AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ♔ Faërie - Chevaucheurs et Mages

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Test de rang
avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 20/11/2016

Feuille de personnage
je réside:
J'ai fait allégeance à:
Test de rang
Message Sujet: ♔ Faërie - Chevaucheurs et Mages   Mar 29 Nov - 18:37



PV proposé par Aura·


Diane
de la Fère

ft. Cate Blanchett

« Tout vient à point à qui sait attendre. »

charismatique - manipulatrice - audacieuse - entêtée - loyale - désinvolte - tolérante - mesquine



© Cérès
Sans aucune fausse modestie, Diane n'avait jamais imaginé devenir Maréchale de Flamme. L'ancienne Capitaine du vol de Cibella était simplement bien trop consciencieuse et soucieuse de faire marcher ses troupes pour se perdre dans des spéculations inutiles.



© blakehelps
Âge : 46 ans
Date et lieu de naissance : 13 avril 955, à Lune d'Argent (Cibella)
Statut/profession : Maréchale de Flamme, mage de l'Automne (illusion), Chevaucheuse de la dragonne Bourrasque
Allégeance : Chimène, impératrice de Faërie ; Gaëtane, duchesse de Cibella


Brillante Diane ! Ô combien exceptionnelle que l’ascension de cette enfant aux bien modestes origines. Son père était un mage de l'Été spécialisé en destruction, mage de bataille de l’armée de Cibella ; et sa mère était une soigneuse de dragons auprès de la division de Chevaucheurs d’Alfaë. La petite a grandi au rythme trépidant de la cité impériale, apprenant très jeune à cohabiter avec les dragons au fil du temps passé à leur contact, à attendre sa mère en s’occupant du mieux qu’elle le pouvait.

A ses treize ans, la magie se déclara en elle ; comme en ses deux sœurs aînées avant elle. C’est donc tout naturellement qu’elle sollicita l’entrée à l’Académie dans le domaine de l’Automne. Elle put intégrer le cursus d’illusion qu’elle avait choisi et y passa cinq années fructueuses, tant ce qu’elle y apprit l’enchanta. Ses deux aînées s’étaient lancées dans des études approfondies ; tandis qu'elle interrompit son cursus à la fin de son premier cycle pour se lancer dans une formation de Chevaucheuse. Une fois présentée à la cérémonie du Choix, c’est une dragonne d’Ambre, Bourrasque, qui la revendiqua pour sienne, séduite par le tempérament entier et les idées bien arrêtées de cette jeune femme pleine de poigne. A dix-huit ans, Diane entama donc sa formation, et l’acheva avec les honneurs à vingt-trois, avant d’être affectée au Vol de Cibella où elle accomplit très sérieusement ses missions. A ses vingt-neuf ans, soumise à la pression de sa famille qui insistait, elle raccrocha ses cuirs de Chevaucheuse pour épouser Alphonse de la Fère, vieux propriétaire terrien de Cibella âgé de soixante-et-un ans.

Cette union resta stérile, vraisemblablement en raison du grand âge du brave homme, qui succomba paisiblement dans son sommeil trois ans plus tard. Diane avait trente-deux ans et le reste de sa vie devant elle : confiant la Fère à une intendante de confiance, elle retrouva Bourrasque avec délices et devint capitaine du vol de Cibella à trente-neuf ans, dirigeant avec une grande compétence les centaines d’hommes et de femmes placés sous sa tutelle.

C’est suite au décès tragique d’Elyo Hautmistral au printemps 1001 qu’elle accéda au poste de Maréchale de Flamme au début du mois d’avril, première femme à se hisser aussi haut depuis plus d’un siècle.

Pendant le livre I : Elle est aux premières loges, Diane, avec la prise de pouvoir de Gustave et les tensions inévitables entre les deux empires. Il appartient à ses Chevaucheurs de défendre Faërie, et son nouvel empereur, de toutes les menaces potentielles. Et si Chimène lui apparaissait bien faible, ce n’est pas le cas de Gustave, qu’elle a hâte de voir œuvrer pour la grandeur de son empire.




Richard le HarnoisViggo Mortensen
« Et sinon, ton dragon, il a pondu récemment ? Parce que s’il faut compter sur toi, hein, haha ! » Dans l’esprit du Belliférien, c’était une blague bon enfant ; mais Diane ne l’a pas vraiment interprété ainsi. Un violent coup de queue de Bourrasque a catapulté Adamante au bas des remparts de Lorgol, et l’incident diplomatique a été évité de peu. Par chance, ni l’un ni l’autre n’étaient encore Maréchaux, mais à présent qu’ils ont chacun accédé à la charge suprême, peut-être auront-ils envie de se venger chacun de l’affront subi par la faute de l’autre… ?
Chimène de FaërieSophie Turner
La pétillante Diane a toujours été une favorite de Chimène, même lorsqu’elle n’était encore que princesse. La fougue et le charisme de la Chevaucheuse, associées à son impertinence malicieuse, lui ont toujours valu l’estime et l’affection de la petite Chimène éprise de liberté et d’indépendance, rêvant d’une vie loin du trône. Diane apprécie cette petite impératrice fragile qui tente désespérément de bien faire ce que l’on attend d’elle, et s’est juré de tout mettre en œuvre pour la soutenir et lui procurer ce dont elle a besoin pour devenir une grande souveraine, comme sa sœur le fut avant elle.
Hugues HurlenferCraig Parker
Hugues n’apprécie pas la flamboyante Cibellane aux idées si pleines d’indépendance : elles pourraient corrompre l’esprit encore malléable de Chimène et le détrôner sur l’échelle de confiance de la petite impératrice. Il a bien tenté de s’opposer à sa nomination au rang de Maréchale de Flamme, mais la dame de la Fère a de nombreux amis et alliés, parmi lesquels Chimène elle-même, il a donc dû s’incliner devant la majorité. Diane n’ignore rien de son hostilité et envisage de mener campagne à son tour contre lui s’il devait continuer à lui mettre les bâtons dans les roues.
Gaëtane de la VolteDrew Barrymore
Le nouveau Maréchal de Flamme est cibellan – mieux, c’est une Cibellane ! Gaëtane est positivement enchantée de ce choix qui renforce la place emblématique de Cibella comme duché de la magie, et se félicite de ce beau symbole féminin à la tête d’une armée de guerriers redoutables. Diane, de son côté, est bien consciente des nouvelles responsabilités qui pèsent sur ses épaules et s’est promis de faire honneur à son duché, pour être digne de l’admiration que lui voue désormais une génération entière de jeunes filles.
Guy VermeilHarry Lloyd
Un modèle. Voilà ce qu’était Diane pour Guy. C’est elle qui l’a inspiré à devenir chevaucheur et pourtant, avec l’échec cuisant qu’il a rencontré, il l’estime aussi très puérilement responsable de sa défaite. De son côté, Diane reconnaissait en ce jeune homme bien des qualités, mais ne l’a jamais vu comme susceptible de devenir un jour chevaucheur. Elle l’avait perçu avant qu’il ne fasse sa demande, mais n’a rien dit, aussi ne fut-elle pas surprise de le voir repartir bredouille de Val-Dragon.



Code:
<center><div class="PV_background">
<table><tr><td width="50%"><div class="PV_infos1">
<div class="PV_petitext">PV proposé par Aura·</div>
<div class="PV_prenom">
Diane</div><div class="PV_nom">de la Fère</div>
<div class="PV_star">ft. Cate Blanchett</div>
<div class="PV_petitext">« Tout vient à point à qui sait attendre. »</div>
<div class="PV_caractere">charismatique - manipulatrice - audacieuse - entêtée - loyale - désinvolte - tolérante - mesquine</div>
</div></td><td width="50%"><img src="http://36.media.tumblr.com/06b8f6a7f179fc292e93c0174c0525f9/tumblr_o4pfutx0dB1ush2syo4_250.png" class="PV_libre"/><br />
<div class="PV_petitext">© Cérès</div></td></tr></table><div class="PV_petitext"><blockquote>Sans aucune fausse modestie, Diane n'avait jamais imaginé devenir Maréchale de Flamme. L'ancienne Capitaine du vol de Cibella était simplement bien trop consciencieuse et soucieuse de faire marcher ses troupes pour se perdre dans des spéculations inutiles.</blockquote></div>
<div class="PV_sep"></div>
<div class="PV_infos"><table><tr><td><img src="http://33.media.tumblr.com/ddc785431dbb8da68cf04fcaeb9a64de/tumblr_inline_n7lpeocGDi1rooebp.png" class="PV_iconleft" />
<div class="PV_petitext">© blakehelps</div></td><td>[b]Âge :[/b] 46 ans
[b]Date et lieu de naissance :[/b] 13 avril 955, à Lune d'Argent (Cibella)
[b]Statut/profession :[/b] Maréchale de Flamme, mage de l'Automne (illusion), Chevaucheuse de la dragonne Bourrasque
[b]Allégeance :[/b] Chimène, impératrice de Faërie ; Gaëtane, duchesse de Cibella
</td></tr></table></div>
<center><div class="PV_sep"></div></center>
<div class="PV_histoire">Brillante Diane ! Ô combien exceptionnelle que l’ascension de cette enfant aux bien modestes origines. Son père était un mage de l'Été spécialisé en destruction, mage de bataille de l’armée de Cibella ; et sa mère était une soigneuse de dragons auprès de la division de Chevaucheurs d’Alfaë. La petite a grandi au rythme trépidant de la cité impériale, apprenant très jeune à cohabiter avec les dragons au fil du temps passé à leur contact, à attendre sa mère en s’occupant du mieux qu’elle le pouvait.

A ses treize ans, la magie se déclara en elle ; comme en ses deux sœurs aînées avant elle. C’est donc tout naturellement qu’elle sollicita l’entrée à l’Académie dans le domaine de l’Automne. Elle put intégrer le cursus d’illusion qu’elle avait choisi et y passa cinq années fructueuses, tant ce qu’elle y apprit l’enchanta. Ses deux aînées s’étaient lancées dans des études approfondies ; tandis qu'elle interrompit son cursus à la fin de son premier cycle pour se lancer dans une formation de Chevaucheuse. Une fois présentée à la cérémonie du Choix, c’est une dragonne d’Ambre, Bourrasque, qui la revendiqua pour sienne, séduite par le tempérament entier et les idées bien arrêtées de cette jeune femme pleine de poigne. A dix-huit ans, Diane entama donc sa formation, et l’acheva avec les honneurs à vingt-trois, avant d’être affectée au Vol de Cibella où elle accomplit très sérieusement ses missions. A ses vingt-neuf ans, soumise à la pression de sa famille qui insistait, elle raccrocha ses cuirs de Chevaucheuse pour épouser Alphonse de la Fère, vieux propriétaire terrien de Cibella âgé de soixante-et-un ans.

Cette union resta stérile, vraisemblablement en raison du grand âge du brave homme, qui succomba paisiblement dans son sommeil trois ans plus tard. Diane avait trente-deux ans et le reste de sa vie devant elle : confiant la Fère à une intendante de confiance, elle retrouva Bourrasque avec délices et devint capitaine du vol de Cibella à trente-neuf ans, dirigeant avec une grande compétence les centaines d’hommes et de femmes placés sous sa tutelle.

C’est suite au décès tragique d’Elyo Hautmistral au printemps 1001 qu’elle accéda au poste de Maréchale de Flamme au début du mois d’avril, première femme à se hisser aussi haut depuis plus d’un siècle.

♦ [b]Pendant le livre I :[/b] [i] Elle est aux premières loges, Diane, avec la prise de pouvoir de Gustave et les tensions inévitables entre les deux empires. Il appartient à ses Chevaucheurs de défendre Faërie, et son nouvel empereur, de toutes les menaces potentielles. Et si Chimène lui apparaissait bien faible, ce n’est pas le cas de Gustave, qu’elle a hâte de voir œuvrer pour la grandeur de son empire.[/i]</div>


<center><div class="PV_sep"></div></center>
<table><tr><td  valign="top"><img src="https://40.media.tumblr.com/0a7f57a437588d7f813c71c42d439214/tumblr_nuh1i7wpvc1uoxb43o3_400.png" class="PV_iconleft" /></td><td valign="top"><div class="PV_namelien"><b>Richard le Harnois</b> • <i>Viggo Mortensen</i></div><div class="PV_lien">[i]« Et sinon, ton dragon, il a pondu récemment ? Parce que s’il faut compter sur toi, hein, haha ! »[/i] Dans l’esprit du Belliférien, c’était une blague bon enfant ; mais Diane ne l’a pas vraiment interprété ainsi. Un violent coup de queue de Bourrasque a catapulté Adamante au bas des remparts de Lorgol, et l’incident diplomatique a été évité de peu. Par chance, ni l’un ni l’autre n’étaient encore Maréchaux, mais à présent qu’ils ont chacun accédé à la charge suprême, peut-être auront-ils envie de se venger chacun de l’affront subi par la faute de l’autre… ?
</div></td></tr><tr><td><img src="http://img11.hostingpics.net/pics/111944chim.png" class="PV_iconleft" /></td><td valign="top"><div class="PV_namelien"><b>Chimène de Faërie</b> • <i>Sophie Turner</i></div><div class="PV_lien">La pétillante Diane a toujours été une favorite de Chimène, même lorsqu’elle n’était encore que princesse. La fougue et le charisme de la Chevaucheuse, associées à son impertinence malicieuse, lui ont toujours valu l’estime et l’affection de la petite Chimène éprise de liberté et d’indépendance, rêvant d’une vie loin du trône. Diane apprécie cette petite impératrice fragile qui tente désespérément de bien faire ce que l’on attend d’elle, et s’est juré de tout mettre en œuvre pour la soutenir et lui procurer ce dont elle a besoin pour devenir une grande souveraine, comme sa sœur le fut avant elle.</div></td></tr><td><img src="http://img11.hostingpics.net/pics/521660darkenrahl16fairweather.jpg" class="PV_iconleft" /></td><td valign="top"><div class="PV_namelien"><b>Hugues Hurlenfer</b> • <i>Craig Parker</i></div><div class="PV_lien">Hugues n’apprécie pas la flamboyante Cibellane aux idées si pleines d’indépendance : elles pourraient corrompre l’esprit encore malléable de Chimène et le détrôner sur l’échelle de confiance de la petite impératrice. Il a bien tenté de s’opposer à sa nomination au rang de Maréchale de Flamme, mais la dame de la Fère a de nombreux amis et alliés, parmi lesquels Chimène elle-même, il a donc dû s’incliner devant la majorité. Diane n’ignore rien de son hostilité et envisage de mener campagne à son tour contre lui s’il devait continuer à lui mettre les bâtons dans les roues.</div></td></tr><tr><td><img src="http://i64.tinypic.com/mautt2.jpg" class="PV_iconleft" /></td><td valign="top"><div class="PV_namelien"><b>Gaëtane de la Volte</b> • <i>Drew Barrymore</i></div><div class="PV_lien">Le nouveau Maréchal de Flamme est cibellan – mieux, c’est une Cibellane ! Gaëtane est positivement enchantée de ce choix qui renforce la place emblématique de Cibella comme duché de la magie, et se félicite de ce beau symbole féminin à la tête d’une armée de guerriers redoutables. Diane, de son côté, est bien consciente des nouvelles responsabilités qui pèsent sur ses épaules et s’est promis de faire honneur à son duché, pour être digne de l’admiration que lui voue désormais une génération entière de jeunes filles. </div></td></tr><tr><td><img src="http://img11.hostingpics.net/pics/748433HarryIc3.png" class="PV_iconleft" /></td><td valign="top"><div class="PV_namelien"><b>Guy Vermeil</b> • <i>Harry Lloyd</i></div><div class="PV_lien">Un modèle. Voilà ce qu’était Diane pour Guy. C’est elle qui l’a inspiré à devenir chevaucheur et pourtant, avec l’échec cuisant qu’il a rencontré, il l’estime aussi très puérilement responsable de sa défaite. De son côté, Diane reconnaissait en ce jeune homme bien des qualités, mais ne l’a jamais vu comme susceptible de devenir un jour chevaucheur. Elle l’avait perçu avant qu’il ne fasse sa demande, mais n’a rien dit, aussi ne fut-elle pas surprise de le voir repartir bredouille de Val-Dragon. </div></td></tr></table>
</div></center>


Dernière édition par Mémé Katou le Ven 2 Déc - 19:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Test de rang
avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 20/11/2016

Feuille de personnage
je réside:
J'ai fait allégeance à:
Test de rang
Message Sujet: Re: ♔ Faërie - Chevaucheurs et Mages   Mar 29 Nov - 18:51



PV proposé par Delrya


Lionel
de Rivepierre

ft. Tom Ellis

« Sans cruauté, ni lâcheté, mais dignement. J'en fais serment. »

intègre - impétueux - loyal - renfermé - téméraire - discret - méfiant - observateur



© Cérès
Lionel tient son nom du défunt duc d'Outrevent, son parrain dont son père était un ami proche. Il lui arrive d'en plaisanter avec Liam en suggérant qu'il pourrait bien appeler un jour son fils ainsi. À condition qu'il fonde un jour une famille...



© fealdor
Âge : 32 ans
Date et lieu de naissance : 12 avril 969, à Rivepierre
Statut/profession : Comte de Rivepierre ; Chevaucheur, mage de l'Été (destruction)
Allégeance : À Liam, duc d’Outrevent


Il se raconte qu'autrefois, Rivepierre était un domaine  consacré à l’élevage. Un lointain ancêtre, constatant que sur ces vastes landes, les chèvres venaient paître par centaines, aurait eu l’idée de les domestiquer et d’en tirer un fromage délicat. Aujourd’hui encore, les chèvres des environs valent à Outrevent son emblème. Et le fromage de Rivepierre demeure un produit raffiné apprécié et recherché dans tout Arven.

De ces origines modestes que la légende lui attribue, Lionel s’accommode bien volontiers, allant jusqu'à se trouver bien des points communs avec les caprins qui peuplent toujours le comté. Son enfance – et celle de son frère jumeau, Livien – s’est paisiblement écoulée entre les pâturages et le château ducal de Soufflevent où il fut le compagnon de jeu de son petit duc. Il apprit les responsabilités qui seraient les siennes comme futur comte, jusqu’à ce que la magie qui coule dans ses veines ne l’appelle à rejoindre l’Académie. L’un doté de la magie de l'Été, l’autre de la magie de l’Automne, les deux frères firent là-bas leurs premiers pas.

Fasciné par les dragons et la perspective de pouvoir s’envoler, Lionel ne tarda pas à postuler auprès des Chevaucheurs qui l’accueillirent à bras ouverts dans leurs rangs après qu’il ait été choisi par Braise. Après quelques années d’études, il fut intégré pour son plus grand plaisir à l’escadron outreventois dont il fut nommé Capitaine à l’aube de ses vingt-neuf ans. Chevaucheur accompli, proche conseiller de son duc, Lionel a vécu un an et demi dans la plus parfaite félicité. Mais le décès brutal de Livien a tout bousculé. D’ordinaire réservé, il devint plus sombre et plus taciturne. Son frère lui manque et son trépas soudain rappelle à Lionel qu’il n’a que peu de temps pour perpétuer la descendance de sa lignée. Mais le comte rechigne encore et toujours à se marier. C’est qu’il ne trouve aucun plaisir dans la compagnie des dames, se surprenant parfois à jeter des regards appréciateurs à ses compagnons de vol. Mais l’homosexualité n’est guère acceptée en Outrevent. Et Lionel lui-même est bien le dernier à admettre où vont ses véritables préférences.

Pendant le livre I : Il a prêté allégeance, lui aussi, à Faërie et à Gustave. Mais à l’instar de Liam d’Outrevent, il n’approuve guère ses méthodes agressives et impitoyables. Il le défendra, pourtant, il en va de son devoir.




Liam d'OutreventJared Leto
Lionel et Liam, ce sont deux amis d'enfance, copains de jeu dès leurs premières années. Leurs premières épées de bois, c'est l'une contre l'autre qu'ils ont commencé à les entrechoquer, faisant leurs armes autant que forgeant leur caractère. Ils eurent les mêmes professeurs, combattirent dans les mêmes batailles, participèrent aux mêmes beuveries. Lionel est à la fois le confident de Liam et son bras droit. Il a l'entière confiance de son duc, qui sait pouvoir se reposer sur lui aveuglément, tant son dévouement et sa loyauté sont au-dessus de tout soupçon. Outrevent, duché de l'Honneur : Lionel est l'incarnation de cet idéal, et Liam a appris à se fier aux avis de son conseiller.
Gaëtane de la VolteDrew Barrymore
Livien et Lionel, bien que jumeaux, ont toujours eu des caractères disparates. Il n’est donc pas étonnant que l’un ait aussitôt apprécié Gaëtane et que l’autre se soit montré bien plus réservé. Lionel ne s’est cependant jamais permis la moindre critique concernant le mariage de son frère avec la future duchesse de Cibella. Comble d’ironie, c’est la mort brutale de Livien qui les a rapprochés. Se soutenant dans la perte d’un homme qu’ils aimaient tous les deux, ils sont devenus bien plus que des amis. Gaëtane lui voue une confiance totale, il est d’ailleurs le seul à savoir qu’elle est irrémédiablement stérile.  
Melsant de SéveracTravis Fimmel
Ils se ressemblent, ces deux seigneurs du ciel, l’un sur son dragon et l’autre sur son griffon : ils se ressemblent bien plus qu’ils ne sont disposés à l’admettre. Pétris de principes, abreuvés de justice et d’honneur depuis leur enfance, ils reconnaissent l’un en l’autre les mêmes qualités précieuses qu’ils estiment et recherchent dans leur entourage. Leurs positions respectives les empêchent encore de devenir amis, mais ils apprécient les rencontres diplomatiques entre les deux corps de soldats des cieux. Peut-être un jour pourront-ils contribuer plus activement au maintien d’une paix bien fragile ?
Ilse TonneventJennifer Morrison
Ils étaient censés s’entendre. Mages de l'Été tous les deux, entrés à l’Académie au même âge, originaires du même duché : ils auraient pu être des amis très proches. La décision d’Ilse de renoncer à servir Outrevent, et l’intransigeance de Lionel quand il a su qu’elle rejoignait les pirates : voilà ce qui a tout gâché. Ils se sont quittés sur des mots très durs, et le Chevaucheur a déjà assailli l’Audacia plusieurs fois, cible des boulets de canons dirigés par Ilse défendant son bâtiment. Ils sont ennemis à présent – quel gâchis, tout avait si bien commencé, pourtant.
Antonin de la RiveMarcus Vanco
C’est un concours de circonstances qui a mis Antonin sur la voie du plus grand secret de Lionel. Une réunion diplomatique peu après le couronnement, quelques paroles échangées autour d’une table du buffet, verre en main, pour tenter de sympathiser entre Outreventois… la discussion a dérivé sur les femmes, et Antonin a perçu un mensonge dans les paroles de Lionel. Il a, quelques semaines plus tard, intercepté un regard évocateur du Capitaine de Vol pour son duc, et a compris les sentiments refoulés du seigneur de Rivepierre. Depuis, malgré ses scrupules d’homme honnête, il le fait chanter : que Lionel incite Liam à accepter Armandine en épousailles, et Antonin ne dévoilera pas son souverain les intolérables penchants secrets de son ami et confident…



Code:
<center><div class="PV_background">
<table><tr><td width="50%"><div class="PV_infos1">
<div class="PV_petitext">PV proposé par Delrya</div>
<div class="PV_prenom">
Lionel</div><div class="PV_nom">de Rivepierre</div>
<div class="PV_star">ft. Tom Ellis</div>
<div class="PV_petitext">« Sans cruauté, ni lâcheté, mais dignement. J'en fais serment. »</div>
<div class="PV_caractere">intègre - impétueux - loyal - renfermé - téméraire - discret - méfiant - observateur</div>
</div></td><td width="50%"><img src="http://nsa38.casimages.com/img/2015/12/08/mini_151208095815919206.png" class="PV_pris"/><br />
<div class="PV_petitext">© Cérès</div></td></tr></table><div class="PV_petitext"><blockquote>Lionel tient son nom du défunt duc d'Outrevent, son parrain dont son père était un ami proche. Il lui arrive d'en plaisanter avec Liam en suggérant qu'il pourrait bien appeler un jour son fils ainsi. À condition qu'il fonde un jour une famille...</blockquote></div>
<div class="PV_sep"></div>
<div class="PV_infos"><table><tr><td><img src="http://31.media.tumblr.com/591d8e8e2519c3e559d046f13a5484a7/tumblr_inline_n2yl4fNM3N1sykc5b.jpg" class="PV_iconleft" />
<div class="PV_petitext">© fealdor</div></td><td>[b]Âge :[/b] 32 ans
[b]Date et lieu de naissance :[/b] 12 avril 969, à Rivepierre
[b]Statut/profession :[/b] Comte de Rivepierre ; Chevaucheur, mage de l'Été (destruction)
[b]Allégeance :[/b] À Liam, duc d’Outrevent
</td></tr></table></div>
<center><div class="PV_sep"></div></center>
<div class="PV_histoire">Il se raconte qu'autrefois, Rivepierre était un domaine  consacré à l’élevage. Un lointain ancêtre, constatant que sur ces vastes landes, les chèvres venaient paître par centaines, aurait eu l’idée de les domestiquer et d’en tirer un fromage délicat. Aujourd’hui encore, les chèvres des environs valent à Outrevent son emblème. Et le fromage de Rivepierre demeure un produit raffiné apprécié et recherché dans tout Arven.

De ces origines modestes que la légende lui attribue, Lionel s’accommode bien volontiers, allant jusqu'à se trouver bien des points communs avec les caprins qui peuplent toujours le comté. Son enfance – et celle de son frère jumeau, Livien – s’est paisiblement écoulée entre les pâturages et le château ducal de Soufflevent où il fut le compagnon de jeu de son petit duc. Il apprit les responsabilités qui seraient les siennes comme futur comte, jusqu’à ce que la magie qui coule dans ses veines ne l’appelle à rejoindre l’Académie. L’un doté de la magie de l'Été, l’autre de la magie de l’Automne, les deux frères firent là-bas leurs premiers pas.

Fasciné par les dragons et la perspective de pouvoir s’envoler, Lionel ne tarda pas à postuler auprès des Chevaucheurs qui l’accueillirent à bras ouverts dans leurs rangs après qu’il ait été choisi par Braise. Après quelques années d’études, il fut intégré pour son plus grand plaisir à l’escadron outreventois dont il fut nommé Capitaine à l’aube de ses vingt-neuf ans. Chevaucheur accompli, proche conseiller de son duc, Lionel a vécu un an et demi dans la plus parfaite félicité. Mais le décès brutal de Livien a tout bousculé. D’ordinaire réservé, il devint plus sombre et plus taciturne. Son frère lui manque et son trépas soudain rappelle à Lionel qu’il n’a que peu de temps pour perpétuer la descendance de sa lignée. Mais le comte rechigne encore et toujours à se marier. C’est qu’il ne trouve aucun plaisir dans la compagnie des dames, se surprenant parfois à jeter des regards appréciateurs à ses compagnons de vol. Mais l’homosexualité n’est guère acceptée en Outrevent. Et Lionel lui-même est bien le dernier à admettre où vont ses véritables préférences.

♦ [b]Pendant le livre I :[/b] [i] Il a prêté allégeance, lui aussi, à Faërie et à Gustave. Mais à l’instar de Liam d’Outrevent, il n’approuve guère ses méthodes agressives et impitoyables. Il le défendra, pourtant, il en va de son devoir.[/i]</div>


<center><div class="PV_sep"></div></center>
<table><tr><td  valign="top"><img src="http://img11.hostingpics.net/pics/206449JaredLeto025laurasue.jpg" class="PV_iconleft" /></td><td valign="top"><div class="PV_namelien"><b>Liam d'Outrevent</b> • <i>Jared Leto</i></div><div class="PV_lien">Lionel et Liam, ce sont deux amis d'enfance, copains de jeu dès leurs premières années. Leurs premières épées de bois, c'est l'une contre l'autre qu'ils ont commencé à les entrechoquer, faisant leurs armes autant que forgeant leur caractère. Ils eurent les mêmes professeurs, combattirent dans les mêmes batailles, participèrent aux mêmes beuveries. Lionel est à la fois le confident de Liam et son bras droit. Il a l'entière confiance de son duc, qui sait pouvoir se reposer sur lui aveuglément, tant son dévouement et sa loyauté sont au-dessus de tout soupçon. Outrevent, duché de l'Honneur : Lionel est l'incarnation de cet idéal, et Liam a appris à se fier aux avis de son conseiller. </div></td></tr><tr><td><img src="http://i64.tinypic.com/mautt2.jpg" class="PV_iconleft" /></td><td valign="top"><div class="PV_namelien"><b>Gaëtane de la Volte</b> • <i>Drew Barrymore</i></div><div class="PV_lien">Livien et Lionel, bien que jumeaux, ont toujours eu des caractères disparates. Il n’est donc pas étonnant que l’un ait aussitôt apprécié Gaëtane et que l’autre se soit montré bien plus réservé. Lionel ne s’est cependant jamais permis la moindre critique concernant le mariage de son frère avec la future duchesse de Cibella. Comble d’ironie, c’est la mort brutale de Livien qui les a rapprochés. Se soutenant dans la perte d’un homme qu’ils aimaient tous les deux, ils sont devenus bien plus que des amis. Gaëtane lui voue une confiance totale, il est d’ailleurs le seul à savoir qu’elle est irrémédiablement stérile.  </div></td></tr><tr><td><img src="http://i68.tinypic.com/25f4o0o.jpg" class="PV_iconleft" /></td><td valign="top"><div class="PV_namelien"><b>Melsant de Séverac</b> • <i>Travis Fimmel</i></div><div class="PV_lien"> Ils se ressemblent, ces deux seigneurs du ciel, l’un sur son dragon et l’autre sur son griffon : ils se ressemblent bien plus qu’ils ne sont disposés à l’admettre. Pétris de principes, abreuvés de justice et d’honneur depuis leur enfance, ils reconnaissent l’un en l’autre les mêmes qualités précieuses qu’ils estiment et recherchent dans leur entourage. Leurs positions respectives les empêchent encore de devenir amis, mais ils apprécient les rencontres diplomatiques entre les deux corps de soldats des cieux. Peut-être un jour pourront-ils contribuer plus activement au maintien d’une paix bien fragile ?
</div></td></tr><tr><td><img src="http://illiweb.com/fa/pbucket.gif" class="PV_iconleft" /></td><td valign="top"><div class="PV_namelien"><b>Ilse Tonnevent</b> • <i>Jennifer Morrison</i></div><div class="PV_lien"> Ils étaient censés s’entendre. Mages de l'Été tous les deux, entrés à l’Académie au même âge, originaires du même duché : ils auraient pu être des amis très proches. La décision d’Ilse de renoncer à servir Outrevent, et l’intransigeance de Lionel quand il a su qu’elle rejoignait les pirates : voilà ce qui a tout gâché. Ils se sont quittés sur des mots très durs, et le Chevaucheur a déjà assailli l’Audacia plusieurs fois, cible des boulets de canons dirigés par Ilse défendant son bâtiment. Ils sont ennemis à présent – quel gâchis, tout avait si bien commencé, pourtant.</div></td></tr><tr><td><img src="http://img15.hostingpics.net/pics/587607marcusvancoshannarachronicles2820684.jpg" class="PV_iconleft" /></td><td valign="top"><div class="PV_namelien"><b>Antonin de la Rive</b> • <i>Marcus Vanco</i></div><div class="PV_lien"> C’est un concours de circonstances qui a mis Antonin sur la voie du plus grand secret de Lionel. Une réunion diplomatique peu après le couronnement, quelques paroles échangées autour d’une table du buffet, verre en main, pour tenter de sympathiser entre Outreventois… la discussion a dérivé sur les femmes, et Antonin a perçu un mensonge dans les paroles de Lionel. Il a, quelques semaines plus tard, intercepté un regard évocateur du Capitaine de Vol pour son duc, et a compris les sentiments refoulés du seigneur de Rivepierre. Depuis, malgré ses scrupules d’homme honnête, il le fait chanter : que Lionel incite Liam à accepter Armandine en épousailles, et Antonin ne dévoilera pas son souverain les intolérables penchants secrets de son ami et confident…</div></td></tr></table>
</div></center>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Test de rang
avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 20/11/2016

Feuille de personnage
je réside:
J'ai fait allégeance à:
Test de rang
Message Sujet: Re: ♔ Faërie - Chevaucheurs et Mages   Mar 29 Nov - 19:31



PV proposé par Delrya


Bertin
d'Ansemer

ft. Michiel Huisman

« Oh, douce torture, du havre de paix que l'on doit abdiquer... »

charmeur - impatient - procrastinateur - obstiné - compréhensif - loyal - affable - nonchalant



© Cérès
Gourmand invétéré, Bertin a beaucoup de mal avec les rations légères distribuées en mission. Une solution ? Préparer lui-même ses repas. Le Chevaucheur s'est ainsi découvert une passion et un talent pour la cuisine, qu'il met au profit de ses compagnons.



© Delrya
Âge : 35 ans
Date et lieu de naissance : 02 avril 966, à Port-Liberté
Statut/profession : Comte de Vivécume, Prince d’Ansemer, Chevaucheur, mage du Printemps (protection)
Allégeance : À Ansemer


Ansemer est un duché côtier, terre de marins avant tout. Ses propres ducs sont eux-mêmes des navigateurs expérimentés, s’embarquant parfois pour de longs voyages dont ils reviennent riches de récits et de merveilles lointaines. Mais comme tous marins, il est arrivé que certains se perdent en mer, ne revenant jamais à terre. C’est le cas de Bruce d’Ansemer qui disparut peu après la naissance de son second fils, laissant derrière lui une épouse éplorée à charge du duché et deux orphelins encore trop jeunes pour comprendre. Jamais la duchesse ne se remaria, conservant le souvenir de l’homme qu’elle avait tendrement aimé et se consacrant toute entière à la gestion d’Ansemer.

Bartholomé et Bertin grandirent élevés par des nourrices et précepteurs et n’ont de leur mère que l’image d’une femme autoritaire et sévère qui n’avait guère de temps à leur consacrer. C’est donc constamment dans les pas de son frère que Bertin a passé son enfance, suivant son aîné comme son ombre jusqu’à ce que la magie du Printemps qui coule dans le sang de leur lignée ne s’éveille. Appelé à l’Académie, il y découvrit une vie bien différente, faite de camaraderie, loin de l’austérité du règne de sa mère. Il se spécialisa dans le domaine de la protection, dans lequel il excella – bien qu’il aime à diminuer ses capacités en prétendant qu’il s’agit de la branche la plus facile de la magie.

Une fois ses études achevées et peu désireux de rentrer en Ansemer, il se présenta pour devenir Chevaucheur ; par curiosité plus que par réelle motivation. Il fut toutefois choisi par la dragonne Ambroisie, tout aussi nonchalante et débonnaire que lui. Les deux forment une paire parfaitement assortie, mais bien trop indisciplinée de l’avis de leurs formateurs. Ils s’en sortent toutefois honorablement et à vingt-quatre ans Bertin fut envoyé rejoindre les rangs de l’escadron d’Ansemer. Là, certains s’attendaient bien à le voir devenir Capitaine, n’est-il pas le frère du duc ? Mais en vérité, Bertin est un bien étrange prince d’Ansemer : il refuse catégoriquement de mettre le pied sur un navire ou de prendre la moindre responsabilité. Tout ce qu’il désire c’est qu’on le laisse vivre en paix !

Pendant le livre I : Il a vite agréé aux théories de l’Ordre du Jugement, Bertin, préoccupé qu’il était de l’avenir de Faërie sous la houlette de Chimène. Maintenant que Gustave a pris le pouvoir, il ne peut qu’approuver le futur qui se dessine pour l’empire de la Magie.




Bartholomé d'AnsemerEric Bana
Confiés à une armée de nourrices, c’est perpétuellement collés l’un à l’autre qu’ont grandi les deux frères. Malgré leur silence durant les années que passa Bertin à l’Académie, leurs retrouvailles les voyaient toujours aussi complices et prêts à faire les quatre cents coups ensemble. Mais leur relation a basculé au mariage de Bartholomé. Car si lui déteste cette épouse qu’il n’a pas choisi, son cadet en est tombé amoureux et lui a ouvert les bras depuis sept ans maintenant. Partagé entre colère de voir comment son frère traite Jehanne et honte de le trahir, Bertin ne dit rien mais n'en pense pas moins. Bartholomé a bien remarqué une certaine distance de la part de son cadet et aime à le taquiner, suggérant qu’une femme pourrait bien être derrière tout cela. Sans imaginer une seconde qu’il s’agit de la sienne.
Jehanne d'AnsemerSarah Gadon
Jehanne ne pensait pas trouver la moindre source de bonheur à Port-Liberté, et certainement pas en la personne de son beau-frère. Bertin a toujours été un séducteur invétéré, de ces hommes sûrs d’eux qui n’hésitent pas à aller vers les dames. Pourtant, l’homme qui vint vers elle était sincèrement touché par sa détresse. Et au fil des mois, malgré le silence de la jeune femme, ils devinrent amis puis amants, trouvant dans les bras l’un de l’autre un réconfort qui s’est mué en un amour sincère. Ils savent pourtant qu’ils n’ont aucun avenir ensemble. À part peut-être cette enfant de six ans, fruit de leur union et pour laquelle ils tremblent chaque jour ?
Alaric de BohémontIan Somerhalder
Les deux hommes se sont connus à l’Académie alors qu’ils n’étaient que deux adolescents indisciplinés. Alaric, d’abord impressionné d’être en présence de son prince, n’a pas tardé à découvrir chez Bertin un caractère franc et entier avec lequel il s’entend à merveille. Durant leurs années d’études, ils ont marqué les couloirs de l’Académie de leurs rires et de leurs bêtises et exaspéré leurs professeurs. Ils s’imaginaient déjà Chevaucheurs, volant de concert dans les cieux, et pourquoi pas ailiers ? Mais Alaric n’a pas pu intégrer les prestigieux escadrons et leurs chemins ont divergé. Leur amitié est cependant demeurée intacte, chacun conscient que derrière leurs facéties adolescentes, ils pourront toujours compter l’un sur l’autre.
Philippe JedidiahIoan Gruffudd
L'Audacia, c'est l'ennemi juré d'Alaric, depuis ce jour il y a vingt ans où l'Audacia a rapiné Bohémont, ravageant le port et décimant la garde du domaine. C'est après le départ du navire, les cales pleines de butin, que l'on trouva les deux frères aînés d'Alaric occis dans le manoir – et depuis, il n'a de cesse de traquer le navire pour le perdre dans ses tempêtes. Le jeune mage a entraîné son ami de toujours dans sa vindicte, encourageant le prince d’Ansemer a prendre des mesures fermes à l’encontre des pirates. Un soutien aisé à obtenir puisque Bertin ne supporte pas les pirates qui pillent régulièrement les côtes ansemariennes et dégradent la réputation des fiers marins d’Ansemer. Jusqu'ici, l'Audacia a tenu bon, protégé par sa propre magie et la science de son capitaine, mais Philippe commence à perdre patience devant l'acharnement stérile des deux mages. Quelque mésaventure désagréable pourrait bien leur arriver...



Code:
<center><div class="PV_background">
<table><tr><td width="50%"><div class="PV_infos1">
<div class="PV_petitext">PV proposé par Delrya</div>
<div class="PV_prenom">
Bertin</div><div class="PV_nom">d'Ansemer</div>
<div class="PV_star">ft. Michiel Huisman</div>
<div class="PV_petitext">« Oh, douce torture, du havre de paix que l'on doit abdiquer... »</div>
<div class="PV_caractere">charmeur - impatient - procrastinateur - obstiné - compréhensif - loyal - affable - nonchalant</div>
</div></td><td width="50%"><img src="http://40.media.tumblr.com/9e2715b204e7d37322535eed9e1c9c02/tumblr_nz240qIKCP1ush2syo4_250.png" class="PV_libre"/><br />
<div class="PV_petitext">© Cérès</div></td></tr></table><div class="PV_petitext"><blockquote>Gourmand invétéré, Bertin a beaucoup de mal avec les rations légères distribuées en mission. Une solution ? Préparer lui-même ses repas. Le Chevaucheur s'est ainsi découvert une passion et un talent pour la cuisine, qu'il met au profit de ses compagnons.</blockquote></div>
<div class="PV_sep"></div>
<div class="PV_infos"><table><tr><td><img src="http://img15.hostingpics.net/pics/250899bertinal.png" class="PV_iconleft" />
<div class="PV_petitext">© Delrya</div></td><td>[b]Âge :[/b] 35 ans
[b]Date et lieu de naissance :[/b] 02 avril 966, à Port-Liberté
[b]Statut/profession :[/b] Comte de Vivécume, Prince d’Ansemer, Chevaucheur, mage du Printemps (protection)
[b]Allégeance :[/b] À Ansemer
</td></tr></table></div>
<center><div class="PV_sep"></div></center>
<div class="PV_histoire">Ansemer est un duché côtier, terre de marins avant tout. Ses propres ducs sont eux-mêmes des navigateurs expérimentés, s’embarquant parfois pour de longs voyages dont ils reviennent riches de récits et de merveilles lointaines. Mais comme tous marins, il est arrivé que certains se perdent en mer, ne revenant jamais à terre. C’est le cas de Bruce d’Ansemer qui disparut peu après la naissance de son second fils, laissant derrière lui une épouse éplorée à charge du duché et deux orphelins encore trop jeunes pour comprendre. Jamais la duchesse ne se remaria, conservant le souvenir de l’homme qu’elle avait tendrement aimé et se consacrant toute entière à la gestion d’Ansemer.

Bartholomé et Bertin grandirent élevés par des nourrices et précepteurs et n’ont de leur mère que l’image d’une femme autoritaire et sévère qui n’avait guère de temps à leur consacrer. C’est donc constamment dans les pas de son frère que Bertin a passé son enfance, suivant son aîné comme son ombre jusqu’à ce que la magie du Printemps qui coule dans le sang de leur lignée ne s’éveille. Appelé à l’Académie, il y découvrit une vie bien différente, faite de camaraderie, loin de l’austérité du règne de sa mère. Il se spécialisa dans le domaine de la protection, dans lequel il excella – bien qu’il aime à diminuer ses capacités en prétendant qu’il s’agit de la branche la plus facile de la magie.

Une fois ses études achevées et peu désireux de rentrer en Ansemer, il se présenta pour devenir Chevaucheur ; par curiosité plus que par réelle motivation. Il fut toutefois choisi par la dragonne Ambroisie, tout aussi nonchalante et débonnaire que lui. Les deux forment une paire parfaitement assortie, mais bien trop indisciplinée de l’avis de leurs formateurs. Ils s’en sortent toutefois honorablement et à vingt-quatre ans Bertin fut envoyé rejoindre les rangs de l’escadron d’Ansemer. Là, certains s’attendaient bien à le voir devenir Capitaine, n’est-il pas le frère du duc ? Mais en vérité, Bertin est un bien étrange prince d’Ansemer : il refuse catégoriquement de mettre le pied sur un navire ou de prendre la moindre responsabilité. Tout ce qu’il désire c’est qu’on le laisse vivre en paix !

♦ [b]Pendant le livre I :[/b] [i] Il a vite agréé aux théories de l’Ordre du Jugement, Bertin, préoccupé qu’il était de l’avenir de Faërie sous la houlette de Chimène. Maintenant que Gustave a pris le pouvoir, il ne peut qu’approuver le futur qui se dessine pour l’empire de la Magie.[/i]</div>


<center><div class="PV_sep"></div></center>
<table><tr><td  valign="top"><img src="http://nsa38.casimages.com/img/2015/12/07/mini_151207083515815313.png" class="PV_iconleft" /></td><td valign="top"><div class="PV_namelien"><b>Bartholomé d'Ansemer</b> • <i>Eric Bana</i></div><div class="PV_lien">Confiés à une armée de nourrices, c’est perpétuellement collés l’un à l’autre qu’ont grandi les deux frères. Malgré leur silence durant les années que passa Bertin à l’Académie, leurs retrouvailles les voyaient toujours aussi complices et prêts à faire les quatre cents coups ensemble. Mais leur relation a basculé au mariage de Bartholomé. Car si lui déteste cette épouse qu’il n’a pas choisi, son cadet en est tombé amoureux et lui a ouvert les bras depuis sept ans maintenant. Partagé entre colère de voir comment son frère traite Jehanne et honte de le trahir, Bertin ne dit rien mais n'en pense pas moins. Bartholomé a bien remarqué une certaine distance de la part de son cadet et aime à le taquiner, suggérant qu’une femme pourrait bien être derrière tout cela. Sans imaginer une seconde qu’il s’agit de la sienne. </div></td></tr><tr><td><img src="http://nsa38.casimages.com/img/2015/12/07/mini_151207083301812143.png" class="PV_iconleft" /></td><td valign="top"><div class="PV_namelien"><b>Jehanne d'Ansemer</b> • <i>Sarah Gadon</i></div><div class="PV_lien">Jehanne ne pensait pas trouver la moindre source de bonheur à Port-Liberté, et certainement pas en la personne de son beau-frère. Bertin a toujours été un séducteur invétéré, de ces hommes sûrs d’eux qui n’hésitent pas à aller vers les dames. Pourtant, l’homme qui vint vers elle était sincèrement touché par sa détresse. Et au fil des mois, malgré le silence de la jeune femme, ils devinrent amis puis amants, trouvant dans les bras l’un de l’autre un réconfort qui s’est mué en un amour sincère. Ils savent pourtant qu’ils n’ont aucun avenir ensemble. À part peut-être cette enfant de six ans, fruit de leur union et pour laquelle ils tremblent chaque jour ?</div></td></tr><tr><td><img src="http://i63.tinypic.com/2ntfss3.jpg" class="PV_iconleft" /></td><td valign="top"><div class="PV_namelien"><b>Alaric de Bohémont</b> • <i>Ian Somerhalder</i></div><div class="PV_lien">Les deux hommes se sont connus à l’Académie alors qu’ils n’étaient que deux adolescents indisciplinés. Alaric, d’abord impressionné d’être en présence de son prince, n’a pas tardé à découvrir chez Bertin un caractère franc et entier avec lequel il s’entend à merveille. Durant leurs années d’études, ils ont marqué les couloirs de l’Académie de leurs rires et de leurs bêtises et exaspéré leurs professeurs. Ils s’imaginaient déjà Chevaucheurs, volant de concert dans les cieux, et pourquoi pas ailiers ? Mais Alaric n’a pas pu intégrer les prestigieux escadrons et leurs chemins ont divergé. Leur amitié est cependant demeurée intacte, chacun conscient que derrière leurs facéties adolescentes, ils pourront toujours compter l’un sur l’autre.
</div></td></tr><tr><td><img src="http://img11.hostingpics.net/pics/630076ioangruffuddharbek.png" class="PV_iconleft" /></td><td valign="top"><div class="PV_namelien"><b>Philippe Jedidiah</b> • <i>Ioan Gruffudd</i></div><div class="PV_lien">L'Audacia, c'est l'ennemi juré d'Alaric, depuis ce jour il y a vingt ans où l'Audacia a rapiné Bohémont, ravageant le port et décimant la garde du domaine. C'est après le départ du navire, les cales pleines de butin, que l'on trouva les deux frères aînés d'Alaric occis dans le manoir – et depuis, il n'a de cesse de traquer le navire pour le perdre dans ses tempêtes. Le jeune mage a entraîné son ami de toujours dans sa vindicte, encourageant le prince d’Ansemer a prendre des mesures fermes à l’encontre des pirates. Un soutien aisé à obtenir puisque Bertin ne supporte pas les pirates qui pillent régulièrement les côtes ansemariennes et dégradent la réputation des fiers marins d’Ansemer. Jusqu'ici, l'Audacia a tenu bon, protégé par sa propre magie et la science de son capitaine, mais Philippe commence à perdre patience devant l'acharnement stérile des deux mages. Quelque mésaventure désagréable pourrait bien leur arriver...</div></td></tr></table>
</div></center>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Test de rang
avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 20/11/2016

Feuille de personnage
je réside:
J'ai fait allégeance à:
Test de rang
Message Sujet: Re: ♔ Faërie - Chevaucheurs et Mages   Mar 29 Nov - 19:36



PV proposé par Aura·


Isolde
Ventavel

ft. Holland Roden

« Si loin de notre monde, j'ai la tête à l'envers. »

curieuse - jalouse - rusée - prévoyante - égoïste - intelligente - manipulatrice - asociale - courageuse - intolérante



© Merenwen
À force de manipuler les rêves, Isolde commence à avoir quelques difficultés à trouver le sommeil. Ce n'est peut-être pas lié, mais au fond d'elle-même, la Chevaucheuse est bien obligée de reconnaître qu'elle n'est pas très à l'aise avec l'idée que quelqu'un pourrait s'en prendre aux siens. Aussi ne dort-elle jamais que d'un œil.



© Fanatika
Âge : 25 ans
Date et lieu de naissance : 14 juin 976, à La Volte (Cibella)
Statut/profession : Chevaucheuse apprentie et cavalière du dragon Ruse ; Mage de l’Automne (domaine du rêve)
Allégeance : Chimène, impératrice de Faërie ; Gaëtane, duchesse de Cibella


Isolde est le dernier enfant d’une couvée conséquente, produit d’un mariage heureux entre un instructeur de vol et une soigneuse de dragons. Famille connue à la Volte pour l’honnêteté et le dévouement de ses membres, l’enfance d’Isolde fut donc harmonieuse et paisible. On lui enseigna très jeune à respecter les dragons pour leur force et leur intelligence, et elle grandit l’esprit nourri des légendes d’antan. Seule fille, elle est également la seule affiliée à l'Automne, quand tous ses frères sont de l'Été. Un peu fragile, un peu délicate, elle s’endurcit au fil des années en partageant les jeux de ses aînés. Adorée par eux, très protégée, adulée par ses parents dont elle était la perle et le joyau, elle ne s’aventura en dehors du cocon familial qu’à son premier sang, à douze ans, lorsque son pouvoir de Mage se révéla. A l’Académie, ses affinités furent évaluées, et alors qu’on l’attendait à l'Été comme ses frères, la surprise fut grande lorsque l’Automne la réclama.

Élève studieuse, un peu hautaine et orgueilleuse après une enfance gâtée dans une cage dorée, elle ne se lia guère avec les autres mages de sa maison, préférant étudier seule et briller par ses résultats. Elle fut acceptée comme apprentie d’un professeur à son entrée en huitième année, consécration notable qui provoqua l’envie et la jalousie de certains et renforça la bonne opinion qu’elle a toujours eue d’elle-même. Elle choisit de se spécialiser dans le domaine du rêve, influençant le sommeil, tout aussi apte à tisser des féeries pour les endormis que des cauchemars d’une intensité terrifiante.

A l’issue de ses dix années d’étude, spécialisée et reconnue dans le domaine de la manipulation des rêves, elle choisit, contre toute attente, de refuser la voie de thérapeute proposée par ses professeurs. A la place, elle rejoignit le corps des Chevaucheurs, éprise des cieux depuis l’enfance. C’est avec le dragon Ruse qu’elle fut associée, puisqu’il la réclama pour sienne lorsqu’elle se présenta devant tous le jour de la cérémonie d’intégration : aussi retors et malins l’un que l’autre, ils excellent tous deux dans le domaine de la stratégie et apprécient de voler ensemble. Cela fait maintenant deux années qu’ils s’entraînent de concert ; et très bientôt ils vont recevoir leur affectation temporaire à un bataillon pour les trois prochaines années de formation, effectuant officiellement leur entrée dans l’élite.

Pendant le livre I : Elle est ravie de la prise de pouvoir de Gustave, la jeune Chevaucheuse, et de la montée en puissance de l’Ordre du Jugement, auquel elle adhère sans état d’âme. Elle espère bien qu’un jour, Faërie et la magie dominera tout Arven, et compte bien être un des instruments de cet état de fait. Elle aspire à monter en grade dans l’ordre, Isolde, et rien ne la retiendra.




Gabin de la VolteWilliam Moseley
Gabin est le tuteur d’Isolde, Isolde est l'apprentie de Gabin. A l’entraînement, ils ont donc volé donc de concert, et au bout de deux années connaissent très bien les points forts et points faibles de chacun. Ils forment une équipe efficace, Gabin le guerrier et Isolde la stratège. Le fait que Gabin soit le frère de sa duchesse a intimidé Isolde de prime abord, elle la née roturière – mais leur différence de statut s’efface peu à peu, à présent qu’ils sont avant tout Chevaucheurs l’un et l’autre.
Ambroise de la LandeSam Heughan
Ambroise est un maître de l’illusion. Intronisé professeur lors de la septième année d’études d’Isolde, elle a été sa première apprentie dès la rentrée suivante : pendant ses deux dernières années à l’Académie en tant qu’élève, elle a travaillé aux côtés d’Ambroise pour affiner au maximum sa maîtrise de la magie d’Automne. Le domaine d’Ambroise est l’illusion, celui d’Isolde est le rêve : associés mais différents. Ce mélange a permis à Isolde de développer son efficacité dans la suggestion onirique, et à Ambroise d’agrandir sa vision des usages de sa saison. Elle occupe une place à part parmi ses élèves ; et elle recherche souvent son conseil.
Alaric de BohémontIan Somerhalder
Elle le jalouse. Férocement. Lui le voit bien et s’en amuse, bien qu’il l’envie également… Pourquoi tant de ressentiment envers eux ? Isolde jalouse l’équilibre parfait entre l'Été et l'Automne dans la magie d’Alaric, regrettant de ne pas être elle-même un peu de l'Été, et de s’être de fait éloignée de ses frères tous liés à cet élément. Lui aurait voulu devenir Chevaucheur, mais aucun dragon ne s’est intéressé à lui lorsqu’il s’est présenté le jour de la cérémonie d’intégration, et il a été exclu du groupe, au contraire d’Isolde qui a été immédiatement réclamée par son Dragon. Peut-être parviendront-ils un jour à en parler calmement… ?
Svanja Feu-des-GlacesRose Leslie
Elles sont contemporaines, Svanja l’ardente fille des Miracles venue des glaces éternelles de Valkyrion, Isolde la flamboyante Chevaucheuse née baignée de la magie de Cibella. C’est à Lorgol qu’elles se sont rencontrées, toutes jeunes, lors d’une compétition organisée par la Cour des Miracles pour repérer de potentiels Voleurs de valeur. Lors de la dernière épreuve, ouverte à tous les profanes, la finale des débutants a opposé les deux rouquines, et ce fut une partie mémorable qui se prolongea tard dans la nuit. Le match nul aux petites heures du jour les trouva, non pas amies, pas encore, mais au moins respectueuses de leurs capacités respectives. Aujourd’hui, Svanja est Voleuse, Isolde est Chevaucheuse, mais c’est l’une contre l’autre qu’elle affinent leurs talents de stratège, depuis des années maintenant.
Jules de BriseTom Bateman
Elle est bourrée de préjugés, et lui est convaincu de sa propre valeur : il l’a subjuguée, et leur belle amitié est fondée tout autant sur la noblesse du sang de Jules que sur la détermination d’Isolde à ne fréquenter que des personnes dignes d’elle. Ils ont parfois arpenté ensemble les ruelles mal famées de la capitale des Terres du Nord, et ils se revoient avec plaisir à chaque fois que l’emploi du temps d’Isolde lui permet de s’égarer quelques heures dans les rues de Lorgol.



Code:
<center><div class="PV_background">
<table><tr><td width="50%"><div class="PV_infos1">
<div class="PV_petitext">PV proposé par Aura·</div>
<div class="PV_prenom">
Isolde</div><div class="PV_nom">Ventavel</div>
<div class="PV_star">ft. Holland Roden</div>
<div class="PV_petitext">« Si loin de notre monde, j'ai la tête à l'envers. »</div>
<div class="PV_caractere">curieuse - jalouse - rusée - prévoyante - égoïste - intelligente - manipulatrice - asociale - courageuse - intolérante</div>
</div></td><td width="50%"><img src="http://image.noelshack.com/fichiers/2015/42/1445193855-12-02.png" class="PV_libre"/><br />
<div class="PV_petitext">© Merenwen</div></td></tr></table><div class="PV_petitext"><blockquote>À force de manipuler les rêves, Isolde commence à avoir quelques difficultés à trouver le sommeil. Ce n'est peut-être pas lié, mais au fond d'elle-même, la Chevaucheuse est bien obligée de reconnaître qu'elle n'est pas très à l'aise avec l'idée que quelqu'un pourrait s'en prendre aux siens. Aussi ne dort-elle jamais que d'un œil.</blockquote></div>
<div class="PV_sep"></div>
<div class="PV_infos"><table><tr><td><img src="http://i64.tinypic.com/kdn3t2.png" class="PV_iconleft" />
<div class="PV_petitext">© Fanatika</div></td><td>[b]Âge :[/b] 25 ans
[b]Date et lieu de naissance :[/b] 14 juin 976, à La Volte (Cibella)
[b]Statut/profession :[/b] Chevaucheuse apprentie et cavalière du dragon Ruse ; Mage de l’Automne (domaine du rêve)
[b]Allégeance :[/b] Chimène, impératrice de Faërie ; Gaëtane, duchesse de Cibella
</td></tr></table></div>
<center><div class="PV_sep"></div></center>
<div class="PV_histoire">Isolde est le dernier enfant d’une couvée conséquente, produit d’un mariage heureux entre un instructeur de vol et une soigneuse de dragons. Famille connue à la Volte pour l’honnêteté et le dévouement de ses membres, l’enfance d’Isolde fut donc harmonieuse et paisible. On lui enseigna très jeune à respecter les dragons pour leur force et leur intelligence, et elle grandit l’esprit nourri des légendes d’antan. Seule fille, elle est également la seule affiliée à l'Automne, quand tous ses frères sont de l'Été. Un peu fragile, un peu délicate, elle s’endurcit au fil des années en partageant les jeux de ses aînés. Adorée par eux, très protégée, adulée par ses parents dont elle était la perle et le joyau, elle ne s’aventura en dehors du cocon familial qu’à son premier sang, à douze ans, lorsque son pouvoir de Mage se révéla. A l’Académie, ses affinités furent évaluées, et alors qu’on l’attendait à l'Été comme ses frères, la surprise fut grande lorsque l’Automne la réclama.

Élève studieuse, un peu hautaine et orgueilleuse après une enfance gâtée dans une cage dorée, elle ne se lia guère avec les autres mages de sa maison, préférant étudier seule et briller par ses résultats. Elle fut acceptée comme apprentie d’un professeur à son entrée en huitième année, consécration notable qui provoqua l’envie et la jalousie de certains et renforça la bonne opinion qu’elle a toujours eue d’elle-même. Elle choisit de se spécialiser dans le domaine du rêve, influençant le sommeil, tout aussi apte à tisser des féeries pour les endormis que des cauchemars d’une intensité terrifiante.

A l’issue de ses dix années d’étude, spécialisée et reconnue dans le domaine de la manipulation des rêves, elle choisit, contre toute attente, de refuser la voie de thérapeute proposée par ses professeurs. A la place, elle rejoignit le corps des Chevaucheurs, éprise des cieux depuis l’enfance. C’est avec le dragon Ruse qu’elle fut associée, puisqu’il la réclama pour sienne lorsqu’elle se présenta devant tous le jour de la cérémonie d’intégration : aussi retors et malins l’un que l’autre, ils excellent tous deux dans le domaine de la stratégie et apprécient de voler ensemble. Cela fait maintenant deux années qu’ils s’entraînent de concert ; et très bientôt ils vont recevoir leur affectation temporaire à un bataillon pour les trois prochaines années de formation, effectuant officiellement leur entrée dans l’élite.

♦ [b]Pendant le livre I :[/b] [i] Elle est ravie de la prise de pouvoir de Gustave, la jeune Chevaucheuse, et de la montée en puissance de l’Ordre du Jugement, auquel elle adhère sans état d’âme. Elle espère bien qu’un jour, Faërie et la magie dominera tout Arven, et compte bien être un des instruments de cet état de fait. Elle aspire à monter en grade dans l’ordre, Isolde, et rien ne la retiendra.[/i]</div>


<center><div class="PV_sep"></div></center>
<table><tr><td  valign="top"><img src="http://img15.hostingpics.net/pics/704425williammoseleychronicalsnarniaprincecaspian2146557.png" class="PV_iconleft" /></td><td valign="top"><div class="PV_namelien"><b>Gabin de la Volte</b> • <i>William Moseley</i></div><div class="PV_lien">Gabin est le tuteur d’Isolde, Isolde est l'apprentie de Gabin. A l’entraînement, ils ont donc volé donc de concert, et au bout de deux années connaissent très bien les points forts et points faibles de chacun. Ils forment une équipe efficace, Gabin le guerrier et Isolde la stratège. Le fait que Gabin soit le frère de sa duchesse a intimidé Isolde de prime abord, elle la née roturière – mais leur différence de statut s’efface peu à peu, à présent qu’ils sont avant tout Chevaucheurs l’un et l’autre.</div></td></tr><tr><td><img src="http://33.media.tumblr.com/af5dbaef2dacdd2cc3354ec165c76a35/tumblr_inline_ngefozVlkJ1rnfnxc.jpg" class="PV_iconleft" /></td><td valign="top"><div class="PV_namelien"><b>Ambroise de la Lande</b> • <i>Sam Heughan</i></div><div class="PV_lien">Ambroise est un maître de l’illusion. Intronisé professeur lors de la septième année d’études d’Isolde, elle a été sa première apprentie dès la rentrée suivante : pendant ses deux dernières années à l’Académie en tant qu’élève, elle a travaillé aux côtés d’Ambroise pour affiner au maximum sa maîtrise de la magie d’Automne. Le domaine d’Ambroise est l’illusion, celui d’Isolde est le rêve : associés mais différents. Ce mélange a permis à Isolde de développer son efficacité dans la suggestion onirique, et à Ambroise d’agrandir sa vision des usages de sa saison. Elle occupe une place à part parmi ses élèves ; et elle recherche souvent son conseil.
</div></td></tr><tr><td><img src="http://i63.tinypic.com/2ntfss3.jpg" class="PV_iconleft" /></td><td valign="top"><div class="PV_namelien"><b>Alaric de Bohémont</b> • <i>Ian Somerhalder</i></div><div class="PV_lien">Elle le jalouse. Férocement. Lui le voit bien et s’en amuse, bien qu’il l’envie également… Pourquoi tant de ressentiment envers eux ? Isolde jalouse l’équilibre parfait entre l'Été et l'Automne dans la magie d’Alaric, regrettant de ne pas être elle-même un peu de l'Été, et de s’être de fait éloignée de ses frères tous liés à cet élément. Lui aurait voulu devenir Chevaucheur, mais aucun dragon ne s’est intéressé à lui lorsqu’il s’est présenté le jour de la cérémonie d’intégration, et il a été exclu du groupe, au contraire d’Isolde qui a été immédiatement réclamée par son Dragon. Peut-être parviendront-ils un jour à en parler calmement… ? </div></td></tr><tr><td><img src="http://illiweb.com/fa/pbucket.gif" class="PV_iconleft" /></td><td valign="top"><div class="PV_namelien"><b>Svanja Feu-des-Glaces</b> • <i>Rose Leslie</i></div><div class="PV_lien">Elles sont contemporaines, Svanja l’ardente fille des Miracles venue des glaces éternelles de Valkyrion, Isolde la flamboyante Chevaucheuse née baignée de la magie de Cibella. C’est à Lorgol qu’elles se sont rencontrées, toutes jeunes, lors d’une compétition organisée par la Cour des Miracles pour repérer de potentiels Voleurs de valeur. Lors de la dernière épreuve, ouverte à tous les profanes, la finale des débutants a opposé les deux rouquines, et ce fut une partie mémorable qui se prolongea tard dans la nuit. Le match nul aux petites heures du jour les trouva, non pas amies, pas encore, mais au moins respectueuses de leurs capacités respectives. Aujourd’hui, Svanja est Voleuse, Isolde est Chevaucheuse, mais c’est l’une contre l’autre qu’elle affinent leurs talents de stratège, depuis des années maintenant.</div></td></tr><tr><td><img src="http://img15.hostingpics.net/pics/986852TBatemanIcon1.png" class="PV_iconleft" /></td><td valign="top"><div class="PV_namelien"><b>Jules de Brise</b> • <i>Tom Bateman</i></div><div class="PV_lien">Elle est bourrée de préjugés, et lui est convaincu de sa propre valeur : il l’a subjuguée, et leur belle amitié est fondée tout autant sur la noblesse du sang de Jules que sur la détermination d’Isolde à ne fréquenter que des personnes dignes d’elle. Ils ont parfois arpenté ensemble les ruelles mal famées de la capitale des Terres du Nord, et ils se revoient avec plaisir à chaque fois que l’emploi du temps d’Isolde lui permet de s’égarer quelques heures dans les rues de Lorgol.</div></td></tr></table>
</div></center>


Dernière édition par Mémé Katou le Ven 2 Déc - 17:51, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Test de rang
avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 20/11/2016

Feuille de personnage
je réside:
J'ai fait allégeance à:
Test de rang
Message Sujet: Re: ♔ Faërie - Chevaucheurs et Mages   Ven 2 Déc - 17:38



PV proposé par Delrya


Gabin
de la Volte

ft. William Moseley

« Le dernier et non le moindre. »

courageux - droit - impulsif - plaisantin - courtois - charmeur - déterminé - perfectionniste- rancunier



© Cérès
Il est rare de trouver Gabin sur ses terres, excepté lorsqu'il rend visite à son père. En effet, lorsqu'il n'est pas en mission, le jeune homme profite de son temps libre pour survoler Arven. S'il le pouvait, il est probable qu'il passerait ses journées et ses nuits entières dans les cieux.



© Fanatika
Âge : 25 ans
Date et lieu de naissance : 11 juin 976, à la Volte
Statut/profession : Baron de Vol-Serein ; Prince de Cibella ; Chevaucheur, mage du Printemps (Séisme)
Allégeance : À sa sœur, duchesse de Cibella


D’aussi loin que remontent les mémoires d’Arven, les de la Volte sont la plus ancienne famille matriarcale du continent. De génération en génération, les femmes de cette lignée ont dirigé d’une main ferme le duché tutélaire de la Magie. La prospérité évidente, l’abondance des récoltes et l’impartialité de ses duchesses leur ont valu au fil des siècles le respect et l’amour des Cibellans. Et l’actuelle duchesse en titre, Gaëtane, ne fait nullement exception à la règle.

Né le dernier et unique garçon de la fratrie, Gabin a toujours su que jamais il ne serait appelé à régner. Son enfance s’est donc passée sans heurts, loin des responsabilités familiales. Aux côtés de son père qui n’avait guère de goût pour les subtilités politiques, le petit garçon a grandi loin de la Volte, sur le domaine paternel dont il a hérité. Cette vie simple a forgé un caractère entier et franc qui s’accorde parfois bien mal avec la diplomatie cibellane.

Fils et frère de duchesse mais bien plus proche du peuple que de ses sœurs, c’est au sein des Chevaucheurs que Gabin a finalement trouvé sa place. Comme tous les jeunes mages de Faërie, il a rejoint l’Académie sitôt l’apparition de ses capacités. Là, il a enfin rencontré et appris à connaître les majestueuses créatures qui peuplent les contes de son enfance et le fascinent. Assidu et volontaire, il n’a eu de cesse de lire l’ensemble des écrits à leur sujet. Devenir Chevaucheur est dès lors devenu son objectif ultime, qu’il atteignit très tôt, devenant le plus jeune mage de sa génération à intégrer l’escadron. Mais ce qui devait être son accomplissement est bien fade. Le jeune homme, passionné par le pouvoir des dragons, ne comprend pas qu’ils autorisent les humains à les utiliser comme de simples montures. Il voudrait lutter pour eux, les libérer de ce rôle où ils sont enfermés. Mais personne ne semble partager son indignation – à commencer par les dragons eux-mêmes.

Pendant le livre I : Il soutient Gustave, lui aussi, à l’instar de sa sœur Gaëtane, et n’a pas hésité à lui prêter serment d’allégeance. Pour le moment, ni sa sœur ni son apprentie Isolde n’ont essayé de le recruter dans l’Ordre du Jugement, mais cela viendra sans doute.




Gaëtane et Gabrielle de la VolteDrew Barrymore & Lily James
Les de la Volte forment en apparence une fratrie soudée et solidaire. Mais la réalité est quelque peu éloignée de ce tableau idéal. Depuis des années, les deux sœurs ne se parlent plus hors des apparitions publiques. Gaëtane reproche à sa cadette d’être incapable de dissimuler ses émotions, Gabrielle ne supporte pas la froideur de son aînée… Et Gabin, qui apprécie l’une autant que l’autre, reste aussi éloigné que possible des querelles qui les opposent, leur préférant la compagnie des Chevaucheurs. Mais Gaëtane a aujourd’hui crucialement besoin de ses cadets… Reste à espérer qu’il ne soit pas trop tard pour renouer les liens.
Isolde VentavelHolland Rodden
Gabin est le tuteur d’Isolde, Isolde est l'apprentie de Gabin. A l’entraînement, ils ont donc volé donc de concert, et au bout de deux années connaissent très bien les points forts et points faibles de chacun. Ils forment une équipe efficace, Gabin le guerrier et Isolde la stratège. Le fait que Gabin soit le frère de sa duchesse a intimidé Isolde de prime abord, elle la née roturière – mais leur différence de statut s’efface peu à peu, à présent qu’ils sont avant tout Chevaucheurs l’un et l’autre.
Octave d'IbélèneDouglas Booth
Les deux jeunes gens se sont rencontrés lors de visites diplomatiques entre les deux empires et, bien que radicalement différents, se sont aussitôt entendus. Malgré la distance et les aléas politiques, c’est une amitié forte qui les unit. Là où tous jugent Octave trop frêle et délicat pour le trône, Gabin voit la promesse d’un monarque juste et compatissant qui saurait se faire aimer de son peuple s’il en avait l’occasion. Il encourage Octave sans réserves et cette marque de confiance touche le jeune prince. Mais plus le temps passe, plus il se fait évasif. Il songe de plus en plus à tout laisser tomber, mais comment l’avouer à la seule personne qui croit encore en lui ?  
Melbren de SéveracNicholas Hoult
Gabin et Melbren, c’est plus fort que tout : ils se tapent sur le système. Ils auraient pu s’entendre, pourtant, enfants de familles vastes et nobles tous deux – mais ce n’est pas pareil de grandir entre Gaëtane et Gabrielle, que d’être élevé par Mélusine et Mélisende. Melbren trouve le petit duc de Cibella très coincé et prétentieux, Gabin décrit Melbren comme libertin et mal éduqué. Les dîners diplomatiques et événements politiques auxquels ils se croisent ont déjà donné lieu à quelques escarmouches et duels : si Melbren a la supériorité du verbe et de l’éloquence, Gabin a celle des armes et des muscles. Match nul pour le moment…



Code:
<center><div class="PV_background">
<table><tr><td width="50%"><div class="PV_infos1">
<div class="PV_petitext">PV proposé par Delrya</div>
<div class="PV_prenom">
Gabin</div><div class="PV_nom">de la Volte</div>
<div class="PV_star">ft. William Moseley</div>
<div class="PV_petitext">« Le dernier et non le moindre. »</div>
<div class="PV_caractere">courageux - droit - impulsif - plaisantin - courtois - charmeur - déterminé - perfectionniste- rancunier</div>
</div></td><td width="50%"><img src="http://nsa38.casimages.com/img/2015/12/09/mini_151209121541421721.png" class="PV_libre"/><br />
<div class="PV_petitext">© Cérès</div></td></tr></table><div class="PV_petitext"><blockquote>Il est rare de trouver Gabin sur ses terres, excepté lorsqu'il rend visite à son père. En effet, lorsqu'il n'est pas en mission, le jeune homme profite de son temps libre pour survoler Arven. S'il le pouvait, il est probable qu'il passerait ses journées et ses nuits entières dans les cieux.</blockquote></div>
<div class="PV_sep"></div>
<div class="PV_infos"><table><tr><td><img src="http://img15.hostingpics.net/pics/704425williammoseleychronicalsnarniaprincecaspian2146557.png" class="PV_iconleft" />
<div class="PV_petitext">© Fanatika</div></td><td>[b]Âge :[/b] 25 ans
[b]Date et lieu de naissance :[/b] 11 juin 976, à la Volte
[b]Statut/profession :[/b] Baron de Vol-Serein ; Prince de Cibella ; Chevaucheur, mage du Printemps (Séisme)
[b]Allégeance :[/b] À sa sœur, duchesse de Cibella
</td></tr></table></div>
<center><div class="PV_sep"></div></center>
<div class="PV_histoire">D’aussi loin que remontent les mémoires d’Arven, les de la Volte sont la plus ancienne famille matriarcale du continent. De génération en génération, les femmes de cette lignée ont dirigé d’une main ferme le duché tutélaire de la Magie. La prospérité évidente, l’abondance des récoltes et l’impartialité de ses duchesses leur ont valu au fil des siècles le respect et l’amour des Cibellans. Et l’actuelle duchesse en titre, Gaëtane, ne fait nullement exception à la règle.

Né le dernier et unique garçon de la fratrie, Gabin a toujours su que jamais il ne serait appelé à régner. Son enfance s’est donc passée sans heurts, loin des responsabilités familiales. Aux côtés de son père qui n’avait guère de goût pour les subtilités politiques, le petit garçon a grandi loin de la Volte, sur le domaine paternel dont il a hérité. Cette vie simple a forgé un caractère entier et franc qui s’accorde parfois bien mal avec la diplomatie cibellane.

Fils et frère de duchesse mais bien plus proche du peuple que de ses sœurs, c’est au sein des Chevaucheurs que Gabin a finalement trouvé sa place. Comme tous les jeunes mages de Faërie, il a rejoint l’Académie sitôt l’apparition de ses capacités. Là, il a enfin rencontré et appris à connaître les majestueuses créatures qui peuplent les contes de son enfance et le fascinent. Assidu et volontaire, il n’a eu de cesse de lire l’ensemble des écrits à leur sujet. Devenir Chevaucheur est dès lors devenu son objectif ultime, qu’il atteignit très tôt, devenant le plus jeune mage de sa génération à intégrer l’escadron. Mais ce qui devait être son accomplissement est bien fade. Le jeune homme, passionné par le pouvoir des dragons, ne comprend pas qu’ils autorisent les humains à les utiliser comme de simples montures. Il voudrait lutter pour eux, les libérer de ce rôle où ils sont enfermés. Mais personne ne semble partager son indignation – à commencer par les dragons eux-mêmes.

♦ [b]Pendant le livre I :[/b] [i] Il soutient Gustave, lui aussi, à l’instar de sa sœur Gaëtane, et n’a pas hésité à lui prêter serment d’allégeance. Pour le moment, ni sa sœur ni son apprentie Isolde n’ont essayé de le recruter dans l’Ordre du Jugement, mais cela viendra sans doute.[/i]</div>


<center><div class="PV_sep"></div></center>
<table><tr><td  valign="top"><img src="http://img11.hostingpics.net/pics/309931volte2.png" class="PV_iconleft" /></td><td valign="top"><div class="PV_namelien"><b>Gaëtane et Gabrielle de la Volte</b> • <i>Drew Barrymore & Lily James</i></div><div class="PV_lien">Les de la Volte forment en apparence une fratrie soudée et solidaire. Mais la réalité est quelque peu éloignée de ce tableau idéal. Depuis des années, les deux sœurs ne se parlent plus hors des apparitions publiques. Gaëtane reproche à sa cadette d’être incapable de dissimuler ses émotions, Gabrielle ne supporte pas la froideur de son aînée… Et Gabin, qui apprécie l’une autant que l’autre, reste aussi éloigné que possible des querelles qui les opposent, leur préférant la compagnie des Chevaucheurs. Mais Gaëtane a aujourd’hui crucialement besoin de ses cadets… Reste à espérer qu’il ne soit pas trop tard pour renouer les liens.</div></td></tr><tr><td><img src="http://i64.tinypic.com/kdn3t2.png" class="PV_iconleft" /></td><td valign="top"><div class="PV_namelien"><b>Isolde Ventavel</b> • <i>Holland Rodden</i></div><div class="PV_lien">Gabin est le tuteur d’Isolde, Isolde est l'apprentie de Gabin. A l’entraînement, ils ont donc volé donc de concert, et au bout de deux années connaissent très bien les points forts et points faibles de chacun. Ils forment une équipe efficace, Gabin le guerrier et Isolde la stratège. Le fait que Gabin soit le frère de sa duchesse a intimidé Isolde de prime abord, elle la née roturière – mais leur différence de statut s’efface peu à peu, à présent qu’ils sont avant tout Chevaucheurs l’un et l’autre.
</div></td></tr><tr><td><img src="http://img15.hostingpics.net/pics/959550douglasboothromeoandjuliet2744630.png" class="PV_iconleft" /></td><td valign="top"><div class="PV_namelien"><b>Octave d'Ibélène</b> • <i>Douglas Booth</i></div><div class="PV_lien">Les deux jeunes gens se sont rencontrés lors de visites diplomatiques entre les deux empires et, bien que radicalement différents, se sont aussitôt entendus. Malgré la distance et les aléas politiques, c’est une amitié forte qui les unit. Là où tous jugent Octave trop frêle et délicat pour le trône, Gabin voit la promesse d’un monarque juste et compatissant qui saurait se faire aimer de son peuple s’il en avait l’occasion. Il encourage Octave sans réserves et cette marque de confiance touche le jeune prince. Mais plus le temps passe, plus il se fait évasif. Il songe de plus en plus à tout laisser tomber, mais comment l’avouer à la seule personne qui croit encore en lui ?  </div></td></tr><tr><td><img src="http://img15.hostingpics.net/pics/881672NHoultIcon1.png" class="PV_iconleft" /></td><td valign="top"><div class="PV_namelien"><b>Melbren de Séverac</b> • <i>Nicholas Hoult</i></div><div class="PV_lien">Gabin et Melbren, c’est plus fort que tout : ils se tapent sur le système. Ils auraient pu s’entendre, pourtant, enfants de familles vastes et nobles tous deux – mais ce n’est pas pareil de grandir entre Gaëtane et Gabrielle, que d’être élevé par Mélusine et Mélisende. Melbren trouve le petit duc de Cibella très coincé et prétentieux, Gabin décrit Melbren comme libertin et mal éduqué. Les dîners diplomatiques et événements politiques auxquels ils se croisent ont déjà donné lieu à quelques escarmouches et duels : si Melbren a la supériorité du verbe et de l’éloquence, Gabin a celle des armes et des muscles. Match nul pour le moment…</div></td></tr></table>
</div></center>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Test de rang
avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 20/11/2016

Feuille de personnage
je réside:
J'ai fait allégeance à:
Test de rang
Message Sujet: Re: ♔ Faërie - Chevaucheurs et Mages   Ven 2 Déc - 17:51



PV proposé par Delrya

Arnaud
le Sillon

ft. Chris Hemsworth

« Je sais que je vaux mieux que ça. »

ambitieux - déterminé - exigeant - hautain - jovial - excessif - brave - opportuniste



© Cérès
Il a beau s'en défendre, Arnaud reste un fils de la terre. Enfant, comme tous les fils d'agriculteur, il a appris à lire la forme des nuages et la couleur du ciel. Et garde aujourd'hui encore une étonnante capacité à prédire le temps qu'il fera le lendemain !



© randomisbliss
Âge : 36 ans
Date et lieu de naissance : 1er septembre 965, à Vol-Serein (Cibella)
Statut/profession : Chevaucheur de la dragonne Sereine, mage du Printemps (outreparleur)
Allégeance : Chimène, impératrice de Faërie


Arnaud est né dans une famille de cultivateurs, sur les terres de Val-Serein en Cibella. Ses parents, honnêtes gens, se dévouaient à leur tâche avec une belle ardeur et une grande constance, fidèles à leur seigneur, à leur duchesse, et à leur impératrice. Né le dernier de sa fratrie, muet dès ses premiers jours, Arnaud a toujours été un peu couvé par sa mère ; et au fil des années, cette coupable indulgence à la limite du laxisme forgea chez l’enfant un tempérament vindicatif et capricieux. A l’âge de dix ans, il avait déjà décidé qu’il ne passerait pas sa vie à genoux dans les sillons bien droits tracés par son père, à planter des potirons, des poireaux, des pommes de terre ou des artichauts. Non, ce qu’il voulait, Arnaud, c’est la gloire ! Comme ces deux Chevaucheurs venus combattre une troupe de pillards l’année de ses neuf ans, et qui l’avaient si fort impressionné.

La magie court dans les veines de sa famille : sa mère est mage de la croissance, sa sœur aînée mage de l’irrigation ; il y avait de grandes chances que l’Hiver le réclame à son tour, mais c’est la saison du Printemps qui l’appela, l’année de ses treize ans. Après une poussée de croissance phénoménale en quelques mois, c’est un adolescent dégingandé qui se présenta à l’Académie pour solliciter un cursus... d’outreparole, en dépit de son handicap. Il y resta un peu plus longtemps que la normale, sept ans pour achever son premier cycle, communiquant d’esprit à esprit avec une aisance relative, peinant juste un peu pour retranscrire la conversation par écrit par la suite. Il faut bien avouer que les séduisantes habitantes de Lorgol étaient bien plus intéressantes que la magie théorique… Il développa au fil des années une musculature remarquable, héritée des hommes à large carrure de sa famille. Mais dans son propre cas, il ne s’en servirait pas pour les travaux des champs, non : c’est la Caserne de Flamme qui l’intéressait. Il s’y présenta bouillant d’impatience, impatient et fébrile – et c’est la dragonne Sereine, âgée et sage, qui le réclama pour sien.

Elle n’était pas le dragon sans peur et sans reproche qu’il avait fantasmé, Sereine, c’est sûr : mais au fur et à mesure que les mois passèrent, il trouva en elle le parfait complément à sa nature avide et ambitieuse. Elle sut le tempérer et atténuer un peu le tumulte de ses émotions ; et lui sut apporter à la vénérable dragonne un nouveau goût d’inattendu. Quel soulagement d’avoir enfin de vraies conversations complètes, sans le secours des gestes ! Cela fait treize ans maintenant qu’ils arpentent ensemble les cieux dans le Vol de Cibella ; et l’aventure ne les lasse toujours pas.

Pendant le livre I : Torturé par les agents de l’Ordre du Jugement pendant la Samhain, Arnaud ne les porte pas dans son cœur, bien qu'il ait soutenu Gustave pendant l'Ordalie de Diamant. Il n’est guère heureux du déroulé actuel des événements, et voit d’un bien mauvais œil tous ces chamboulements pour Faërie.




Roland ForgeclairTom Burke
Ils se sont côtoyés à l’Académie quand Roland était étudiant et Arnaud cadet : l’Outreparleur muet a toujours vivement intrigué son camarade, et ils ont passé des heures à perfectionner un langage de signes riche et complexe visant à permettre des rapports rapides et complets sur les conversations à distance tenues par Arnaud. C’est également Roland qui l’a incité à profiter de sa carrure pour se muscler, l’entraînant à s’exercer dans la salle de sport et les jardins de l’Académie. Ils sont restés excellents amis toutes ces années et se voient avec plaisir, ne se perdant jamais de vue grâce à la magie d’Arnaud.
Lancelot l'AdroitThomas Brodie-Sangster
Vil faquin ! Arnaud ne supporte pas ce petit arrogant de fabricant imbu de sa personne – Lancelot méprise foncièrement ce Chevaucheur prétentieux trop convaincu de sa propre importance. Pourquoi ? Parce que les créations de Lancelot sont fragiles et délicates, et qu’il ne les vend qu’à des personnes capables de comprendre combien elles sont précieuses et sophistiquées ; et qu’Arnaud, tumultueux et tempétueux, ne voit en elles que des babioles enchantées pour s’attirer les faveurs des dames de sa connaissance. La seule visite du Chevaucheur à l’échoppe de Lancelot s’est terminée par un combat magique interrompu seulement par la Garde de Lorgol, suite au refus de l’artisan de lui vendre quoi que ce soit…
Abigaïl l'EmbraséeDeborah Ann Woll
Elle est très atypique, cette petite mage arrivée tardivement à la Caserne ; et lorsqu’elle a rejoint le Vol de Cibella, farouche et fière, Arnaud s’est porté volontaire pour la guider dans son installation. Cela fait deux ans qu’elle est là maintenant, et elle a gardé l’habitude de lui demander conseil lorsqu’elle se trouve confrontée à un problème inédit. A son contact, elle a gagné en assurance et sait maintenant qu’elle est légitime à la place qu’elle occupe ; en échange, elle prouve à Arnaud que son avis compte et que, bien qu’il soit muet, ses mots ont une grande valeur à ses yeux.
Ludivine TerrebruneJaimie Alexander
Cousin-cousine, cousine et cousin. Si Ludivine n’apprécie guère le dégoût d’Arnaud pour le travail de la terre qu’elle tient en haute estime, elle reconnaît qu’il a réussi à surpasser son handicap pour devenir quelqu’un de respectable. Lui, il l’aime bien, cette cousine un peu turbulente avec son ardeur de guerrière et ses airs bravaches : il reconnaît en elle la même volonté de bien faire qui le pousse en avant, et il garde un œil sur elle, de loin, s’assurant qu’elle ne manque de rien et que tout va bien. Elle, elle admire ce géant aux airs de colosse, qui n’hésite jamais à l’emmener faire un tour sur le dos de Sereine lorsque l’occasion se présente.



Code:
<center><div class="PV_background">
<table><tr><td width="50%"><div class="PV_infos1">
<div class="PV_petitext">PV proposé par Delrya</div>
<div class="PV_prenom">Arnaud</div><div class="PV_nom">le Sillon</div>
<div class="PV_star">ft. Chris Hemsworth</div>
<div class="PV_petitext">« Je sais que je vaux mieux que ça. »</div>
<div class="PV_caractere">ambitieux - déterminé - exigeant - hautain - jovial - excessif - brave - opportuniste</div>
</div></td><td width="50%"><img src="http://www.zupimages.net/up/16/04/olqm.png" class="PV_libre"/><br />
<div class="PV_petitext">© Cérès</div></td></tr></table><div class="PV_petitext"><blockquote>Il a beau s'en défendre, Arnaud reste un fils de la terre. Enfant, comme tous les fils d'agriculteur, il a appris à lire la forme des nuages et la couleur du ciel. Et garde aujourd'hui encore une étonnante capacité à prédire le temps qu'il fera le lendemain !</blockquote></div>
<div class="PV_sep"></div>
<div class="PV_infos"><table><tr><td><img src="http://illiweb.com/fa/pbucket.gif" class="PV_iconleft" />
<div class="PV_petitext">© randomisbliss</div></td><td>[b]Âge :[/b] 36 ans
[b]Date et lieu de naissance :[/b] 1er septembre 965, à Vol-Serein (Cibella)
[b]Statut/profession :[/b] Chevaucheur de la dragonne Sereine, mage du Printemps (outreparleur)
[b]Allégeance :[/b] Chimène, impératrice de Faërie
</td></tr></table></div>
<center><div class="PV_sep"></div></center>
<div class="PV_histoire">Arnaud est né dans une famille de cultivateurs, sur les terres de Val-Serein en Cibella. Ses parents, honnêtes gens, se dévouaient à leur tâche avec une belle ardeur et une grande constance, fidèles à leur seigneur, à leur duchesse, et à leur impératrice. Né le dernier de sa fratrie, muet dès ses premiers jours, Arnaud a toujours été un peu couvé par sa mère ; et au fil des années, cette coupable indulgence à la limite du laxisme forgea chez l’enfant un tempérament vindicatif et capricieux. A l’âge de dix ans, il avait déjà décidé qu’il ne passerait pas sa vie à genoux dans les sillons bien droits tracés par son père, à planter des potirons, des poireaux, des pommes de terre ou des artichauts. Non, ce qu’il voulait, Arnaud, c’est la gloire ! Comme ces deux Chevaucheurs venus combattre une troupe de pillards l’année de ses neuf ans, et qui l’avaient si fort impressionné.

La magie court dans les veines de sa famille : sa mère est mage de la croissance, sa sœur aînée mage de l’irrigation ; il y avait de grandes chances que l’Hiver le réclame à son tour, mais c’est la saison du Printemps qui l’appela, l’année de ses treize ans. Après une poussée de croissance phénoménale en quelques mois, c’est un adolescent dégingandé qui se présenta à l’Académie pour solliciter un cursus... d’outreparole, en dépit de son handicap. Il y resta un peu plus longtemps que la normale, sept ans pour achever son premier cycle, communiquant d’esprit à esprit avec une aisance relative, peinant juste un peu pour retranscrire la conversation par écrit par la suite. Il faut bien avouer que les séduisantes habitantes de Lorgol étaient bien plus intéressantes que la magie théorique… Il développa au fil des années une musculature remarquable, héritée des hommes à large carrure de sa famille. Mais dans son propre cas, il ne s’en servirait pas pour les travaux des champs, non : c’est la Caserne de Flamme qui l’intéressait. Il s’y présenta bouillant d’impatience, impatient et fébrile – et c’est la dragonne Sereine, âgée et sage, qui le réclama pour sien.

Elle n’était pas le dragon sans peur et sans reproche qu’il avait fantasmé, Sereine, c’est sûr : mais au fur et à mesure que les mois passèrent, il trouva en elle le parfait complément à sa nature avide et ambitieuse. Elle sut le tempérer et atténuer un peu le tumulte de ses émotions ; et lui sut apporter à la vénérable dragonne un nouveau goût d’inattendu. Quel soulagement d’avoir enfin de vraies conversations complètes, sans le secours des gestes ! Cela fait treize ans maintenant qu’ils arpentent ensemble les cieux dans le Vol de Cibella ; et l’aventure ne les lasse toujours pas.

♦ [b]Pendant le livre I :[/b] [i] Torturé par les agents de l’Ordre du Jugement pendant la Samhain, Arnaud ne les porte pas dans son cœur, bien qu'il ait soutenu Gustave pendant l'Ordalie de Diamant. Il n’est guère heureux du déroulé actuel des événements, et voit d’un bien mauvais œil tous ces chamboulements pour Faërie.[/i]</div>


<center><div class="PV_sep"></div></center>
<table><tr><td  valign="top"><img src="http://www.spin-off.fr/images/acteurs/Tom-Burke.jpg" class="PV_iconleft" /></td><td valign="top"><div class="PV_namelien"><b>Roland Forgeclair</b> • <i>Tom Burke</i></div><div class="PV_lien">Ils se sont côtoyés à l’Académie quand Roland était étudiant et Arnaud cadet : l’Outreparleur muet a toujours vivement intrigué son camarade, et ils ont passé des heures à perfectionner un langage de signes riche et complexe visant à permettre des rapports rapides et complets sur les conversations à distance tenues par Arnaud. C’est également Roland qui l’a incité à profiter de sa carrure pour se muscler, l’entraînant à s’exercer dans la salle de sport et les jardins de l’Académie. Ils sont restés excellents amis toutes ces années et se voient avec plaisir, ne se perdant jamais de vue grâce à la magie d’Arnaud. </div></td></tr><tr><td><img src="http://img11.hostingpics.net/pics/205262ThomasIc1.png" class="PV_iconleft" /></td><td valign="top"><div class="PV_namelien"><b>Lancelot l'Adroit</b> • <i>Thomas Brodie-Sangster</i></div><div class="PV_lien">Vil faquin ! Arnaud ne supporte pas ce petit arrogant de fabricant imbu de sa personne – Lancelot méprise foncièrement ce Chevaucheur prétentieux trop convaincu de sa propre importance. Pourquoi ? Parce que les créations de Lancelot sont fragiles et délicates, et qu’il ne les vend qu’à des personnes capables de comprendre combien elles sont précieuses et sophistiquées ; et qu’Arnaud, tumultueux et tempétueux, ne voit en elles que des babioles enchantées pour s’attirer les faveurs des dames de sa connaissance. La seule visite du Chevaucheur à l’échoppe de Lancelot s’est terminée par un combat magique interrompu seulement par la Garde de Lorgol, suite au refus de l’artisan de lui vendre quoi que ce soit…
</div></td></tr><tr><td><img src="http://i.imgur.com/OmFdWfr.png" class="PV_iconleft" /></td><td valign="top"><div class="PV_namelien"><b>Abigaïl l'Embrasée</b> • <i>Deborah Ann Woll</i></div><div class="PV_lien">Elle est très atypique, cette petite mage arrivée tardivement à la Caserne ; et lorsqu’elle a rejoint le Vol de Cibella, farouche et fière, Arnaud s’est porté volontaire pour la guider dans son installation. Cela fait deux ans qu’elle est là maintenant, et elle a gardé l’habitude de lui demander conseil lorsqu’elle se trouve confrontée à un problème inédit. A son contact, elle a gagné en assurance et sait maintenant qu’elle est légitime à la place qu’elle occupe ; en échange, elle prouve à Arnaud que son avis compte et que, bien qu’il soit muet, ses mots ont une grande valeur à ses yeux.
</div></td></tr><tr><td><img src="http://images5.fanpop.com/image/photos/31300000/Jaimie-Alexander-jaimie-alexander-31303615-100-100.png" class="PV_iconleft" /></td><td valign="top"><div class="PV_namelien"><b>Ludivine Terrebrune</b> • <i>Jaimie Alexander</i></div><div class="PV_lien"> Cousin-cousine, cousine et cousin. Si Ludivine n’apprécie guère le dégoût d’Arnaud pour le travail de la terre qu’elle tient en haute estime, elle reconnaît qu’il a réussi à surpasser son handicap pour devenir quelqu’un de respectable. Lui, il l’aime bien, cette cousine un peu turbulente avec son ardeur de guerrière et ses airs bravaches : il reconnaît en elle la même volonté de bien faire qui le pousse en avant, et il garde un œil sur elle, de loin, s’assurant qu’elle ne manque de rien et que tout va bien. Elle, elle admire ce géant aux airs de colosse, qui n’hésite jamais à l’emmener faire un tour sur le dos de Sereine lorsque l’occasion se présente.</div></td></tr></table>
</div></center>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Test de rang
avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 20/11/2016

Feuille de personnage
je réside:
J'ai fait allégeance à:
Test de rang
Message Sujet: Re: ♔ Faërie - Chevaucheurs et Mages   Ven 2 Déc - 18:02



PV proposé par Aura·

Abigaïl
l'Embrasée

ft. Deborah Ann Woll

« Je brûle d'un feu que seule la liberté peut contenir. »

farouche - complexée - fière - dynamique - hautaine - méfiante - volontaire - caractérielle



© Balderash
Profondément éprise de liberté, Abigaïl a une méfiance profonde à l'encontre de tous les engagements possibles. Son serment de Chevaucheuse est le dernier qu'elle ait accepté et depuis elle évite soigneusement d'avoir à donner sa parole, y compris pour une simple promesse amicale.



© arwene
Âge : 26 ans
Date et lieu de naissance : 17 août 975, à Souffleval (Outrevent)
Statut/profession : Chevaucheuse de la dragonne Royale, mage de l'Été (destruction)
Allégeance : feue Lisbeth, dame de Souffleval ; Chimène, impératrice de Faërie


Abigaïl est née orpheline : son père reposait déjà depuis huit mois suite à une chute violente du haut des falaises du littoral un soir de tempête, et sa mère ne vécut que jusqu’au terme de sa grossesse avant de se laisser mourir en couches, résignée à rejoindre son époux disparu sur le retour de cette livraison funeste. Sans plus de famille, elle fut adoptée par un couple sans enfant, qui l’éleva avec fermeté et rigueur. Elle étouffait un peu, Abigaïl, dans ce carcan étriqué bien peu propice à l’épanouissement d’une enfant. Elle était toujours bien nourrie, bien vêtue et bien soignée, mais le manque d’affection réelle lui porta préjudice.

En conséquence, son développement physique fut impacté : elle avait presque seize ans lors de son premier sang, et l’éveil tardif de sa magie ravagea la demeure familiale dans un incendie dévastateur. Ses parents adoptifs eurent tôt fait de l’expédier à l’Académie, où elle ne risquait plus d’endommager leurs précieuses possessions… Elle y entra en cursus de destruction, apprenant à canaliser les pouvoirs conséquents coulant dans ses veines pour en faire un usage offensif dont la précision et la minutie furent salués à l’unanimité par tous ses professeurs. Son cursus ne dura que trois années : exceptionnellement brillante et compétente, elle fut l’exception qui confirme la règle et sortit diplômée à dix-neuf ans, précédée d’une réputation flatteuse.

Mais ses parents ne comptaient pas la laisser employer ses talents indépendamment : non, il fallait marier ce dangereux électron libre qui partait un peu en vrille. Des fiançailles furent organisées dans le dos de la pauvrette, et à son retour de l’Académie, diplôme en poche, on lui enfila une robe de mariée pour la conduire à l’autel. Paniquée, et révoltée, elle sentit ces trois années de liberté se cristalliser en un appétit démesuré pour l’indépendance. Volant un cheval, elle fila droit à  Souffleciel, où on lui permit d’emprunter le portail menant à Lorgol. C’est encore vêtue de sa robe de mariée, son voile défait libérant sur ses épaules sa chevelure de flamme et une aura enflammée crépitant sur son passage, qu’elle fit une entrée plus que remarquée dans l’amphithéâtre de la sélection à la Caserne de Flamme, impérieuse et régalienne tant elle brûlait de détermination pour la première fois de sa vie.

Royale ne s’y trompa pas. Dragonne puissante et influente, reine du vol de Rubis, elle réclama Abigaïl pour elle. À son contact, la jeune femme devint plus sûre d’elle, concrétisant la promesse qu’elle s’était fait de ne jamais se laisser enfermer par quiconque dans une cage, toute dorée qu’elle soit. Elle changea de nom en intégrant sa division, reniant ses parents et leurs choix arbitraires la concernant. Aujourd’hui, elle est un atout non négligeable pour le Vol de Cibella.

Pendant le livre I : Présente durant la Samhain en Sombreciel, elle est retournée dans le passé et en a profité pour assommer le prince - incognito - de Faërie. Elle voit d’un bien mauvais œil la prise de pouvoir de Gustave et la montée en puissance de l’Ordre du Jugement, mais espère bien en profiter pour faire ses preuves au sein du vol de Cibella et, qui sait, monter en grade.




Blanche de SilureMiranda Otto
Elle est connue, Abigaïl, dans l’entourage de Chimène : tout aussi rousse que l’impériale souveraine, elle est également tout son contraire, tempétueuse et fantasque. Ses exploits réjouissent fort la Cour, et Blanche envie souvent la liberté affolante dont jouit la Chevaucheuse, cette supériorité écrasante qu’elle a sur les cieux, conquérante de l’horizon. Ce qu’elle ignore, c’est qu’Abigaïl lui rend bien cette jalousie respectueuse, envieuse du statut conquis par Blanche, de cette confiance que l’impératrice faë lui accorde. C’est un honneur que la mage n’aura jamais. Elles ne se sont encore jamais vraiment parlé, mais se respectent mutuellement avec une grande sincérité.
Arnaud le SillonChris Hemsworth
Elle est très atypique, cette petite mage arrivée tardivement à la Caserne ; et lorsqu’elle a rejoint le Vol de Cibella, farouche et fière, Arnaud s’est porté volontaire pour la guider dans son installation. Cela fait deux ans qu’elle est là maintenant, et elle a gardé l’habitude de lui demander conseil lorsqu’elle se trouve confrontée à un problème inédit. A son contact, elle a gagné en assurance et sait maintenant qu’elle est légitime à la place qu’elle occupe ; en échange, elle prouve à Arnaud que son avis compte et que, bien qu’il soit muet, ses mots ont une grande valeur à ses yeux.
Ludivine TerrebruneJaimie Alexander
C’est Arnaud qui présenta Abigaïl et Ludivine. Et entre les deux jeunes femmes au tempérament volontaire, l’entente a été immédiate. Ludivine apprécie cette petite rousse flamboyante au caractère entier qui respecte tant son cousin. Abigaïl quant à elle admire les talents de la guerrière, assurant qu’elle n’a jamais vu personne qui soit si redoutable, aux poings ou lame à la main. Assistant à un énième combat de son amie, elle lui a demandé de lui apprendre à se battre comme elle – après tout, une Chevaucheuse peut toujours avoir besoin d’une corde supplémentaire à son arc. Ludivine a accepté avec plaisir et depuis, les deux jeunes femmes se retrouvent régulièrement pour des séances d'entraînement amicales mais impitoyables d’où Abigaïl ressort généralement ravie… mais couverte de bleus !
Flavien HarpeligeCraig Horner
Ils se détestent ! A la fin de la scolarité d’Abigaïl, ses parents ont voulu la marier à Flavien – refusant obstinément de s’enfermer dans un mariage arrangé, la jeune mage a refusé tout net et a filé droit à la Caserne s’enrôler en catimini, abandonnant Flavien devant l’autel. Furieux, le jeune homme prétend que c’est lui a annulé leurs noces pour ne pas épouser « la catin rousse », et fait courir le bruit qu’elle serait en vérité bien peu farouche, la belle Abigaïl. Ils se haïssent au plus haut point et mieux vaudrait qu’ils ne se revoient jamais – sinon, le sang va couler, c’est sûr !



Code:
<center><div class="PV_background">
<table><tr><td width="50%"><div class="PV_infos1">
<div class="PV_petitext">PV proposé par Aura·</div>
<div class="PV_prenom">Abigaïl</div><div class="PV_nom">l'Embrasée</div>
<div class="PV_star">ft. Deborah Ann Woll</div>
<div class="PV_petitext">« Je brûle d'un feu que seule la liberté peut contenir. »</div>
<div class="PV_caractere">farouche - complexée - fière - dynamique - hautaine - méfiante - volontaire - caractérielle</div>
</div></td><td width="50%"><img src="http://oi50.tinypic.com/15gqbg3.jpg" class="PV_libre"/><br />
<div class="PV_petitext">© Balderash</div></td></tr></table><div class="PV_petitext"><blockquote>Profondément éprise de liberté, Abigaïl a une méfiance profonde à l'encontre de tous les engagements possibles. Son serment de Chevaucheuse est le dernier qu'elle ait accepté et depuis elle évite soigneusement d'avoir à donner sa parole, y compris pour une simple promesse amicale.</blockquote></div>
<div class="PV_sep"></div>
<div class="PV_infos"><table><tr><td><img src="http://i.imgur.com/OmFdWfr.png" class="PV_iconleft" />
<div class="PV_petitext">© arwene</div></td><td>[b]Âge :[/b] 26 ans
[b]Date et lieu de naissance :[/b] 17 août 975, à Souffleval (Outrevent)
[b]Statut/profession :[/b] Chevaucheuse de la dragonne Royale, mage de l'Été (destruction)
[b]Allégeance :[/b] feue Lisbeth, dame de Souffleval ; Chimène, impératrice de Faërie
</td></tr></table></div>
<center><div class="PV_sep"></div></center>
<div class="PV_histoire">Abigaïl est née orpheline : son père reposait déjà depuis huit mois suite à une chute violente du haut des falaises du littoral un soir de tempête, et sa mère ne vécut que jusqu’au terme de sa grossesse avant de se laisser mourir en couches, résignée à rejoindre son époux disparu sur le retour de cette livraison funeste. Sans plus de famille, elle fut adoptée par un couple sans enfant, qui l’éleva avec fermeté et rigueur. Elle étouffait un peu, Abigaïl, dans ce carcan étriqué bien peu propice à l’épanouissement d’une enfant. Elle était toujours bien nourrie, bien vêtue et bien soignée, mais le manque d’affection réelle lui porta préjudice.

En conséquence, son développement physique fut impacté : elle avait presque seize ans lors de son premier sang, et l’éveil tardif de sa magie ravagea la demeure familiale dans un incendie dévastateur. Ses parents adoptifs eurent tôt fait de l’expédier à l’Académie, où elle ne risquait plus d’endommager leurs précieuses possessions… Elle y entra en cursus de destruction, apprenant à canaliser les pouvoirs conséquents coulant dans ses veines pour en faire un usage offensif dont la précision et la minutie furent salués à l’unanimité par tous ses professeurs. Son cursus ne dura que trois années : exceptionnellement brillante et compétente, elle fut l’exception qui confirme la règle et sortit diplômée à dix-neuf ans, précédée d’une réputation flatteuse.

Mais ses parents ne comptaient pas la laisser employer ses talents indépendamment : non, il fallait marier ce dangereux électron libre qui partait un peu en vrille. Des fiançailles furent organisées dans le dos de la pauvrette, et à son retour de l’Académie, diplôme en poche, on lui enfila une robe de mariée pour la conduire à l’autel. Paniquée, et révoltée, elle sentit ces trois années de liberté se cristalliser en un appétit démesuré pour l’indépendance. Volant un cheval, elle fila droit à  Souffleciel, où on lui permit d’emprunter le portail menant à Lorgol. C’est encore vêtue de sa robe de mariée, son voile défait libérant sur ses épaules sa chevelure de flamme et une aura enflammée crépitant sur son passage, qu’elle fit une entrée plus que remarquée dans l’amphithéâtre de la sélection à la Caserne de Flamme, impérieuse et régalienne tant elle brûlait de détermination pour la première fois de sa vie.

Royale ne s’y trompa pas. Dragonne puissante et influente, reine du vol de Rubis, elle réclama Abigaïl pour elle. À son contact, la jeune femme devint plus sûre d’elle, concrétisant la promesse qu’elle s’était fait de ne jamais se laisser enfermer par quiconque dans une cage, toute dorée qu’elle soit. Elle changea de nom en intégrant sa division, reniant ses parents et leurs choix arbitraires la concernant. Aujourd’hui, elle est un atout non négligeable pour le Vol de Cibella.

♦ [b]Pendant le livre I :[/b] [i] Présente durant la Samhain en Sombreciel, elle est retournée dans le passé et en a profité pour assommer le prince - incognito - de Faërie. Elle voit d’un bien mauvais œil la prise de pouvoir de Gustave et la montée en puissance de l’Ordre du Jugement, mais espère bien en profiter pour faire ses preuves au sein du vol de Cibella et, qui sait, monter en grade.[/i]</div>


<center><div class="PV_sep"></div></center>
<table><tr><td  valign="top"><img src="http://img15.hostingpics.net/pics/461852mirandaottolordringstwotowers2108998.png" class="PV_iconleft" /></td><td valign="top"><div class="PV_namelien"><b>Blanche de Silure</b> • <i>Miranda Otto</i></div><div class="PV_lien">Elle est connue, Abigaïl, dans l’entourage de Chimène : tout aussi rousse que l’impériale souveraine, elle est également tout son contraire, tempétueuse et fantasque. Ses exploits réjouissent fort la Cour, et Blanche envie souvent la liberté affolante dont jouit la Chevaucheuse, cette supériorité écrasante qu’elle a sur les cieux, conquérante de l’horizon. Ce qu’elle ignore, c’est qu’Abigaïl lui rend bien cette jalousie respectueuse, envieuse du statut conquis par Blanche, de cette confiance que l’impératrice faë lui accorde. C’est un honneur que la mage n’aura jamais. Elles ne se sont encore jamais vraiment parlé, mais se respectent mutuellement avec une grande sincérité. </div></td></tr><tr><td><img src="http://illiweb.com/fa/pbucket.gif" class="PV_iconleft" /></td><td valign="top"><div class="PV_namelien"><b>Arnaud le Sillon</b> • <i>Chris Hemsworth</i></div><div class="PV_lien">Elle est très atypique, cette petite mage arrivée tardivement à la Caserne ; et lorsqu’elle a rejoint le Vol de Cibella, farouche et fière, Arnaud s’est porté volontaire pour la guider dans son installation. Cela fait deux ans qu’elle est là maintenant, et elle a gardé l’habitude de lui demander conseil lorsqu’elle se trouve confrontée à un problème inédit. A son contact, elle a gagné en assurance et sait maintenant qu’elle est légitime à la place qu’elle occupe ; en échange, elle prouve à Arnaud que son avis compte et que, bien qu’il soit muet, ses mots ont une grande valeur à ses yeux.
</div></td></tr><tr><td><img src="http://images5.fanpop.com/image/photos/31300000/Jaimie-Alexander-jaimie-alexander-31303615-100-100.png" class="PV_iconleft" /></td><td valign="top"><div class="PV_namelien"><b>Ludivine Terrebrune</b> • <i>Jaimie Alexander</i></div><div class="PV_lien">C’est Arnaud qui présenta Abigaïl et Ludivine. Et entre les deux jeunes femmes au tempérament volontaire, l’entente a été immédiate. Ludivine apprécie cette petite rousse flamboyante au caractère entier qui respecte tant son cousin. Abigaïl quant à elle admire les talents de la guerrière, assurant qu’elle n’a jamais vu personne qui soit si redoutable, aux poings ou lame à la main. Assistant à un énième combat de son amie, elle lui a demandé de lui apprendre à se battre comme elle – après tout, une Chevaucheuse peut toujours avoir besoin d’une corde supplémentaire à son arc. Ludivine a accepté avec plaisir et depuis, les deux jeunes femmes se retrouvent régulièrement pour des séances d'entraînement amicales mais impitoyables d’où Abigaïl ressort généralement ravie… mais couverte de bleus !
</div></td></tr><tr><td><img src="http://images2.fanpop.com/images/photos/7600000/Craig-Horner-craig-horner-7628787-100-100.jpg" class="PV_iconleft" /></td><td valign="top"><div class="PV_namelien"><b>Flavien Harpelige</b> • <i>Craig Horner</i></div><div class="PV_lien">Ils se détestent ! A la fin de la scolarité d’Abigaïl, ses parents ont voulu la marier à Flavien – refusant obstinément de s’enfermer dans un mariage arrangé, la jeune mage a refusé tout net et a filé droit à la Caserne s’enrôler en catimini, abandonnant Flavien devant l’autel. Furieux, le jeune homme prétend que c’est lui a annulé leurs noces pour ne pas épouser « la catin rousse », et fait courir le bruit qu’elle serait en vérité bien peu farouche, la belle Abigaïl. Ils se haïssent au plus haut point et mieux vaudrait qu’ils ne se revoient jamais – sinon, le sang va couler, c’est sûr !</div></td></tr></table>
</div></center>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Test de rang
avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 20/11/2016

Feuille de personnage
je réside:
J'ai fait allégeance à:
Test de rang
Message Sujet: Re: ♔ Faërie - Chevaucheurs et Mages   Ven 2 Déc - 19:33



PV proposé par Delrya

Gabrielle
de la Volte

ft. Lily James

« Je cherche le soleil au milieu de ma nuit. »

sensible - compatissante - colérique - franche - peu assurée - réfléchie - serviable - susceptible



© Cérès
Lorsqu'elle était enfant, Gabrielle se trouvait bien esseulée dans le palais ducal. Pour tromper son ennui, elle en a exploré les moindres recoins, jusqu'aux pièces cachées oubliées depuis des générations. Elle est d'ailleurs probablement la seule personne à connaître l'ensemble des passages secrets qui courent d'une aile à l'autre.



© Gentle heart
Âge : 27 ans
Date et lieu de naissance : 12 mars 974, à la Volte
Statut/profession : Baronne du Ru-d'Argent ; Princesse de Cibella ; Mage du Printemps (portails)
Allégeance : À vrai dire, elle ne sait plus vraiment


D’aussi loin que remontent les mémoires d’Arven, les de la Volte sont la plus ancienne famille matriarcale du continent. De génération en génération, les femmes de cette lignée ont dirigé d’une main ferme le duché tutélaire de la Magie. La prospérité évidente, l’abondance des récoltes et l’impartialité des duchesses leur ont valu au fil des siècles le respect et l’amour des Cibellans. Et l’actuelle duchesse en titre, Gaëtane, ne fait nullement exception à la règle.

Petite, Gabrielle admirait d’ailleurs cette sœur de cinq ans son aînée qui apparaissait toujours si parfaite. Elle aurait fait n’importe quoi pour un regard, pour un sourire de Gaëtane, pour lui plaire. Mais les années ont passé sans que jamais la future duchesse n’accorde une seconde de son précieux temps à sa cadette, toujours trop absorbée par mille autres choses pour s’occuper d’une enfant. Et le temps a progressivement transformé l’adoration de Gabrielle en rancœur puis en ressentiment. Elle qui se flattait des comparaisons avec sa grande sœur a commencé à les trouver plus lourdes à porter, jusqu’à ne plus les supporter.

L’adolescence et l’apparition de sa magie n’ont rien arrangé. Dotée de la magie du Printemps, elle a décidé de se tourner vers la capacité de faire apparaître des portails à sa guise. Un don précieux, largement convoité. Après avoir été des années durant dans l’ombre de ses pouvoirs, elle est aujourd'hui principalement considérée pour sa magie. Et ce manque de reconnaissance, Gabrielle n’en peut plus. Elle meurt d’envie de tout laisser tomber, de fuir à la fois ses responsabilités familiales et magiques. Le Philtre de Mortessence pourrait être la solution qui mettrait un terme à cette vie qu’elle ne supporte pas… Mais Gabrielle n’a pas encore trouvé le courage de sauter le pas. Il faut dire qu’un de la Volte sans magie… Voilà qui serait un scandale sans précédent !

Pendant le livre I : Elle les observe de loin, les changements, la jeune Gabrielle. La façon dont l’impératrice Chimène a été évincée fut violente, certes, mais peut-être n’est-ce qu’un mal pour un bien, pour l’avenir de Faërie ?




Gaëtane et Gabin de la VolteDrew Barrymore & William Moseley
Les de la Volte forment en apparence une fratrie soudée et solidaire. Mais la réalité est quelque peu éloignée de ce tableau idéal. Depuis des années, les deux sœurs ne se parlent plus hors des apparitions publiques. Gaëtane reproche à sa cadette d’être incapable de dissimuler ses émotions, Gabrielle ne supporte pas la froideur de son aînée… Et Gabin, qui apprécie l’une autant que l’autre, reste aussi éloigné que possible des querelles qui les opposent, leur préférant la compagnie des Chevaucheurs. Mais Gaëtane a aujourd’hui crucialement besoin de ses cadets… Reste à espérer qu’il ne soit pas trop tard pour renouer les liens.
Aliénor de BohémontMichelle Trachtenberg
Elles n’ont pas grand chose en commun, la petite princesse de Cibella et la toute nouvelle héritière du comté de Bohémont. Tandis qu’Aliénor cherche à tout prix un époux bien né et une fortune, Gabrielle ne rêve que de tourner le dos à son rang. Mage réputée, soeur d’une duchesse influente, certainement promise à un beau mariage : aux yeux de l’Ansemarienne, Gabrielle a tout ce que l’on peut souhaiter. Elle lui manifeste donc la plus totale froideur lorsqu’elles se croisent et ce comportement déroute la douce Gabrielle qui n’a pas l’habitude de se faire des ennemis. Enfin, qu’importe, elle a de plus grands soucis à gérer qu’une petite comtesse révoltée.  
Gauthier CoeurboisRichard Armitage
C’est sur les chemins de la Volte que Gauthier a vu le jour, et il en garde une certaine nostalgie. De temps à autre, il s’y rend pour reprendre contact avec l’air baigné de chaleur de Cibella, s’imprégner des odeurs du blé et des champs. C’est là qu’il est venu au secours d’une petite mage prise à parti par des malandrins de grand chemin – la petite mage malmenée, c’était Gabrielle, et depuis, elle voue une profonde reconnaissance et une grande admiration à cet homme sévère et taciturne, qui se trouve bien gêné de tant de gratitude. Elle ne sait pas qu’il est assassin, et il ne compte pas le lui dire.
Jamal BasirPedro Pascal
Gabrielle joue avec l'idée d'abjurer sa magie. Depuis l'adolescence, elle se sent perpétuellement comparée à son aînée Gaëtane ; et depuis qu'elle est revenue de l'Académie spécialisée dans la magie des portails, on ne s'adresse à elle que pour solliciter un voyage. A force de s'étioler dans l'ombre de cette mage que tous voient en elle, elle se demande si elle ne serait pas mieux sans magie. Bien informé, Jamal a tendu ses filets et s'est assuré qu'elle saurait le trouver, le moment venu, si jamais elle venait à se décider. Une petite duchesse à son tableau d'honneur... et qui plus est, d'ores et déjà fascinée par le charisme de cet homme passé maître en manipulation.



Code:
<center><div class="PV_background">
<table><tr><td width="50%"><div class="PV_infos1">
<div class="PV_petitext">PV proposé par Delrya</div>
<div class="PV_prenom">Gabrielle</div><div class="PV_nom">de la Volte</div>
<div class="PV_star">ft. Lily James</div>
<div class="PV_petitext">« Je cherche le soleil au milieu de ma nuit. »</div>
<div class="PV_caractere">sensible - compatissante - colérique - franche - peu assurée - réfléchie - serviable - susceptible</div>
</div></td><td width="50%"><img src="http://40.media.tumblr.com/8c53f1be660c5d49fed9b8d50a761ce9/tumblr_nmp5zp8LbA1ush2syo6_r1_250.png" class="PV_libre"/><br />
<div class="PV_petitext">© Cérès</div></td></tr></table><div class="PV_petitext"><blockquote>Lorsqu'elle était enfant, Gabrielle se trouvait bien esseulée dans le palais ducal. Pour tromper son ennui, elle en a exploré les moindres recoins, jusqu'aux pièces cachées oubliées depuis des générations. Elle est d'ailleurs probablement la seule personne à connaître l'ensemble des passages secrets qui courent d'une aile à l'autre.</blockquote></div>
<div class="PV_sep"></div>
<div class="PV_infos"><table><tr><td><img src="http://img4.hostingpics.net/pics/411820LilyjIc6.png" class="PV_iconleft" />
<div class="PV_petitext">© Gentle heart</div></td><td>[b]Âge :[/b] 27 ans
[b]Date et lieu de naissance :[/b] 12 mars 974, à la Volte
[b]Statut/profession :[/b] Baronne du Ru-d'Argent ; Princesse de Cibella ; Mage du Printemps (portails)
[b]Allégeance :[/b] À vrai dire, elle ne sait plus vraiment
</td></tr></table></div>
<center><div class="PV_sep"></div></center>
<div class="PV_histoire">D’aussi loin que remontent les mémoires d’Arven, les de la Volte sont la plus ancienne famille matriarcale du continent. De génération en génération, les femmes de cette lignée ont dirigé d’une main ferme le duché tutélaire de la Magie. La prospérité évidente, l’abondance des récoltes et l’impartialité des duchesses leur ont valu au fil des siècles le respect et l’amour des Cibellans. Et l’actuelle duchesse en titre, Gaëtane, ne fait nullement exception à la règle.

Petite, Gabrielle admirait d’ailleurs cette sœur de cinq ans son aînée qui apparaissait toujours si parfaite. Elle aurait fait n’importe quoi pour un regard, pour un sourire de Gaëtane, pour lui plaire. Mais les années ont passé sans que jamais la future duchesse n’accorde une seconde de son précieux temps à sa cadette, toujours trop absorbée par mille autres choses pour s’occuper d’une enfant. Et le temps a progressivement transformé l’adoration de Gabrielle en rancœur puis en ressentiment. Elle qui se flattait des comparaisons avec sa grande sœur a commencé à les trouver plus lourdes à porter, jusqu’à ne plus les supporter.

L’adolescence et l’apparition de sa magie n’ont rien arrangé. Dotée de la magie du Printemps, elle a décidé de se tourner vers la capacité de faire apparaître des portails à sa guise. Un don précieux, largement convoité. Après avoir été des années durant dans l’ombre de ses pouvoirs, elle est aujourd'hui principalement considérée pour sa magie. Et ce manque de reconnaissance, Gabrielle n’en peut plus. Elle meurt d’envie de tout laisser tomber, de fuir à la fois ses responsabilités familiales et magiques. Le Philtre de Mortessence pourrait être la solution qui mettrait un terme à cette vie qu’elle ne supporte pas… Mais Gabrielle n’a pas encore trouvé le courage de sauter le pas. Il faut dire qu’un de la Volte sans magie… Voilà qui serait un scandale sans précédent !

♦ [b]Pendant le livre I :[/b] [i] Elle les observe de loin, les changements, la jeune Gabrielle. La façon dont l’impératrice Chimène a été évincée fut violente, certes, mais peut-être n’est-ce qu’un mal pour un bien, pour l’avenir de Faërie ?[/i]</div>


<center><div class="PV_sep"></div></center>
<table><tr><td  valign="top"><img src="http://img11.hostingpics.net/pics/755317volte3.png" class="PV_iconleft" /></td><td valign="top"><div class="PV_namelien"><b>Gaëtane et Gabin de la Volte</b> • <i>Drew Barrymore & William Moseley</i></div><div class="PV_lien">Les de la Volte forment en apparence une fratrie soudée et solidaire. Mais la réalité est quelque peu éloignée de ce tableau idéal. Depuis des années, les deux sœurs ne se parlent plus hors des apparitions publiques. Gaëtane reproche à sa cadette d’être incapable de dissimuler ses émotions, Gabrielle ne supporte pas la froideur de son aînée… Et Gabin, qui apprécie l’une autant que l’autre, reste aussi éloigné que possible des querelles qui les opposent, leur préférant la compagnie des Chevaucheurs. Mais Gaëtane a aujourd’hui crucialement besoin de ses cadets… Reste à espérer qu’il ne soit pas trop tard pour renouer les liens. </div></td></tr><tr><td><img src="http://i66.tinypic.com/2ewl8yg.jpg" class="PV_iconleft" /></td><td valign="top"><div class="PV_namelien"><b>Aliénor de Bohémont</b> • <i>Michelle Trachtenberg</i></div><div class="PV_lien">Elles n’ont pas grand chose en commun, la petite princesse de Cibella et la toute nouvelle héritière du comté de Bohémont. Tandis qu’Aliénor cherche à tout prix un époux bien né et une fortune, Gabrielle ne rêve que de tourner le dos à son rang. Mage réputée, soeur d’une duchesse influente, certainement promise à un beau mariage : aux yeux de l’Ansemarienne, Gabrielle a tout ce que l’on peut souhaiter. Elle lui manifeste donc la plus totale froideur lorsqu’elles se croisent et ce comportement déroute la douce Gabrielle qui n’a pas l’habitude de se faire des ennemis. Enfin, qu’importe, elle a de plus grands soucis à gérer qu’une petite comtesse révoltée.  </div></td></tr><tr><td><img src="http://i68.tinypic.com/j62w6g.jpg" class="PV_iconleft" /></td><td valign="top"><div class="PV_namelien"><b>Gauthier Coeurbois</b> • <i>Richard Armitage</i></div><div class="PV_lien">C’est sur les chemins de la Volte que Gauthier a vu le jour, et il en garde une certaine nostalgie. De temps à autre, il s’y rend pour reprendre contact avec l’air baigné de chaleur de Cibella, s’imprégner des odeurs du blé et des champs. C’est là qu’il est venu au secours d’une petite mage prise à parti par des malandrins de grand chemin – la petite mage malmenée, c’était Gabrielle, et depuis, elle voue une profonde reconnaissance et une grande admiration à cet homme sévère et taciturne, qui se trouve bien gêné de tant de gratitude. Elle ne sait pas qu’il est assassin, et il ne compte pas le lui dire.</div></td></tr><tr><td><img src="http://67.media.tumblr.com/a66c39358f78d7c0e673a10f2fc5e7d5/tumblr_inline_n8r2fnRklL1sg2tvl.jpg" class="PV_iconleft" /></td><td valign="top"><div class="PV_namelien"><b>Jamal Basir</b> • <i>Pedro Pascal</i></div><div class="PV_lien">Gabrielle joue avec l'idée d'abjurer sa magie. Depuis l'adolescence, elle se sent perpétuellement comparée à son aînée Gaëtane ; et depuis qu'elle est revenue de l'Académie spécialisée dans la magie des portails, on ne s'adresse à elle que pour solliciter un voyage. A force de s'étioler dans l'ombre de cette mage que tous voient en elle, elle se demande si elle ne serait pas mieux sans magie. Bien informé, Jamal a tendu ses filets et s'est assuré qu'elle saurait le trouver, le moment venu, si jamais elle venait à se décider. Une petite duchesse à son tableau d'honneur... et qui plus est, d'ores et déjà fascinée par le charisme de cet homme passé maître en manipulation.</div></td></tr></table>
</div></center>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Test de rang
avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 20/11/2016

Feuille de personnage
je réside:
J'ai fait allégeance à:
Test de rang
Message Sujet: Re: ♔ Faërie - Chevaucheurs et Mages   Ven 2 Déc - 19:40



PV proposé par Delrya

Geneviève
des Armoises

ft. Liv Tyler

« Lorsqu'une femme bafouée vient à se venger,
même les démons se taisent pour écouter. »

jalouse - passionnée - rancunière - persuasive - loyale - mesquine - perfectionniste



© Cérès
Geneviève a toujours été merveilleusement heureuse au contact de l'eau. Mais depuis qu'elle a faillit se noyer en mer, la jeune femme n'est guère rassurée à la vue des flots. Un comble pour une Ansemarienne, mage de l'Hiver de surcroît ! Cette peur latente l'insupporte et elle est bien décidée à passer outre... d'autant que sa réticence a sérieusement entamé sa maîtrise de la magie.



© laurasue
Âge : 30 ans
Date et lieu de naissance : 10 octobre 971, aux Armoises
Statut/profession : Mage de l’Hiver (guérison), favorite du duc d’Ansemer
Allégeance : À elle-même


Les Armoises sont un modeste domaine d’Ansemer, bordé par l’océan au sud et Lagrance à l’est. Cette famille à la noblesse simple n’a jamais cessé ses activités maritimes, s’assurant par le commerce des revenus confortables. C'est au cours de l’un de ces voyages que Geneviève naquit, ballottée sur le pont d’un navire en pleine tempête. Un accouchement difficile qui convainquit sa mère, lagrane de naissance, qu'il était hors de question qu'elle remette un pied sur un navire et qu'elle donne la vie à nouveau.

L’enfance de Geneviève fut donc solitaire, marquée par l’absence d’un père toujours en voyage - ou dans les bras de ses nombreuses maîtresses - et l’amour presque étouffant d'une mère qui la choyait autant que possible et cédait à tous ses caprices. Elle se forgea ainsi un caractère tout à la fois enjoué et exigeant, compatissant et sévère. Possédant la magie de l'Hiver qui se dévoila dès ses onze ans, elle rejoignit l’Académie où elle se spécialisa dans l’art de la guérison. Une qualité qui ne tarda pas à attirer l’attention de la duchesse douairière d’Ansemer qui lui offrit une place à la Cour.

Pour l’adolescente de seize ans qui rejoignit la Cour et n’avait connu que la campagne, Port-Liberté était un endroit extraordinaire qu’elle explora de fond en comble quand son rôle de guérisseuse lui en laissa le loisir. Particulièrement fascinée par les quais, elle qui n’avait jamais mis pied sur un navire depuis sa naissance, elle se laissa convaincre par un marin de bon aloi pour une promenade en mer contre quelques couronnes. Mal lui en prit. Une fois au large, l’homme abusa sans vergogne de la jeune fille, avant de la rejeter à l’eau, effrayé par les possibles représailles qu’elle lui promettait de la part du duc. Geneviève ne dut son salut qu’au passage d’un navire qui la ramena au port. Elle rejoignit le palais ducal pour y apprendre que le duc, cet homme dont elle était tombée amoureuse au premier regard, allait épouser son amie la plus proche. Meurtrie par sa mésaventure, consumée par la colère et la jalousie, Geneviève n’a plus guère à voir avec l’adolescente de jadis et a juré de se venger de tous ceux qui lui ont fait du tort.

Pendant le livre I : Peut-être la tient-elle, sa chance, d’évincer définitivement la duchesse d’Ansemer et de devenir bien plus qu’une favorite ? Impliquée au sein de l’Ordre du Jugement, la jeune femme ne reculera devant rien pour servir ses propres intérêts.




Bartholomé d'AnsemerEric Bana
Geneviève n’avait que seize ans lorsqu’elle a rejoint la cour d’Ansemer et elle est aussitôt tombée sous le charme du duc, de dix ans son aîné. Mais lui n’avait pas un regard pour cette adolescente timide. Ce n’est que des années plus tard qu’il la remarqua finalement et qu’ils entamèrent une liaison passionnée. En quelques semaines à peine, Geneviève fut connue de tout Ansemer comme la favorite du duc. Mais loin d’être comblée, la jeune femme reste amère. Les cadeaux et attentions ne masquent en rien le fait qu’elle n’est qu’une maîtresse mais elle n’ose demander davantage. Bartholomé est très attaché à elle, c’est certain. Au point de répudier son épouse ? Rien de moins sûr…
Hugues HurlenferCraig Parker
Leurs mères ne se supportent pas, aussi c’est tardivement que Geneviève et Hugues ont eu vent de leur lien de parenté. Et plus tardivement encore qu’ils ont appris à se connaître. Mais ce qu’ils ont découvert l’un et l’autre les satisfait grandement. Leurs caractères s’accordent à merveille et ils partagent un même goût pour la subtilité des jeux de cour et les liqueurs lagranes. Plus que des cousins, ils sont amis et alliés. Il a l’oreille de l’impératrice, elle possède le cœur du duc d’Ansemer : ils forment un duo redoutable. Et d’autant plus dangereux que tous ignorent leur complicité.
Catarine d’IbélèneLotte Verbeek
La mère de Geneviève fut autrefois la suivante de Catarine, de quelques années sa cadette, avant que celle-ci ne soit mariée à l’empereur d’Ibélène. Malgré leurs nombreuses différences, les deux jeunes femmes sont devenues et demeurées de proches amies, bien après leurs mariages respectifs. Aussi c’est tout naturellement que la mère de Geneviève demanda à son amie d’être la marraine de sa fille. Malgré la distance et le manque d’occasions pour se voir, Catarine a toujours pris ce rôle très à cœur et elles entretiennent une correspondance abondante. Elle est l’unique personne à qui Geneviève se confie sans hésitation, de même que la jeune femme est l’une des rares à connaître la femme de cœur derrière l’impératrice intransigeante.
Jehanne d'AnsemerSarah Gadon
Il est bien loin le temps où elles étaient amies ! Jadis voisines, inséparables confidentes, elles ont partagé tous leurs jeux d’enfants, échangeant de longues lettres quand la distance les séparait. Mais tout a basculé au mariage de Jehanne avec Bartholomé. Geneviève, profondément éprise de son duc, a ressenti cette union comme une trahison amère. Qu’il s’agisse d’un mariage forcé importe peu : Jehanne lui a pris le seul homme qu’elle ait jamais aimé, jamais elle ne pourra le pardonner.



Code:
<center><div class="PV_background">
<table><tr><td width="50%"><div class="PV_infos1">
<div class="PV_petitext">PV proposé par Delrya</div>
<div class="PV_prenom">Geneviève</div><div class="PV_nom">des Armoises</div>
<div class="PV_star">ft. Liv Tyler</div>
<div class="PV_petitext">« Lorsqu'une femme bafouée vient à se venger,
même les démons se taisent pour écouter. »</div>
<div class="PV_caractere">jalouse - passionnée - rancunière - persuasive - loyale - mesquine - perfectionniste</div>
</div></td><td width="50%"><img src="http://nsa37.casimages.com/img/2015/12/08/mini_151208105259118679.png" class="PV_libre"/><br />
<div class="PV_petitext">© Cérès</div></td></tr></table><div class="PV_petitext"><blockquote>Geneviève a toujours été merveilleusement heureuse au contact de l'eau. Mais depuis qu'elle a faillit se noyer en mer, la jeune femme n'est guère rassurée à la vue des flots. Un comble pour une Ansemarienne, mage de l'Hiver de surcroît ! Cette peur latente l'insupporte et elle est bien décidée à passer outre... d'autant que sa réticence a sérieusement entamé sa maîtrise de la magie.</blockquote></div>
<div class="PV_sep"></div>
<div class="PV_infos"><table><tr><td><img src="http://img15.hostingpics.net/pics/548583livtyler43.png" class="PV_iconleft" />
<div class="PV_petitext">© laurasue</div></td><td>[b]Âge :[/b] 30 ans
[b]Date et lieu de naissance :[/b] 10 octobre 971, aux Armoises
[b]Statut/profession :[/b] Mage de l’Hiver (guérison), favorite du duc d’Ansemer
[b]Allégeance :[/b] À elle-même
</td></tr></table></div>
<center><div class="PV_sep"></div></center>
<div class="PV_histoire">Les Armoises sont un modeste domaine d’Ansemer, bordé par l’océan au sud et Lagrance à l’est. Cette famille à la noblesse simple n’a jamais cessé ses activités maritimes, s’assurant par le commerce des revenus confortables. C'est au cours de l’un de ces voyages que Geneviève naquit, ballottée sur le pont d’un navire en pleine tempête. Un accouchement difficile qui convainquit sa mère, lagrane de naissance, qu'il était hors de question qu'elle remette un pied sur un navire et qu'elle donne la vie à nouveau.

L’enfance de Geneviève fut donc solitaire, marquée par l’absence d’un père toujours en voyage - ou dans les bras de ses nombreuses maîtresses - et l’amour presque étouffant d'une mère qui la choyait autant que possible et cédait à tous ses caprices. Elle se forgea ainsi un caractère tout à la fois enjoué et exigeant, compatissant et sévère. Possédant la magie de l'Hiver qui se dévoila dès ses onze ans, elle rejoignit l’Académie où elle se spécialisa dans l’art de la guérison. Une qualité qui ne tarda pas à attirer l’attention de la duchesse douairière d’Ansemer qui lui offrit une place à la Cour.

Pour l’adolescente de seize ans qui rejoignit la Cour et n’avait connu que la campagne, Port-Liberté était un endroit extraordinaire qu’elle explora de fond en comble quand son rôle de guérisseuse lui en laissa le loisir. Particulièrement fascinée par les quais, elle qui n’avait jamais mis pied sur un navire depuis sa naissance, elle se laissa convaincre par un marin de bon aloi pour une promenade en mer contre quelques couronnes. Mal lui en prit. Une fois au large, l’homme abusa sans vergogne de la jeune fille, avant de la rejeter à l’eau, effrayé par les possibles représailles qu’elle lui promettait de la part du duc. Geneviève ne dut son salut qu’au passage d’un navire qui la ramena au port. Elle rejoignit le palais ducal pour y apprendre que le duc, cet homme dont elle était tombée amoureuse au premier regard, allait épouser son amie la plus proche. Meurtrie par sa mésaventure, consumée par la colère et la jalousie, Geneviève n’a plus guère à voir avec l’adolescente de jadis et a juré de se venger de tous ceux qui lui ont fait du tort.

♦ [b]Pendant le livre I :[/b] [i] Peut-être la tient-elle, sa chance, d’évincer définitivement la duchesse d’Ansemer et de devenir bien plus qu’une favorite ? Impliquée au sein de l’Ordre du Jugement, la jeune femme ne reculera devant rien pour servir ses propres intérêts.[/i]</div>


<center><div class="PV_sep"></div></center>
<table><tr><td  valign="top"><img src="http://nsa38.casimages.com/img/2015/12/07/mini_151207083515815313.png" class="PV_iconleft" /></td><td valign="top"><div class="PV_namelien"><b>Bartholomé d'Ansemer</b> • <i>Eric Bana</i></div><div class="PV_lien">Geneviève n’avait que seize ans lorsqu’elle a rejoint la cour d’Ansemer et elle est aussitôt tombée sous le charme du duc, de dix ans son aîné. Mais lui n’avait pas un regard pour cette adolescente timide. Ce n’est que des années plus tard qu’il la remarqua finalement et qu’ils entamèrent une liaison passionnée. En quelques semaines à peine, Geneviève fut connue de tout Ansemer comme la favorite du duc. Mais loin d’être comblée, la jeune femme reste amère. Les cadeaux et attentions ne masquent en rien le fait qu’elle n’est qu’une maîtresse mais elle n’ose demander davantage. Bartholomé est très attaché à elle, c’est certain. Au point de répudier son épouse ? Rien de moins sûr…</div></td></tr><tr><td><img src="http://img11.hostingpics.net/pics/521660darkenrahl16fairweather.jpg" class="PV_iconleft" /></td><td valign="top"><div class="PV_namelien"><b>Hugues Hurlenfer</b> • <i>Craig Parker</i></div><div class="PV_lien">Leurs mères ne se supportent pas, aussi c’est tardivement que Geneviève et Hugues ont eu vent de leur lien de parenté. Et plus tardivement encore qu’ils ont appris à se connaître. Mais ce qu’ils ont découvert l’un et l’autre les satisfait grandement. Leurs caractères s’accordent à merveille et ils partagent un même goût pour la subtilité des jeux de cour et les liqueurs lagranes. Plus que des cousins, ils sont amis et alliés. Il a l’oreille de l’impératrice, elle possède le cœur du duc d’Ansemer : ils forment un duo redoutable. Et d’autant plus dangereux que tous ignorent leur complicité.</div></td></tr><tr><td><img src="http://img11.hostingpics.net/pics/460667cat.png" class="PV_iconleft" /></td><td valign="top"><div class="PV_namelien"><b>Catarine d’Ibélène</b> • <i>Lotte Verbeek</i></div><div class="PV_lien">La mère de Geneviève fut autrefois la suivante de Catarine, de quelques années sa cadette, avant que celle-ci ne soit mariée à l’empereur d’Ibélène. Malgré leurs nombreuses différences, les deux jeunes femmes sont devenues et demeurées de proches amies, bien après leurs mariages respectifs. Aussi c’est tout naturellement que la mère de Geneviève demanda à son amie d’être la marraine de sa fille. Malgré la distance et le manque d’occasions pour se voir, Catarine a toujours pris ce rôle très à cœur et elles entretiennent une correspondance abondante. Elle est l’unique personne à qui Geneviève se confie sans hésitation, de même que la jeune femme est l’une des rares à connaître la femme de cœur derrière l’impératrice intransigeante.</div></td></tr><tr><td><img src="http://nsa38.casimages.com/img/2015/12/07/mini_151207083301812143.png" class="PV_iconleft" /></td><td valign="top"><div class="PV_namelien"><b>Jehanne d'Ansemer</b> • <i>Sarah Gadon</i></div><div class="PV_lien">Il est bien loin le temps où elles étaient amies ! Jadis voisines, inséparables confidentes, elles ont partagé tous leurs jeux d’enfants, échangeant de longues lettres quand la distance les séparait. Mais tout a basculé au mariage de Jehanne avec Bartholomé. Geneviève, profondément éprise de son duc, a ressenti cette union comme une trahison amère. Qu’il s’agisse d’un mariage forcé importe peu : Jehanne lui a pris le seul homme qu’elle ait jamais aimé, jamais elle ne pourra le pardonner.</div></td></tr></table>
</div></center>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Test de rang
avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 20/11/2016

Feuille de personnage
je réside:
J'ai fait allégeance à:
Test de rang
Message Sujet: Re: ♔ Faërie - Chevaucheurs et Mages   Ven 2 Déc - 19:44



PV proposé par Delrya

Alaric
de Bohémont

ft. Ian Somerhalder

« L'oubli dans la fuite ; oh, cours, cours innocent, toujours vers l'avant. »

impatient - colérique - amical - franc - acharné - infatigable - borné - arrogant



© Cérès
Les pirates n'apprécient guère les déserteurs. Pris dans son désir de vengeance, Alaric n'a jamais cherché à comprendre pourquoi l'Audacia s'en est pris si violemment à sa famille, des années plus tôt. Comment réagirait-il s'il apprenait que son père, ce fier marin qu'il idéalise tant, était en réalité un ancien pirate ?



© justforeverme
Âge : 31 ans
Date et lieu de naissance : 2 mars 970, à Bohémont
Statut/profession : Mage de l'Automne et de l'Été (tempête)
Allégeance : À Bartholomé, duc d’Ansemer


Bohémont, c'est un domaine plutôt agréable sur la côte sud du duché d'Ansemer. Un manoir bien tenu, élégant et bien bâti, des terres fertiles, quelques richesses et le renom d'une famille à la lignée d'une vieille noblesse bien réputée. Une lignée assurée par les naissances successives de quatre enfants, qui fut ravagée en quelques heures seulement en février 980. Les plages du domaine furent prises d’assaut par l’équipage de l’Audacia qui eut tôt fait d’éliminer toute résistance et de s’emparer des richesses convoitées, abandonnant derrière lui les corps sans vie du comte, de la comtesse et de leurs deux fils aînés.

Alaric n’avait que dix ans lorsque son monde vola en éclats. Mais jamais il n’a oublié l’image des corps à terre de ses deux aînés, fauchés par les sabres pour avoir tenté de défendre leur domaine. Sa sœur et lui furent aussitôt confiés à la tutelle d’Ansemer, ainsi que leur domaine qui fut placé sous régence jusqu’à la majorité d’Alaric. Mais ce domaine dont il ne conserve qu’un souvenir ensanglanté, Alaric n’en veut pas. L’éveil de sa magie le conduisit vers l’Académie où ses professeurs décelèrent en lui la magie de l'Été, autant que de l'Automne. Il choisit celle de l'Automne et se spécialisa dans la magie de la tempête.

Des rêves plein la tête, il se présenta devant les dragons pour se faire Chevaucheur, mais la déception fut cruelle de devoir repartir sans avoir été choisi. Certains murmurent que sa soif de vengeance a dissuadé plus d’un dragon de le prendre pour équipier, d’autres que l’arrogance qu’il affichait a déplu. Toujours est-il qu’il repartit la tête basse, profondément en colère. Dès lors, délaissant tout à fait Bohémont, il se consacra à ce qui devint son seul objectif : retrouver le navire pirate responsable de la destruction de sa famille et l’envoyer par le fond. Mais il sait que pour ce faire, il lui faudra devenir puissant. Alors il s’entraîne sans relâche, pour être enfin en capacité d’accomplir sa vengeance et pouvoir protéger sa sœur qu’il ne supporterait pas de perdre. Sans se rendre compte qu’il est peut-être déjà trop tard.

Pendant le livre I : Obsédé par sa vengeance, Alaric ne sait pas trop comment considérer les bouleversements de Faërie. Chimène, Gustave, peu importe, tant qu’on ne l’empêche pas d’atteindre ses propres buts.




Aliénor de BohémontMichelle Trachtenberg
Ils n’étaient encore que deux enfants quand leur famille a été décimée par des pirates en maraude. Jeunes orphelins confiés à la couronne d’Ansemer puis aux bons soins de l’Académie, le frère et la sœur ont développé une relation très fusionnelle au cours de ces années où ils n’avaient personne d’autre sur qui compter. Mais aujourd’hui, le sort de Bohémont les divise. Alaric est l’aîné des deux, c’est à lui que revient la charge du comté. Mais trop pris par ses désirs de vengeance et l’étude de la magie, le jeune homme ne s’en soucie guère, reléguant toutes ses responsabilités à sa sœur. Un fardeau bien lourd qu’Aliénor ne supporte plus. Elle ne comprend pas qu’il lui tourne ainsi le dos, il lui reproche de chercher à l’enchaîner à leur titre : la rancoeur grandit entre le frère et la sœur...
Bertin d'AnsemerMichiel Huisman
Les deux hommes se sont connus à l’Académie alors qu’ils n’étaient que deux adolescents indisciplinés. Alaric, d’abord impressionné d’être en présence de son prince, n’a pas tardé à découvrir chez Bertin un caractère franc et entier avec lequel il s’entend à merveille. Durant leurs années d’études, ils ont marqué les couloirs de l’Académie de leurs rires et de leurs bêtises et exaspéré leurs professeurs. Ils s’imaginaient déjà Chevaucheurs, volant de concert dans les cieux, et pourquoi pas ailiers ? Mais Alaric n’a pas pu intégrer les prestigieux escadrons et leurs chemins ont divergé. Leur amitié est cependant demeurée intacte, chacun conscient que derrière leurs facéties adolescentes, ils pourront toujours compter l’un sur l’autre.
Philippe JedidiahIoan Gruffudd
L'Audacia, c'est l'ennemi juré d'Alaric, depuis ce jour il y a vingt ans où l'Audacia a rapiné Bohémont, ravageant le port et décimant la garde du domaine. C'est après le départ du navire, les cales pleines de butin, que l'on trouva les deux frères aînés d'Alaric occis dans le manoir – et depuis, il n'a de cesse de traquer le navire pour le perdre dans ses tempêtes. Le jeune mage a entraîné son ami de toujours dans sa vindicte, encourageant le prince d’Ansemer a prendre des mesures fermes à l’encontre des pirates. Un soutien aisé à obtenir puisque Bertin ne supporte pas les pirates qui pillent régulièrement les côtes ansemariennes et dégradent la réputation des fiers marins d’Ansemer. Jusqu'ici, l'Audacia a tenu bon, protégé par sa propre magie et la science de son capitaine, mais Philippe commence à perdre patience devant l'acharnement stérile des deux mages. Quelque mésaventure désagréable pourrait bien leur arriver...
Isolde VentavelHolland Rodden
Elle le jalouse. Férocement. Lui le voit bien et s’en amuse, bien qu’il l’envie également… Pourquoi tant de ressentiment envers eux ? Isolde jalouse l’équilibre parfait entre l'Été et l'Automne dans la magie d’Alaric, regrettant de ne pas être elle-même un peu de l'Été, et de s’être de fait éloignée de ses frères tous liés à cette saison. Lui aurait voulu devenir Chevaucheur, mais aucun dragon ne s’est intéressé à lui lorsqu’il s’est présenté le jour de la cérémonie d’intégration, et il a été exclu du groupe, au contraire d’Isolde qui a été immédiatement réclamée par son Dragon. Peut-être parviendront-ils un jour à en parler calmement… ?



Code:
<center><div class="PV_background">
<table><tr><td width="50%"><div class="PV_infos1">
<div class="PV_petitext">PV proposé par Delrya</div>
<div class="PV_prenom">Alaric</div><div class="PV_nom">de Bohémont</div>
<div class="PV_star">ft. Ian Somerhalder</div>
<div class="PV_petitext">« L'oubli dans la fuite ; oh, cours, cours innocent, toujours vers l'avant. »</div>
<div class="PV_caractere">impatient - colérique - amical - franc - acharné - infatigable - borné - arrogant</div>
</div></td><td width="50%"><img src="http://nsa37.casimages.com/img/2015/12/08/mini_151208101748434391.png" class="PV_libre"/><br />
<div class="PV_petitext">© Cérès</div></td></tr></table><div class="PV_petitext"><blockquote>Les pirates n'apprécient guère les déserteurs. Pris dans son désir de vengeance, Alaric n'a jamais cherché à comprendre pourquoi l'Audacia s'en est pris si violemment à sa famille, des années plus tôt. Comment réagirait-il s'il apprenait que son père, ce fier marin qu'il idéalise tant, était en réalité un ancien pirate ?</blockquote></div>
<div class="PV_sep"></div>
<div class="PV_infos"><table><tr><td><img src="http://i63.tinypic.com/2ntfss3.jpg" class="PV_iconleft" />
<div class="PV_petitext">© justforeverme</div></td><td>[b]Âge :[/b] 31 ans
[b]Date et lieu de naissance :[/b] 2 mars 970, à Bohémont
[b]Statut/profession :[/b] Mage de l'Automne et de l'Été (tempête)
[b]Allégeance :[/b] À Bartholomé, duc d’Ansemer
</td></tr></table></div>
<center><div class="PV_sep"></div></center>
<div class="PV_histoire">Bohémont, c'est un domaine plutôt agréable sur la côte sud du duché d'Ansemer. Un manoir bien tenu, élégant et bien bâti, des terres fertiles, quelques richesses et le renom d'une famille à la lignée d'une vieille noblesse bien réputée. Une lignée assurée par les naissances successives de quatre enfants, qui fut ravagée en quelques heures seulement en février 980. Les plages du domaine furent prises d’assaut par l’équipage de l’Audacia qui eut tôt fait d’éliminer toute résistance et de s’emparer des richesses convoitées, abandonnant derrière lui les corps sans vie du comte, de la comtesse et de leurs deux fils aînés.

Alaric n’avait que dix ans lorsque son monde vola en éclats. Mais jamais il n’a oublié l’image des corps à terre de ses deux aînés, fauchés par les sabres pour avoir tenté de défendre leur domaine. Sa sœur et lui furent aussitôt confiés à la tutelle d’Ansemer, ainsi que leur domaine qui fut placé sous régence jusqu’à la majorité d’Alaric. Mais ce domaine dont il ne conserve qu’un souvenir ensanglanté, Alaric n’en veut pas. L’éveil de sa magie le conduisit vers l’Académie où ses professeurs décelèrent en lui la magie de l'Été, autant que de l'Automne. Il choisit celle de l'Automne et se spécialisa dans la magie de la tempête.

Des rêves plein la tête, il se présenta devant les dragons pour se faire Chevaucheur, mais la déception fut cruelle de devoir repartir sans avoir été choisi. Certains murmurent que sa soif de vengeance a dissuadé plus d’un dragon de le prendre pour équipier, d’autres que l’arrogance qu’il affichait a déplu. Toujours est-il qu’il repartit la tête basse, profondément en colère. Dès lors, délaissant tout à fait Bohémont, il se consacra à ce qui devint son seul objectif : retrouver le navire pirate responsable de la destruction de sa famille et l’envoyer par le fond. Mais il sait que pour ce faire, il lui faudra devenir puissant. Alors il s’entraîne sans relâche, pour être enfin en capacité d’accomplir sa vengeance et pouvoir protéger sa sœur qu’il ne supporterait pas de perdre. Sans se rendre compte qu’il est peut-être déjà trop tard.

♦ [b]Pendant le livre I :[/b] [i] Obsédé par sa vengeance, Alaric ne sait pas trop comment considérer les bouleversements de Faërie. Chimène, Gustave, peu importe, tant qu’on ne l’empêche pas d’atteindre ses propres buts.[/i]</div>


<center><div class="PV_sep"></div></center>
<table><tr><td  valign="top"><img src="http://i66.tinypic.com/2ewl8yg.jpg" class="PV_iconleft" /></td><td valign="top"><div class="PV_namelien"><b>Aliénor de Bohémont</b> • <i>Michelle Trachtenberg</i></div><div class="PV_lien">Ils n’étaient encore que deux enfants quand leur famille a été décimée par des pirates en maraude. Jeunes orphelins confiés à la couronne d’Ansemer puis aux bons soins de l’Académie, le frère et la sœur ont développé une relation très fusionnelle au cours de ces années où ils n’avaient personne d’autre sur qui compter. Mais aujourd’hui, le sort de Bohémont les divise. Alaric est l’aîné des deux, c’est à lui que revient la charge du comté. Mais trop pris par ses désirs de vengeance et l’étude de la magie, le jeune homme ne s’en soucie guère, reléguant toutes ses responsabilités à sa sœur. Un fardeau bien lourd qu’Aliénor ne supporte plus. Elle ne comprend pas qu’il lui tourne ainsi le dos, il lui reproche de chercher à l’enchaîner à leur titre : la rancoeur grandit entre le frère et la sœur...
</div></td></tr><tr><td><img src="http://img15.hostingpics.net/pics/250899bertinal.png" class="PV_iconleft" /></td><td valign="top"><div class="PV_namelien"><b>Bertin d'Ansemer</b> • <i>Michiel Huisman</i></div><div class="PV_lien">Les deux hommes se sont connus à l’Académie alors qu’ils n’étaient que deux adolescents indisciplinés. Alaric, d’abord impressionné d’être en présence de son prince, n’a pas tardé à découvrir chez Bertin un caractère franc et entier avec lequel il s’entend à merveille. Durant leurs années d’études, ils ont marqué les couloirs de l’Académie de leurs rires et de leurs bêtises et exaspéré leurs professeurs. Ils s’imaginaient déjà Chevaucheurs, volant de concert dans les cieux, et pourquoi pas ailiers ? Mais Alaric n’a pas pu intégrer les prestigieux escadrons et leurs chemins ont divergé. Leur amitié est cependant demeurée intacte, chacun conscient que derrière leurs facéties adolescentes, ils pourront toujours compter l’un sur l’autre.</div></td></tr><tr><td><img src="http://img11.hostingpics.net/pics/630076ioangruffuddharbek.png" class="PV_iconleft" /></td><td valign="top"><div class="PV_namelien"><b>Philippe Jedidiah</b> • <i>Ioan Gruffudd</i></div><div class="PV_lien">L'Audacia, c'est l'ennemi juré d'Alaric, depuis ce jour il y a vingt ans où l'Audacia a rapiné Bohémont, ravageant le port et décimant la garde du domaine. C'est après le départ du navire, les cales pleines de butin, que l'on trouva les deux frères aînés d'Alaric occis dans le manoir – et depuis, il n'a de cesse de traquer le navire pour le perdre dans ses tempêtes. Le jeune mage a entraîné son ami de toujours dans sa vindicte, encourageant le prince d’Ansemer a prendre des mesures fermes à l’encontre des pirates. Un soutien aisé à obtenir puisque Bertin ne supporte pas les pirates qui pillent régulièrement les côtes ansemariennes et dégradent la réputation des fiers marins d’Ansemer. Jusqu'ici, l'Audacia a tenu bon, protégé par sa propre magie et la science de son capitaine, mais Philippe commence à perdre patience devant l'acharnement stérile des deux mages. Quelque mésaventure désagréable pourrait bien leur arriver...
</div></td></tr><tr><td><img src="http://i64.tinypic.com/kdn3t2.png" class="PV_iconleft" /></td><td valign="top"><div class="PV_namelien"><b>Isolde Ventavel</b> • <i>Holland Rodden</i></div><div class="PV_lien">Elle le jalouse. Férocement. Lui le voit bien et s’en amuse, bien qu’il l’envie également… Pourquoi tant de ressentiment envers eux ? Isolde jalouse l’équilibre parfait entre l'Été et l'Automne dans la magie d’Alaric, regrettant de ne pas être elle-même un peu de l'Été, et de s’être de fait éloignée de ses frères tous liés à cette saison. Lui aurait voulu devenir Chevaucheur, mais aucun dragon ne s’est intéressé à lui lorsqu’il s’est présenté le jour de la cérémonie d’intégration, et il a été exclu du groupe, au contraire d’Isolde qui a été immédiatement réclamée par son Dragon. Peut-être parviendront-ils un jour à en parler calmement… ?</div></td></tr></table>
</div></center>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Test de rang
avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 20/11/2016

Feuille de personnage
je réside:
J'ai fait allégeance à:
Test de rang
Message Sujet: Re: ♔ Faërie - Chevaucheurs et Mages   Ven 2 Déc - 19:54



PV proposé par Delrya

Aliénor
de Bohémont

ft. Michelle Trachtenberg

« Comment affronter demain ? Je me le demande tous les matins. »

distante - diplomate - érudite - solitaire - fière - méfiante - dévouée



© Cérès
Les finances de Bohémont sont dans un état déplorable. Pour tenter de retarder l'inévitable, Aliénor elle-même met la main à la pâte, en réalisant notamment de magnifiques broderies qu'elle vend à prix d'or. Ce qui n'était d'abord qu'une tentative pour gagner quelques fleurons est devenu une véritable passion – et la seule chose qui la détende vraiment.



© Fanatika
Âge : 28 ans
Date et lieu de naissance : 15 août 973, à Bohémont
Statut/profession : Comtesse de Bohémont, mage de l'Automne (illusion)
Allégeance : À Bartholomé, duc d’Ansemer


Bohémont, c'est un domaine plutôt agréable sur la côte sud du duché d'Ansemer. Un manoir bien tenu, élégant et bien bâti, des terres fertiles, quelques richesses et le renom d'une famille à la lignée d'une vieille noblesse bien réputée. Une lignée assurée par les naissances successives de quatre enfants, qui fut ravagée en quelques heures seulement en février 980. Les plages du domaine furent prises d’assaut par l’équipage de l’Audacia qui eut tôt fait d’éliminer toute résistance et de s’emparer des richesses convoitées, abandonnant derrière lui les corps sans vie du comte, de la comtesse et de leurs deux fils aînés.

Aliénor n’avait que sept ans lorsque son monde vola en éclats. Son frère et elle furent aussitôt confiés à la tutelle d’Ansemer, ainsi que leur domaine qui fut placé sous régence jusqu’à la majorité de son frère. À la suite d’Alaric, elle intégra l’Académie pour y développer la magie de l’Automne qui coule dans les veines de leur famille. La petite fille qui apprit très tôt à dissimuler l’ampleur de sa détresse se tourna tout naturellement vers l’illusion, sans se douter alors que ce choix lui serait ô combien utile par la suite.

Alors qu’elle n’avait que dix-sept ans, Alaric refusa en bloc le comté, s’en allant sur les routes et la laissant en charge de responsabilités auxquelles elle n’avait jamais été préparée. Elle fut très vite consciente de la précarité du domaine, abîmé par des années de rapines et de mauvaise gestion. Consciente également qu’elle ne savait pas comment améliorer les choses… Sinon en trouvant un époux pour l’épauler. La jeune fille à peine sortie de l’adolescence se mit donc en quête d’un mari. Un prétendant se présenta pour sa plus grande joie, qui décéda quelques jours avant leurs épousailles. Quelques années plus tard, un second se rompit la nuque à cheval tandis qu’ils commençaient à se fréquenter. Très vite, rumeur se répandit que la demoiselle de Bohémont portait malheur à quiconque souhaitait l’épouser et les prétendants se raréfièrent. À vingt-sept ans maintenant, Aliénor n’est pas loin de considérer que sa vie entière est un désastre. Elle est proche d’être considérée comme vieille fille, son frère ne donne plus signe de vie depuis des mois et son domaine est plus assailli que jamais par les créanciers. Sa dernière et maigre consolation est de songer que grâce à la magie de l’illusion dont elle s’entoure au quotidien, nul n’a véritablement conscience de la profondeur de sa détresse.

Pendant le livre I : La prise de pouvoir de Gustave pourrait être une façon de refaire briller Bohémont, sans doute, mais comment ? Elle se pose bien des questions, la jeune femme, sur ce qu’il va advenir de Faërie et de son propre domaine, et ne sait quel parti prendre.




Alaric de BohémontIan Somerhalder
Ils n’étaient encore que deux enfants quand leur famille a été décimée par des pirates en maraude. Jeunes orphelins confiés à la couronne d’Ansemer puis aux bons soins de l’Académie, le frère et la sœur ont développé une relation très fusionnelle au cours de ces années où ils n’avaient personne d’autre sur qui compter. Mais aujourd’hui, le sort de Bohémont les divise. Alaric est l’aîné des deux, c’est à lui que revient la charge du comté. Mais trop pris par ses désirs de vengeance et l’étude de la magie, le jeune homme ne s’en soucie guère, reléguant toutes ses responsabilités à sa sœur. Un fardeau bien lourd qu’Aliénor ne supporte plus. Elle ne comprend pas qu’il lui tourne ainsi le dos, il lui reproche de chercher à l’enchaîner à leur titre : la rancoeur grandit entre le frère et la sœur...
Andain HautrocLuke Pasqualino
Bohémont est un bien vieil endroit. Ses collines sont parmi les plus anciennes de tout Arven et Andain y a passé de longs mois, à creuser à fouiller, crapahutant le long de galeries souterraines oubliées pour s’en aller explorer les strates géologiques recelant l’histoire du continent. Aliénor, intriguée puis fascinée par la verve et le savoir de cet homme pourtant assez discret, s’est plu à écouter ses histoires et reçoit avec plaisir les missives qu’il lui adresse régulièrement depuis, ne manquant jamais d’y répondre avec ponctualité. Ils se sont croisés depuis à plusieurs reprises ici et là et se plaisent à discuter lorsque l’occasion se présente.
Jamal BasirPedro Pascal
Elle ne veut pas régner sur Bohémont. Elle a un grand frère, après tout – et c’est à Alaric de prendre sur ses épaules la charge du domaine familial, mais il préfère sa magie aux responsabilités qui lui incombent. Qu’à cela ne tienne – Aliénor songe de plus en plus à lui administrer de gré ou de force le Philtre de Mortessence pour tuer la magie en lui et le remettre aux rênes de Bohémont. Jamal l’incite doucement à céder à cette envie, subtilement ; tenir à sa merci un mage aussi puissant le remplirait d’allégresse et il s’en frotte les mains par avance.
Gabrielle de la VolteLily James
Elles n’ont pas grand chose en commun, la petite princesse de Cibella et la toute nouvelle héritière du comté de Bohémont. Tandis qu’Aliénor cherche à tout prix un époux bien né et une fortune, Gabrielle ne rêve que de tourner le dos à son rang. Mage réputée, sœur d’une duchesse influente, certainement promise à un beau mariage : aux yeux de l’Ansemarienne, Gabrielle a tout ce que l’on peut souhaiter. Elle lui manifeste donc la plus totale froideur lorsqu’elles se croisent et ce comportement déroute la douce Gabrielle qui n’a pas l’habitude de se faire des ennemis. Enfin, qu’importe, elle a de plus grands soucis à gérer qu’une petite comtesse révoltée.



Code:
<center><div class="PV_background">
<table><tr><td width="50%"><div class="PV_infos1">
<div class="PV_petitext">PV proposé par Delrya</div>
<div class="PV_prenom">Aliénor</div><div class="PV_nom">de Bohémont</div>
<div class="PV_star">ft. Michelle Trachtenberg</div>
<div class="PV_petitext">« Comment affronter demain ? Je me le demande tous les matins. »</div>
<div class="PV_caractere">distante - diplomate - érudite - solitaire - fière - méfiante - dévouée</div>
</div></td><td width="50%"><img src="http://nsa38.casimages.com/img/2015/12/08/mini_151208102227589037.png" class="PV_libre"/><br />
<div class="PV_petitext">© Cérès</div></td></tr></table><div class="PV_petitext"><blockquote>Les finances de Bohémont sont dans un état déplorable. Pour tenter de retarder l'inévitable, Aliénor elle-même met la main à la pâte, en réalisant notamment de magnifiques broderies qu'elle vend à prix d'or. Ce qui n'était d'abord qu'une tentative pour gagner quelques fleurons est devenu une véritable passion – et la seule chose qui la détende vraiment.</blockquote></div>
<div class="PV_sep"></div>
<div class="PV_infos"><table><tr><td><img src="http://i66.tinypic.com/2ewl8yg.jpg" class="PV_iconleft" />
<div class="PV_petitext">© Fanatika</div></td><td>[b]Âge :[/b] 28 ans
[b]Date et lieu de naissance :[/b] 15 août 973, à Bohémont
[b]Statut/profession :[/b] Comtesse de Bohémont, mage de l'Automne (illusion)
[b]Allégeance :[/b] À Bartholomé, duc d’Ansemer
</td></tr></table></div>
<center><div class="PV_sep"></div></center>
<div class="PV_histoire">Bohémont, c'est un domaine plutôt agréable sur la côte sud du duché d'Ansemer. Un manoir bien tenu, élégant et bien bâti, des terres fertiles, quelques richesses et le renom d'une famille à la lignée d'une vieille noblesse bien réputée. Une lignée assurée par les naissances successives de quatre enfants, qui fut ravagée en quelques heures seulement en février 980. Les plages du domaine furent prises d’assaut par l’équipage de l’Audacia qui eut tôt fait d’éliminer toute résistance et de s’emparer des richesses convoitées, abandonnant derrière lui les corps sans vie du comte, de la comtesse et de leurs deux fils aînés.

Aliénor n’avait que sept ans lorsque son monde vola en éclats. Son frère et elle furent aussitôt confiés à la tutelle d’Ansemer, ainsi que leur domaine qui fut placé sous régence jusqu’à la majorité de son frère. À la suite d’Alaric, elle intégra l’Académie pour y développer la magie de l’Automne qui coule dans les veines de leur famille. La petite fille qui apprit très tôt à dissimuler l’ampleur de sa détresse se tourna tout naturellement vers l’illusion, sans se douter alors que ce choix lui serait ô combien utile par la suite.

Alors qu’elle n’avait que dix-sept ans, Alaric refusa en bloc le comté, s’en allant sur les routes et la laissant en charge de responsabilités auxquelles elle n’avait jamais été préparée. Elle fut très vite consciente de la précarité du domaine, abîmé par des années de rapines et de mauvaise gestion. Consciente également qu’elle ne savait pas comment améliorer les choses… Sinon en trouvant un époux pour l’épauler. La jeune fille à peine sortie de l’adolescence se mit donc en quête d’un mari. Un prétendant se présenta pour sa plus grande joie, qui décéda quelques jours avant leurs épousailles. Quelques années plus tard, un second se rompit la nuque à cheval tandis qu’ils commençaient à se fréquenter. Très vite, rumeur se répandit que la demoiselle de Bohémont portait malheur à quiconque souhaitait l’épouser et les prétendants se raréfièrent. À vingt-sept ans maintenant, Aliénor n’est pas loin de considérer que sa vie entière est un désastre. Elle est proche d’être considérée comme vieille fille, son frère ne donne plus signe de vie depuis des mois et son domaine est plus assailli que jamais par les créanciers. Sa dernière et maigre consolation est de songer que grâce à la magie de l’illusion dont elle s’entoure au quotidien, nul n’a véritablement conscience de la profondeur de sa détresse.

♦ [b]Pendant le livre I :[/b] [i] La prise de pouvoir de Gustave pourrait être une façon de refaire briller Bohémont, sans doute, mais comment ? Elle se pose bien des questions, la jeune femme, sur ce qu’il va advenir de Faërie et de son propre domaine, et ne sait quel parti prendre.[/i]</div>


<center><div class="PV_sep"></div></center>
<table><tr><td  valign="top"><img src="http://i63.tinypic.com/2ntfss3.jpg" class="PV_iconleft" /></td><td valign="top"><div class="PV_namelien"><b>Alaric de Bohémont</b> • <i>Ian Somerhalder</i></div><div class="PV_lien">Ils n’étaient encore que deux enfants quand leur famille a été décimée par des pirates en maraude. Jeunes orphelins confiés à la couronne d’Ansemer puis aux bons soins de l’Académie, le frère et la sœur ont développé une relation très fusionnelle au cours de ces années où ils n’avaient personne d’autre sur qui compter. Mais aujourd’hui, le sort de Bohémont les divise. Alaric est l’aîné des deux, c’est à lui que revient la charge du comté. Mais trop pris par ses désirs de vengeance et l’étude de la magie, le jeune homme ne s’en soucie guère, reléguant toutes ses responsabilités à sa sœur. Un fardeau bien lourd qu’Aliénor ne supporte plus. Elle ne comprend pas qu’il lui tourne ainsi le dos, il lui reproche de chercher à l’enchaîner à leur titre : la rancoeur grandit entre le frère et la sœur...
</div></td></tr><tr><td><img src="http://i65.tinypic.com/ezkf83.jpg" class="PV_iconleft" /></td><td valign="top"><div class="PV_namelien"><b>Andain Hautroc</b> • <i>Luke Pasqualino</i></div><div class="PV_lien">Bohémont est un bien vieil endroit. Ses collines sont parmi les plus anciennes de tout Arven et Andain y a passé de longs mois, à creuser à fouiller, crapahutant le long de galeries souterraines oubliées pour s’en aller explorer les strates géologiques recelant l’histoire du continent. Aliénor, intriguée puis fascinée par la verve et le savoir de cet homme pourtant assez discret, s’est plu à écouter ses histoires et reçoit avec plaisir les missives qu’il lui adresse régulièrement depuis, ne manquant jamais d’y répondre avec ponctualité. Ils se sont croisés depuis à plusieurs reprises ici et là et se plaisent à discuter lorsque l’occasion se présente.</div></td></tr><tr><td><img src="http://67.media.tumblr.com/a66c39358f78d7c0e673a10f2fc5e7d5/tumblr_inline_n8r2fnRklL1sg2tvl.jpg" class="PV_iconleft" /></td><td valign="top"><div class="PV_namelien"><b>Jamal Basir</b> • <i>Pedro Pascal</i></div><div class="PV_lien">Elle ne veut pas régner sur Bohémont. Elle a un grand frère, après tout – et c’est à Alaric de prendre sur ses épaules la charge du domaine familial, mais il préfère sa magie aux responsabilités qui lui incombent. Qu’à cela ne tienne – Aliénor songe de plus en plus à lui administrer de gré ou de force le Philtre de Mortessence pour tuer la magie en lui et le remettre aux rênes de Bohémont. Jamal l’incite doucement à céder à cette envie, subtilement ; tenir à sa merci un mage aussi puissant le remplirait d’allégresse et il s’en frotte les mains par avance.
</div></td></tr><tr><td><img src="http://img4.hostingpics.net/pics/411820LilyjIc6.png" class="PV_iconleft" /></td><td valign="top"><div class="PV_namelien"><b>Gabrielle de la Volte</b> • <i>Lily James</i></div><div class="PV_lien">Elles n’ont pas grand chose en commun, la petite princesse de Cibella et la toute nouvelle héritière du comté de Bohémont. Tandis qu’Aliénor cherche à tout prix un époux bien né et une fortune, Gabrielle ne rêve que de tourner le dos à son rang. Mage réputée, sœur d’une duchesse influente, certainement promise à un beau mariage : aux yeux de l’Ansemarienne, Gabrielle a tout ce que l’on peut souhaiter. Elle lui manifeste donc la plus totale froideur lorsqu’elles se croisent et ce comportement déroute la douce Gabrielle qui n’a pas l’habitude de se faire des ennemis. Enfin, qu’importe, elle a de plus grands soucis à gérer qu’une petite comtesse révoltée.</div></td></tr></table>
</div></center>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: ♔ Faërie - Chevaucheurs et Mages   

Revenir en haut Aller en bas
 
♔ Faërie - Chevaucheurs et Mages
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chevaucheurs de Rhinox Tonerre
» Chevaucheurs d'ours en vrai!
» Gobelins de la nuit et squigs (troupeaux et chevaucheurs)
» Chevaucheurs orques sauvages
» Chevaucheurs d'ours nains.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Zairisson :: Votre 1ère catégorie :: Votre 1er forum :: et on emboîte-
Sauter vers: