AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 CLF

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 15/03/2016
Localisation : Ici

Feuille de personnage
je réside: ici
J'ai fait allégeance à: là
Admin
Message Sujet: CLF   Jeu 17 Mar - 22:00




contes et légendes d'arven

Faërie

livre i






Post hoc impie perpetratum quod in aliis quoque iam timebatur, tamquam licentia crudelitati indulta per suspicionum nebulas aestimati quidam noxii damnabantur. quorum pars necati, alii puniti bonorum multatione actique laribus suis extorres nullo sibi relicto praeter querelas et lacrimas, stipe conlaticia victitabant, et civili iustoque imperio ad voluntatem converso cruentam, claudebantur opulentae domus et clarae.

Sed si ille hac tam eximia fortuna propter utilitatem rei publicae frui non properat, ut omnia illa conficiat, quid ego, senator, facere debeo, quem, etiamsi ille aliud vellet, rei publicae consulere oporteret?

Quo cognito Constantius ultra mortalem modum exarsit ac nequo casu idem Gallus de futuris incertus agitare quaedam conducentia saluti suae per itinera conaretur, remoti sunt omnes de industria milites agentes in civitatibus perviis.






Dernière édition par Admin le Jeu 17 Mar - 22:59, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aura-test.forumactif.org
Admin
avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 15/03/2016
Localisation : Ici

Feuille de personnage
je réside: ici
J'ai fait allégeance à: là
Admin
Message Sujet: Re: CLF   Jeu 17 Mar - 22:35




contes et légendes d'arven

Cibella

Livre I • Faërie









À venir...


Post hoc impie perpetratum quod in aliis quoque iam timebatur, tamquam licentia crudelitati indulta per suspicionum nebulas aestimati quidam noxii damnabantur. quorum pars necati, alii puniti bonorum multatione actique laribus suis extorres nullo sibi relicto praeter querelas et lacrimas, stipe conlaticia victitabant, et civili iustoque imperio ad voluntatem converso cruentam, claudebantur opulentae domus et clarae.

Sed si ille hac tam eximia fortuna propter utilitatem rei publicae frui non properat, ut omnia illa conficiat, quid ego, senator, facere debeo, quem, etiamsi ille aliud vellet, rei publicae consulere oporteret?

Quo cognito Constantius ultra mortalem modum exarsit ac nequo casu idem Gallus de futuris incertus agitare quaedam conducentia saluti suae per itinera conaretur, remoti sunt omnes de industria milites agentes in civitatibus perviis.




Titre du Conte




Titre du Conte




Titre du Conte




Titre du Conte




Titre du Conte




Titre du Conte




Titre du Conte






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aura-test.forumactif.org
Admin
avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 15/03/2016
Localisation : Ici

Feuille de personnage
je réside: ici
J'ai fait allégeance à: là
Admin
Message Sujet: Re: CLF   Jeu 17 Mar - 23:14




contes et légendes d'arven

Lagrance

Livre I • Faërie









À venir...


Post hoc impie perpetratum quod in aliis quoque iam timebatur, tamquam licentia crudelitati indulta per suspicionum nebulas aestimati quidam noxii damnabantur. quorum pars necati, alii puniti bonorum multatione actique laribus suis extorres nullo sibi relicto praeter querelas et lacrimas, stipe conlaticia victitabant, et civili iustoque imperio ad voluntatem converso cruentam, claudebantur opulentae domus et clarae.

Sed si ille hac tam eximia fortuna propter utilitatem rei publicae frui non properat, ut omnia illa conficiat, quid ego, senator, facere debeo, quem, etiamsi ille aliud vellet, rei publicae consulere oporteret?

Quo cognito Constantius ultra mortalem modum exarsit ac nequo casu idem Gallus de futuris incertus agitare quaedam conducentia saluti suae per itinera conaretur, remoti sunt omnes de industria milites agentes in civitatibus perviis.




Titre du Conte




Titre du Conte




Titre du Conte




Titre du Conte




Titre du Conte




Titre du Conte




Titre du Conte






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aura-test.forumactif.org
Admin
avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 15/03/2016
Localisation : Ici

Feuille de personnage
je réside: ici
J'ai fait allégeance à: là
Admin
Message Sujet: Re: CLF   Jeu 17 Mar - 23:40




contes et légendes d'arven

Outrevent

Livre I • Faërie









Selene et les Pierres de Lune


Le conte des Pierres de Lune est parmi les favoris des Outreventois. Elle raconte l’histoire du roi Mederick d’Outrevent et de sa douce Selena.

Selena était la troisième fille d’un simple marchand. L’homme aimait tendrement ses trois enfants qu’il avait élevés avec patience et douceur, leur inculquant l’honneur comme première vertue. L’ainée était dotée d’une verve et d’un charisme impressionnant. De quelques mots, elle était capable de convaincre le plus têtu du bien-fondé de son raisonnement. Mais jamais elle n’utilisait cette capacité à mauvais escient. La cadette avait un cœur immensément généreux et savait se faire l’oreille attentive des opprimés. La douceur et la compréhension dont elle faisait preuve envers son prochain avaient la capacité d’apaiser les douleurs les plus vives. Quant à la benjamine, la petite Selena, bien qu’elle ne fût pas dénuée d’esprit et de compassion, se remarquait surtout par sa beauté, qu’on disait à nulle autre pareille. Son teint de nacre se mariait à des traits harmonieux que ne venait gâcher nulle vanité. Mais surtout, c’étaient ses cheveux qui attiraient l’attention, d’un blond doré si lumineux qu’ils en éclipsaient le Soleil lui-même.
La rumeur de sa beauté vint jusqu’au prince Mederick qui cherchait alors épouse. Et quand il la vit, il fut subjugué par sa perfection simple, qui ne s’encombrait d’aucun des artifices si chers aux femmes de sa Cour et n’eut alors de cesse de pouvoir l’épouser. La cérémonie fut superbe et l’on vint de très loin pour admirer la jeune épousée. Mais il en était pour qui ce mariage n’était pas une source de joie. Elles étaient nombreuses, les jeunes nobles, à avoir espéré que leur prince les distinguerait entre toutes. Leur dépit de le voir choisir une fille d’aussi basse extraction n’avait d’équivalent que la colère du Soleil. Jaloux de cette jeune femme que l’on disait son égale et à qui tout réussissait tandis que lui demeurait au ciel, figé dans son éternelle ronde, il maudit cette union, assurant que jamais la jeune Reine ne pourrait concevoir.

Cinq années passèrent dans la paix et la prospérité. Mais aucun enfant ne naquit. Pis, pas une seule fois la Reine ne fut enceinte bien que son époux fréquentât assidûment sa couche. Les commentaires allaient bon train à la Cour et déjà les barons s’interrogeaient sur la succession du Roi Mederick s’il advenait que la Reine demeurât stérile. Il semblait évident que jamais ils ne pourraient se mettre d’accord et le bruit courait que le royaume pourrait bien sombrer dans une guerre civile à la mort du Roi.
Chaque nuit, au balcon de sa chambre, Selena se lamentait d’être ainsi la cause de tant de tracas. Un jour où les médisances avaient été plus nombreuses que jamais, elle prit la décision d’abdiquer de son titre afin de permettre au Roi de se remarier et de donner ainsi un héritier au royaume. Tandis qu’elle pleurait son désespoir et son chagrin d’ainsi devoir se séparer d’un époux qu’elle aimait tendrement, la Lune entendit la détresse de la jeune femme.
« Ne pleure pas ainsi, belle enfant, lui dit-elle du haut des cieux. J’ai lu en ton cœur et sa pureté m’a émue. Tu enfanteras, puisque tel est ton désir mais ce ne sera pas sans douleur. Entoure toi de ces pierres. A ma prochaine apparition, tu porteras un fils. »
Alors qu’elle parlait, les larmes qu’avait versé Selena devinrent autant de pierres blanches et nacrées, douce au toucher autant qu’à la vue. Remerciant infiniment la Lune pour sa bonté, la Reine les ramassa sans en oublier aucune et, dix mois plus tard, mis au monde un garçon. En souvenir de la générosité de la Lune à son égard, elle fit tisser une magnifique ceinture de fils d’or dans laquelle furent enchâssées les pierres.

Aujourd’hui encore, les duchesses d’Outrevent, pour montrer leur fierté de porter l’héritier du duché, portent cette ceinture, réputée pour favoriser le bon déroulement de la grossesse dans l’épanouissement et la sérénité.




Titre du Conte




Titre du Conte




Titre du Conte




Titre du Conte




Titre du Conte




Titre du Conte




Titre du Conte






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aura-test.forumactif.org
Admin
avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 15/03/2016
Localisation : Ici

Feuille de personnage
je réside: ici
J'ai fait allégeance à: là
Admin
Message Sujet: Re: CLF   Jeu 17 Mar - 23:53




contes et légendes d'arven

Ansemer

Livre I • Faërie









À venir...


Post hoc impie perpetratum quod in aliis quoque iam timebatur, tamquam licentia crudelitati indulta per suspicionum nebulas aestimati quidam noxii damnabantur. quorum pars necati, alii puniti bonorum multatione actique laribus suis extorres nullo sibi relicto praeter querelas et lacrimas, stipe conlaticia victitabant, et civili iustoque imperio ad voluntatem converso cruentam, claudebantur opulentae domus et clarae.

Sed si ille hac tam eximia fortuna propter utilitatem rei publicae frui non properat, ut omnia illa conficiat, quid ego, senator, facere debeo, quem, etiamsi ille aliud vellet, rei publicae consulere oporteret?

Quo cognito Constantius ultra mortalem modum exarsit ac nequo casu idem Gallus de futuris incertus agitare quaedam conducentia saluti suae per itinera conaretur, remoti sunt omnes de industria milites agentes in civitatibus perviis.




Titre du Conte




Titre du Conte




Titre du Conte




Titre du Conte




Titre du Conte




Titre du Conte




Titre du Conte






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aura-test.forumactif.org
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: CLF   

Revenir en haut Aller en bas
 
CLF
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Zairisson :: Votre 1ère catégorie :: Test accents é è ê à ç-
Sauter vers: