AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lorgol

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Test de rang
avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 20/11/2016

Feuille de personnage
je réside:
J'ai fait allégeance à:
Test de rang
Message Sujet: Lorgol   Ven 2 Déc - 18:30


Les Terres du Nord

Ville Haute

« Connaissance n’admet point de déchéance »








Présentation




Résumé


Autorité souveraine : Le Conseil des Échevins
Habitants : Hautois, Hautoises (Lorgois, Lorgoises)
Emblèmes : La couleur marron ; le bouclier et la flamme ; le loup et la cigogne ; la jonquille et le bouleau.
Dieu tutélaire : Le Destin
Climat : Dans les Terres du Nord, il fait plus frais que dans la majorité du continent à l’exception de Valkyrion. Les étés sont plutôt doux et les hivers sont rigoureux. La proximité de l’océan induit également une humidité assez prononcée.








Environnement naturel
Paysage et topographie




Architecture


Les habitants de la Ville Haute sont les bien-nés et les privilégiés du continent, et cela se voit. Les tours sont hautes, majestueuses, ostentatoires et décorées d’une débauche de détails typiques des architectures des duchés d’origines de leur propriétaire. Ambassades, résidences secondaires, quartiers généraux des Guildes : tous les organismes importants et personnes de pouvoir ont une tour dans la Ville Haute et s’en servent comme étendard de leur richesse.
L’effet produit à celui qui arpente les rues dallées de pierre taillée est assez écrasant : l’on se sent tout petit sous la magnificence qui déborde des balcons et des clochers. La vue sur les terres alentour et la mer au loin est imprenable, et tout y est coloré : tentures, draperies, rideaux, enseignes, volets… sont richement travaillés pour attirer l’œil et retenir l’attention.
Sur chaque structure ou presque, des perchoirs adaptés pour les griffons et dragons sont aménagés, pour faciliter les allées et venues de l’escadron qui veille sur la capitale des Terres du Nord.
Dans les rues, on peut croiser de nombreux attelages chamarrés, des carrosses rutilants et des calèches élégantes. Il existe même des chaises à porteur pour ceux qui voudraient visiter l’endroit sans se fatiguer…







Habitants
Hautois et Hautoises





Guildes


La Ville Haute accorde une grande importance au prestige et à l’apparat, et cela se reflète dans les Guildes qui y sont établies. Seules les plus respectables sont autorisées à avoir une antenne au sein de la partie huppée de Lorgol. La Guilde des Compagnes, pour laquelle la demande est forte, y est établie. Très prisées, et ayant reçu une éducation qui leur fait honneur, elles font le prestige de leur guilde.

Les Guildes les plus honorables dépendant des Savoirs et la Guilde des Mages, représentant l’essence même de la ville, y sont établies depuis des siècles, et leur place y est presque immuable. Chacune de ces guildes a son propre conseil, qui veille à la respectabilité de leurs membres, et assurent leur place au sein de la Ville Haute. On y retrouve par exemple la Guilde des Médecins ou la Guilde des Historiens, parmi plusieurs autres.

La présence des guildes dans la Ville Haute est soumise à l’approbation du Conseil des Échevins – ils peuvent exclure les Guildes de leurs tours, si elles tombent dans la disgrâce. La Guilde des Marchands, par exemple, pourrait voir son comptoir lui être retiré, si elle ratifiait un édit nuisant à l’économie de Lorgol, menant la ville à sa ruine.








Gouvernance
et relations




Politique


Les échevins sont au nombre de treize et leur Conseil constitue l’autorité dirigeante de Lorgol – officiellement, ils administrent aussi bien la Ville Haute que la Ville Basse, mais officieusement c’est surtout la Cour des Miracles qui régente la vie dans les bas-fonds de la capitale.
Sorte de conseiller municipal, un échevin n’est pas élu, mais achète sa charge : ainsi, les échevins sont principalement des nobles extrêmement riches, ou des émissaires de guildes puissantes. Ils doivent promulguer des édits et lois encadrant la vie des habitants de Lorgol, de l’harmonisation des prix des produits de première nécessité aux quotas d’immigration en passant par le budget des Casernes et les subventions accordées à l’Académie.
Ces postes à influence engendrent donc toute une politique de corruption, chantage et autres tentatives de coercition sur les treize échevins – les décisions prises sont parfois étonnantes, et reflètent bien l’instabilité politique de Lorgol. Cela contribue à la réputation sulfureuse de la ville, en dépit de l’impression de probité que les autorités civiles tendent de donner aux couronnes des différents duchés.
En conséquence, il n’y a que fort peu de procès en justice dans la Ville Haute ; et le climat de chaos organisé est fort profitable aux forces dissimulées qui se sont d’ores et déjà arrogé le contrôle de la Ville Basse et toutes les tractations qui s’y déroulent.  





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Test de rang
avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 20/11/2016

Feuille de personnage
je réside:
J'ai fait allégeance à:
Test de rang
Message Sujet: Re: Lorgol   Ven 2 Déc - 18:49


Les Terres du Nord

Ville Basse

« Toute vie n’a valeur que dans la liberté »








Présentation




Résumé


Autorité souveraine : Le Conseil des Échevins (officiellement ; officieusement, la Cour des Miracles)
Habitants : Bassois, Bassoises (Lorgois, Lorgoises)
Emblèmes : La couleur rose ; le gouvernail et la coupe ; l’albatros et la pieuvre ; l’algue et le peuplier.
Dieu tutélaire : Le Destin
Climat : Dans les Terres du Nord, il fait plus frais que dans la majorité du continent à l’exception de Valkyrion. Les étés sont plutôt doux et les hivers sont rigoureux. La proximité de l’océan induit également une humidité assez prononcée.








Environnement naturel
Paysage et topographie




Architecture


La Ville Basse est étendue sur le littoral, au contact même de l’océan ; elle comporte deux ports et plus des deux tiers de ses rues sont en fait des canaux longés de parapets de pierre pour les piétons. Les tours qu’on y trouve sont plus basses et moins sophistiquées que dans la Ville haute : les Bassois sont plus pauvres et moins ambitieux que leurs voisins et n’éprouvent pas le besoin d’afficher leurs possessions aux regards ; en partie parce que la Ville Basse est également le repaire central de la Cour des Miracles et que la chaparde y est monnaie courante.
Plus sombre et brumeuse que sa voisine en haut des collines, la Ville Basse est formée d’un dédale de canaux parcourus par des gondoles et des canots – et quelques crocodiles qui semblent apprécier de croquer un ou deux passants mal informés. La plupart des tours, auberges et entrepôts sont munis de quais pour faciliter la circulation des marchandises et des personnes ; et l’on ne trouve quasiment pas de perchoirs pour dragons et griffons, car les forces de l’ordre ne sont pas nécessairement les bienvenues dans la ville et ses passages étroits.  







Habitants
Bassois et Bassoises





Guildes


Lorgol et ses mille tours sont le siège de bien des guildes, et particulièrement la Ville Basse. Demeure des voleurs, des pirates et des assassins, elle est le centre de toutes leurs activités et le point de départ d’un immense réseau étendu à travers tout le continent.

La Cour des Miracles : Elle a vu le jour au même moment que Lorgol, née au coeur de ses rues, de ses pavés. Elle est au centre de toutes les activités des huit duchés et abrite les enfants des Miracles à travers des chemins inaccessibles à ceux qui n’en font pas partie. La Cour est au coeur d’un grand réseau de contrebande - de trésors mais également d’informations - et elle possède des archives incommensurables sur tout le continent, certaines remontant de centaines d’années. C’est là que se tiennent les Conseils des Ombres et les Assemblées des Miracles et c’est la Cour qui est en charge de la Caravane des Plaisirs.

La Confrérie Noire : Elle est née à Lorgol il y a mille ans à la fin de la guerre. Elle est neutre, offrant ses services de qualité aux deux empires, indifféremment des allégeances de ses membres. La Tour Noire se trouve au coeur de la Ville Basse, immense, impressionnante. C’est la plus haute de la Ville Basse, et seuls les assassins y ont accès.

Le Pavillon Noir : Dès la fondation de Lorgol, les pirates ont su y trouver un port d’attache, un refuge. Ils ne sont pas inquiétés tant qu’ils tiennent leur promesse de ne pas attaquer la ville. À Lorgol, aucun risque que les bâtiments s’attaquent les uns les autres, quelles que soient leurs allégeances. Ils y viennent pour y trouver un endroit où mouiller quelques temps, où revendre le fruit de leurs rapines sans être inquiétés. Et c’est généralement avec la Cour des Miracles qu’ils marchandent.

Autres : La Ville Basse et Lorgol en général sont le siège de très nombreuses autres guildes. Il serait bien trop fastidieux de toutes les énumérer mais vous pouvez être certain d’y trouver votre bonheur.








Gouvernance
et relations




Politique


La Cour des Miracles ayant assis son emprise sur la Ville Basse depuis des siècles, le Conseil des Échevins n’y a plus qu’une autorité toute symbolique. En pratique, la Cour achète régulièrement deux ou trois conseillers pour avoir la paix dans les canaux, et pouvoir faire la loi sans être importunée. En conséquence, les rues de la Ville Basse sont exceptionnellement sûres et sans danger pour tous les enfants de la nuit ; par contre, pour la Milice de l’Académie qui s’y aventure parfois contrainte et forcée, c’est un vrai coupe-gorge.
Il est su et connu de tous les Bassois, habitants comme commerçants y tenant boutique, que c’est aux voleurs qu’il convient de s’adresser si l’on souhaite qu’une querelle soit réglée ; tout comme il revient aux assassins de la Confrérie d’appliquer la justice que les échevins se refusent à faire appliquer.
Sur le port, c’est en revanche le Pavillon Noir qui domine et dicte les règles commerciales, profitant de la liberté qui lui est accordée sur le quai des pirates pour écouler sa marchandise rapinée ou bien encore les biens issus de la contrebande.
En règle générale, quelques pots-de-vin et dessous-de-table vous mèneront bien plus loin dans la Ville Basse qu’une démarche officielle auprès d’une autorité civile dénuée d’influence et privée de toute possibilité de faire appliquer ses décisions.    





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Lorgol
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» IRL Avignon le 20 septembre
» Moi, ma vie, mes partiels
» Lorgol, Curé de Montélimar

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Zairisson :: Votre 1ère catégorie :: Test accents é è ê à ç-
Sauter vers: