaeb9a64de/tumblr_inline_n7lpeocGDi1rooebp.png" class="PV_iconleft" /></td><td valign="top"><div class="PV_namelien"><b>Diane de la Fère</b> • <i>Cate Blanchett</i></div><div class="PV_lien">La pétillante Diane a toujours été une favorite de Chimène, même lorsqu’elle n’était encore que princesse. La fougue et le charisme de la Chevaucheuse, associées à son impertinence malicieuse, lui ont toujours valu l’estime et l’affection de la petite Chimène éprise de liberté et d’indépendance, rêvant d’une vie loin du trône. Diane apprécie cette petite impératrice fragile qui tente désespérément de bien faire ce que l’on attend d’elle, et s’est juré de tout mettre en œuvre pour la soutenir et lui procurer ce dont elle a besoin pour devenir une grande souveraine, comme sa sœur le fut avant elle.</div></td></tr><tr><td><img src="http://66.media.tumblr.com/b3b2a7d000bd8ed507a2c8098b2e9a87/tumblr_inline_neu16oj7zj1sk47ji.jpg" class="PV_iconleft" /></td><td valign="top"><div class="PV_namelien"><b>Gustave de Faërie</b> • <i>Sean Bean</i></div><div class="PV_lien">Elle est censée être l’ennemi, mais il ne peut se défendre d’une affection profonde et réelle pour cette enfant si peu faite pour la couronne. Elle, bien sûr, le méprise et ne nourrit pour lui que de la haine : il l’a jetée à bas de son trône, l’a enlevée, humiliée, et chassée sur les chemins. Elle est loin de s’imaginer les raisons de son comportement : comment pourrait-elle s’imaginer qu’il aimerait plus que tout l’accueillir au sein de sa famille, et prendre soin d’elle – lui qui a grandi loin de ses quatre sœurs ?</div></td></tr></table>
</div></center>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 20/11/2016
Message Sujet: Re: ♔ Faërie - Noblesse   Jeu 1 Déc - 20:32



PV proposé par Delrya

Hugues
Hurlenfer

ft. Craig Parker

« L'araignée dans l'ombre du trône. »

Charismatique - Manipulateur - Prévoyant - Perfectionniste - Observateur - Réfléchi - Vindicatif



© Lady Nadira
Si Hugues a connu les bras de nombreuses femmes au cours de sa vie, jamais il ne s'est marié. Malgré les années, son cœur est resté fidèle à la première femme qu'il a aimé et ses relations n'ont toujours été que charnelles. Un célibat prolongé qui ne manque pas d'attirer l'attention de ses ennemis, convaincus qu'un mystère se dissimule là dessous.



© fairweather
Âge : 44 ans
Date et lieu de naissance : 23 novembre 957 à la Châtaigneraie
Statut/profession :  Premier conseiller de l’impératrice de Faërie
Allégeance : À Chimène de Faërie


Hugues est un homme aux vies multiples, qui met un point d’honneur à ne jamais les laisser se chevaucher. Né au domaine de la Châtaigneraie, fils du bourreau local, il s’écarte très tôt de la violence latente de sa famille pour se réfugier dans l’étude et l’apprentissage. Passionné et curieux, il rêve de l’Académie et de ses innombrables bibliothèques. Mais il ne manifeste aucune prédisposition pour la magie et ses parents refusent catégoriquement d’entendre parler de sciences. Alors sa soif de savoir, c’est alentour que le jeune Hugues l’épanche, écoutant et observant tout autour de lui.

C’est à seize ans, en se promenant près de la demeure seigneuriale qu’il fait la rencontre de la fille du baron, Mahault, d’un an sa cadette. L’entente entre les deux jeunes gens est immédiate, fusionnelle. Ils ne se quittent plus, parlent d’amour et d’avenir malgré la différence de leurs conditions. Un beau rêve qui prend brutalement fin quand le baron de la Châtaigneraie décide de marier sa fille au comte voisin. Désespérés par cette perspective, les deux jeunes gens décident de consommer leur amour, dans l’espoir d’annuler ainsi l’union prévue. Mais ils sont découverts ensemble par un vieux serviteur qui appelle aussitôt la garde et, dans sa panique, Hugues tue l’homme avant de s’enfuir.

Désormais meurtrier recherché, la conscience alourdie par son crime, il traverse les routes de Faërie, vivant de chapardage et de larcins mineurs jusqu’à rejoindre Lorgol sous un autre nom. Là, il est repéré à l’âge de vingt ans par la Cour des Miracles qui l’intégre dans ses rangs. Le Fils des Ombres pensait avoir recruté un voleur de moindre talent, il découvre un espion hors pair qui contribue à asseoir la position de la Cour. Mais Hugues finit par se lasser de cette vie dans l’ombre. Passé trente ans, il aspire à bien autre chose et quitte Lorgol, changeant de nom une fois encore et se fait conseiller auprès d’un petit baron de Cibella à qui il offre ses précieuses informations. Il ne tarde pas à se faire connaître au sein de la noblesse, jusqu’à attirer l’attention de Chrysolde de Faërie qui lui propose une place à sa cour. Hugues est aujourd’hui plus puissant qu’il ne l’a jamais rêvé et bien décidé à user de cette position.

Pendant le livre I : Il a prêté allégeance à Gustave, comme les autres, mais il est divisé, Hugues, entre le pouvoir promis par l’ascension de Gustave, ou un restant de loyauté envers la petite Chimène, assassiné. Il se fera une place auprès de Gustave, il en est certain, mais en a-t-il seulement envie ?




Chimène de FaërieSophie Turner
Hugues était présent à la cour de Faërie bien avant que Chimène ne monte sur le trône. Il était alors un conseiller mineur, l’un des rares à accorder un peu de temps à la petite princesse, répondant à ses diverses questions sur Arven. Une attention que Chimène n’a pas oubliée. Le peu qu’elle sait aujourd’hui pour gouverner, c’est de lui qu’elle le tient, aussi a-t-elle tout naturellement décidé d’en faire son Premier conseiller. Elle lui accorde toute sa confiance, se fiant à lui, parfois au mépris du reste de son entourage. Une confiance qui honore Hugues et dont il use pour faire passer certaines décisions sans la consulter. Est-ce pour la protéger ou asseoir son propre pouvoir ? Difficile à dire. Un peu des deux, sans doute...
Liam d'OutreventJared leto
Entre le duc d’Outrevent et le Premier conseiller, les choses ne pouvaient qu’être tendues. Alors que le premier est un proche ami de l’impératrice depuis toujours, le second a aujourd’hui sa pleine et entière confiance. Et Liam l’accepte très mal. Il se méfie profondément de cet homme qu’il juge retors et arriviste. Mais Chimène fait la sourde oreille et ses avertissements restent vains. Enfin… presque. Car Hugues, lui, a bien remarqué les tentatives pour le discréditer et n’entend pas laisser faire. Pour l’heure, il n’a pas contre-attaqué : la position de sa souveraine est fragile et elle a grand besoin du soutien du duc. Mais lorsqu’elle sera enfin couronnée, il en ira tout autrement...
Marjolaine du Lierre-RéalJessica Brown-Findlay
Marjolaine aurait du être sa fille, Hugues en est convaincu. Il a été dévasté en apprenant le décès de sa bien-aimée Mahault et s’est juré de haïr cette enfant qui l’a emportée. Mais en grandissant, Marjolaine s’est révélée être le parfait portrait de sa mère et la haine de Hugues s’est muée en un amour profond, filial. Il a juré de la protéger mais n’ose l’aborder - si son passé ressurgissait, il pourrait tout perdre à nouveau. Alors il se contente de la dévorer du regard chaque fois qu’ils se croisent. Une attention qui met Marjolaine profondément mal à l’aise.
Geneviève des ArmoisesLiv Tyler
Leurs mères ne se supportent pas, aussi c’est tardivement que Geneviève et Hugues ont eu vent de leur lien de parenté. Et plus tardivement encore qu’ils ont appris à se connaître. Mais ce qu’ils ont découvert l’un et l’autre les satisfait grandement. Leurs caractères s’accordent à merveille et ils partagent un même goût pour la subtilité des jeux de cour et les liqueurs lagranes. Plus que des cousins, ils sont amis et alliés. Il a l’oreille de l’impératrice, elle possède le coeur du duc d’Ansemer : ils forment un duo redoutable. Et d’autant plus dangereux que tous ignorent leur complicité.
Diane de la FèreCate Blanchett
Hugues n’apprécie pas la flamboyante Cibellane aux idées si pleines d’indépendance : elles pourraient corrompre l’esprit encore malléable de Chimène et le détrôner sur l’échelle de confiance de la petite impératrice. Il a bien tenté de s’opposer à sa nomination au rang de Maréchale de Flamme, mais la dame de la Fère a de nombreux amis et alliés, parmi lesquels Chimène elle-même, il a donc dû s’incliner devant la majorité. Diane n’ignore rien de son hostilité et envisage de mener campagne à son tour contre lui s’il devait continuer à lui mettre les bâtons dans les roues.


Code:
<center><div class="PV_background">
<table><tr><td width="50%"><div class="PV_infos1">
<div class="PV_petitext">PV proposé par Delrya </div>
<div class="PV_prenom">Hugues</div><div class="PV_nom">Hurlenfer</div>
<div class="PV_star">ft. Craig Parker</div>
<div class="PV_petitext">« L'araignée dans l'ombre du trône. »</div>
<div class="PV_caractere">Charismatique - Manipulateur - Prévoyant - Perfectionniste - Observateur - Réfléchi - Vindicatif</div>
</div></td><td width="50%"><img src="http://i.imgur.com/IPabVQN.png" class="PV_libre"/><br />
<div class="PV_petitext">© Lady Nadira</div></td></tr></table><div class="PV_petitext"><blockquote>Si Hugues a connu les bras de nombreuses femmes au cours de sa vie, jamais il ne s'est marié. Malgré les années, son cœur est resté fidèle à la première femme qu'il a aimé et ses relations n'ont toujours été que charnelles. Un célibat prolongé qui ne manque pas d'attirer l'attention de ses ennemis, convaincus qu'un mystère se dissimule là dessous.</blockquote></div>
<div class="PV_sep"></div>
<div class="PV_infos"><table><tr><td><img src="http://img11.hostingpics.net/pics/521660darkenrahl16fairweather.jpg" class="PV_iconleft" />
<div class="PV_petitext">© fairweather</div></td><td>[b]Âge :[/b] 44 ans
[b]Date et lieu de naissance :[/b] 23 novembre 957 à la Châtaigneraie
[b]Statut/profession :[/b]  Premier conseiller de l’impératrice de Faërie
[b]Allégeance :[/b] À Chimène de Faërie
</td></tr></table></div>
<center><div class="PV_sep"></div></center>
<div class="PV_histoire">Hugues est un homme aux vies multiples, qui met un point d’honneur à ne jamais les laisser se chevaucher. Né au domaine de la Châtaigneraie, fils du bourreau local, il s’écarte très tôt de la violence latente de sa famille pour se réfugier dans l’étude et l’apprentissage. Passionné et curieux, il rêve de l’Académie et de ses innombrables bibliothèques. Mais il ne manifeste aucune prédisposition pour la magie et ses parents refusent catégoriquement d’entendre parler de sciences. Alors sa soif de savoir, c’est alentour que le jeune Hugues l’épanche, écoutant et observant tout autour de lui.

C’est à seize ans, en se promenant près de la demeure seigneuriale qu’il fait la rencontre de la fille du baron, Mahault, d’un an sa cadette. L’entente entre les deux jeunes gens est immédiate, fusionnelle. Ils ne se quittent plus, parlent d’amour et d’avenir malgré la différence de leurs conditions. Un beau rêve qui prend brutalement fin quand le baron de la Châtaigneraie décide de marier sa fille au comte voisin. Désespérés par cette perspective, les deux jeunes gens décident de consommer leur amour, dans l’espoir d’annuler ainsi l’union prévue. Mais ils sont découverts ensemble par un vieux serviteur qui appelle aussitôt la garde et, dans sa panique, Hugues tue l’homme avant de s’enfuir.

Désormais meurtrier recherché, la conscience alourdie par son crime, il traverse les routes de Faërie, vivant de chapardage et de larcins mineurs jusqu’à rejoindre Lorgol sous un autre nom. Là, il est repéré à l’âge de vingt ans par la Cour des Miracles qui l’intégre dans ses rangs. Le Fils des Ombres pensait avoir recruté un voleur de moindre talent, il découvre un espion hors pair qui contribue à asseoir la position de la Cour. Mais Hugues finit par se lasser de cette vie dans l’ombre. Passé trente ans, il aspire à bien autre chose et quitte Lorgol, changeant de nom une fois encore et se fait conseiller auprès d’un petit baron de Cibella à qui il offre ses précieuses informations. Il ne tarde pas à se faire connaître au sein de la noblesse, jusqu’à attirer l’attention de Chrysolde de Faërie qui lui propose une place à sa cour. Hugues est aujourd’hui plus puissant qu’il ne l’a jamais rêvé et bien décidé à user de cette position.

♦ [b]Pendant le livre I :[/b] [i] Il a prêté allégeance à Gustave, comme les autres, mais il est divisé, Hugues, entre le pouvoir promis par l’ascension de Gustave, ou un restant de loyauté envers la petite Chimène, assassiné. Il se fera une place auprès de Gustave, il en est certain, mais en a-t-il seulement envie ? [/i]</div>


<center><div class="PV_sep"></div></center>
<table><tr><td  valign="top"><img src="http://img11.hostingpics.net/pics/111944chim.png" class="PV_iconleft" /></td><td valign="top"><div class="PV_namelien"><b>Chimène de Faërie</b> • <i>Sophie Turner</i></div><div class="PV_lien">Hugues était présent à la cour de Faërie bien avant que Chimène ne monte sur le trône. Il était alors un conseiller mineur, l’un des rares à accorder un peu de temps à la petite princesse, répondant à ses diverses questions sur Arven. Une attention que Chimène n’a pas oubliée. Le peu qu’elle sait aujourd’hui pour gouverner, c’est de lui qu’elle le tient, aussi a-t-elle tout naturellement décidé d’en faire son Premier conseiller. Elle lui accorde toute sa confiance, se fiant à lui, parfois au mépris du reste de son entourage. Une confiance qui honore Hugues et dont il use pour faire passer certaines décisions sans la consulter. Est-ce pour la protéger ou asseoir son propre pouvoir ? Difficile à dire. Un peu des deux, sans doute...</div></td></tr><tr><td><img src="http://img11.hostingpics.net/pics/206449JaredLeto025laurasue.jpg" class="PV_iconleft" /></td><td valign="top"><div class="PV_namelien"><b>Liam d'Outrevent</b> • <i>Jared leto</i></div><div class="PV_lien">Entre le duc d’Outrevent et le Premier conseiller, les choses ne pouvaient qu’être tendues. Alors que le premier est un proche ami de l’impératrice depuis toujours, le second a aujourd’hui sa pleine et entière confiance. Et Liam l’accepte très mal. Il se méfie profondément de cet homme qu’il juge retors et arriviste. Mais Chimène fait la sourde oreille et ses avertissements restent vains. Enfin… presque. Car Hugues, lui, a bien remarqué les tentatives pour le discréditer et n’entend pas laisser faire. Pour l’heure, il n’a pas contre-attaqué : la position de sa souveraine est fragile et elle a grand besoin du soutien du duc. Mais lorsqu’elle sera enfin couronnée, il en ira tout autrement...</div></td></tr><tr><td><img src="http://img11.hostingpics.net/pics/652586JessicaBrownFindleyinLabyrinthMaehry.png" class="PV_iconleft" /></td><td valign="top"><div class="PV_namelien"><b>Marjolaine du Lierre-Réal</b> • <i>Jessica Brown-Findlay</i></div><div class="PV_lien">Marjolaine aurait du être sa fille, Hugues en est convaincu. Il a été dévasté en apprenant le décès de sa bien-aimée Mahault et s’est juré de haïr cette enfant qui l’a emportée. Mais en grandissant, Marjolaine s’est révélée être le parfait portrait de sa mère et la haine de Hugues s’est muée en un amour profond, filial. Il a juré de la protéger mais n’ose l’aborder - si son passé ressurgissait, il pourrait tout perdre à nouveau. Alors il se contente de la dévorer du regard chaque fois qu’ils se croisent. Une attention qui met Marjolaine profondément mal à l’aise. </div></td></tr><tr><td><img src="http://img15.hostingpics.net/pics/548583livtyler43.png" class="PV_iconleft" /></td><td valign="top"><div class="PV_namelien"><b>Geneviève des Armoises</b> • <i>Liv Tyler</i></div><div class="PV_lien">Leurs mères ne se supportent pas, aussi c’est tardivement que Geneviève et Hugues ont eu vent de leur lien de parenté. Et plus tardivement encore qu’ils ont appris à se connaître. Mais ce qu’ils ont découvert l’un et l’autre les satisfait grandement. Leurs caractères s’accordent à merveille et ils partagent un même goût pour la subtilité des jeux de cour et les liqueurs lagranes. Plus que des cousins, ils sont amis et alliés. Il a l’oreille de l’impératrice, elle possède le coeur du duc d’Ansemer : ils forment un duo redoutable. Et d’autant plus dangereux que tous ignorent leur complicité.
</div></td></tr><tr><td><img src="http://33.media.tumblr.com/ddc785431dbb8da68cf04fcaeb9a64de/tumblr_inline_n7lpeocGDi1rooebp.png" class="PV_iconleft" /></td><td valign="top"><div class="PV_namelien"><b>Diane de la Fère</b> • <i>Cate Blanchett</i></div><div class="PV_lien">Hugues n’apprécie pas la flamboyante Cibellane aux idées si pleines d’indépendance : elles pourraient corrompre l’esprit encore malléable de Chimène et le détrôner sur l’échelle de confiance de la petite impératrice. Il a bien tenté de s’opposer à sa nomination au rang de Maréchale de Flamme, mais la dame de la Fère a de nombreux amis et alliés, parmi lesquels Chimène elle-même, il a donc dû s’incliner devant la majorité. Diane n’ignore rien de son hostilité et envisage de mener campagne à son tour contre lui s’il devait continuer à lui mettre les bâtons dans les roues.</div></td></tr></table>
</div></center>


Dernière édition par Elnaie le Ven 2 Déc - 22:12, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 20/11/2016
Message Sujet: Re: ♔ Faërie - Noblesse   Ven 2 Déc - 19:40



PV proposé par Aura

Liam
d'Outrevent

ft. Jared Leto

« Le blanc d'Outrevent se gorge peu à peu du sang des innocents. »

loyal - arrogant - brave - autoritaire - obstiné - jovial - stratège - hautain



© Shiya
Durant ses années d'exil à Lorgol, Liam a pris l'habitude de se déplacer seul par les rues et de ne compter que sur lui-même. Son retour à Souffleciel en tant que Duc a été un changement considérable et aujourd'hui encore, il lui arrive de fuir les mille attentions dont il est entouré au palais ducal pour rejoindre les rues de sa ville. Mais aucune promenade nocturne ne peut apaiser la tempête qui couve sous son crâne.



© Laurasue
Âge : 32 ans
Date et lieu de naissance : 18 avril 969, à Souffleciel (Outrevent)
Statut/profession : Duc d’Outrevent
Allégeance : Gustave de Faërie, sous la contrainte


Liam est le fils premier-né de feu Lionel d’Outrevent, duc apprécié de son peuple et de sa souveraine Chrysolde de Faërie. Élevé avec sa sœur Lisbeth, sa cadette de cinq ans dont il devint proche très tôt, il se montra toujours très protecteur avec elle, jusqu’à ce qu’elle développe un caractère suffisamment trempé pour ne plus avoir besoin d’un grand frère jouant les gardes du corps. Tout aussi pétris de justice et d’honneur l’un que l’autre, les deux héritiers d’Outrevent ont grandi sans mère, morte en couches lors de la naissance de Lisbeth. Ils en tissèrent un lien d’autant plus fort avec leur père, jusqu’à ce qu’il n’épouse en secondes noces une aventurière de bas étage recourant aux enchantements pour gagner une couronne de duchesse. Déjà adultes, Liam et Lisbeth vécurent très mal cette situation, et la vile manipulatrice usa de son talent pour monter Lionel contre ses enfants et se débarrasser d’eux : Liam, alors âgé de vingt-deux ans, fut invité sèchement à visiter les terres extérieures à Outrevent et se réfugia à Lorgol ; tandis que Lisbeth à l'âge de dix-sept ans était mariée de force au fils aîné des Brunante, Louis, – qu’elle détestait cordialement.

Lorsque la gourgandine fit assassiner le duc quelques années plus tard, prête à saisir le trône pour elle, Liam qui avait alors vingt-neuf ans rompit son exil et la chassa de son royaume sans ménagement, avec l’appui de la couronne impériale. Il en conçut une fidélité d’autant plus forte pour son impératrice. Pour Lisbeth, c’était trop tard : mariée à Louis, malheureuse dans son union, elle était mère d’un garçonnet de deux ans qui devint de fait l’héritier ducal tant que Liam n’aurait pas d’enfants.

Au cours d’un conseil impérial, influencé sans le savoir par des membres de l'Ordre du Jugement placés parmi ses aviseurs, Liam amena sur la table des discussions le sujet épineux de la Confrérie Noire. Guilde indépendante, elle était connue pour ne jamais divulguer l’identité de ses clients et tuait en toute impunité sur l’ensemble du continent – réfractaire à toute autorité, civile ou magique, elle se révélait imperméable aux tentatives d’exclusion d’Outrevent menées par Liam. Il suggéra l’emprisonnement ou l’exécution de l’Oracle, dirigeant de la Confrérie ; et Chrysolde entérina la décision. Pendant deux ans, un espion infiltra la Guilde – et finalement, l’Oracle fut assassiné. L’espion fut pris par les seconds de l’Oracle, les Écoutants, qui le torturèrent et obtinrent de lui tous les renseignements nécessaires… Leur vengeance fut sanglante. L’Impératrice, qui avait autorisé le meurtre, fut exécutée avec toute sa famille ; mais concernant Liam la mort était trop douce. C’est à Lisbeth qu’ils s’en prirent, la massacrant avec toute la redoutable torture dont ils étaient capables, sachant que le duc souffrirait mille morts suite au trépas de sa sœur. Depuis, c’est la guerre, entre Outrevent et la Confrérie…

Lorsqu'un prétendant au trône contesta les droits de Chimène, Liam prit fait et cause pour elle, défendant sans faillir sa position.

Pendant le livre I : Il a prêté allégeance, contraint et forcé, au nouvel empereur de Faërie. Ce faisant, il a récupéré Aymeric, son héritier, fils de louis de Brunante, qui se fait passer pour un pirate nommé Eric Voile-ardente. Il veille jalousement sur son héritier, désormais, Liam, remâchant sa colère contre le serment qu’il a prêté et est désormais, par honneur, forcé de se plier.




Hugues HurlenferCraig Parker
Entre le duc d'Outrevent et le Premier conseiller, les relations ont toujours été délicates. Que la confiance de l'ancienne Impératrice soit partagée entre son ami de toujours et son Premier conseiller n'a rien d'aisé. Si Liam a vainement tenté de préserver Chimène d'Hugues, ce dernier n'a pas agi, conscient que le duc outreventois serait un grand atout. Ce temps est arrivé, Hugues lui ayant proposé d'épouser Chimène, isolée en Ibélène. Leurs relations vont-elles s'apaiser, autour de ce but commun qui est de réhabiliter la réelle Impératrice ?
Lionel de RivepierreTom Ellis
Lionel et Liam, ce sont deux amis d'enfance, copains de jeu dès leurs premières années. Leurs premières épées de bois, c'est l'une contre l'autre qu'ils ont commencé à les entrechoquer, faisant leurs armes autant que forgeant leur caractère. Ils eurent les mêmes professeurs, combattirent dans les mêmes batailles, participèrent aux mêmes beuveries. Lionel est à la fois le confident de Liam et son bras droit. Il a l'entière confiance de son duc, qui sait pouvoir se reposer sur lui aveuglément, tant son dévouement et sa loyauté sont au-dessus de tout soupçon. Outrevent, duché de l'Honneur : Lionel est l'incarnation de cet idéal, et Liam a appris à se fier aux avis de son conseiller.
Chimène de FaërieSophie Turner
Ils auraient dû se marier à l'automne de l'an mil, la benjamine de la fratrie impériale serait duchesse d'Outrevent. Ce n'était pas pour déplaire à Liam et Chimène qui sont de bons amis et d'efficaces alliés. Mais la mort de Chrysolde de Faërie a tout changé : Chimène est devenue Impératrice, et elle n'a pas le droit d'épouser un de ses ducs. Qu'en est-il, maintenant qu'elle a été destituée au profit de Gustave ? Sa grande affection pour l'ancienne Impératrice le met dans une position extrêmement délicate, car l'épouser serait la compromettre vis-à-vis de la prise de pouvoir de son aîné, et avoir des conséquences funestes. Que dire de son cœur tiraillé entre son attachement envers Chimène, et son honneur qu'il a engagé en prêtant serment à Gustave ?
Ambroise de la LandeSam Heughan
Ambroise est le mage qui a tissé un enchantement d'illusion autour de l'espion envoyé chez les Assassins pour abattre l'oracle de la Confrérie Noire. Liam n'a jamais donné de détails sur la nature exacte de sa mission, ordonnant simplement à son sujet l'ensorcellement d'un homme, mais le mage commence à additionner les différentes rumeurs qui courent à Lorgol – et il comprend de plus en plus le rôle crucial qu'il a joué, bien malgré lui, dans la vengeance sanglante de la Confrérie et la mort de la famille impériale Faë. Un jour, il interrogera Liam sur le sujet, pour en avoir le cœur net, inquiet d'être un jour de nouveau mêlé à ces intrigues sordides.


Code:
<center><div class="PV_background">
<table><tr><td width="50%"><div class="PV_infos1">
<div class="PV_petitext">PV proposé par Aura</div>
<div class="PV_prenom">Liam</div><div class="PV_nom">d'Outrevent</div>
<div class="PV_star">ft. Jared Leto</div>
<div class="PV_petitext">« Le blanc d'Outrevent se gorge peu à peu du sang des innocents. »</div>
<div class="PV_caractere">loyal - arrogant - brave - autoritaire - obstiné - jovial - stratège - hautain</div>
</div></td><td width="50%"><img src="http://i.imgur.com/9znogOf.png" class="PV_pris"/><br />
<div class="PV_petitext">© Shiya</div></td></tr></table><div class="PV_petitext"><blockquote>Durant ses années d'exil à Lorgol, Liam a pris l'habitude de se déplacer seul par les rues et de ne compter que sur lui-même. Son retour à Souffleciel en tant que Duc a été un changement considérable et aujourd'hui encore, il lui arrive de fuir les mille attentions dont il est entouré au palais ducal pour rejoindre les rues de sa ville. Mais aucune promenade nocturne ne peut apaiser la tempête qui couve sous son crâne.</blockquote></div>
<div class="PV_sep"></div>
<div class="PV_infos"><table><tr><td><img src="http://img11.hostingpics.net/pics/206449JaredLeto025laurasue.jpg" class="PV_iconleft" />
<div class="PV_petitext">© Laurasue</div></td><td>[b]Âge :[/b] 32 ans
[b]Date et lieu de naissance :[/b] 18 avril 969, à Souffleciel (Outrevent)
[b]Statut/profession :[/b] Duc d’Outrevent
[b]Allégeance :[/b] Gustave de Faërie, sous la contrainte
</td></tr></table></div>
<center><div class="PV_sep"></div></center>
<div class="PV_histoire">Liam est le fils premier-né de feu Lionel d’Outrevent, duc apprécié de son peuple et de sa souveraine Chrysolde de Faërie. Élevé avec sa sœur Lisbeth, sa cadette de cinq ans dont il devint proche très tôt, il se montra toujours très protecteur avec elle, jusqu’à ce qu’elle développe un caractère suffisamment trempé pour ne plus avoir besoin d’un grand frère jouant les gardes du corps. Tout aussi pétris de justice et d’honneur l’un que l’autre, les deux héritiers d’Outrevent ont grandi sans mère, morte en couches lors de la naissance de Lisbeth. Ils en tissèrent un lien d’autant plus fort avec leur père, jusqu’à ce qu’il n’épouse en secondes noces une aventurière de bas étage recourant aux enchantements pour gagner une couronne de duchesse. Déjà adultes, Liam et Lisbeth vécurent très mal cette situation, et la vile manipulatrice usa de son talent pour monter Lionel contre ses enfants et se débarrasser d’eux : Liam, alors âgé de vingt-deux ans, fut invité sèchement à visiter les terres extérieures à Outrevent et se réfugia à Lorgol ; tandis que Lisbeth à l'âge de dix-sept ans était mariée de force au fils aîné des Brunante, Louis, – qu’elle détestait cordialement.

Lorsque la gourgandine fit assassiner le duc quelques années plus tard, prête à saisir le trône pour elle, Liam qui avait alors vingt-neuf ans rompit son exil et la chassa de son royaume sans ménagement, avec l’appui de la couronne impériale. Il en conçut une fidélité d’autant plus forte pour son impératrice. Pour Lisbeth, c’était trop tard : mariée à Louis, malheureuse dans son union, elle était mère d’un garçonnet de deux ans qui devint de fait l’héritier ducal tant que Liam n’aurait pas d’enfants.

Au cours d’un conseil impérial, influencé sans le savoir par des membres de l'Ordre du Jugement placés parmi ses aviseurs, Liam amena sur la table des discussions le sujet épineux de la Confrérie Noire. Guilde indépendante, elle était connue pour ne jamais divulguer l’identité de ses clients et tuait en toute impunité sur l’ensemble du continent – réfractaire à toute autorité, civile ou magique, elle se révélait imperméable aux tentatives d’exclusion d’Outrevent menées par Liam. Il suggéra l’emprisonnement ou l’exécution de l’Oracle, dirigeant de la Confrérie ; et Chrysolde entérina la décision. Pendant deux ans, un espion infiltra la Guilde – et finalement, l’Oracle fut assassiné. L’espion fut pris par les seconds de l’Oracle, les Écoutants, qui le torturèrent et obtinrent de lui tous les renseignements nécessaires… Leur vengeance fut sanglante. L’Impératrice, qui avait autorisé le meurtre, fut exécutée avec toute sa famille ; mais concernant Liam la mort était trop douce. C’est à Lisbeth qu’ils s’en prirent, la massacrant avec toute la redoutable torture dont ils étaient capables, sachant que le duc souffrirait mille morts suite au trépas de sa sœur. Depuis, c’est la guerre, entre Outrevent et la Confrérie…

Lorsqu'un prétendant au trône contesta les droits de Chimène, Liam prit fait et cause pour elle, défendant sans faillir sa position.

♦ [b]Pendant le livre I :[/b] [i]Il a prêté allégeance, contraint et forcé, au nouvel empereur de Faërie. Ce faisant, il a récupéré Aymeric, son héritier, fils de louis de Brunante, qui se fait passer pour un pirate nommé Eric Voile-ardente. Il veille jalousement sur son héritier, désormais, Liam, remâchant sa colère contre le serment qu’il a prêté et est désormais, par honneur, forcé de se plier. [/i]</div>


<center><div class="PV_sep"></div></center>
<table><tr><td  valign="top"><img src="http://img11.hostingpics.net/pics/521660darkenrahl16fairweather.jpg" class="PV_iconleft" /></td><td valign="top"><div class="PV_namelien"><b>Hugues Hurlenfer</b> • <i>Craig Parker</i></div><div class="PV_lien">Entre le duc d'Outrevent et le Premier conseiller, les relations ont toujours été délicates. Que la confiance de l'ancienne Impératrice soit partagée entre son ami de toujours et son Premier conseiller n'a rien d'aisé. Si Liam a vainement tenté de préserver Chimène d'Hugues, ce dernier n'a pas agi, conscient que le duc outreventois serait un grand atout. Ce temps est arrivé, Hugues lui ayant proposé d'épouser Chimène, isolée en Ibélène. Leurs relations vont-elles s'apaiser, autour de ce but commun qui est de réhabiliter la réelle Impératrice ?
</div></td></tr><tr><td><img src="http://31.media.tumblr.com/591d8e8e2519c3e559d046f13a5484a7/tumblr_inline_n2yl4fNM3N1sykc5b.jpg" class="PV_iconleft" /></td><td valign="top"><div class="PV_namelien"><b>Lionel de Rivepierre</b> • <i>Tom Ellis</i></div><div class="PV_lien">Lionel et Liam, ce sont deux amis d'enfance, copains de jeu dès leurs premières années. Leurs premières épées de bois, c'est l'une contre l'autre qu'ils ont commencé à les entrechoquer, faisant leurs armes autant que forgeant leur caractère. Ils eurent les mêmes professeurs, combattirent dans les mêmes batailles, participèrent aux mêmes beuveries. Lionel est à la fois le confident de Liam et son bras droit. Il a l'entière confiance de son duc, qui sait pouvoir se reposer sur lui aveuglément, tant son dévouement et sa loyauté sont au-dessus de tout soupçon. Outrevent, duché de l'Honneur : Lionel est l'incarnation de cet idéal, et Liam a appris à se fier aux avis de son conseiller.</div></td></tr><tr><td><img src="http://img11.hostingpics.net/pics/111944chim.png" class="PV_iconleft" /></td><td valign="top"><div class="PV_namelien"><b>Chimène de Faërie</b> • <i>Sophie Turner</i></div><div class="PV_lien">Ils auraient dû se marier à l'automne de l'an mil, la benjamine de la fratrie impériale serait duchesse d'Outrevent. Ce n'était pas pour déplaire à Liam et Chimène qui sont de bons amis et d'efficaces alliés. Mais la mort de Chrysolde de Faërie a tout changé : Chimène est devenue Impératrice, et elle n'a pas le droit d'épouser un de ses ducs. Qu'en est-il, maintenant qu'elle a été destituée au profit de Gustave ? Sa grande affection pour l'ancienne Impératrice le met dans une position extrêmement délicate, car l'épouser serait la compromettre vis-à-vis de la prise de pouvoir de son aîné, et avoir des conséquences funestes. Que dire de son cœur tiraillé entre son attachement envers Chimène, et son honneur qu'il a engagé en prêtant serment à Gustave ?</div></td></tr><tr><td><img src="http://33.media.tumblr.com/af5dbaef2dacdd2cc3354ec165c76a35/tumblr_inline_ngefozVlkJ1rnfnxc.jpg" class="PV_iconleft" /></td><td valign="top"><div class="PV_namelien"><b>Ambroise de la Lande</b> • <i>Sam Heughan</i></div><div class="PV_lien">Ambroise est le mage qui a tissé un enchantement d'illusion autour de l'espion envoyé chez les Assassins pour abattre l'oracle de la Confrérie Noire. Liam n'a jamais donné de détails sur la nature exacte de sa mission, ordonnant simplement à son sujet l'ensorcellement d'un homme, mais le mage commence à additionner les différentes rumeurs qui courent à Lorgol – et il comprend de plus en plus le rôle crucial qu'il a joué, bien malgré lui, dans la vengeance sanglante de la Confrérie et la mort de la famille impériale Faë. Un jour, il interrogera Liam sur le sujet, pour en avoir le cœur net, inquiet d'être un jour de nouveau mêlé à ces intrigues sordides.
</div></td></tr></table>
</div></center>


Dernière édition par Elnaie le Ven 2 Déc - 22:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 20/11/2016
Message Sujet: Re: ♔ Faërie - Noblesse   Ven 2 Déc - 20:44



PV proposé par Delrya & Aura·

Bartholomé
d'Ansemer

ft. Eric Bana

« Ô tentatrice sirène au crépuscule, calme tes appels. Tes eaux me sont interdites désormais... »

Obstiné - Érudit - Franc - Caractériel - Aimable - Jaloux - Impétueux



© Cérès
Bartholomé regrette amèrement de ne plus pouvoir partir en mer. Chaque année, l'appel du large se fait plus poignant et frôle l'insupportable. S'il avait la moindre confiance en son épouse, nul doute qu'il lui laisserait la gestion du duché pour rejoindre l'océan comme autrefois. Ne reste qu'à attendre que sa fille soit suffisamment âgée pour lui succéder. Les dix prochaines années risquent de lui sembler bien longues.



© Cérès
Âge : 40 ans
Date et lieu de naissance : 07 juillet 961, à Port-Liberté
Statut/profession : Duc d’Ansemer
Allégeance : À Ansemer avant tout


Ansemer est un duché côtier, terre de marins avant tout. Ses propres ducs sont eux-mêmes des navigateurs expérimentés, s’embarquant parfois pour de longs voyages dont ils reviennent riches de récits et de merveilles lointaines. Mais comme tout marin, il est arrivé que certains se perdent en mer, ne revenant jamais à terre. C’est le cas de Bruce d’Ansemer qui disparut peu après la naissance de son second fils, laissant derrière lui une épouse éplorée en charge du duché et deux orphelins encore trop jeunes pour comprendre. Jamais la duchesse ne se remaria, conservant le souvenir de l’homme qu’elle avait tendrement aimé et se consacrant toute entière à la gestion d’Ansemer.

Bartholomé et Bertin grandirent donc élevés par des nourrices et précepteurs et n’ont de leur mère que l’image d’une femme autoritaire et sévère qui n’avait guère de temps à leur consacrer. Appelé à lui succéder un jour, Bartholomé vit se succéder de nombreux professeurs chargés de tout lui apprendre de son rôle futur mais sans jamais poser le pied sur un navire. Il comprenait les réticences de sa mère, outreventoise qui n’avait jamais eu d’affection pour cet océan lui ayant pris son époux, mais s’y plier lui était impossible. À dix-sept ans, dissimulant son identité, il se fit embaucher comme mousse sur le premier bâtiment en partance, découvrant avec bonheur l’appel du large. Il ne revint que trois ans plus tard, transformé par ses expériences, ayant quitté l’âge de l’enfance pour devenir un homme.

Les années s’écoulèrent, d’expédition en expédition. Il avait vingt-sept ans quand sa mère décida de lui léguer le trône. En partie pour le remettre aux mains d’un ansemarien, en partie pour retenir son fils loin des flots. Mais lui-même la nomma régente et continua de courir encore les mers, bien que raccourcissant désormais ses périples. Homme affable, bon vivant, il se montra peu désireux de se laisser passer la bague au doigt malgré tous les encouragements de ses conseillers en ce sens. Ce fut à ses vingt-neuf ans que le mariage survint, sous la forme d’un piège bien ficelé et d’un père qui le menaça de scandale après qu’il ait défloré sa fille. La mort dans l’âme, il se résolut à épouser Jehanne qu’il tient pour responsable de son infortune. Sitôt qu’elle eut enfanté, il la délaissa tout à fait, s’affichant au bras de maîtresses toujours plus nombreuses jusqu’à lui faire l’humiliation ultime de nommer l’une d’elles sa favorite.

Pendant le livre I : Il a soutenu Gustave de la Rive lors de l’Ordalie de Diamant, et le voir sur le trône lui assure désormais une place certaine dans l’estime de l’empereur.





Jehanne d'AnsemerSarah Gadon
Sans doute auraient-ils pu s’apprécier en d’autres circonstances, trouver un peu de félicité ensemble dans leur mariage forcé. Mais ils ne peuvent se voir sans repenser à la triste farce qui les a fait mari et femme. La colère de Bartholomé, balayée par les années, s’est muée en une froide indifférence pour son épouse dont il a cessé de fréquenter la couche sitôt qu’un héritier fut donné à la couronne d’Ansemer. Depuis, il la trompe sans égards entre les bras de nombreuses maîtresses, poussant l’humiliation jusqu’à choisir une favorite officielle qu’il emmène partout avec lui. Jehanne endure, la tête haute, trouvant un rien de réconfort dans l’idée que l’héritière dont il est si fier, la fille qu’il pense de son sang, est en réalité sa nièce.
Bertin d'AnsemerMichiel Huisman
Confiés à une armée de nourrices, c’est perpétuellement collés l’un à l’autre qu’ont grandi les deux frères. Malgré leur silence durant les années que passa Bertin à l’Académie, leurs retrouvailles les voyaient toujours aussi complices et prêts à faire les quatre cents coups ensemble. Mais leur relation a basculé au mariage de Bartholomé. Car si lui déteste cette épouse qu’il n’a pas choisie, son cadet en est tombé amoureux et lui a ouvert les bras depuis sept ans maintenant. Partagé entre colère de voir comment son frère traite Jehanne et honte de le trahir, Bertin ne dit rien mais n'en pense pas moins. Bartholomé a bien remarqué une certaine distance de la part de son cadet et aime à le taquiner, suggérant qu’une femme pourrait bien être derrière tout cela. Sans imaginer une seconde qu’il s’agit de la sienne.
Augustus Poing-d'AcierGerard Butler
À l’annonce de l’avènement de Chimène, Bartholomé est entré dans une fureur noire. Il ne croit pas une seconde que cette enfant soit de taille à gouverner l’empire. Dans le dos de tous, il a écrit à Augustus d’Ibélène pour lui demander d’intervenir avant qu’elle ne soit couronnée. Une missive qui n’a pas manqué de surprendre l’empereur et que le duc regrette amèrement depuis. Si cette lettre était découverte, sa vie ne tiendrait plus qu’à un fil – les traîtres ne sont guère populaires, dans un empire comme dans l’autre. Augustus quant à lui use à loisir de cette situation, exigeant régulièrement des informations. Il n’a pas la moindre intention d’entrer en guerre mais un si beau moyen de pression n’est jamais à négliger, n’est-ce pas ?
Geneviève des ArmoisesLiv Tyler
Geneviève n’avait que seize ans lorsqu’elle a rejoint la cour d’Ansemer et elle est aussitôt tombée sous le charme du duc, de dix ans son aîné. Mais lui n’avait pas un regard pour cette adolescente timide. Ce n’est que des années plus tard qu’il la remarqua finalement et qu’ils entamèrent une liaison passionnée. En quelques semaines à peine, Geneviève fut connue de tout Ansemer comme la favorite du duc. Mais loin d’être comblée, la jeune femme reste amère. Les cadeaux et attentions ne masquent en rien le fait qu’elle n’est qu’une maîtresse mais elle n’ose demander davantage. Bartholomé est très attaché à elle, c’est certain. Au point de répudier son épouse ? Rien de moins sûr…
Charles l'EspadonToby Stephens
Ils se sont brièvement côtoyés, le Faë et l’Ibéen, lors d’une parade nautique réunissant les vivenefs militaires des deux empires. Ils ont sympathisé, les vingt ans de Charles impressionnant les quatorze printemps de l’héritier du trône ducal. Ils sont restés en contact pendant les cinq années qui suivirent, Charles transmettant par courrier à son ami tout son amour de la vie en mer ; puis, lorsqu’il changea de bord pour embrasser la piraterie, il tenta de convaincre le jeune souverain de la justesse de son choix. Hélas : Bartholomé prit ombrage de cette trahison, et voue depuis une haine farouche aux pirates, qui lui ont volé son ami d’enfance.


Dernière édition par Elnaie le Ven 2 Déc - 22:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 20/11/2016
Message Sujet: Re: ♔ Faërie - Noblesse   Ven 2 Déc - 20:57



PV proposé par Delrya

Jehanne
d'Ansemer

ft. Sarah Gadon

« J'ai plus envie de me battre, j'ai plus envie de courir. »

Patiente - Désordonnée - Réfléchie - Silencieuse - Observatrice - Généreuse - Méfiante - Protectrice



© fassophy
Prise au piège de cette vie, Jehanne se prend parfois à songer à Lorgol. Là-bas, elle en est certaine, elle pourrait vivre heureuse avec sa fille, loin de Bartholomé et d'Ansemer. Mais rejoindre la ville aux mille tours réclame un courage qu'elle n'a pas encore trouvé.



© Cérès
Âge : 31 ans
Date et lieu de naissance : 30 août 970, à l’Ancre-Fleurie
Statut/profession : Duchesse d'Ansemer
Allégeance : Incertaine… mais pas à son mari, ni à Ansemer


Le comté de l’Ancre-Fleurie est le plus marin de tout Lagrance. Situé à l’extrême sud-ouest du duché, il a été l’objet de querelles fréquentes entre Ansemer et Lagrance et a changé de mains à de nombreuses reprises avant que les empereurs de Faërie n’y mettent un terme définitif. Désormais lagran depuis tout juste de deux cents ans, les gens du comté ont conservé de leur allégeance passée un profond attachement pour l’océan et la navigation. Et il n’est pas rare de les entendre dire qu’ils se sentent aussi lagrans qu’ansemariens.

Jehanne, quant à elle, n’a jamais ressenti cet attrait pour le large et porte haut son amour pour le duché des fleurs. Lagrane jusqu’au bout des ongles, elle a grandi au milieu des vergers du domaine familial. Elle apprit le noms des fleurs sitôt qu’elle sut parler et lire, se plongeant avec délices dans les mystères de l’herboristerie. Mais son rêve d’étudier davantage cette discipline des sciences fut coupée court par le refus catégorique de son père de l’envoyer à l’Académie. Le Comte avait en effet des projets bien différents pour sa seule fille. Alors que Jehanne atteignait l’âge de dix-huit ans, il l’emmena en voyage à la Cour d’Ansemer. Là, il manigança pour faire entrer le duc lui-même entre les draps de sa fille en lui envoyant un message prétendument signé de sa main. Mais dès que sa fille fut déflorée, il fit irruption dans la chambre, menaçant Bartholomé d’un scandale énorme s’il n’épousait pas Jehanne sur le champ. Le duc plia sous la menace et organisa des fiançailles, à la grande horreur de sa promise qui ne pouvait imaginer vivre loin de Lagrance.

De ce jour, elle ne prononça plus un mot, comme espérant tout faire annuler par son silence. Mais leur union fut scellée bien qu’elle soit incapable d’en prononcer le serment rituel et Jehanne s’installa à Port-Liberté, désespérément seule et silencieuse. Aujourd’hui, elle hait ce duché qui autrefois l’indifférait. Sa seule et unique consolation réside en la présence de Bertin, son beau-frère, dont elle est sincèrement éprise. Il lui a donné une seconde raison de vivre, leur fille Bertille, née de leurs amours interdites. Bartholomé l’a reconnue comme héritière du duché, sans imaginer une seconde qu’elle est en réalité sa nièce. Mais du haut de ses six ans, la petite commence à présenter des ressemblances troublantes avec celui qu’elle appelle son oncle.

Pendant le livre I : Attaquée par l’Ordre du jugement en Bellifère, elle voit d’un fort mauvais œil leur montée en puissance, protégé par le nouvel empereur. Mais la jeune dame ne peut pas prendre position ouvertement contre eux, et elle le sait.




Bartholomé d'AnsemerEric Bana
Sans doute auraient-ils pu s’apprécier en d’autres circonstances, trouver un peu de félicité ensemble dans leur mariage forcé. Mais ils ne peuvent se voir sans repenser à la triste farce qui les a faits mari et femme. La colère de Bartholomé, balayée par les années, s’est muée en une froide indifférence pour son épouse dont il a cessé de fréquenter la couche sitôt qu’un héritier fut donné à la couronne d’Ansemer. Depuis, il la trompe sans égards entre les bras de nombreuses maîtresses, poussant l’humiliation jusqu’à choisir une favorite officielle qu’il emmène partout avec lui. Jehanne endure, la tête haute, trouvant un rien de réconfort dans l’idée que l’héritière dont il est si fier, la fille qu’il pense de son sang, est en réalité sa nièce.
Bertin d'AnsemerMichiel Huisman
Jehanne ne pensait pas trouver la moindre source de bonheur à Port-Liberté, et certainement pas en la personne de son beau-frère. Bertin a toujours été un séducteur invétéré, de ces hommes sûrs d’eux qui n’hésitent pas à aller vers les dames. Pourtant, l’homme qui vint vers elle était sincèrement touché par sa détresse. Et au fil des mois, malgré le silence de la jeune femme, ils devinrent amis puis amants, trouvant dans les bras l’un de l’autre un réconfort qui s’est mué en un amour sincère. Ils savent pourtant qu’ils n’ont aucun avenir ensemble. À part peut-être cette enfant de six ans, fruit de leur union et pour laquelle ils tremblent chaque jour ?
Cassandre de FaërieAmy Adams
Avant que Jehanne ne devienne duchesse d'Ansemer, bien avant que Cassandre ne renonce à ses droits sur le trône pour devenir professeur à l'Académie, les deux femmes se sont rencontrées à un bal donné à la cour impériale, à l'occasion d'une de ces périodes de vacances où Cassandre n'était pas à l'Académie mais à Alfaë. Sensiblement du même âge, elles se sont mutuellement plu et ont commencé à s'écrire régulièrement des missives transportées par magie, entretenant une longue amitié épistolaire qui a encore cours aujourd'hui. Leurs vies sont devenues bien différentes ; mais en dépit de tout, elles restent proches, confidentes l'une de l'autre.
Geneviève des ArmoisesLiv Tyler
Il est bien loin le temps où elles étaient amies ! Jadis voisines, inséparables confidentes, elles ont partagé tous leurs jeux d’enfants, échangeant de longues lettres quand la distance les séparait. Mais tout a basculé au mariage de Jehanne avec Bartholomé. Geneviève, profondément éprise de son duc, a ressenti cette union comme une trahison amère. Qu’il s’agisse d’un mariage forcé importe peu : Jehanne lui a pris le seul homme qu’elle ait jamais aimé, jamais elle ne pourra le pardonner.


Dernière édition par Elnaie le Ven 2 Déc - 22:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 20/11/2016
Message Sujet: Re: ♔ Faërie - Noblesse   Ven 2 Déc - 21:17



PV proposé par Delrya

Denys
du Lierre-Réal

ft. James McAvoy

« Chaque rose a son épine. »

Obstiné - Jaloux - Diplomate - Charmeur - Désordonné - Adaptable - Calculateur - Égocentrique



© Cérès
Denys n'est pas Lagran pour rien. Lorsque ses devoirs et responsabilités le lui permettent, il aime à flâner dans les jardins du palais ducal, pour le seul plaisir d'être entouré de fleurs. Il est d'ailleurs bien rare de le voir en public sans une rose à la boutonnière.



© Kateinva
Âge : 30 ans
Date et lieu de naissance : 02 septembre 971 à Lierre-Réal
Statut/profession : Duc de Lagrance
Allégeance : À Lagrance


Les marquis du Lierre-Réal comptent parmi les plus prestigieuses lignées de Lagrance. La famille se targue notamment d’une proche parenté avec les ducs de Lagrance qu’ils ont accompagnés et soutenus loyalement au fil des siècles, malgré les inimitiés de maisons rivales. Leur fidélité fut récompensée à l’hiver 982, lorsque la duchesse Cyselle de Lagrance succomba à une fièvre foudroyante sans laisser d’héritier direct, désignant Vianney du Lierre-Réal comme son successeur.

Denys avait onze ans quand son père monta sur le trône lagran. Unique enfant d’un couple désespéré par les fausses couches, il fut tout particulièrement choyé par sa mère et développa très tôt un besoin constant d’attention et d’affection. Il se coula à merveille dans le rôle de Dauphin de Lagrance, se pliant aux leçons paternelles de bonne grâce pour mieux faire ce qu’il voulait le reste du temps. C’est auprès des nombreux serviteurs du palais d’Edenia qu’il l’aiguisa sa meilleure arme de futur duc, distribuant sourires et compliments aux bonnes personnes pour obtenir ce qu’il voulait, qu’il s’agisse d’une pâtisserie ou de l’étreinte d’une petite cuisinière.

Mais cette période insouciante prit fin en 994 suite au décès de Vianney. Brusquement propulsé duc, Denys se rendit compte de la délicate position de sa famille, jamais légitimée par ses pairs de la noblesse lagrane. Usant de tout son charme et de tous les moyens de pression à sa disposition, Denys s’assura les faveurs des plus puissants d’entre eux pour consolider sa position. Son mariage avec la douce Marjolaine s’imposa comme le point d’orgue de sa stratégie. Mais si le calme est revenu parmi la noblesse de Lagrance, le duc n’a pas l’impression d’être considéré comme l’égal de ses homologues de Faërie et ce constat le hérisse considérablement.

Pendant le livre I : Il soutient son nouvel empereur, Denys du Lierre-Réal : après tout, il a toujours été capable de se mettre du côté des vainqueurs, et ainsi protéger Lagrance avant tout. Soutien incontesté des Mages du Sang, membre haut placé de l’Ordre du Jugement, futur père... Le futur s’annonce heureux pour le duc de Lagrance.




Marjolaine du Lierre-RéalJessica Brown-Findlay
Ce n’est peut-être pas tout à fait l’amour qui caractérise le couple ducal de Lagrance. Au début il y eut la passion, la fougue de la jeunesse... Si la douce Marjolaine s’est éprise sincèrement de l’éclatant Denys, celui-ci s’est bien vite lassé des bras d’une seule femme, même s’il s’agissait de son épouse. Il l’aime à sa façon, il la respecte, écoute ses avis et admire sa grâce autant que sa générosité, mais il ne peut se contraindre à la fidélité. Et elle s’en offusque Marjolaine, depuis toutes ces années, et pas seulement par amour, mais par fierté. Elle est la duchesse et elle peut le prouver : par tous les moyens elle se sent capable de ramener son époux dans ses filets.
Mélusine de SéveracEva Green
Pour lui, elle aurait pu renoncer à ses envies d’indépendance. Traversant Lagrance, jeune et pleine de rêves, elle fut reçue à la cour ducale et l’homme sur le trône toucha son cœur. Denys était charismatique, éloquent et lumineux – Mélusine s’approcha, tentée telle le papillon qui viendrait trop près de la flamme se brûler les ailes. Ils se fréquentèrent plusieurs mois, partageant des étreintes passionnelles – mais Denys finit par lui préférer Marjolaine, et Mélusine comprit que l’amour grandiose qu’elle avait imaginé ressentir n’était qu’un feu de paille. Elle reprit la route, blessée, et jura qu’on ne l’y reprendrait plus, verrouillant son cœur. Denys n’a jamais regretté d’avoir choisi Marjolaine, mais il en veut à Mélusine pour l’ampleur de sa réaction à son départ de Lagrance.
Tyr Parle-d'OrTom Mison
Denys a toujours été proche de la Cour des Miracles de Lorgol. Petit, il assistait aux négociations de feu son père le Duc, qui lui enseigna à asseoir son pouvoir par le chantage. Devenu souverain à son tour, Denys fait donc appel aux talents des Voleurs pour se procurer les documents compromettants propices à faire chanter ses seigneurs et les autres têtes couronnées du continent. L'accord est très lucratif pour la Cour qui se contente de revendre des informations, et Tyr apprécie de pouvoir venir en aide au duché qui l'a vu naître – Lagrance était bien dépourvu d'autres atouts pour compenser la puissance de ses voisins.
Edwin HamericKit Harrington
Très flatté d’avoir accueilli sur ses terres un réfugié d’Ibélène fuyant la magie, Denys s’est fait un devoir de faciliter son accès à l’élixir de Mortesprit, escomptant que la reconnaissance d’Edwin le porterait à chanter ses louanges en dehors des terres de Lagrance. Edwin se sent redevable envers le duc, qui bien qu’intéressé s’est toutefois montré plus généreux qu’il ne l’aurait fallu, et se sent du coup très vaguement coupable d’avoir trouvé le chemin du lit de son épouse. De tels remords, toutefois, sont bien trop distants pour impacter durablement la relation cordiale qu’il entretient avec le duc, qui ne se doute de rien. Pour l’instant.


Dernière édition par Elnaie le Ven 2 Déc - 22:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 20/11/2016
Message Sujet: Re: ♔ Faërie - Noblesse   Ven 2 Déc - 21:33



PV proposé par Aura·

Marjolaine
du Lierre-Réal

ft. Jessica Brown-Findlay

« La tête droite et le menton haut, avec le poids de ma détresse sur les épaules... »

tolérante - timide - généreuse - dissimulatrice - optimiste - désordonnée - déterminée - superstitieuse



© Cérès
Marjolaine est une femme timide et réservée, mais elle n'a pas été éduquée pour être une de ces femmes-vases que l'on trouve en Bellifère : elle est duchesse, et elle veut s'en montrer digne. C'est tout naturellement qu'elle a porté son attention au peuple dont elle est souveraine, s'investissant à corps perdu dans les bonnes œuvres et la charité. Les Lagrans ne s'y sont pas trompés et lui vouent une adoration fanatique.



© Meahry
Âge : 25 ans
Date et lieu de naissance : 1er mai 976, à Blanc-Lys
Statut/profession : Duchesse de Lagrance
Allégeance : À son époux et à Lagrance


La magie du Sang. Oh, fol idéal de tout un groupuscule de mages : la liberté ! Hélas, leur magie est proscrite, leur sang est banni, et les mages écarlates doivent dissimuler leur véritable nature aux yeux du monde. Tel est Gauvain de Blanc-Lys ; et telle était Mahault, sa douce épouse. Dans leur comté de vergers florissants, ils vivaient en secret leur magie du Sang, mais leur crainte de l’opprobre et de la persécution les empêcha d’user de leurs talents de guérison pour sauver la vie de la jeune comtesse qui périt donc en couches – et son veuf, terriblement éprouvé, jura qu’il ne laisserait plus jamais la crainte lui ravir un être cher. Il éleva Marjolaine, née dans un torrent de sang mais étrangement hermétique à tout talent magique, dans la rigueur de principes nobles, lui enseignant à être proche du peuple et juste dans toutes ses décisions. Il se remaria quand elle eut huit ans, choisissant une autre petite noble mage du sang, rassuré de ne pas avoir à expliquer une hypothétique magie du Sang éveillée chez son enfant à une seconde épouse étrangère à leur milieu ; et c’est ainsi que Campanule, nouvelle comtesse de Blanc-Lys, mit un point d’honneur à fournir une rimbambelle de nouveaux enfants à son époux.

Pour Marjolaine, Campanule n’avait qu’une affection superficielle, préférant ses propres enfants à la première-née qui lui semblait bien trop parfaite. Elle sauta sur l’occasion lorsque le duc Denys fit savoir qu’il cherchait une épouse : elle parvint à convaincre Gauvain que sa fille ferait une duchesse idéale, ne reculant devant rien pour présenter Marjolaine sous son meilleur jour. Le duc succomba et épousa l’aînée des Blanc-Lys, alors âgée de dix-neuf ans ; Gauvain nomma héritier le premier-né de Campanule, et son épouse commença à échafauder un plan pour renforcer la position de sa belle-fille à la cour. Stérile, la petite Marjolaine, qui n’avait jamais saigné depuis son adolescence ? Qu’à cela ne tienne. La magie du Sang est puissante, et Campanule sut persuader la crédule petite souveraine du bien-fondé des enchantements qu’elle fit déployer sur son corps juvénile. La magie porta ses fruits, Marjolaine eut une fille – adulée de tout Lagrance, elle détient aujourd’hui entre les mains l’opinion du peuple et entre pour beaucoup dans la popularité que les Lagrans vouent à son époux.

Le seul souci, c’est qu’il est volage, le Denys… Optimiste et déterminée à triompher de ses concurrentes, Marjolaine a bien décidé de trouver le bonheur auquel elle estime avoir droit. Très bien disposée envers les mages du Sang, grâce à l’éducation dispensée par Gauvain et la naissance de Rose, elle en dissimule un groupe de plus en plus vaste au sein des domestiques et nobles de la Cour, et a fait appel à leurs services pour porter un second enfant. Si elle parvient à donner un fils à son duc, peut-être reviendra-t-il enfin vers elle ?

Pendant le livre I : Elle a été secouée par les évènements de Bellifère, la duchesse lagranne, mais elle s’en remet petit à petit. Elle est également enceinte, et ne peut qu’espérer que cette nouvelle la rapproche davantage de son époux. Elle le sait, en ces temps troublés, Denys doit avoir le plein soutien de ses sujets, et Marjolaine est certainement la clé de cet amour.




Denys du Lierre-Réal James McAvoy
Ce n’est peut-être pas tout à fait l’amour qui caractérise le couple ducal de Lagrance. Au début il y eut la passion, la fougue de la jeunesse... Si la douce Marjolaine s’est éprise sincèrement de l’éclatant Denys, celui-ci s’est bien vite lassé des bras d’une seule femme, même s’il s’agissait de son épouse. Il l’aime à sa façon, il la respecte, écoute ses avis et admire sa grâce autant que sa générosité, mais il ne peut se contraindre à la fidélité. Et elle s’en offusque Marjolaine, depuis toutes ces années, et pas seulement par amour, mais par fierté. Elle est la duchesse et elle peut le prouver : par tous les moyens elle se sent capable de ramener son époux dans ses filets.
Hugues HurlenferCraig Parker
Marjolaine aurait dû être sa fille, Hugues en est convaincu. Il a été dévasté en apprenant le décès de sa bien-aimée Mahault et s’est juré de haïr cette enfant qui l’a emportée. Mais en grandissant, Marjolaine s’est révélée être le parfait portrait de sa mère et la haine de Hugues s’est muée en un amour profond, filial. Il a juré de la protéger mais n’ose l’aborder - si son passé resurgissait, il pourrait tout perdre à nouveau. Alors il se contente de la dévorer du regard chaque fois qu’ils se croisent. Une attention qui met Marjolaine profondément mal à l’aise.
Astra SolemKatie McGrath
Elle est toute jeune, la petite duchesse de Lagrance ; toute jeune, mais déjà fort satisfaite des services rendus à sa personne par la famille Sombréclat à laquelle appartient Astra. Elle a très officiellement offert la place d’astrologue de la cour à Astra dont la bonne réputation est parvenue jusqu’au duché qui l’a vue naître. L’astrologue a décliné l’offre : pour le moment, elle s’épanouit dans son travail à l’Académie ; mais si un jour les choses venaient à dégénérer, elle aura une solution de repli toute trouvée. En attendant, elle fait de temps en temps des prédictions pour Marjolaine.
Edwin HamericKit Harrington
Une fois. Une seule et unique fois : mais Marjolaine s’en veut, sans regretter toutefois. Éprise de son époux, elle a succombé aux avances d’Edwin lorsqu’elle a appris que Denys avait une nouvelle maîtresse, trompant l’absence de ce mari qu’elle aime de tout son cœur entre les bras d’un homme de passage, qui a su lui apporter l’attention qu’elle voulait cette nuit-là. Edwin, pour sa part, n’éprouve absolument pas pour la duchesse les profonds sentiments qu’il avait naguère pour Sixtine, mais trouve dans l’idée de posséder la femme d’un autre une enivrante sensation de puissance. Marjolaine en a été le jouet – et s’ils venaient à se revoir un jour, il tenterait peut-être d’asseoir sa domination sur elle.


Dernière édition par Elnaie le Ven 2 Déc - 22:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 20/11/2016
Message Sujet: Re: ♔ Faërie - Noblesse   Ven 2 Déc - 21:57



PV proposé par Delrya

Gaëtane
de la Volte

ft. Drew Barrymore

« La noblesse sert à élever les êtres supérieurs au-dessus des créatures inférieures. »

Fière - Égoïste - Exigeante - Impassible - Juste - Maladroite - Sensible - Autoritaire



© Cérès
Gaëtane a appris à monter très tardivement. Longtemps effrayée par ces animaux de haute taille, il a fallu toute la patience et la pédagogie de Livien pour la jucher sur une selle. Aujourd'hui, une longue chevauchée solitaire est un plaisir dont la duchesse ne pourrait plus se passer.



© justforeverme
Âge : 32 ans
Date et lieu de naissance : 07 août 969, à La Volte
Statut/profession : Duchesse de Cibella, mage du Printemps (entrave)
Allégeance : À Cibella et Faërie


D’aussi loin que remontent les mémoires d’Arven, les de la Volte sont la plus ancienne famille matriarcale du continent. De génération en génération, les femmes de cette lignée ont dirigé d’une main ferme le duché tutélaire de la Magie. La prospérité évidente, l’abondance des récoltes et l’impartialité des duchesses leur ont valu au fil des siècles le respect et l’amour des Cibellans.

Gaëtane se sent immensément fière d’appartenir à une telle famille. Destinée depuis son plus jeune âge à succéder à ses ancêtres à la tête du duché, mage du printemps spécialisée dans l’entrave, elle a partagé son adolescence entre l’Académie pour les apprentissages magiques, et La Volte où sa mère lui enseigna la gestion et les finesses politiques. Toute à ses études, elle ne s’est guère préoccupée de sa soeur ou de son frère, déterminée à devenir une duchesse parfaite. Et parfaite, elle l’a été, jusqu’à son mariage avec Livien de Rivepierre en 988. Leur union arrangée n’a pas empêché les deux jeunes gens de se trouver de nombreux points communs et de s’éprendre sincèrement l’un de l’autre. Ne manquait à leur félicité qu’une héritière qui ne vint jamais. Malgré tous ses efforts, le recours à la magie et à divers herboristes, Gaëtane se révéla incapable de concevoir et porter un enfant.

Affligée, amère, elle abandonna ses manières affables pour se réfugier derrière un masque de distance et de froideur cérémonieuse qu’empira encore la mort accidentelle de Livien à l’hiver 999. Si elle a réussi à se remettre de cette perte tragique, elle sait qu’elle devra faire face un jour ou l’autre au manque d’héritier. Livien lui avait à maintes reprises conseillé de prendre contact avec Gabrielle, qui seule peut perpétuer leur lignée de femmes… Mais comment aborder un sujet aussi délicat avec une petite soeur qu’elle connaît à peine ?

Pendant le livre I : Elle est ravie de voir Gustave monter sur le trône Faë, l’ayant soutenu lors de l’Ordalie de Diamant. Elle approuve bien des méthodes de l’Ordre, et bien placée dans leur hiérarchie, elle ne recule devant aucune méthode pour développer leur influence, et qui sait, résoudre son propre problème.





Gabrielle et Gabin de la Volte Lily James & William Moseley
Les de la Volte forment en apparence une fratrie soudée et solidaire. Mais la réalité est quelque peu éloignée de ce tableau idéal. Depuis des années, les deux soeurs ne se parlent plus hors des apparitions publiques. Gaëtane reproche à sa cadette d’être incapable de dissimuler ses émotions, Gabrielle ne supporte pas la froideur de son aînée… Et Gabin, qui apprécie l’une autant que l’autre, reste aussi éloigné que possible des querelles qui les opposent, leur préférant la compagnie des Chevaucheurs. Mais Gaëtane a aujourd’hui crucialement besoin de ses cadets… Reste à espérer qu’il ne soit pas trop tard pour renouer les liens.
Lionel de RivepierreTom Ellis
Livien et Lionel, bien que jumeaux, ont toujours eu des caractères disparates. Il n’est donc pas étonnant que l’un ait aussitôt apprécié Gaëtane et que l’autre se soit montré bien plus réservé. Lionel ne s’est cependant jamais permis la moindre critique concernant le mariage de son frère avec la future duchesse de Cibella. Comble d’ironie, c’est la mort brutale de Livien qui les a rapprochés. Se soutenant dans la perte d’un homme qu’ils aimaient tous les deux, ils sont devenus bien plus que des amis. Gaëtane lui voue une confiance totale, il est d’ailleurs le seul à savoir qu’elle est irrémédiablement stérile.
Chimène de FaërieSophie Turner
Oh, jalousie ! Intense et viscérale, entre l’impératrice d’Arven et la duchesse de Cibella. Chimène envie la compétence naturelle avec laquelle Gaëtane gère son duché, à l’aise autant avec ses nobles qu’avec ceux de l’empire opposé, régnant par le sourire et une volonté inflexible. Gaëtane, pour sa part, fait partie des seigneurs de Faërie qui désapprouvent la montée sur le trône d’une impératrice si faible. Petit à petit, le doute se répand en Faërie sur les réelles compétences de l’impératrice, et Gaëtane ne dissimule pas vraiment sa désapprobation, ni la piètre opinion qu’elle a de sa souveraine.
Astarté des SablesNoémie Lenoir
Tout est parti d’un bon sentiment qui a viré au quiproquo. Lors d’un envoi diplomatique fêtant le mariage de Gaëtane et Livien, les cadeaux de félicitation offerts par Erebor contenaient un superbe pectoral d’or et de pierres précieuses, chef-d’œuvre de minutie et réalisation magnifique. Astarté y a passé des mois entiers à peaufiner chaque détail de ce bijou merveilleux figurant les écailles d’un des serpents des sables d’Erebor – mais Gaëtane a la phobie des reptiles, peur qu’elle dissimule très bien. Elle a très mal pris le présent d’Astarté et la dénigre quand elle le peut, affectant la petite réputation d’excellence que la joaillière commençait à se constituer. Astarté lui en veut profondément : mais comment lutter contre une duchesse couronnée… ?
Diane de la FèreCate Blanchett
Le nouveau Maréchal de Flamme est cibellan – mieux, c’est une Cibellane ! Gaëtane est positivement enchantée de ce choix qui renforce la place emblématique de Cibella comme duché de la magie, et se félicite de ce beau symbole féminin à la tête d’une armée de guerriers redoutables. Diane, de son côté, est bien consciente des nouvelles responsabilités qui pèsent sur ses épaules et s’est promis de faire honneur à son duché, pour être digne de l’admiration que lui voue désormais une génération entière de jeunes filles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: ♔ Faërie - Noblesse   

Revenir en haut Aller en bas
 
♔ Faërie - Noblesse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Noblesse du Briançonnais
» [Loi] statut juridique de la noblesse et du port de titre
» Venue de Vaudan de Ségur (Noblesse Noire)
» Statuts juridiques de la noblesse impériale
» [Noblesse] De l'Etiquette

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Zairisson :: Votre 1ère catégorie :: Votre 1er forum :: et on emboîte-
Sauter vers: