AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Couronnes d'Ibélène

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Messages : 139
Date d'inscription : 15/03/2016
Localisation : Ici

Feuille de personnage
je réside: ici
J'ai fait allégeance à: là
Message Sujet: Couronnes d'Ibélène   Mer 8 Aoû - 18:40

Aura· présente
Guillaume d'Ibélène
Hugh Jackman






Resté très longtemps célibataire, et donc officiellement sans enfant, Guillaume a toutefois engendré une certaine quantité de bâtards au fil des années dans l'armée. À présent qu'il est empereur et très renommé, il redoute qu'une de ses conquêtes de jadis ne débarque au palais pour le forcer à reconnaître un enfant illégitime.


En bref

Âge : 50 ans
Date et lieu de naissance : 7 septembre 953, à Brumecor (Bellifère)
Statut/profession : Empereur d'Ibélène ; ex-duc de Bellifère ; ex-général des armées de Bellifère
Allégeance : À lui-même ; à l'empire d'Ibélène
Caractère : charismatique - rancunier - ambitieux - opportuniste - stratège - médisant - courageux - arrogant




Histoire

Guillaume est l’aîné d’une fratrie de cinq : après lui naquirent successivement trois frères, puis une sœur. Élevé dans les rigoureux principes de la noblesse belliférienne, et bien que la famille se soit considérablement appauvrie au fil des générations, il a toujours eu à cœur de défendre la hauteur de ses origines et la supériorité de ses droits, même toute relative. Brumecor n’a jamais brillé par sa grandeur ni son opulence, mais la famille a fourni avec régularité des soldats dévoués et des gradés compétents : aussi, les ambitions de Guillaume se sont tournées dès sa septième année vers les hauts faits d’armes pouvant redonner à la lignée Brumecor une digne place dans la noblesse d’arme.

C’est dans cette optique qu’il encouragea ses cadets à assister aux mêmes leçons et entraînements que lui, soutenu par leur père immensément satisfait d’avoir engendré quatre fils solides et déterminés. Pendant ce temps, leur cadette Grâce grandissait dans l’ignorance générale, livrée à elle-même et à ses occupations discrète de femme. Elle fut d’ailleurs enlevée par Alban Martel en 980, après des négociations profitables aux deux partis : le Martel se liait à une noble famille, même désargentée, et les Brumecor bénéficiaient d’une aide financière permettant de soutenir l’équipement militaire des quatre fils. La résistance opposée par le père et les quatre frères de la mariée fut purement symbolique et se caractérisa par une mollesse complaisante – Grâce sortit de la vie des Brumecor et l’existence prit une tournure nettement plus martiale pour les quatre frères, les uns à la suite des autres.

En 978, âgé de 21 ans, Guillaume était devenu soldat d’infanterie dans la division basée à Riven, caserne drainant la jeunesse des environs depuis des générations. Déterminé et ne rechignant pas à l’effort, il devint caporal à 23 ans, puis sergent à ses 25 ans – la fuite de sa sœur éclaboussa son nom d’un parfum de scandale fin 984, mais ne l’empêcha pas de poursuivre son avancée tant bien que mal. A l’âge de 33 ans, il devint major, puis capitaine à ses 35 ans ; à ses 37, il était commandant, et colonel à ses 41 ans. Un parcours on ne peut plus prestigieux, en somme.


♦️ LIVRE I :
26 novembre 1001 : Il accède à la fonction honorable de général des armées bellifériennes.

♦️ LIVRE II :
25 janvier 1002 : La guerre éclate entre Ibélène et Faërie. Il part au front pour organiser avec compétence la défense belliférienne.

♦️ LIVRE III :
10 décembre 1002 : Une trêve est instaurée entre les deux empires suite au décès de l’empereur ibéen.
31 janvier 1003 : Martial et Séverine de Bellifère disparaissent, emportés par la Chasse Sauvage.
28 février 1003 : En trois semaines, il rassemble ses appuis dans l'armée et s'empare du trône ducal vacant. Il est acclamé par le duché pour cette démonstration de force. Il annule cependant les accords avec Erebor et Sombreciel en rappelant ses troupes en Bellifère.
Intrigue 3.2 De Plume et de Serre : Il envoie Maximus de Rougeheaume, ambassadeur pour Bellifère, le représenter lors du couronnement d'Octave d'Ibélène.
12 août 1003 : Octave est emporté par la Chasse Sauvage, laissant le trône impérial vacant.
20 août 1003 : Il propose une union à la princesse Sixtine ; des négociations sont entamées.
24 novembre 1003 : Il s’unit à Sixtine et devient prince impérial en attendant le couronnement

♦️ LIVRE IV :
25 décembre 1003 : Couronnement lui permettant de devenir empereur aux côtés de Sixtine.

En RP


Pistes d'évolution

• Il peut se mettre en tête de raviver le conflit avec Faërie.
• Il peut dévouer ses efforts à renforcer et faire grandir Ibélène.
• Il peut tenter de regagner Erebor pour unifier à nouveau l'empire.




Liens


Grâce de SéveracLena Headey
Guillaume ne s’est intéressé à sa sœur cadette que lorsqu’elle s’est enfuie, abandonnant son mari et ses quatre enfants en bas âge. Humilié par sa fuite, il s’est lancé à la poursuite avec ses frères, mais a échoué à la rattraper avant qu’elle n’atteigne Lorgol et la Caserne de Serre. Il conçoit une grande irritation de la savoir honorée en Erebor, encore plus de l’avoir vue remporter une Opale au Tournoi de 1001, juste avant qu’il n’accède au grade de général. Grâce, quant à elle, craint un peu ce frère maintenant si puissant, qui pourrait bien lui causer des ennuis et ordonner le retour en Bellifère d’Aubrée et d’Agathe…

Grégoire de BrumecorRufus Sewell
Les deux aînés Brumecor se sont toujours bien entendus. Tous deux ambitieux, tous deux déterminés, ils ont su s'élever chacun dans leur domaine respectif et redorer la réputation de leur famille, salie par la fuite de leur cadette. Cadette qui est leur seul point de discorde ; en effet, si Guillaume ne tolère aucunement que Grâce se pavane à dos de griffon, Grégoire lui, ne met aucunement de frein à sa carrière. Malgré tout, le Voltigeur a soutenu son frère lors de son coup d'état et continue à le soutenir à présent qu'il est son empereur.

Aubrée de Sombregemme & Agathe de VigdirDakota & Elle Fanning
Les deux filles que Grâce a laissées derrière elle en prenant la fuite ont bien grandi sous la tutelle responsable de leurs frères et de leur père ; mais leur mère a réussi à les enlever au nid familial par traîtrise, et à en faire des fugitives à leur tour ! Les deux mignonnes éprouvent toutes deux la même crainte doublée de respect pour cet oncle puissant, qui détient maintenant l’autorité d’un empereur lui permettant d’ordonner leur retour au bercail. Si Aubrée est à peu près intouchable dans la suite de la princesse de Valkyrion, Agathe, elle, est plus vulnérable sous la tutelle d’une simple marquise, et Guillaume songe à la rapatrier près de lui avant qu’elle ne subisse d’irréparables influences néfastes.

Octave Main-de-VeloursDouglas Booth
Guillaume a profité de la disparition subite d’Octave pour mener à bien ses projets de conquête du trône impérial. Ce couronnement est passé par un mariage âprement négocié avec Sixtine, la cadette d’Octave et nouvelle impératrice – l’un et l’autre ignorent qu’Octave a quitté la Chasse Sauvage et qu’il vit à présent de sa musique en Faërie. Lui n’a aucune intention de revendiquer ce trône qui est désormais celui de sa sœur, préférant nettement la liberté et la tranquillité que cet incognito lui permet. Il approuve plutôt les premières décisions de Guillaume, et réfléchit à l’opportunité de lui écrire pour lui offrir son soutien dans ses nouvelles fonctions.

Sixtine d'IbélèneAdelaide Kane
Guillaume a approché Sixtine après la disparition d’Octave pour lui proposer une union de pouvoir. Rien n’a été laissé au hasard dans les négociations qui ont suivies, mais elles ont finalement abouti à un accord entre les deux. Ils se sont unis à la fin novembre 1003 et le couronnement a eu lieu un mois plus tard, faisant d’eux les nouveaux empereur et impératrice d’Ibélène. Ils ont maintenant à prendre leurs marques, tant au niveau personnel que de leurs rôles, et ce ne sera pas chose facile au vu des origines de Guillaume et de l’ambition qui a toujours caractérisé Sixtine.

Martial de BellifèreAlexander Ludvig
Martial a toujours laissé Guillaume quelque peu sceptique sur ses compétences à gouverner. Perpétuellement étouffé par la poigne de sa redoutable grand-mère la duchesse Ermengarde, le jeune duc lui semblait un peu trop timoré pour être capable de mener les guerriers du duché, et Guillaume s’est toujours adressé à lui avec une déférence quelque peu condescendante. Martial n’apprécie guère ce général des armées auquel il ne peut reprocher qu’une insolence sous-entendue – pour tout le reste, l’homme est compétent, et ses qualités de meneur d’homme l’empêchaient de le renvoyer, sous peine d’avoir à affronter une mutinerie totale des armées. Guillaume s'est emparé du trône après la disparition de Martial et ne l'a laissé vacant que pour devenir empereur en épousant Sixtine. Il est désormais de nouveau entre les mains de Martial et les relations entre le duché et la couronne impériale sont teintées d'une amère redevance du duc à l'empereur.



Dernière édition par Admin le Lun 10 Déc - 19:48, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aura-test.forumactif.org
Admin
Admin
avatar

Messages : 139
Date d'inscription : 15/03/2016
Localisation : Ici

Feuille de personnage
je réside: ici
J'ai fait allégeance à: là
Message Sujet: Re: Couronnes d'Ibélène   Mer 8 Aoû - 18:42

Lukazu présente
Sixtine d'Ibélène
Adelaïde Kane






Depuis sa grossesse avortée, Sixtine n’est plus très à l’aise en présence des enfants. Cela lui rappelle bien trop l’incident traumatisant qu’elle a vécu à dix-sept ans. Elle refuse cependant de se laisser dominer par ce malaise et s’empêche de fuir leur contact.


En bref

Âge : 25 ans
Date et lieu de naissance : 2 janvier 979, à Ibelin (Valkyrion)
Statut/profession : Impératrice d'Ibélène
Allégeance : A Ibélène
Caractère : déterminée - rancunière - ambitieuse - susceptible - charismatique - secrète - cultivée - solitaire




Histoire

La lignée des Poing-d’Acier n’est arrivée sur le trône d’Ibélène que depuis deux générations, mais il ne viendrait à personne l’idée de contester leur légitimité. Famille de soldats valeureux qui ont fait leurs preuves au cours des siècles passés, elle est également la seule lignée à compter dans son arbre généalogique pas moins de huit généraux en chef des armées bellifériennes. En 953, Achille Poing-d’Acier, père d’Augustus, a rétabli l’ordre en Ibélène en étouffant la guerre de succession qui grondait. S’emparant d’un trône à la dérive, il s’est conduit en monarque intraitable mais juste, attentif et impartial, imposant ses descendants sur le trône d’Ibélène.

Sixtine grandit bercée par les légendes et les faits d’armes de son grand-père. Elle passe des heures à écouter les anciens en parler, suspendue à leurs lèvres. De là naît un profond désir d’honorer la mémoire de son ancêtre, mais son statut de puînée l’en empêche. Ce sont les traditions en Ibélène et elle n’a d’autre choix que de se contenter d’un rôle mineur. En conséquence, à mesure des années, son ressentiment à l’égard de son frère n’a fait que croître, le peu de dispositions d’Octave à l’égard de ses responsabilités d’héritier y contribuant. Elle reste malgré tout assidue dans ses apprentissages et conserve les apparences d’une princesse docile qui sait où se trouve sa place.

Ce n’est qu’à ses dix-sept ans, en 996, que ce rôle habilement construit se brise quelque peu. Lasse de ces obligations et contrariée de voir que ses efforts ne paieront jamais réellement, la princesse entre dans une phase de rébellion discrète. Elle décide, le soir venu, de profiter de ce qu’offrent les tavernes d’Ibelin et de se mêler au peuple. Grisée par cette liberté nouvellement acquise, vient le jour où elle se laisse aller à un interdit de trop et se retrouve au bras d’un barde de passage. Elle finit par partager sa couche et découvre quelques semaines plus tard qu’elle est enceinte. Impossible de garder cet enfant sous peine de mettre en péril tout ce pour quoi elle a travaillé dur depuis son enfance. Après cette mésaventure, elle prend la décision de reprendre les rênes de sa vie et redouble d’efforts dans tout ce qu’elle fait. Il lui faut continuer de conserver les apparences de la princesse obéissante si elle espère un jour se rapprocher de la couronne. Elle fera tout ce qui est en son pouvoir pour que cela réalise.


♦️ LIVRE I :
Intrigue 1.1 La Succession : Elle est présente à l’anniversaire de Chimène d’Outrevent.
Intrigue 1.3 Les Amoureux du Vent : Elle est enlevée par la vivenef à bord de laquelle elle se trouve, le Paragon, lors d’une visite diplomatique en Bellifère et se retrouve ensuite sur l’île des Vents.
Intrigue 1.5 Tournoi des Trois Opales : Elle fait partie des invités aux côtés de sa famille.
Intrigue 1.6 La Danse des Trépassés : Elle est présente en Outrevent et est prise en otage par un soldat momie.

♦️ LIVRE II :
25 janvier 1002 : La guerre éclate entre Ibélène et Faërie.
Intrigue 2.4 De Glace et de Sang : Sa mère, Catarine, est tuée par des sentinelles envoyées par l'Ordre du Jugement. Son père, Augustus, est blessé et tombe dans le coma. Octave assure la régence, Sixtine l’épaule. Le palais impérial à Ibelin héberge la famille ducale de Valkyrion à la suite de la destruction partielle du palais de Svaljärd.

♦️ LIVRE III :
1 décembre 1002 : Augustus décède ; le futur couronnement d’Octave devra être organisé.
10 décembre 1002 : Une trêve est instaurée entre les deux empires suite au décès de l’empereur ibéen.
Intrigue 3.1 D'Accord et de Chaos : Elle se retrouve mêlée aux rêves étranges où figure la Chasse Sauvage et à l’issue desquels l’Accord est libéré en Arven. À son réveil, elle est emportée par la Chasse qui fait d’elle son Innocente.
Intrigue 3.2 De Plume et de Serre : Couronnement d’Octave durant lequel il est assassiné. Sixtine use de son pouvoir sur la Chasse pour qu’il soit ressuscité puis renonce à sa place d’Innocente. Erebor prend la décision de quitter Ibélène.
12 août 1003 : Octave est emporté par la Chasse Sauvage à son tour, il devient l'Innocent.
20 août 1003 : Le trône impérial étant vacant, Guillaume de Brumecor, duc de Bellifère, propose une union à Sixtine ; des négociations sont entamées.
24 novembre 1003 : Elle s’unit à Guillaume, qui devient prince impérial en attendant le couronnement.

♦️ LIVRE IV :
25 décembre 1003 : Couronnement de Guillaume ; lui et Sixtine deviennent empereur et impératrice.

En RP


Pistes d'évolution

• Elle peut tenter de prendre pleinement sa place d’impératrice en s’investissant dans les œuvres caritatives, l’éducation ou tout autre domaine lui étant accessible.
• Elle peut chercher à faire valoir son avis auprès de Guillaume en se montrant bonne conseillère.
• Elle peut s’investir activement dans son mariage et s’épanouir en tant que mère.




Liens


Octave Main-de-VeloursDouglas Booth
Sixtine a ressuscité son frère assassiné et c’est pour lui qu’elle a quitté la Chasse Sauvage – Octave est profondément reconnaissant à sa sœur de son soutien. À présent que lui-même est ressorti du cortège maudit, il n’a pas encore repris contact avec elle : elle lui manque, certes, mais il ne tient pas à la mettre dans une position délicate, ni même à servir de prétexte pour la reconquête d’un trône dont il ne veut surtout pas. Pour le moment, il attend que la nouvelle impératrice consolide son règne ; tandis que Sixtine, elle, pleure dignement ce frère disparu qu’elle imagine perdu à jamais.

Guillaume d'IbélèneHugh Jackman
Guillaume a approché Sixtine après la disparition d’Octave pour lui proposer une union de pouvoir. Rien n’a été laissé au hasard dans les négociations qui ont suivies, mais elles ont finalement abouti à un accord entre les deux. Ils se sont unis à la fin novembre 1003 et le couronnement a eu lieu un mois plus tard, faisant d’eux les nouveaux empereur et impératrice d’Ibélène. Ils ont maintenant à prendre leurs marques, tant au niveau personnel que de leurs rôles, et ce ne sera pas chose facile au vu des origines de Guillaume et de l’ambition qui a toujours caractérisé Sixtine.

Martial de BellifèreAlexander Ludwig
Martial a envoyé une lettre aux généraux du trône d'Ibélène, il y a quelques temps, mais par un curieux hasard, c'est Sixtine qui a reçu la première missive. Profitant de l'occasion, elle lui a répondu sous un faux nom, se faisant passer pour un homme tout en lui prodiguant avis et conseils. Des conseils que le Belliférien a appréciés et a trouvé tout à fait pertinents, sans se douter un instant qu'ils lui avaient été donnés par une femme. Il en tomberait de haut, le souverain de la guerre, s'il l'apprenait...

Madeleine de SombreflammeCelina Sinden
Pour une raison inconnue, les deux princesses ne se sont jamais réellement appréciées, et pourtant, on aurait pu croire qu'elles avaient assez de points communs pour se lier d'amitié. Que nenni ! Le courant n'est pas passé dès leur première rencontre et il a suffi d'une remarque maladroite de la princesse Sixtine pour que Madeleine en prenne ombrage et réplique. Elles étaient jeunes, mais elles en gardent toujours rancune, même si elles s'adressent quelques banalités polis quand elle se rencontrent en public. Les choses ne se sont pas améliorées quand Madeleine a entendu l'annonce du mariage de Sixtine avec Guillaume de Brumecor, cet opportuniste qui a pris la place de son cousin sur le trône de Bellifère. Même si une part d'elle comprend très bien pourquoi la princesse impériale a pris cette décision, elle ne peut s'empêcher de lui en vouloir d'accepter cet homme pour époux, l'élevant ainsi au rang d'empereur.



Dernière édition par Admin le Lun 10 Déc - 19:48, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aura-test.forumactif.org
Admin
Admin
avatar

Messages : 139
Date d'inscription : 15/03/2016
Localisation : Ici

Feuille de personnage
je réside: ici
J'ai fait allégeance à: là
Message Sujet: Re: Couronnes d'Ibélène   Mer 8 Aoû - 18:43

Dreamzz présente
Martial de Bellifère
Alexander Ludwig






Malgré ses airs bravaches, Martial conserve un rien du manque de confiance en lui qui le minait étant enfant. Etre duc l'angoisse quelque peu, mais il ne l'admettrait pour rien au monde !


En bref

Âge : 27 ans
Date et lieu de naissance : 31 janvier 977, à Hacheclair (Bellifère)
Statut/profession : Duc de Bellifère
Allégeance : Au trône impérial d'Ibélène
Caractère : franc - obstiné - loyal - impulsif - courageux - orgueilleux - sociable - impatient




Histoire

Le trône de Bellifère a connu des années difficiles avant le règne de Juste et Ermengarde. Leur accession à la couronne, en janvier 948, a marqué le début d’une période faste pour le duché de la Guerre, suivie de la naissance de leurs deux garçons, de jeunes princes fiers et valeureux. Quand ils furent assez grands, il enlevèrent de jeunes nobles, puis ils eurent chacun un enfant à leur tour. Le cadet eut tout d'abord une fille en 976, puis l'aîné eut un fils en 977, à quelques mois d'intervalle. La duchesse était morte en couche, mais un héritier robuste avait été donné, tout ne pouvait que bien se passer. Il a pourtant suffi d'un malheur, d'une maladie, d'une malheureuse épidémie en mai 985, pour que tout semble s'effondrer. Emportés tous les deux par la fièvre, les fils d'Ermengarde ont laissé derrière eux leurs enfants, désormais orphelins, à peine âgés de huit ans. Quant à Juste, affaibli par la maladie et le chagrin, il mourut quelques mois plus tard à son tour, laissant son épouse Ermengarde à la tête du duché jusqu'à ce que le prince héritier soit en âge de monter sur le trône.

Martial n'a que très peu de souvenirs de l'époque précédant l'épidémie qui lui arracha son père, son oncle et son grand-père. En Bellifère où les hommes occupent la place prédominante, l'absence d'une figure paternelle à admirer et à imiter se fit durement sentir par le jeune prince. Refermé sur lui-même, garçon plutôt discret voire timide, Martial a énormément compté sur le soutien sans faille de sa cousine Madeleine, de qui il était très proche, ainsi que sur l'affection tendre de sa grand-mère. À l'adolescence, c'est toutefois son orgueil qui lui a permis d'effacer ce gamin plutôt effacé pour le remplacer par un jeune homme qui ne se laissait pas marcher sur les pieds. Quiconque osait lui témoigner d'un regard compatissant ou moqueur était rapidement remis à sa place. Bien qu'il n'ait que très peu connu son père et son grand-père, bien qu'ils n'aient pas été là pour le guider, Martial tirait grande fierté de sa lignée et entendait être respecté comme le digne héritier qu'il en était.

L’enfant timide est devenu un jeune homme fougueux qui a tiré un trait sur son enfance. De ces jours passés, il ne veut plus entendre parler, niant avec véhémence avoir été un petit garçon silencieux. Il repousse tout de cette période, à commencer par l’affection de sa grand-mère qui lui rappelle par trop ces moments difficiles. Il préfère condamner son attitude pacifique, clamant à qui veut bien l’entendre que ce n’est pas là le comportement attendu de la part des dirigeants du duché des armes. Tant et si bien que de guerre lasse, Ermengarde a accepté de lui léguer la couronne à ses vingt-cinq ans. Un jour qui approche à grands pas et que Martial attend impatiemment. Après tant d’années de paix, il est grand temps pour les armées de Bellifère de reprendre la marche au son des tambours. Et les Faës constitueront une cible idéale !

Malgré son éducation toute misogyne et ses opinions parfois bien arrêtées, Martial n'en reste pas moins un prince dévoué, déterminé à faire tout son possible pour préserver ses sujets et assurer un bel avenir à Bellifère. Il s'estime investi de la mission suprême de protection de son peuple et tient à s'en montrer digne, à tout prix.


♦️ LIVRE I :
Intrigue 1.5 Le Tournoi des Trois Opales : Martial tente d'enlever Mélisende de Séverac, mais échoue, arrêté par la famille de Séverac et les Voltigeurs cielsombrois.
Intrigue 1.6 La Danse des Trépassés : Madeleine est emportée dans les souterrains par les pièces de la Rose Écarlate et reçoit de leurs mains le sceau de Bellifère.

♦️ LIVRE II :
31 janvier 1002 : Martial fête son 25ème anniversaire mais Ermengarde repousse encore son couronnement. Le prince s'impatiente.
5 février 1002 : Ermengarde de Bellifère consent à marier Castiel de Sombreflamme à sa petite-fille, Madeleine de Bellifère.
24 février 1002 : Séverine de Sombreflamme est enlevée par Martial de Bellifère et devient son épouse.
Intrigue 2.4 De Glace et de Sang : Martial se rend en Valkyrion pour les festivités de Lughnasadh à Svaljärd. Il combat les Sentinelles.
4 septembre 1002 : Ermengarde de Bellifère renonce à la couronne ducale de Bellifère, Martial et Séverine deviennent donc duc et duchesse.

♦️ LIVRE I :
31 janvier 1003 : Martial et Séverine disparaissent, emportés par la Chasse Sauvage.
28 février 1003 : Coup d'état de Guillaume de Brumecor, à Hacheclair.
19 juin 1003 : Décès d'Ermengarde de Bellifère.
20 juin 1003 : Martial et Séverine sont libérés de la Chasse Sauvage, sur les terres de Rivepierre, à l'aube. Ils sont faits prisonniers en Outrevent.
25 septembre 1003 : Martial et Séverine s'échappent avec l'aide de la Cour des Miracles et rejoignent Lorgol par portail. Des négociations sont entamées avec Guillaume de Brumecor.
27 novembre 1003 : Suite aux négociations avec Guillaume, Martial reprend le trône de Bellifère.

En RP


Pistes d'évolution

• Martial peut réaffirmer son pouvoir sur sa couronne après une absence de près d'un an.
• Il peut tenter de collaborer plus étroitement avec la Cour des Miracles.
• Il peut s'impliquer plus avant dans la guerre contre Faërie.




Liens


Madeleine de SombreflammeCelina Sinden
Madeleine et Martial, les inséparables, les jumeaux. Très proches avant que le drame ne frappe leur famille, les deux enfants sont devenus indissociables après la mort de leurs pères, au point que certains oublient parfois qu’ils sont en réalité cousins, et non frère et soeur. Leur affection a résisté à tout, y compris à leurs désaccords sur certains sujets qui ont occasionné des disputes mémorables. Mais durant les mois qui ont précédé l'accession au trône de Martial, Madeleine ne retrouvait plus cette complicité qui les liait naguère. Son cousin, à l’évidence, n’était plus l’enfant timide qu’elle défendait bec et ongles et l’homme qu’il est devenu lui fait parfois peur. Elle lui reste attachée malgré tout, et il lui manque parfois.

Hjalden d'EvalkyrNikolaj Coster-Waldau
L’un est calme et calculateur, l’autre impulsif et sanguin. Hjalden et Martial n’ont guère de points communs. Pourtant, malgré leur caractère bien différent et leur écart d’âge, les deux hommes se retrouvent dans leur volonté de marcher sur Faërie. Aussi, avant que Martial ne soit emporté par la Chasse Sauvage, ils s’étaient rapprochés de plus en plus et il était devenu fréquent de les voir ensemble, devisant comme de vieux amis. Tant que la paix régnait, ils rongeaient leur frein ; puis l’absence de Martial a entraîné la rupture de leurs liens. Mais à présent qu’il est de retour sur le trône de Bellifère, ils pourraient bien se révéler être un duo redoutable : contre Faërie, certes, mais peut-être également contre Sombreciel qui accueille les mages…

Sixtine d'IbélèneAdelaide Kane
Martial a envoyé une lettre aux généraux du trône d'Ibélène, il y a quelques temps, mais par un curieux hasard, c'est Sixtine qui a reçu la première missive. Profitant de l'occasion, elle lui a répondu sous un faux nom, se faisant passer pour un homme tout en lui prodiguant avis et conseils. Des conseils que le Belliférien a appréciés et a trouvé tout à fait pertinents, sans se douter un instant qu'ils lui avaient été donnés par une femme. Il en tomberait de haut, le souverain de la guerre, s'il l'apprenait...

Guillaume d'IbélèneHugh Jackman
Martial a toujours laissé Guillaume quelque peu sceptique sur ses compétences à gouverner. Perpétuellement étouffé par la poigne de sa redoutable grand-mère la duchesse Ermengarde, le jeune duc lui semblait un peu trop timoré pour être capable de mener les guerriers du duché, et Guillaume s’est toujours adressé à lui avec une déférence quelque peu condescendante. Martial n’apprécie guère ce général des armées auquel il ne peut reprocher qu’une insolence sous-entendue – pour tout le reste, l’homme est compétent, et ses qualités de meneur d’homme l’empêchaient de le renvoyer, sous peine d’avoir à affronter une mutinerie totale des armées. Guillaume s'est emparé du trône après la disparition de Martial et ne l'a laissé vacant que pour devenir empereur en épousant Sixtine. Il est désormais de nouveau entre les mains de Martial et les relations entre le duché et la couronne impériale sont teintées d'une amère redevance du duc à l'empereur.



Dernière édition par Admin le Lun 10 Déc - 18:50, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aura-test.forumactif.org
Admin
Admin
avatar

Messages : 139
Date d'inscription : 15/03/2016
Localisation : Ici

Feuille de personnage
je réside: ici
J'ai fait allégeance à: là
Message Sujet: Re: Couronnes d'Ibélène   Mer 8 Aoû - 18:45

Aura· présente
Castiel de Sombreflamme
Ben Barnes





Castiel est un duc fier, sans peur et sans reproche ! Du moins... presque. En effet, le vaillant dirigeant de Sombreciel a une peur panique de toutes les étendues d'eau. L'eau de son bain est bien la seule où il daigne mettre un orteil et encore ! Ce n'est jamais sans appréhension.


En bref

Âge : 26 ans
Date et lieu de naissance : 30 décembre 977, à Euphoria (Sombreciel)
Statut/profession : Duc de Sombreciel ; mage de l'Été (non entraîné)
Allégeance : L'empire d'Ibélène
Caractère : instable - enthousiaste - obsessionnel - affectueux - sombre - curieux - cruel - éloquent
Familier suggéré : Chat, panthère, léopard, jaguar, tigre




Histoire

Sombreciel, le duché de l'esprit. L'endroit où la confusion règne en maîtresse absolue, le paradis des illusions, des faux-semblants, et de la déraison. Les ducs eux-mêmes s'adonnent aux délices de la perversion - leur règne souvent est court et flamboyant, marqué par de glorieuses crises de démence où l'irréel côtoie le tangible. L'actuel tenant du titre ne fait pas exception à la règle. Ses parents fauchés par une vie de débauche et d'excès, quand il avait cinq ans, il a été élevé par la famille de Séverac, au milieu des propres enfants du comte, entouré d'amour et de chaleur comme s'il était du même sang. Ses années d'enfance furent belles et harmonieuses, palliant au déséquilibre de son âme tourmentée depuis ses plus jeunes années, malgré l'éveil de sa magie en juillet 1991. Mais il a accédé au trône ducal peu après son seizième anniversaire, en janvier 994, l'esprit déjà embrumé de ces drogues malicieuses dont sa cour est inondée. Nouveaux amis, nouvelles habitudes, rébellion d'un adolescent : Castiel s'abrutit de plaisirs pernicieux et sa santé chancela de plus en plus. Versatile et changeant, inconstant et inconséquent, le petit duc fut envoyé à la Cour d'Ibélène à ses dix-neuf ans, en juillet de l'an 997, dans une tentative désespérée de ses tuteurs pour le garder en vie, au moins le temps qu'il engendre un héritier tout aussi malsain et dépravé que lui...

Mais voilà, à la cour, loin de ses drogues, Castiel a dû se sevrer. Et la part de lumière qui a émergé en lui a donné naissance à une égale part d'obscurité. Instable et dévoyée, son âme tordue en deux s'est divisée. Englouti par le gouffre de la folie, il a développé deux personnalités totalement opposées. Là où Castiel le clair est fidèle à son empereur, doux et délicat, Castiel le sombre est fondamentalement rebelle, pervers et cruel. Deux revers d'une médaille, deux côtés d'une balance encore en plein équilibre : mais de quel côté finira-t-il par pencher, ce duc si complexe et perturbé ? C'est durant cette période sombre, en l'an 999, que l'esprit d'Hypérion d'Ibélène, Roi Noir de la Rose Écarlate, se présente à lui.

Le plus amusant de tout cela ? Les dons de mage de Castiel l'ont révélé affilié à la saison de l'Été, mais il a refusé d'aller apprendre la magie à l'Académie de Lorgol, préférant développer ses talents de chimiste. Il y a régulièrement des explosions de tout genre au palais d'Euphoria où il a été admis à retourner au début de l'année 1000 sous la surveillance vigilante du comte de Séverac et de son épouse. Pour le moment, Castiel est le plus heureux des ducs : il passe son temps à expérimenter et à courtiser, sans toucher de drogue. Cela va-t-il vraiment durer... ?


♦️ LIVRE I :
Intrigue 1.3 Les Amoureux du Vent : C'est sous les traits du Roi Noir que Castiel se joint à l'équipe de sauvetage. Les événements ont éveillé à nouveau sa peur de l'eau et lui provoquent des cauchemars durant les semaines qui suivent.
Intrigue 1.4 L'Ordalie de Diamant : Castiel reprend de la drogue durant le couronnement de Chimène de Faërie, causant un incident diplomatique avec Erebor et la déception de ses proches. Il intervient durant l'Ordalie en tant que Roi Noir pour mettre un terme aux événements.
Intrigue 1.5 Le Tournoi des Trois Opales : Castiel frôle une nouvelle fois l'incident diplomatique. Sa sœur Mélisende manque de se faire enlever par Martial de Bellifère. Il intervient à nouveau en tant que Roi Noir ; il sauve une championne lors de la première épreuve puis se joint aux autres pièces pour libérer les champions de l'arène. Après cela, Maximilien lui propose un mariage avec Madeleine de Bellifère mais il refuse. Il préfère rencontrer la princesse d'Erebor en secret et la demander en mariage, ce qu'elle refuse également.
Intrigue 1.6 La Danse des Trépassés : Il est entraîné dans les souterrains avec d'autres têtes couronnées et reçoit le sceau de Sombreciel de la main de pièces de la Rose - ou ce qu'il en reste. De retour en Sombreciel, il comprend que l'Ordre a semé le chaos pendant les festivités de la Samhain et a dérobé un Sablier du Temps.
décembre 1001 : Alméïde d'Erebor accepte sa demande en mariage. Ils ignorent tous les deux qu'Anthim désire au contraire la marier à Martial de Bellifère, ce qui le pousse à trouver une autre solution.

♦️ LIVRE II :
5-6 février 1002 : Suite à de nombreuses négociations entre Sombreciel, Bellifère et Erebor, Eremengarde de Bellifère consent à ce que sa petite-fille épouse Castiel et qu'Alméïde devienne sa seconde épouse, à condition que Madeleine soit la seule considérée comme duchesse. Il enlève donc Madeleine de Bellifère afin qu'elle devienne sa première épouse.
1 mars 1002 : Il assiste à une importante réunion de la Rose Écarlate où les pièces décident de mettre fin à la Trêve. Dans les jours qui suivent, Alméïde est portée disparue et l'Ordre fait du chantage à Castiel. Elle est retrouvée quelques jours plus tard sur les marches de son palais. Il apprend également que Madeleine est enceinte.
Intrigue 2.3 La Roue Brisée : Pas mage, consumé par les drogues, Castiel est pris d'un moment de folie quelques temps après son réveil et tue Denys du Lierre-Réal.
Intrigue 2.4 De Glace et de Sang : Il intervient sous les traits du Roi Noir pour arrêter les sentinelles envoyées par l'Ordre du Jugement. Sa présence est d'une grande aide mais l'impératrice est tout de même tuée.
Intrigue 2.5 La Mort dans les Veines : L'épidémie le rend à son tour très malade et il se voit forcé de mettre en oeuvre des mesures extrêmes pour le dissimuler.
9 novembre 1002 : Naissance d'Odette de Sombreflamme, princesse héritière de Sombreciel. Sa marraine est Mélusine de Sylvamir, née de Séverac.
Intrigue 2.6 La Chasse Sauvage : Le départ d'Hypérion brise quelque chose en lui. Durant les mois qui suivent, c'est une personnalité plus sombre qui prend le dessus.

♦️ LIVRE III :
6 février 1003 : Mariage de Castiel de Sombreflamme avec Alméïde d'Erebor.
Intrigue 3.2 De Plume et de Serre : Castiel accepte de prêter allégeance à Octave d'Ibélène, à condition que les mages soient à nouveau les bienvenus sur ses terres.
20 juillet 1003 : Il officie au mariage de Melsant de Séverac et de Grâce de Sombregemme.
Intrigue 3.4 La Légion des Oubliés : Des momies erebiennes réveillées par magie envahissent Automnal. Castiel est ravi de demander des comptes à Erebor.

En RP


Pistes d'évolution

• Il peut tenter d'arrondir les angles avec ses voisins directs, Erebor et Valkyrion.
• Il peut essayer de progresser en tant que souverain, en devenant moins sujet aux sautes d'humeur.
• Il peut chercher à établir de bons liens avec le nouvel empereur d'Ibélène.




Liens


Madeleine de SombreflammeCelina Sinden
Leur mariage en est un d'intérêt, mais Castiel n'en est pas moins enthousiaste à l'idée d'apprendre à connaître un peu plus celle qui est désormais sa duchesse, jour après jour. Elle est belle et elle est intelligente la jeune femme de Bellifère, et il compte bien prendre le temps nécessaire pour la courtiser à défaut d'avoir pu le faire avant leur union, l'urgence diplomatique en temps de guerre étant ce qu'elle est. Madeleine appréhendait beaucoup sa nouvelle vie en Sombreciel, mais la liberté dont elle bénéficie là-bas est tout ce dont elle rêvait et elle est curieuse également d'apprendre à connaître son époux au quotidien.

Alméïde de SombreflammeFreida Pinto
De l'avis général, cette relation n'avait pas lieu d'être. Un de Sombreflamme avec une d'Erebor ? Absurde. Insensé. Et pourtant, de réels sentiments sont nés entre le duc et la princesse du duché ennemi, des sentiments qu'ils ont tenté d'ignorer mais qui ont pris racine sans que personne ne puisse rien y faire. Ils ont été nombreux, les obstacles à surmonter, mais ils sont désormais mariés, avec l'accord inattendu et un peu forcé d'Anthim et suite à des négociations avec Bellifère afin d'unir les trois duchés dans une alliance bénéfique pour tous.

Anthim d'EreborSantiago Cabrera
Une dizaine d'années les sépare, mais Anthim a toujours des réactions d'adolescent lorsque le duc de Sombreciel est concerné, et Castiel ne montre pas plus de maturité lorsqu'il est question du duc d'Erebor. Ils se haïssent et se tapent mutuellement très fortement sur le système, perpétuant la haine séculaire qui existe entre Erebor et Sombreciel. La cour répétée de Castiel auprès d'Alméïde n'a certainement pas amélioré leurs relations, bien qu'ils aient dû faire front commun lorsque celle-ci s'est fait enlever par l'Ordre du Jugement. Anthim voit toujours le mariage de sa soeur et du duc de Sombreciel d'un mauvais oeil et il n'est pas dit que les tensions s'apaiseront. Peut-être que si les deux consentaient à se comporter en adultes et à avoir une conversation mature...

Yvain l'ÉpistolEion Bailey
Les législateurs d’Euphoria, et à plus forte raison ceux du palais, ne sont pas réputés pour vivre très longtemps. Face au caractère très exigeant du duc, peu sont ceux à vouloir rester dans les parages. Pourtant, cela fait des années qu’Yvain y demeure, exécutant son travail à la perfection, obéissant aux ordres de son souverain avec minutie, s’attirant ainsi les faveurs de Castiel. Ce dernier reconnaît réellement les talents du législateur et n’a tendance à faire appel qu’à lui pour les affaires de grande importance.



Dernière édition par Admin le Ven 7 Déc - 17:34, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aura-test.forumactif.org
Admin
Admin
avatar

Messages : 139
Date d'inscription : 15/03/2016
Localisation : Ici

Feuille de personnage
je réside: ici
J'ai fait allégeance à: là
Message Sujet: Re: Couronnes d'Ibélène   Mer 8 Aoû - 18:46

Lemon Tart présente
Madeleine de Sombreflamme
Celina Sinden






Madeleine a toujours redouté quelque peu le jour où son enlèvement aurait lieu. Elle n'aurait jamais imaginé, toutefois, se retrouver à y participer de son plein gré ; enjoignant même à son ravisseur de bien vouloir se dépêcher !


En bref

Âge : 27 ans
Date et lieu de naissance : 23 décembre 976, à Hacheclair (Bellifère)
Statut/profession : Duchesse de Sombreciel
Allégeance : Castiel, duc de Sombreciel
Caractère : curieuse - butée - cultivée - rancunière - diplomate - fière - avenante - impatiente




Histoire

Le trône de Bellifère a connu des années difficiles avant le règne de Juste et Ermengarde. Leur accession à la couronne, en janvier 948, a marqué le début d’une période faste pour le duché de la Guerre, suivie de la naissance de leurs deux garçons, de jeunes princes fiers et valeureux. Quand ils furent assez grands, il enlevèrent de jeunes nobles, puis ils eurent chacun un enfant à leur tour. Le cadet eut tout d'abord une fille en 976, puis l'aîné eut un fils en 977, à quelques mois d'intervalle. La duchesse était morte en couche, mais un héritier robuste avait été donné, tout ne pouvait que bien se passer. Il a pourtant suffi d'un malheur, d'une maladie, d'une malheureuse épidémie en mai 985, pour que tout semble s'effondrer. Emportés tous les deux par la fièvre, les fils d'Ermengarde ont laissé derrière eux leurs enfants, désormais orphelins, à peine âgés de huit ans. Quant à Juste, affaibli par la maladie et le chagrin, il mourut quelques mois plus tard à son tour, laissant son épouse Ermengarde à la tête du duché jusqu'à ce que le prince héritier soit en âge de monter sur le trône.

Au cours des années qui suivirent, Madeleine sut toujours se montrer forte, ne laissant rien voir de son chagrin suite à la perte de ses parents. Proche de son cousin et de sa grand-mère, elle se raccrocha à eux, désormais la seule famille qu'il lui restait. Déjà, elle avait perdu son innocence d'enfant, mais elle savait s'attirer les sourires et la compassion de ceux qui la côtoyaient. Petite, elle parcourait tout le palais, elle découvrait tout ce qu'elle pouvait, curieuse de tout ; elle posait des questions à tout le monde, sur eux, sur leurs activités. L'attention portée par la jeune princesse les surprenait et les flattait à la fois, alors ils étaient ravis de lui répondre. Elle apprenait ainsi beaucoup sur la vie du palais, mais aussi sur des sujets improbables ; les horaires de tours de garde, la température idéale pour battre l'acier, la meilleure façon de panser une monture, les prénoms des derniers-nés des domestiques. Il était surprenant pour une princesse de Bellifère de jouir de tant de liberté, mais la bienveillance de sa grand-mère l'encourageait à se montrer curieuse et les précepteurs du palais focalisaient avant tout leur attention sur le jeune Martial, laissant à Madeleine le loisir de trouver à occuper ses journées en dehors de ses leçons. Avec le temps, même les plus récalcitrants finissaient par répondre à ses questions.

En grandissant, elle a gardé cette grande curiosité qui fait d'elle une jeune femme cultivée. Elle y a également gagné l'affection de tous ceux qui servent sa famille, car ils se souviennent de la jeune enfant qui faisait attention à eux et qui s'intéressait à tout. Certains se surprenaient à penser - sans jamais oser le dire - qu'elle ferait une souveraine digne et juste, la véritable héritière de sa grand-mère. Le trône de Bellifère n'a jamais intéressé Madeleine pourtant, elle qui a toujours soutenu son cousin ; femme dans un duché d'homme, elle a tout de même joui d'une certaine liberté qui la rend curieuse des autres duchés, et même de l'empire voisin. En Bellifère, elle se sent à l'étroit, elle rêve d'autre chose. Mais de quoi ?


♦️ LIVRE I :
Intrigue 1.5 Le Tournoi des Trois Opales : Suite aux événements, sa grand-mère lui propose une union avec le duc de Sombreciel. Celui-ci n'en veut pas, cependant.
Intrigue 1.6 La Danse des Trépassés : Elle est emportée dans les souterrains par les pièces de la Rose Écarlate et reçoit de leurs mains le sceau de Bellifère.

♦️ LIVRE II :
5-6 février 1002 : Suite à de nombreuses négociations entre Sombreciel, Bellifère et Erebor, Eremengarde de Bellifère consent à ce que sa petite-fille épouse Castiel et qu'Alméïde devienne sa seconde épouse, à condition que Madeleine soit la seule considérée comme duchesse. Madeleine est donc enlevée par Castiel de Sombreflamme afin de devenir sa première épouse.
24 février 1002 : Son cousin Martial enlève Séverine Belastre, la cousine de Castiel de Sombreflamme.
9 novembre 1002 : Naissance d'Odette de Sombreflamme, princesse héritière de Sombreciel.

♦️ LIVRE III :
31 janvier 1003 : Martial et Séverine de Bellifère disparaissent, emportés par la Chasse Sauvage.
6 février 1003 : Castiel épouse Alméïde d'Erebor, faisant d'elle dame de Sombreciel et la consort de Madeleine.
Intrigue 3.2 De Plume et de Serre : Sombreciel obtient l'autorisation d'Octave d'Ibélène de réhabiliter les mages ibéens sur ses terres. Lorsque la Chasse Sauvage intervient, quelqu'un reconnaît Martial et Séverine parmi les chasseurs.
19 juin 1003 : Décès d'Ermengarde de Bellifère.

En RP


Pistes d'évolution

• Elle peut tenter de s'intégrer pleinement en Sombreciel en se penchant sur ses coutumes et traditions.
• Elle peut tenter de faire le lien entre Bellifère et Sombreciel pour maintenir des relations diplomatiques saines, maintenant que son cousin est de retour sur le trône.
• Elle peut s'émanciper et s'investir dans les activités politiques ou même militaires de son duché.




Liens


Martial de BellifèreAlexander Ludwig
Madeleine et Martial, les inséparables, les jumeaux. Très proches avant que le drame ne frappe leur famille, les deux enfants sont devenus indissociables après la mort de leurs pères, au point que certains oublient parfois qu’ils sont en réalité cousins, et non frère et soeur. Leur affection a résisté à tout, y compris à leurs désaccords sur certains sujets qui ont occasionné des disputes mémorables. Mais durant les mois qui ont précédé l'accession au trône de Martial, Madeleine ne retrouvait plus cette complicité qui les liait naguère. Son cousin, à l’évidence, n’était plus l’enfant timide qu’elle défendait bec et ongles et l’homme qu’il est devenu lui fait parfois peur. Elle lui reste attachée malgré tout, et il lui manque parfois.

Castiel de SombreflammeBen Barnes
Leur mariage en est un d'intérêt, mais Castiel n'en est pas moins enthousiaste à l'idée d'apprendre à connaître un peu plus celle qui est désormais sa duchesse, jour après jour. Elle est belle et elle est intelligente la jeune femme de Bellifère, et il compte bien prendre le temps nécessaire pour la courtiser à défaut d'avoir pu le faire avant leur union, l'urgence diplomatique en temps de guerre étant ce qu'elle est. Madeleine appréhendait beaucoup sa nouvelle vie en Sombreciel, mais la liberté dont elle bénéficie là-bas est tout ce dont elle rêvait et elle est curieuse également d'apprendre à connaître son époux au quotidien.

Alméïde de SombreflammeFreida Pinto
C'est une situation un peu particulière qui lie les deux jeunes femmes. Consorts, unies à Castiel, elles sont appelées à le seconder dans la gestion du duché. Si Madeleine est la duchesse dans les faits, elles n'en ont pas moins toutes les deux la confiance et l'affection de Castiel. Diplomates et réfléchies, elles parviennent à s'entendre et à calmer les ardeurs du jeune duc décadent si cela s'avère nécessaire, mais plus encore, elles trouvent en l'autre un soutien et une amie dans ce duché d'accueil où elles ont encore tout à apprendre.

Sixtine d'IbélèneAdelaide Kane
Pour une raison inconnue, les deux princesses ne se sont jamais réellement appréciées, et pourtant, on aurait pu croire qu'elles avaient assez de points communs pour se lier d'amitié. Que nenni ! Le courant n'est pas passé dès leur première rencontre et il a suffi d'une remarque maladroite de la princesse Sixtine pour que Madeleine en prenne ombrage et réplique. Elles étaient jeunes, mais elles s'en gardent toujours rancune, même si elles s'adressent quelques banalités polies quand elle se rencontrent en public. Les choses ne se sont pas améliorées quand Madeleine a entendu l'annonce du mariage de Sixtine avec Guillaume de Brumecor, cet opportuniste qui a pris la place de son cousin sur le trône de Bellifère. Même si une part d'elle comprend très bien pourquoi la princesse impériale a pris cette décision, elle ne peut s'empêcher de lui en vouloir d'accepter cet homme pour époux, l'élevant ainsi au rang d'empereur.



Dernière édition par Admin le Ven 7 Déc - 17:36, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aura-test.forumactif.org
Admin
Admin
avatar

Messages : 139
Date d'inscription : 15/03/2016
Localisation : Ici

Feuille de personnage
je réside: ici
J'ai fait allégeance à: là
Message Sujet: Re: Couronnes d'Ibélène   Mer 8 Aoû - 18:48

Aura· présente
Alméïde de Sombreflamme
Freida Pinto





Enfant, Alméïde aimait prendre un fusain et faire de petits croquis illustrant les scènes du quotidien au palais. Elle n'a aujourd'hui plus guère le temps pour dessiner, mais noircit les pages d'un petit carnet, esquissant les merveilles du corps humain dans des schémas époustouflants de précision.


En bref

Âge : 32 ans
Date et lieu de naissance : 4 mars 971, à Vivedune (Erebor)
Statut/profession : Médecin ; dame de Sombreciel
Allégeance : Castiel, duc de Sombreciel ; l'empire d'Ibélène
Caractère : studieuse - réservée - généreuse - solitaire - curieuse - macabre - loyale - timide




Histoire

Alméïde est née au harem ducal d'Erebor, d'une concubine du sultan venue des tribus de gitans des sables. Comme sa mère, elle est fière et sauvage dans les tréfonds de son être, nourrie de l'or des dunes dans chaque goutte de son sang, mais grandir au harem en proie à l'hostilité des autres femmes a rongé cette confiance innée, et elle est devenue timide dès ses plus jeunes années. C'est après avoir été en butte aux moqueries d'une des harpies du domaine pendant tout un après-midi d'avril 977 qu’elle s’est réfugiée en larmes dans le pigeonnier du palais, cachant sa détresse pour ne pas qu’elle soit employée contre elle. Elle avait six ans à peine, pauvrette – et elle finit par se trouver face à face de manière très inopinée avec un garçon d’une dizaine d’années, qu’elle ne connaissait que de vue, et de loin : Anthim, prince d’Erebor, seul fils du duc et héritier du trône. Son demi-frère. Alméïde tenta la révérence, saluant Anthim tel qu’on le lui avait appris ; mais le petit prince, sous ses traits sérieux et concentrés, cachait un cœur sensible, qui s’émut des larmes de cette autre enfant. Il la releva de sa révérence, la prit dans ses bras, la serra contre lui pour la consoler ; et le soir même, la réclama comme compagne de jeux à son père, le menton haut, et le regard fier.

Depuis ce jour, Anthim a une sœur, Alméïde a un frère. Elle a grandi en princesse à ses côtés, bien consciente de n’être rien en dehors des frontières, mais pleine de gratitude et d’affection pour ce prince au cœur bien né. Lorsqu’il succéda à leur père sur le trône et libéra les femmes du harem de leurs obligations en septembre 992, elle choisit de demeurer à la cour à ses côtés, poursuivant ses études dans le domaine de la médecine avec un grand sérieux. Il approuve sa quête de savoir, lui procurant par le biais des Assassins quelques cadavres à dépecer pour étudier l’anatomie humaine, et elle apprécie fondamentalement la confiance et la tolérance de ce souverain – et bien sûr, l’indulgence dont elle bénéficie. Aujourd’hui, princesse sans couronne, elle est un soutien indéfectible pour la couronne d’Erebor et occupe le poste de régisseuse du harem, veillant à ce que l’ambiance amicale régnant entre les concubines ne devienne jamais chargée de haine et de jalousie comme au temps de son enfance. Passant plusieurs mois à l'Académie depuis l'automne 999 pour parfaire ses connaissances en médecine, elle est approchée par l'esprit de Simon de Bellifère en octobre de l'an mil. Elle accepte sa proposition et est devenue la Tour Noire au sein de la Rose Écarlate, profitant de sa présence à Lorgol pendant son cursus à l'Académie pour passer du temps à la Tour de la Rose et apprendre dans les archives tout ce qu'elle avait besoin de savoir.


♦️ LIVRE I :
Intrigue 1.3 Les Amoureux du Vent : Elle vient en aide aux navires partis aidés les enfants enlevés, sous les traits de la Tour Noire de la Rose Écarlate. Elle assiste à la libération des mages du Sang.
Intrigue 1.4 L'Ordalie de Diamant : Elle assiste au couronnement de Chimène de Faërie, est abordée par un duc de Sombreciel sous l'emprise de drogues puis intervient anonymement en tant que Tour Noire pour arrêter l'Ordalie.
Intrigue 1.5 Le Tournoi des Trois Opales : Elle est présente et assiste à tous les événements, elle tente d'éviter un incident diplomatique entre son frère et le duc de Sombreciel, elle intervient une nouvelle fois en tant que Tour Noire quand l'Ordre met le feu aux gradins.
Intrigue 1.6 La Danse des Trépassés : Elle est présente au Sépulcre des Martyrs, en Outrevent, quand l'Ordre enlève Chimène pour mettre Gustave sur le trône de Faërie.
décembre 1001 : Courtisée depuis des mois par Castiel de Sombreflamme, elle finit par accepter sa demande en mariage. De son côté, Anthim désire la marier à Martial de Bellifère.

♦️ LIVRE II :
5 février 1002 : Suite à de nombreuses négociations, un accord est trouvé entre Sombreciel, Erebor et Bellifère. Castiel de Sombreflamme épouse Madeleine de Bellifère et prend Alméïde pour seconde épouse ; leur mariage n'aura lieu qu'un an plus tard.
1 mars 1002 : Elle assiste à une importante réunion de la Rose Écarlate puis, dans des circonstances urgentes, elle se rend à Edenia où elle se fait ensuite enlever par l'Ordre du Jugement. Elle sera torturée pendant plusieurs jours avant d'être libérée sur les marches du palais d'Euphoria.
Intrigue 2.3 La Roue Brisée : Elle s'éveille dans une autre vie où elle est née princesse d'Erebor, où son frère Anwar est le sultan et où sa soeur Rejwaïde est également princesse. Mariée à Martial de Bellifère, elle en veut à son frère qu'elle tue sans le moindre scrupule. Elle s'éveille à ce moment-là et se fait surprendre par la duchesse de cette réalité : Astarté des Sables.
Intrigue 2.6 La Chasse Sauvage : Elle était présente durant le Jour des Anciens, quand la Chasse a été éveillée et que la Rose s'est sacrifiée. Ca l'a beaucoup ébranlée, particulièrement la disparition de sa belle-soeur et sultane Sitara.

♦️ LIVRE III :
6 février 1003 : Mariage d'Alméïde et Castiel de Sombreflamme, elle devient Dame de Sombreciel.
Intrigue 3.2 De Plume et de Serre : Présente au couronnement d'Octave d'Ibélène, elle a assisté à sa mort puis à sa résurrection. Elle est à la fois inquiète et fascinée par ce qu'il s'est passé. Elle y retrouve également son frère Anwar, encore en vie.

En RP


Pistes d'évolution

• Elle peut s'investir auprès des guildes d'Euphoria, en tant que savante et Dame de Sombreciel.
• Elle peut tenter de faire le lien entre Erebor et Sombreciel pour apaiser les tensions.
• Elle peut s'investir auprès des Épines, en tant qu'ancien écrin de la Tour Noire.




Liens


Anthim d'EreborSantiago Cabrera
En dehors d'Erebor, Alméïde était une bâtarde sans statut ; mais à l'intérieur des frontières du duché, Anthim a fait de sa demi-sœur une princesse, et elle jouit d'un grand prestige auprès de tous les Erebiens, notamment les Gitans qu'elle protège, étant de sang gitan par sa mère. Alméïde est profondément reconnaissante à son frère de ne pas la rejeter, et Anthim aime sa sœur d'un amour profond. Elle lui est très dévouée et ne s'épargne aucun effort pour devenir un véritable appui pour la couronne des sables et du roc. Inséparables depuis l'enfance, leur entente est d'une solidité inébranlable, malgré les épreuves endurées.

Castiel de SombreflammeBen Barnes
De l'avis général, cette relation n'avait pas lieu d'être. Un de Sombreflamme avec une d'Erebor ? Absurde. Insensé. Et pourtant, de réels sentiments sont nés entre le duc et la princesse du duché ennemi, des sentiments qu'ils ont tenté d'ignorer mais qui ont pris racine sans que personne ne puisse rien y faire. Ils ont été nombreux, les obstacles à surmonter, mais ils sont désormais mariés, avec l'accord inattendu et un peu forcé d'Anthim et suite à des négociations avec Bellifère afin d'unir les trois duchés dans une alliance bénéfique pour tous.

Madeleine de SombreflammeCelina Sinden
C'est une situation un peu particulière qui lie les deux jeunes femmes. Consorts, unies à Castiel, elles sont appelées à le seconder dans la gestion du duché. Si Madeleine est la duchesse dans les faits, elles n'en ont pas moins toutes les deux la confiance et l'affection de Castiel. Diplomates et réfléchies, elles parviennent à s'entendre et à calmer les ardeurs du jeune duc décadent si cela s'avère nécessaire, mais plus encore, elles trouvent en l'autre un soutien et une amie dans ce duché d'accueil où elles ont encore tout à apprendre.

Astrid d'EvalkyrEmilie de Ravin
En voilà une attitude indigne d'une princesse, qu'elle soit bâtarde ou non ! Quelle honte, de suivre ses envies et ses caprices plutôt que d'agir pour l'intérêt de son duché... La duchesse de Valkyrion désapprouve totalement le comportement de l'Erebienne, ne se gêne pour le dire à qui veut bien l'entendre, et ses paroles ont été rapportées un peu partout dans l'empire. Ce n'est certainement pas dans le duché des Glaces que l'on verrait de tels agissements.

Garance le SceauRachel Weisz
C'est par hasard, qu'elles se sont retrouvées en contact, grâce à Mélisende de Séverac. Garance n'aurait jamais envisagé échanger avec une Ibéenne, encore moins avec la princesse d'Erebor. Alors pour qu'elle lui confie les résultats de ses observations sur les corps, des causes de leur mort et des effets sur leur organisme ? Certainement pas. Elle la respecte énormément, et apprécie sa minutie, et ce partage.



Dernière édition par Admin le Lun 3 Sep - 22:00, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aura-test.forumactif.org
Admin
Admin
avatar

Messages : 139
Date d'inscription : 15/03/2016
Localisation : Ici

Feuille de personnage
je réside: ici
J'ai fait allégeance à: là
Message Sujet: Re: Couronnes d'Ibélène   Mer 8 Aoû - 18:49

Aura· présente
Anthim d'Erebor
Santiago Cabrera





Lorsque le sommeil se refuse à lui, Anthim aime à prendre la plume pour tracer quelques vers, ode à la beauté des dunes. Ce n'est certes pas de la grande poésie, mais déverser ses pensées ainsi l'apaise et il aime le contact de sa plume sur le parchemin. Cet exercice nocturne lui est très intime, aussi n'a-t-il jamais fait lire le moindre de ses écrits.


En bref

Âge : 36 ans
Date et lieu de naissance : 21 août 967, à Vivedune (Erebor)
Statut/profession : Sultan d’Erebor, roi des Gitans
Allégeance :  Erebor avant tout
Caractère : généreux - susceptible - poète - jaloux - cultivé - orgueilleux - pondéré - possessif




Histoire

A sa naissance, il était sombre, Anthim, avec ses cheveux noirs comme la nuit, et ses deux yeux si clairs semblables à des étoiles. Ou à des pierres précieuses, étincelantes dans l'obscurité... Né sous le signe de la montagne, clairement. Marqué par la solennité des monts millénaires délimitant Arven, et son duché. Seul fils du sultan, duc d'Erebor et roi des Gitans, il monta sur le trône à sa vingt-cinquième année, en septembre 992, lors de la mort de son père. Il a une pléthore de demi-sœurs, nées des courtisanes du harem de son père, mais celle qu'il chérit particulièrement, c'est Alméïde. Plus jeune que lui de quelques années, c'est la plus douce et la plus généreuse de toutes, élevée à ses côtés et tendrement chérie. Il la protège de son mieux, et elle jouit à la cour ducale d'un prestige digne d'une princesse du désert. Intelligent et déterminé, Anthim manifesta dès l'enfance une soif de connaissance et une avidité de savoir remarquables qu'il partage avec sa sœur : là où lui étudie l'histoire et les héritages du passé, elle se consacre à la médecine et dépèce des cadavres pour en apprendre plus sur l'anatomie. Peu habile à l'art du combat, il compense ce petit défaut par un intellect brillant et un sens stratégique hors pair.

L'éternel problème d'Erebor, c'est la frontière commune avec Sombreciel... Nul ne sait comment le conflit a débuté, il y a des centaines d'années, mais les faits sont là : les Erebiens, qu'ils soient gitans, du sable ou du roc, et leurs voisins les Cielsombrois, ne pourront jamais s'entendre. Les domestiques de la cour impériale, à Ibelin, ont mis en place des techniques redoutables pour éviter que les deux ducs rivaux ne viennent à se croiser.

La grande fierté d'Anthim, c'est son héritier, le petit prince Qasim : né en décembre 1000, c'est son premier fils, et il est d'autant plus heureux qu'il lui est venu de Sitara, sa favorite parmi toutes les courtisanes de son harem, dont il a fait sa sultane après la naissance comme le veut la coutume. Plus jeune que lui, Sitara est d'une intelligence toute aussi aiguisée que la sienne : le trône d'Erebor est fort, d'autant plus tant que Castiel de Sombreflamme n'a ni duchesse à ses côtés, ni héritier... et qu'Anthim, a, lui, une sultane couronnée, un fils proclamé, une vingtaine de concubines dans le harem ducal et déjà plusieurs filles dans leurs jupes…


♦️ LIVRE I :
Intrigue 1.2 Le Carnaval des Miracles : Son fils manque de se faire enlever durant les festivités, il est heureusement retrouvé par Grâce de Séverac - connue alors sous le nom de Martel.
Intrigue 1.4 L'Ordalie de Diamant : Il assiste au couronnement de Chimène de Faërie, durant lequel il tombe étrangement malade. Il remarque que Castiel de Sombreflamme porte un intérêt un peu trop grand à sa soeur.
Intrigue 1.5 Le Tournoi des Trois Opales : Il se rend au tournoi en compagnie de sa famille. Il est fier de voir sa championne récompensée d'une opale, il est furieux contre l'Ordre d'avoir manqué de noyer son épouse, et contre Castiel de s'être introduit dans les appartements d'Alméïde. Il apprendra plus tard que Sitara est à nouveau enceinte.
Intrigue 1.6 La Danse des Trépassés : Il est présent au Sépulcre des Martyrs, en Outrevent quand l'Ordre enlève Chimène pour mettre Gustave sur le trône de Faërie.
décembre 1002 : La cour répétée de Castiel auprès de sa soeur l'irrite, il entame les démarches pour arranger un mariage entre elle et Martial de Bellifère. Il apprend qu'elle a accepté la demande en mariage du duc de Sombreciel sans son accord, ce qu'il prend très mal.

♦️ LIVRE II :
25 janvier 1002 : La guerre est déclarée entre Ibélène et Faërie. Erebor est le premier duché à être touché.
5 février 1002 : Suite à de nombreuses négociations, un accord est trouvé entre Sombreciel, Erebor et Bellifère ; Alméïde pourra épouser Castiel en secondes noces, après Madeleine de Bellifère, permettant ainsi d'allier les trois duchés dans la guerre qui a éclaté.
1 mars 1002 : Sa soeur est enlevée par l'Ordre du Jugement, il apprend des jours plus tard qu'elle a été retrouvée sur les marches du palais d'Euphoria, et dans la foulée, qu'elle est la Tour Noire au sein de la Rose Écarlate.
Intrigue 2.4 De Glace et de Sang : Il n'est pas présent lorsque l'empereur et sa femme se font attaquer par des sentinelles, mais l'avenir de l'empire l'inquiète fortement.
Intrigue 2.6 La Chasse Sauvage : Il est en Erebor quand la Chasse est libérée, sonnant la fin de la Rose Écarlate par la même occasion. L'enlèvement de Sitara par le Pion Blanc est un coup dur pour lui.

♦️ LIVRE III :
Janvier 1003 : Anthim est mis en contact avec une faction plus modérée de l'Ordre du Jugement, via sa première épouse Shéhérazade. Il s'engage à protéger les trésors d'Erebor, mais reste réfractaire aux membres les plus extrémistes de l'Ordre.
14 février 1003 :
Février 1003 : Pour préparer l'installation de sa nouvelle épouse et sultane, les anciens appartements de Sitara sont vidés et réaménagés. Dans ses affaires, Anthim trouve le sceau d'Erebor - ancienne relique qu'elle avait récupéré lors de son enlèvement par les squelettes de la Rose Écarlate, au coeur du Sépulcre des Martyrs, lors de la Samhain de l'an 1001.
Intrigue 3.2 De Plume et de Serre : Il assiste au couronnement d'Octave d'Ibélène et décide de faire sécession. La mort du jeune empereur puis sa résurrection le confortent dans sa décision.
Intrigue 3.4 La Légion des Oubliés : Il est outré d'apprendre que des mages du Sang se sont aventurés dans les Vallées funéraires de son peuple pour en éveiller les dépouilles. Il contacte la Confrérie Noire pour leur demander de l'aide.

En RP


Pistes d'évolution

• Il peut s'engager plus avant auprès de la faction modérée de l'Ordre du Jugement afin de protéger les trésors d'Erebor.
• Il peut tendre la main à ses voisins faës comme ibéens afin de faire prospérer le sultanat indépendant d'Erebor.
• Il peut chercher à renouer avec Ibélène, à présent qu'un autre empereur est sur le trône.




Liens


Alméïde de SombreflammeFreida Pinto
En dehors d'Erebor, Alméïde était une bâtarde sans statut ; mais à l'intérieur des frontières du duché, Anthim a fait de sa demi-sœur une princesse, et elle jouit d'un grand prestige auprès de tous les Erebiens, notamment les Gitans qu'elle protège, étant de sang gitan par sa mère. Alméïde est profondément reconnaissante à son frère de ne pas la rejeter, et Anthim aime sa sœur d'un amour profond. Elle lui est très dévouée et ne s'épargne aucun effort pour devenir un véritable appui pour la couronne des sables et du roc. Inséparables depuis l'enfance, leur entente est d'une solidité inébranlable, malgré les épreuves endurées.

Castiel de SombreflammeBen Barnes
Une dizaine d'années les sépare, mais Anthim a toujours des réactions d'adolescent lorsque le duc de Sombreciel est concerné, et Castiel ne montre pas plus de maturité lorsqu'il est question du duc d'Erebor. Ils se haïssent et se tapent mutuellement très fortement sur le système, perpétuant la haine séculaire qui existe entre Erebor et Sombreciel. La cour répétée de Castiel auprès d'Alméïde n'a certainement pas amélioré leurs relations, bien qu'ils aient dû faire front commun lorsque celle-ci s'est fait enlever par l'Ordre du Jugement. Anthim voit toujours le mariage de sa soeur et du duc de Sombreciel d'un mauvais oeil et il n'est pas dit que les tensions s'apaiseront. Peut-être que si les deux consentaient à se comporter en adultes et à avoir une conversation mature...

Solal AluddinNaveen Andrews
L'Écoutant de la Confrérie Noire, de par ses origines erebiennes, est l'interlocuteur privilégié de son duc lorsqu'il est question de commanditer quelques assassinats discrets. Maître de la Corde, Solal a toujours veillé à ce que les demandes d'Anthim soient impeccablement traitées, usant du lacet de cuir typique des gens du désert, à la plus grande satisfaction du sultan des sables. Anthim ne répugne pas à forcer un peu la main du Destin parfois pour hâter quelques trépas stratégiques, et il fait partie des défenseurs de la Confrérie Noire, appréciant leur sérieux, leur compétence, et leur fiabilité. Les assassins sont conscients de cette position audacieuse, et accordent toujours une oreille attentive à ses requêtes – après tout, le duc est bon payeur...

Majda EsdajJessica Parker Kennedy
Majda veut leur perte à tous. Elle n’aura de cesse de voir écartés de la succession le sultan, et celle qu'il a élevé au rang de princesse, même si celle-ci ne réside plus en Erebor. Il est grand temps que quelqu'un de plus méritant prenne place sur ce trône. Auparavant, elle aurait pu désirer être princesse, mais ça n’est plus réellement le cas. Sa rancune est vivace toutefois : elle en veut terriblement à Anthim d’être duc à la place de Mahir mort-né, à Alméïde d’avoir un frère en vie. Elle est ravie, cela dit, du sort de Sitara.



Dernière édition par Admin le Lun 17 Sep - 13:32, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aura-test.forumactif.org
Admin
Admin
avatar

Messages : 139
Date d'inscription : 15/03/2016
Localisation : Ici

Feuille de personnage
je réside: ici
J'ai fait allégeance à: là
Message Sujet: Re: Couronnes d'Ibélène   Mer 8 Aoû - 18:51

Aura· présente
Hjalden d'Evalkyr
Nikolaj Coster-Waldau






Ce que l'on ignore ne peut nous blesser : si Hjalden a découvert que sa femme était mage, il ignore que son fils et sa sœur le sont également, et que sa fille le sera un jour ; tout comme il ignore que son frère ne doit sa belle santé qu'à l'intervention régulière de mages de la guérison...


En bref

Âge : 39 ans
Date et lieu de naissance : 2 août 964, à Svaljärd (Valkyrion)
Statut/profession : Duc de Valkyrion
Allégeance : À Valkyrion
Caractère : déterminé - orgueilleux - érudit - intolérant - courageux - rancunier - prudent - jaloux




Histoire

Fondé sur les territoires de glace de l’est d’Arven, le duché de Valkyrion a longtemps cherché à assurer sa survie dans ce territoire hostile et froid. Au fil des siècles, grâce à l’ingéniosité de ses habitants, le territoire est devenu un duché prospère qui s’est proclamé protecteur de toutes les sciences et de tous ceux qui y vouent leur existence. La famille ducale elle-même n’a pas épargné ses efforts pour améliorer la vie de ses sujets, accueillant des savants de tout le continent et les ducs successifs assimilant une quantité incroyable de connaissances qui leur vaut d’être aujourd’hui réputés pour leur curiosité scientifique.

Et Hjalden est un digne représentant de cette tendance familiale. Enfant déjà, il s’intéressait plus au savoir et à l’érudition, qu’aux jeux bruyants dont les autres de son âge étaient friands. Pour lui, une récompense précieuse prenait la forme d’un nouvel ouvrage exhumé des profondeurs des bibliothèques du palais, ou d’une rencontre avec un vieux savant spécialiste d’un domaine quelconque et consentant à répondre pendant des heures à ses questions incessantes. Son goût allait notamment à la géographie du continent, et à l’histoire du peuple d’Arven et de ses différents territoires – destiné à régner, ne devait-il pas en savoir le maximum possible sur ses sujets et leurs voisins, ainsi que sur leurs potentiels ennemis ? Aîné responsable, il prit grand soin de son cadet Hjalmar, né infirme, insistant auprès de leur père avec son obstination d'enfant pour que des thérapeutes de tout le continent le prennent en charge. Très protecteur de leurs deux sœurs Ljöta et Ljära, il était néanmoins très fier de les voir suivre les traces de leur mère et s'entraîner comme skjaldmös.

Il s’intéressa prudemment à la magie, tâchant d’en apprendre autant que possible sur les mages de Faërie et les possibilités que leur donnent leurs pouvoirs ; jusqu’au trépas tragique le 12 avril 986 de Ljära, sa sœur benjamine, lors d’un accident de magie à l’Académie qu’elle avait intégrée l’année précédente. Hjalden en conçut une haine farouche des enfants d’Aura et se renferma dans une rancune sourde, partagée par sa sœur survivante Ljöta. Le décès de ses parents en 987 le vit ceindre la couronne ducale à l’âge de 23 ans. C’est dans sa tournée d’intronisation qu’il fit la connaissance de celle qui deviendrait sa femme l’année suivante : Astrid, fille d’un petit baron, sur les terres de Jaakyl. Elle n’avait que seize ans, mais Hjalden s’éprit d’elle comme l’assoiffé s’éprend d’une coupe d’eau fraîche : elle parvenait à apaiser un tant soit peu la colère qui le rongeait perpétuellement, et l’affection qu’il lui voua dès lors séduisit la jeune femme. Les épousailles en 988 furent somptueuses, et la naissance du dauphin Ludwig le 12 octobre 989 donna lieu à des réjouissances enthousiastes dans tout le duché. Sa cadette Ljära, nommée en hommage à sa défunte tante, naquit le 16 juillet 993 et réjouit tout autant le cœur de son père.

Une seule ombre à ce tableau familial : Hjalden a la sensation qu’Astrid lui dissimule un secret – ignorant qu’elle cache en fait sa magie, il s’imagine qu’elle a un amant ; et cette idée folle dont il ne trouve aucune preuve réveille sa jalousie et sa méfiance.


♦️ LIVRE I :
Intrigue 1.5 Le Tournoi des Trois Opales : Opposé à l'idée d'inviter des Faës, Hjalden boude l'événement et se fait représenter par Astrid et Hjalmar. Ljöta est championne de Valkyrion en remplacement de Hiémain de Sylvamir, blessé entre les deux épreuves, et remporte une Opale.

♦️ LIVRE II :
25 janvier 1002 : Déclaration de guerre de Faërie à Ibélène. Hjalden organise la défense de Valkyrion avec ses conseillers.
Intrigue 2.4 De Glace et de Sang : L'Ordre du Jugement fomente des attentats terroristes à Svaljärd. Le palais ducal est détruit et la famille est relogée à Ibelin en attendant les réparations.
Intrigue 2.5 La Mort dans les Veines : Astrid, Ludwig et Ljöta tombent malades ; mais une épidémie généralisée frappe le palais impérial et noie leurs symptômes dans la masse.

♦️ LIVRE III :
Intrigue 3.2 De Plume et de Serre : Hjalden couronne Octave lors de la cérémonie officielle à Ibelin. L'assassinat puis la résurrection de l'empereur lui causent une grande méfiance et il repart à Svaljärd très circonspect. La sécession d'Erebor le contrarie. La décision de Castiel d'autoriser les mages en Sombreciel lui cause une grande colère.
3 juin 1003 : Ljöta épouse Matvei de Hvergelmir, meilleur ami de Hjalden.
16 décembre 1003 : Hjalden surprend Astrid en flagrant délit de magie. Il pose un ultimatum à son épouse : le Philtre de Mortessence, ou la répudiation. Astrid avale la potion et annihile définitivement sa magie, sans retour possible. Elle parvient à dissimuler la nature de Ludwig à Hjalden, mais la confiance est brisée entre les époux.

En RP


Pistes d'évolution

• Hjalden pourrait augmenter encore les mesures anti-mages au sein de son duché.
• Il pourrait également découvrir la vérité concernant Ludwig, Ljöta ou Hjalmar.
• La sécession de Valkyrion pourrait également avoir lieu, avec des conséquences dantesques pour l'empire ibéen.




Liens


Astrid d'EvalkyrEmilie de Ravin
Ils se sont mariés il y aura bientôt seize ans ; mais ils sont devenus aujourd'hui des étrangers l'un pour l'autre. Hjalden ne pardonne pas à Astrid de lui avoir dissimulé sa magie aussi longtemps ; et Astrid ne pardonne pas à son époux de l'avoir obligée à se mutiler pour rester à ses côtés. Ils s'aiment, pourtant, la passion de naguère est simplement étouffée sous la cendre ; mais il sera compliqué de faire repartir la flamme.

Hjalmar d'EvalkyrClive Standen
Malgré leurs différences, les deux frères ont toujours été très proches. C'est grâce à l'impulsion de Hjalden que Hjalmar est aujourd'hui en état de marcher sans assistance ; et c'est grâce aux compétences de Hjalmar que Hjalden dispose d'un escadron de Voltigeurs efficaces et fiables. Duc et Capitaine, ils sont également frères avant tout et savent pouvoir se reposer l'un sur l'autre ; même si les secrets que le cadet cache à son aîné pourrait un jour ternir cette belle entente.

Martial de BellifèreAlexander Ludwig
L’un est calme et calculateur, l’autre impulsif et sanguin. Hjalden et Martial n’ont guère de points communs. Pourtant, malgré leur caractère bien différent et leur écart d’âge, les deux hommes se retrouvent dans leur volonté de marcher sur Faërie. Aussi, avant que Martial ne soit emporté par la Chasse Sauvage, ils s’étaient rapprochés de plus en plus et il était devenu fréquent de les voir ensemble, devisant comme de vieux amis. Tant que la paix régnait, ils rongeaient leur frein ; puis l’absence de Martial a entraîné la rupture de leurs liens. Mais à présent qu’il est de retour sur le trône de Bellifère, ils pourraient bien se révéler être un duo redoutable : contre Faërie, certes, mais peut-être également contre Sombreciel qui accueille les mages…

Vital de ThuneZach McGowan
Impardonnable ! Aux yeux de Hjalden, le crime de Vital est inexcusable et il l’a banni de Valkyrion sans arrière-pensée, trouvant plus aisé de haïr un faux coupable et les mages dans leur entier, que de porter le deuil de sa sœur. Cela fait des années que cela dure, et même si Varald de Jotunheim a coupé les vivres à Vital pour lui plaire, il estime que le jeune savant n’a pas suffisamment expié son crime de négligence. Il est déterminé à lui empêcher tout retour sur le sol kyréen, sans merci possible. Vital comprend la fureur de son souverain ; mais cela fait mal, tout de même, de se voir rejeté par tous, y compris son propre frère, juste pour la rancune d’un seul homme…

Ljöta de HvergelmirKatheryn Winnick
Hjalden ne s’est jamais vraiment occupé de ses sœurs hormis pour s'assurer qu'elles étaient bien protégées et en sécurité, laissant ce plaisir à son frère Hjalmar. Aussi, le duc et la princesse de Valkyrion ne sont pas particulièrement proches, même si cette dernière, loyale à la couronne, est prête à obéir aux ordres donnés. Pourtant, il y a bien une chose qu’ils partagent : cette haine viscérale de la magie. C’est sous cette bannière que Ljöta et Hjalden se rapprochent, faisant la guerre aux mages, prêts à tout pour les détruire.



Dernière édition par Admin le Ven 7 Déc - 17:06, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aura-test.forumactif.org
Admin
Admin
avatar

Messages : 139
Date d'inscription : 15/03/2016
Localisation : Ici

Feuille de personnage
je réside: ici
J'ai fait allégeance à: là
Message Sujet: Re: Couronnes d'Ibélène   Mer 8 Aoû - 18:52

Aura· présente
Astrid d'Evalkyr
Emilie de Ravin






Lorsque sa magie s'est déclarée à l'adolescence, Astrid a caressé l'idée de partir à l'Académie, mener une carrière prestigieuse au sein de la Guilde des Mages. Aujourd'hui, elle ne peut s'empêcher de se demander ce que sa vie serait si elle avait suivi son envie...


En bref

Âge : 31 ans
Date et lieu de naissance : 30 avril 972, à Jaakyl (Valkyrion)
Statut/profession : Duchesse de Valkyrion
Allégeance : À la couronne de Valkyrion et à son époux, le duc Hjalden 
Caractère : observatrice - couarde - maternelle - hypocrite - diplomate - timide - tolérante - envieuse




Histoire

Astrid a grandi dans l’écrin de glace des fjörds de Jaakyl, tout à l’est de Valkyrion, célèbres pour leurs falaises couronnées de gel la majeure partie de l’année, ne dégivrant que deux mois au plus fort de l’été pour permettre à quelques navires téméraires de se risquer entre leurs parois accidentées. De fait, coupé du reste de Valkyrion par ses routes impraticables la plupart du temps, il s’agit là d’un petit domaine tranquille, aux seigneurs de petite noblesse qu’aucun titre ne vint jamais décorer. Seule fille de l’actuel sire de Jaakyl, Astrid a grandi sans mère, orpheline depuis le lendemain de sa naissance – couvée et choyée par un père qui adore en elle la semblance de la disparue, l’enfant a bénéficié d’une éducation lettrée et de principes humanistes qui ont façonné en elle une personnalité posée et tolérante, bien que fort curieuse du monde extérieur.

À ses douze ans, fin 984, au plus fort d’un décembre particulièrement rigoureux, la magie de l’Hiver est venue s’éveiller en elle ; et le mélange de dégoût et de fascination que cette révélation lui a suscité l’a tenue éveillée de nombreuses nuits. Combien d’heures a-t-elle passées à jouer avec l’idée de rejoindre l’Académie dont ses livres lui contaient les merveilles ? Au final, toutefois, jamais la guilde des Mages ne vint ravir à l’écrin des glaces sa jolie demoiselle : trop attachée à son père fort solitaire, Astrid se refusa à le quitter et s’installa au fil des années dans une agréable routine familière.

En 987, toutefois, sa vie bascula. Cette année-là, le prince Hjalden succéda à son père sur le trône de Valkyrion, et entreprit une longue tournée de ses domaines pour rencontrer ses sujets sur leurs terres. Il s’éprit d’Astrid ; puis, l’année suivante, l’épousa et fit d’elle sa duchesse. Elle était bien jeune, la petite demoiselle des fjörds orientaux ! Mais elle tâcha de garder secrète sa magie, très au fait de la haine de son époux pour les enfants d’Aura. Ludwig naquit le 12 octobre 989, puis Ljära, baptisée d’après sa défunte tante, le 16 juillet 993 ; et les années passèrent dans une paix sereine, au palais ducal de Svaljärd, tandis qu’Astrid devenait une souveraine effacée mais généreuse.

Le 6 août 995, elle devient la Reine Blanche de la Rose Écarlate, et restera son écrin jusqu'en 1002.


♦️ LIVRE I :
Intrigue 1.5 Le Tournoi des Trois Opales : Astrid assiste au Tournoi où elle représente seule la couronne kyréenne, Hjalden ayant choisi de rester à Svaljärd car il désapprouve la présence des Faës à l'événement. Elle réchappe de justesse à une tentative d'assassinat fomentée par l'Ordre du Jugement pour semer la discorde entre Valkyrion et Bellifère. Astrid est plus apeurée que jamais, à l’approche des treize ans de son fils aîné : il a manifesté pendant l'été des signes de magie, qu'ils parviennent pour le moment à dissimuler. Jehanne d’Ansemer a découvert le secret de la magie d'Astrid, mais pour l’instant, la jeune femme a promis de n’en rien dire. La duchesse de Valkyrion ne parvient pas à faire évoluer l'opinion de Hjalden sur les mages.
Elle en a d'autant plus besoin que l'Ordre du Jugement a appris son secret, et entend bien la faire chanter, pour obtenir son aide sous peine de révéler à son mari qu'elle est mage...
Intrigue 1.6 La Danse des Trépassés : Elle est emportée dans les souterrains par les pièces de la Rose Écarlate et reçoit de leurs mains le sceau de Valkyrion. Elle devra ensuite le donner à l'Ordre du Jugement qui lui fait du chantage.

♦️ LIVRE II :
Intrigue 2.3 La Roue Brisée : Dans cette trame temporelle alternée, Astrid trompe Hjalden avec Hiémain de Sylvamir, père biologique de ses enfants. Elle fait assassiner le duc sans remords, pour prendre sa place et couronner son amant. De retour dans la trame temporelle normale, le 1er juin 1002, l'esprit de Titania décide de la quitter, choquée par ses actes dans la trame alternée. Astrid n'est plus la Reine Blanche de la Rose Écarlate.
Intrigue 2.4 De Glace et de Sang : Le palais ducal de Svaljärd est ravagé par un attentat de l'Ordre du Jugement. L'impératrice Catarine est tuée ; la famille Evalkyr s'installe au palais impérial d'Ibelin en attendant que le palais de Svaljärd soit rénové.
Intrigue 2.5 La Mort dans les Veines : Astrid tombe malade avec l'ensemble des mages du continent. Ses symptômes et ceux de Ludwig passent pour ceux d'un empoisonnement, car la moitié du personnel et des habitants du palais tombe malade également : elle ignore que sa belle-sœur Ljöta, mage clandestine elle aussi, a empoisonné tous les environs pour dissimuler ses propres signes de magie. L'ambiance tendue inquiète beaucoup Astrid qui doute de son avenir et de la sécurité de ses enfants.

♦️ LIVRE III :
Intrigue 3.2 De Plume et de Serre : Le couronnement du prince Octave tourne mal. Valkyrion occupe une place prépondérante dans l'empire ibéen, mais la stabilité de la couronne est sujette à discussion.
3 juin 1003 : Ljöta, sœur cadette de Hjalden, épouse Matvei de Hvergelmir, meilleur ami de Hjalden.
16 décembre 1003 : Hjalden surprend Astrid en flagrant délit de magie. Il pose un ultimatum à son épouse : le Philtre de Mortessence, ou la répudiation. Astrid avale la potion et annihile définitivement sa magie, sans retour possible. Elle parvient à dissimuler la nature de Ludwig à Hjalden, mais la confiance est brisée entre les époux : Hjalden se demande ce que sa femme peut bien lui cacher d'autre, et Astrid ne pardonne pas à son époux de rejeter aussi radicalement une part d'elle. L'Ordre du Jugement ne peut désormais plus faire pression sur elle.

En RP


Pistes d'évolution

• Astrid peut décider de quitter Hjalden et s'enfuir, si son affection pour son mari est définitivement morte.
• Elle peut également échafauder des plans pour mettre Ludwig à l'abri : il est hériter du trône de Valkyrion, mais également mage non déclaré...
• L'Ordre du Jugement n'a plus prise sur elle, mais ils pourraient découvrir la magie de Ludwig. De même, pour peu que la puberté de Ljära soit précoce, elle pourrait révéler sa magie du Sang, qui n'est pas dissimulable.




Liens


Hjalden d'EvalkyrNikolaj Coster-Waldau
Ils se sont mariés il y aura bientôt seize ans ; mais ils sont devenus aujourd'hui des étrangers l'un pour l'autre. Hjalden ne pardonne pas à Astrid de lui avoir dissimulé sa magie aussi longtemps ; et Astrid ne pardonne pas à son époux de l'avoir obligée à se mutiler pour rester à ses côtés. Ils s'aiment, pourtant, la passion de naguère est simplement étouffée sous la cendre ; mais il sera compliqué de faire repartir la flamme.

Hjalmar d'EvalkyrClive Standen
Il savait - depuis des années, il savait pour la magie d'Astrid, et l'a aidée à la dissimuler, bien trop conscient de la haine viscérale de son aîné pour les mages. À présent que la vérité est sue, Astrid n'a pas avoué à son mari que son propre frère était son complice, reconnaissante du soutien qu'il lui a apporté depuis qu'il a appris sa vraie nature, et de la tolérance qu'il lui a manifestée. Hjalmar est profondément navré pour sa belle-sœur qui n'a commis aucun crime, et n'épargne pas sa peine pour réconcilier le couple ducal.

Vital de ThuneZach McGowan
Astrid a le cœur tendre et le regard clair : la duchesse de Valkyrion n’ignore rien des malheurs de Vital suite au décès de sa jeune belle-sœur. Émue par ce qu’elle perçoit comme une tragique injustice, elle tente de ramener son époux à la raison, mais le duc ne veut rien entendre. Les Espions ont porté nouvelle de ses essais de conciliation jusqu’à la Cour des Miracles, et Vital devenu roi sans couronne éprouve une profonde gratitude pour cette duchesse au cœur bien né, qui n’hésite pas à se mettre en porte-à-faux pour réparer un tort causé par son époux. Sans succès, pour le moment, mais qui peut prédire de quoi l'avenir sera fait ?

Alméide de SombreflammeFreida Pinto
En voilà une attitude indigne d'une princesse, qu'elle soit bâtarde ou non ! Quelle honte, de suivre ses envies et ses caprices plutôt que d'agir pour l'intérêt de son duché... La duchesse de Valkyrion désapprouve totalement le comportement de l'Erebienne, ne se gêne pour le dire à qui veut bien l'entendre, et ses paroles ont été rapportées un peu partout dans l'empire. Ce n'est certainement pas dans le duché des Glaces que l'on verrait de tels agissements.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aura-test.forumactif.org
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Couronnes d'Ibélène   

Revenir en haut Aller en bas
 
Couronnes d'Ibélène
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Excuses à Hélène Bergeot.
» [Fan-fiction] Il était une légende ... Sélène. Final Chapitre.
» Maison dans le jeu de cartes
» Cote Rotie de Ogier a la Signature
» Livre XXI, traitant de la nature des fleurs et des guirlandes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Zairisson :: Les Terres du Nord :: Recodage Livre 4 :: PV-
Sauter vers: